Twitter annonce des règles d'utilisation plus strictes pour son API
LinkedIn paye les frais, les développeurs mécontents

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
La plateforme de microblogging et de réseau social Twitter jouit actuellement d’une popularité indiscutable.

Le site doit en partie son succès aux développeurs externes qui ont apporté leur contribution via des clients tiers qui ont permis une adoption plus large et des améliorations du service, qui était présenté à la base comme ouvert.

Une communauté de développeurs qui est aujourd’hui inquiète face aux restrictions qui seront apportées aux règles d’utilisation des APIs Twitter.

En effet, dans un billet sur le blog des développeurs Twitter, la société a annoncé une mise à jour de sa politique qui sera beaucoup plus stricte concernant l’utilisation de son interface de programmation (API) par les développeurs.

L’article qui porte essentiellement sur l’amélioration de l’expérience Twitter afin de la rendre plus cohérente, laisse entrevoir une orientation vers un service de plus en plus fermé, voulant avoir un contrôle total sur le flux de données.

« De retour en mars 2011, mon collègue Ryan Sarver a dit que les développeurs ne devraient pas créer des applications clients qui imitent ou reproduisent l’expérience de Twitter » écrit Michael Sippey, Directeur produit de l’équipe de Twitter. « Par rapport à cela, nous avons déjà commencé à appliquer de manière plus approfondie nos règles avec les partenaires, et dans les semaines à venir, nous mettrons en place des directives plus strictes autour de la façon dont l’API Twitter est utilisée ».

Twitter dispose actuellement d’une base de près de 140 millions d’utilisateurs, et le service veut offrir une expérience similaire à tous ces utilisateurs, et canaliser ainsi le trafic sur son site. Élément clé de la monétisation du service.

Par cette action, le site choisit donc de tourner le dos à une communauté de développeurs consternée et préoccupée, dont certaines de leurs créations pourraient ne plus fonctionner correctement, voire même disparaitre.

Le premier à payer déjà les frais de ce changement est le réseau social professionnel LinkedIn. Désormais, l’affichage des tweets d’un utilisateur dans son profil LinkedIn ne sera plus possible.

« L’erreur que nous avons tous commise avec Twitter, était de penser qu’une API d’entreprise pouvait être utilisée comme un protocole ouvert », résume un développeur sur son compte Twitter.

Source : Blog Twitter, Article d'un développeur sur le sujet

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous développé un client Twitter ? Êtes-vous inquiet pour celui-ci ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 02/07/2012 à 14:42
Pas forcément très malin de la part de twitter , sauf si derrière il y'a une version "premium" de l'api.

Une API payante ne serait pas une abération (faut bien vivre aussi), et pourquoi pas une API gratuite mais sponsorisé via de la pub (genre un tweet de pub insérée dans un flux quand on le récupère via l'API).
Avatar de sinople sinople - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 02/07/2012 à 15:38
« L’erreur que nous avons tous commise avec Twitter, était de penser qu’une API d’entreprise pouvait être utilisée comme un protocole ouvert »

C'est pas que avec Twitter que les développeurs font cette erreur... Pour ne pas citer google et ses grands nettoyages de printemp.
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 02/07/2012 à 15:41
Maintenant que twitter a une legitimite, ils cherchent un moyen de gagner (vraiment) de l'argent. Rien d'etonnant la dessus.

Une API ouverte ? Mais il faut arreter de vivre dans le monde des bisounours... Est-ce que FaceBook a pour but d'etre ouvert ? Ou Google ? Non, ils cherchent a gagner de l'argent. Twitter n'a pas, jusqu'ici, trouve de modele economique viable, donc ils cherchent. Si ca ne fonctionne pas avec l'API, ils essaieront avec autre chose.
Avatar de rhludovic rhludovic - Membre actif https://www.developpez.com
le 02/07/2012 à 16:36
Sinon, je ne comprend absolument l'attitude de twitter.
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 02/07/2012 à 17:15
D'abords un service large, ouvert et gratuit, avec des api donnant accès à toutes les fonctionnalités, le temps que la sauce prenne et que le client utilisateur devienne captif.
Puis, petit à petit, le système devient moins ouvert, les api couvrent de moins en moins de fonctionnalités, il y a de plus en plus de restriction à l'usage, pour finalement finir par être payant.

Ce n'est pas spécifique à Twitter, mais face à ce genre d'attitude, je n'ai qu'une réponse à préconiser : le boycott.

Soit on ferme le système et on le rend payant dès le départ, soit on le laisse gratuit et ouvert. Mais on ne change pas les règles en cours de route et de façon unilatérale.
Avatar de MiaowZedong MiaowZedong - Membre émérite https://www.developpez.com
le 02/07/2012 à 17:24
Citation Envoyé par sevyc64  Voir le message
D'abords un service large, ouvert et gratuit, avec des api donnant accès à toutes les fonctionnalités, le temps que la sauce prenne et que le client utilisateur devienne captif.
Puis, petit à petit, le système devient moins ouvert, les api couvrent de moins en moins de fonctionnalités, il y a de plus en plus de restriction à l'usage, pour finalement finir par être payant.

Ce n'est pas spécifique à Twitter, mais face à ce genre d'attitude, je n'ai qu'une réponse à préconiser : le boycott.

Soit on ferme le système et on le rend payant dès le départ, soit on le laisse gratuit et ouvert. Mais on ne change pas les règles en cours de route et de façon unilatérale.

Je ne pense pas que le but soit de faire de Twitter un service payant pour l'utilisateur. Comme Google ou FB, je pense que le but est plutôt de contrôler l'utilisateur pour faire de son temps, son comportement et son attention une marchandise à revendre....

Dens cