Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les États-Unis sont-ils le paradis des développeurs ?

Le , par Jean-Michel Ormes

132PARTAGES

17  8 
Les États-Unis.... Un eldorado pour certains, un système bien trop compliqué pour d'autres. Mais qu'en est-il exactement ?

Julien Dollon (que certains d'entre vous connaissent probablement) qui a travaillé en France avant de s'expatrier aux États-Unis, nous livre son avis sur la question en quelques points.

Salaire

Vous vous en douterez très certainement, ici l'avantage tourne en faveur des États-Unis où les salaires sont plus importants qu'en France. Julien nous offre une illustration en images (certes un peu exagérée) de ce que peuvent représenter 12 mois de salaire dans les 2 pays.

Tenue vestimentaire et horaires

Il n'y a pas de contraintes liées à la tenue vestimentaire ni aux horaires. Arriver à 10h au travail ne choquerait personne. La règle est valable autant pour les développeurs que pour les managers. Fini donc les costards/cravate 365 jours/an. Autre point non négligeable selon Julien, on peut très bien ne pas venir sur son lieu de travail si le boulot est fait mais que l'on est présent via Skype/Lync pour les réunions.

Management

Julien nous confie dans cette section que le management et le développeur sont deux choses qui évoluent en parallèle. Par exemple, il n'a eu aucun mal à se voir accepter sa proposition d'architecture pour un projet par son manager de plus de 20 d'expérience chez Microsoft alors que lui-même n'est dans son entreprise que depuis 1 mois. Chaque semaine, pendant 1 heure, il a la possibilité de discuter avec son boss de tous les points qu'il souhaite évoquer (ses problèmes, ses envies, ses buts, etc.). C'est ce que l'on appelle du "One-on-one".

Julien traite d'autres points tels que l’écosystème, les technologies ou encore le recrutement que je vous invite à lire par vous-même dans son billet.

En conclusion, les États-Unis semblent être un paradis pour les développeurs, encore faut-il oser franchir le pas.

Et vous ? Qu'en pensez-vous ? Votre avis est-il proche de celui de Julien ou pensez-vous que travailler en France présente plus d'avantages ?

Source : Billet de Julien Dollon

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de lutecefalco
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 16/07/2012 à 10:47
Je peux commencer à 10h sans que ça choque personne
Je viens en jean basket
Je gagne plus que le prix d'une DS3
J'ai 44 jours de congés + RTT
Et je bosse à ........ Paris

Il généralise un peu bcp
16  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/07/2012 à 11:54
Citation Envoyé par Bousk Voir le message
Il faut quand même se rendre compte d'une chose que vous semblez oublier : il travaille chez Microsoft
Je n'avais pas regarde ce point, et je suis donc alle voir son CV.

Diplome en 2010, il se targue de 4 ans d'experience, a priori pour avoir fait son master en alternance. Admettons.

Donc son parcours passe par deux PME de Toulouse, un peu de freelance pendant ses etudes, une TPE/PME a San Francisco, et Microsoft.

Et a partir de la, il tire des conclusions ?? Je n'aurai pas ose.

Je me suis laisse berner par son post, qui est plutot bien ecrit, mais cette personne n'a absolument aucune credibilite pour ecrire un tel billet.

Je ne m'attarderai pas plus longtemps sur ses inepties, je risquerais de devenir mechant.
16  2 
Avatar de souviron34
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/07/2012 à 9:38
Citation Envoyé par Jean-Michel Ormes Voir le message
En conclusion, les États-Unis semblent être un paradis pour les développeurs, encore faut-il oser franchir le pas.

Et vous ? Qu'en pensez-vous ? Votre avis est-il proche de celui de Julien ou pensez-vous que travailler en France présente plus d'avantages ?
Un Eldorado, sans doute pas, un endroit plus agréable à travailler très certainement..

Pour peu qu'on range son esprit français de "râleur" et de "anti-patron".

J'ai déjà eu l'occassion à maintes reprises de le dire : aux USA comme au Canada, comme dans la plupart des pays anglo-saxons, un Chef a pour mission de diriger la pyramide en dessous.. C'est sa fonction... Ce n'est pas un titre ou un grade, comme en France.

Du coup, on ne discute pas quand un Chef donne un ordre, c'est normal. Par contre, on peut d'une part être copain avec lui, mais vie en dehors de l'entreprise et vie en dehors sont bien séparées (c'est à dire que même en étant ami, personne ne s'offusque si dans le cadre du travail un Chef engueule son ami subordonné si il y a un manquement, y compris l'intéressé). et d'autre part à tout moment on peut aller lui parler, de problèmes de boulot, d'améliorations, ou de problèmes humains dans l'entreprise (même si c'est le N+3, N+5, etc).

Par contre, il ne vient à l'idéee de personne de parler de sa vie personnelle pendant le boulot, et les problèmes qu'on peut y rencontrer ne sont pas à amener au sein de l'entreprise (à part à la pause café ou déjeuner).. Tu divorces ?? Tu as un enfant malade ?? En quoi ça concerne l'entreprise ?? Si on prend l'analogie avec les spectacles, que le chanteur soit en plein divorce ou que son gamin soit malade n'empêche en rien que son spectacle doit avoir lieu le jour dit à l'heure dite...

D'autre part, il y a effectivement une forte reconnaissance du travail, même si c'est par ce qui en France serait dénommé un "sous-fifre", y compris de la haute direction.. que ce soit en interne ou quand un travail est présenté à des clients..

Côté ressources humaines, d'une part effectivement les diplômes ne sont pas la panacée, mais la motivation, et l'expérience, et d'autre part il y a par exemple régulièrement les anniversaires du mois fêtés par la boite, plus des sorties comme journée au ski, ou autres..

Enfin, en ce qui concerne les salaires, il faut comparer ce qui est comparable : globalement, si l'on tient compte de tout, en argent on est environ payé 30% de plus en France, si l'on tient compte des tickets restaus, les participations aux cartes Orange et autres, retraites, maladies, chômage, comité d'entreprise, congés payés, et tous avantages.. Le salaire plus fort en apparence aux US est dû à tout ça : 2 à 3 semaines de congés payés en moyenne, et suivant les boîtes 1 semaine de plus toutes les x années d'ancienneté, pas de tickets restaus, pas de couverture maladie par l'employeur (ou peu), retraite par capitalisation, peu voire pas d'avantages annexes, etc etc...

Ce qui n'empêche qu'on vit effectivement nettement mieux, mais il faut replacer les choses dans leur contexte..

Au Canada (je ne sais pas si c'est le cas aux US), on a normalement droit à 1 jour de congé maladie par mois. En général les employeurs poussent les salariés à le prendre quand ils le souhaitent, par exemple faire un long weekend, ou ne pas venir un matin, car ils ont bien compris qu'il valait mieux des employés contents..

Enfin, et c'est valable aussi bien aux US qu'au Canada, contrairement à la France les jours fériés sont répartis dans l'année, et même si ils tombent un dimanche, on a le lundi.. Par contre il n'y a pas de ponts.. Il n'y a donc pas de "mois de mai" avec tout le monde en vacances, mais en gros un long weekend par mois de Mars à Novembre...

Par contre, pour les Français, grosse surprise : pas de congés scolaires comme en France.. A part éventuellement entre Noel et le Jour de l'An, et éventuellement une à 2 semaines fin Juillet, rien ne s'arrête jamais.. Pas de "mois d'août", pas de vacances de Février, de Toussaint, de Pâques, ou d'été.. Et les médias s'en contrefichent, personne n'en parle...

Enfin, côté financier également, crêches coûtent cher, et d'autre part on s'attend à ce que les étudiants travaillent pour gagner leur vie et pyer leurs études.. En général on commence à travailler à 16 ans, pour des petits boulots.. Puis, si on est étutiant, ça peut être barman, gardien de sécurité, ou n'importe quel boulot temps plein.. éventuellement un semestre sur 2. Et les jeunes empruntent pour payer leurs études..

Donc , si l'on veut comparer, il faut comparer sur tous les plans..

Au niveau du travail par contre, il est certain quil n'y a pas photo.. A condition comme j'ai dit plus haut d'enlever ses oeillères de "l'ecploitation de l'employé".. et du statut du Chef.. "grade" et non fonction...
13  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/07/2012 à 10:03
Citation Envoyé par vaild Voir le message
sevyc64 : au risque de paraître extrémiste, je considère que quelqu'un ne parlant (ou tout du moins lisant) pas l'anglais ne peut être un bon développeur.
en effet, il se coupe de 80% des documentations et explications, et donc restreint son champ d'activité aux technologies les plus courantes, sans possibilité de creuser vraiment dans ses possibilités...
Ah ben heureusement que j'ai bien dit que je ne parlais pas anglais dans le sens d'aller vivre aux states. Je n'ai, à aucun moment précisé que je n'étais pas capable de lire et de comprendre une doc en anglais.

Entre éplucher une doc en anglais sur un sujet que tu connais/comprend/maitrise et tenir des conversations de tous les jours en anglais, il y a un gouffre. Et se débrouiller dans l'un ne veut pas dire que l'on est capable dans l'autre.

Il ne faut pas non plus lire ce qui n'y a pas d'écrit
13  0 
Avatar de spyserver
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/07/2012 à 11:10
Pour la question de l'habillement faut arrêter, ça dépend ds quelle boite on est et surtout le secteur, ds les telecoms par exemple je n'ai jamais eu de contrainte d'habillement (costume de rigueur par ex.) contrairement à qq amis qui travaille ds la banque où la c'est l'enfer ... ensuite les horaires idem, en tout cas sur Paris, tant que le travail est fait pas de soucis, enfin je dirais le seul réel avantage à être dev aux States c'est plutot la reconnaissance et le statut hierarchique en tant que dev. A l'inverse de la France où on sous estime (méprise) ce métier, aux USA, le développeur et son équipe a plus de poids ds les réunions face aux équipes marketing par exemple et sont considérés aux mêmes niveau hierarchique !
13  0 
Avatar de playfone
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/07/2012 à 10:49
Il faut quand même remettre les choses dans leur contexte : il bosse chez MS dans la partie recherche sur Surface... Ce n'est pas un poste basique et commun !
12  0 
Avatar de souviron34
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/07/2012 à 10:35
Citation Envoyé par SurferIX Voir le message

Donc, j'appuie à fond sur l'accélérateur en disant que les développeurs sont toujours mieux considérés aux Etats Unis qu'en France. Et la différence de comportement augmente avec l'âge du développeur (en négatif en France, en positif aux Etats Unis).
J'en suis un parfait exemple

A 54 ans, en France, si je postule à un poste de dev, soit on ne regarde mm pas mon CV et il part à la poubelle, soit on s'étonne de ce que je ne veuille pas "être chef"... et donc je suis considéré soit comme "non ambitieux", soit "loser" ou "has been"..

Et quand on me propose des postes de Chef, c'est pour "gérer une migration", ou brasser du papier...

Je vais en Amérique du Nord, et, quelque soit mon âge, du moment que je postule c'est que je veux le poste.

Donc, que ce soit un poste de technique ou non, tt le monde s'en br.nle...

Si c'est un poste technique, ça pose pas de problèmes, et l'employeur voit ça comme une valeur ajoutée, parce que je peux être capable d'une part d'nitier les plus jeunes au contexte, à d'autress manières de voir, ou d'envisager, à la pondération des "choses en vogue"....

Et si c'est un poste de Chef, c'est vraiment de Chef, même si j'ai pas eu la "formation machinchose" ou "la certif machintruc"... PARCE QUE j'ai l'expérience que j'ai... Mais ils trouvent ça normal que je code ou ai envie de coder aussi..

Mais ça rejoint ce que je disais au début : le fond de la différence, c'est qu'en France (et dans une moindre mesure un peu partout en Europe de l'Ouest), un "chef" n'est pas une fonction mais un grade, et l'objectif d'une carrière est de monter en grade...
11  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/07/2012 à 11:20
Bonjour,

Je ne sais pas ou il a travaille, mais je ne suis pas d'accord avec son analyse sur la France :

Je n'ai jamais mis un costume pour venir travailler
J'adapte mes horaires a peu pres comme je veux. Pour le teletravail, c'est vrai que c'est difficile en France, mais toutes les boites ne l'acceptent pas aux US.
Je gagne non pas une mais deux DS3 par an.
...

Et il oublie juste un leger detail, qui pese sur beaucoup de familles : je n'ai pas a epargner des dizaines de milliers d'euro pour esperer que mes (futurs) enfants fassent des etudes qui leur plaise.
10  0 
Avatar de SurferIX
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/07/2012 à 10:08
Citation Envoyé par vaild Voir le message
De plus, j'ai tendance à dire qu'un manager, non développeur, comprend au contraire bien mieux le produit dans son ensemble (son but, ses possibilités, ...) qu'un développeur ....
On en revient toujours à la question du maçon : il existe des maçons qui peuvent tout à fait faire un boulot d'architecte, et tout faire, du début à la fin, et des maçons qui ne veulent pas se poser de question, rentrer chez eux le soir peinards, les pieds sous la table.

Les développeurs que ça gonfle d'avoir un chef de projet incompétent techniquement, et ceux qui ne veulent pas du tout entendre parler du client, d'architecture objet et de gestion des délais avec les chemins critiques et tout ce qui s'ensuit.

Je pense que la différence majeure, c'est qu'aux Etats Unis, il y a une place pour les développeurs qui ont les compétences pour être chefs de projets mais qui aiment tellement la technique, qu'ils veulent tout de même rester développeurs. Ils sont appelés développeurs seniors, et ils sont respectés. En France, c'est une honte d'être développeur si t'as plus de 30 ans. Genre t'as pas progressé dans la hiérarchie sociale.

==> l'article le plus explicite se situe ici :

Passé un certain stade, il n'est pas bien vu dans notre pays de n'être qu'un "développeur".

C'est typiquement franco-français.

Donc, j'appuie à fond sur l'accélérateur en disant que les développeurs sont toujours mieux considérés aux Etats Unis qu'en France. Et la différence de comportement augmente avec l'âge du développeur (en négatif en France, en positif aux Etats Unis).

Citation Envoyé par coolspot Voir le message
...l y a proportionnellement plus de chômage la-bas qu'ici en France (à peu près 15% pour les USA et 11% pour la France)...
T'es bien sûr de ces statistiques en informatique ?
J'aimerais bien voir un tableau de stats comparatif, pour les développeurs, et en fonction de leur âge : quel est le % de chomage. Je pense que beaucoup de Français réfléchiraient, passé un certain âge, à partir aux Etats Unis.

Citation Envoyé par lutecefalco Voir le message
...Je gagne plus que le prix d'une DS3...
Par an ?

Citation Envoyé par lutecefalco Voir le message
...Il généralise un peu bcp...
Combien il y a de Bill Gates ?... Ce que je veux dire c'est que tu es très certainement parmi les privilégiés, et donc, si tu fais partie des 5 % super bien payés dans un super cadre, bah t'es pas trop dans le cadre de cette conversation, qui concerne une grande majorité. Mais je suis d'accord avec toi : comme partout, il y a des exceptions !

Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
...Je gagne non pas une mais deux DS3 par an...
Donc, vous êtes deux, et donc, c'est forcément une généralité ? Tous les développeurs gagnent deux DS3 par an ?

Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
...Je n'ai pas a epargner des dizaines de milliers d'euro pour esperer que mes (futurs) enfants fassent des etudes qui leur plaise.
Euh on est en 2012. D'ici 25 ans, j'aimerais bien voir la tête des établissements dignes de ce nom qui donnent des bons cours. Tu crois que tu ne devras pas payer pour que tes enfants aient des cours de niveau acceptable ? Que la plupart des bons établissements ne seront pas devenus privés ? Que les professeurs resteront à faire un boulot ingrat pour des enfants des bas quartiers en étant payés une misère alors que les écoles privées leur feront des ponts en or ? Si tu pense que non, alors excuse moi de te remettre les pieds sur terre, mais avec le rouleau compresseur de la mondialisation, on y va et pas en marchant, mais en courant.

Et si j'étais toi, bien au contraire : je commencerais dès maintenant à épargner des dizaines de milliers d'euros pour espérer que tes (futurs) enfants fassent des études qui leur plaisent.

Citation Envoyé par erwanlb Voir le message
...Perso, Amazon, Apple, Google, MS, etc ne me font aucunement rêvéer ! Etre un grain de sable sans importance dans ces énormes machineries....j'ai déjà donné...
C'est tout simplement que tu n'as jamais bossé réellement chez google. Compare ce qui suit avec ton expérience : j'ai un ami qui a été recruté chez google Allemagne, et voici ce qu'il en est :
- 6000 euros nets par mois
- expatrié avec tous les avantages d'être expatrié
- crèche payée,
- horaires inexistants : tu bosse comme tu veux quand tu veux
- cadre de boulot :
- le matin quand tu arrive, il y a buffet gigantesque de fruits frais + viennoiseries à volonté
- plusieurs salles de sport gigantesques : salle de badminton, de ping pong et super salle de musculation
- une grande salle de cinéma
- salon détente avec babyfoot (entre autres)
- tu en as marre de ce problème qui te prend la tête ? tu descends voir les salles réservées, et s'il y en a une de libre, hop tu te fais ton trucs, tu cours 10 km en salle, tu prends ta douche et tu retourne bosser, l'esprit libre.

Je pense vraiment sincèrement que tu n'as pas bossé dans un tel cadre, pour parler comme tu en parle. Et honnêtement, être un grain de sable dans le "désert" d'un truc google comme celui que je décris, moi, je suis partant !

Citation Envoyé par kedare Voir le message
Tu ferais un bon R.H Français toi...

"Hmm, vous avez l'air très compétent et parfait pour ce poste à 60k€, mais vous n’êtes pas BAC+15 et n'avez pas 25 ans d’expérience minimum, vous ne nous intéressez pas, au revoir"
S'il a le choix entre 200 personnes avec un CV quasiment identique en quoi ce discours ne tiendrait pas la route ? L'expérience ne compte pas selon toi ?
10  0 
Avatar de ZeGloP
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 20/07/2012 à 9:03
Au final c'est quand meme hilarant de voir que TOUS les gens avec une experience se voient opposer l'argument "mais en fait tu sais pas de quoi tu parles, moi je sais mieux que toi je t'explique" venant de gens n'ayant absoluement aucune experience et aucune conaissance autre que les "ont dit" et autre "une fois j'ai lu dans Libé que les US c'etait le mal".

Moi ca me fait rire. C'est comme le chef de projet francais qu'a pas codé depuis 15 ans qui vient t'expliquer comment ecrire du code parceque "ouai mais moi quand je faisais du Java"... c'est mignon et tout mais au final c'est comique et ca merite meme pas une reponse.
10  0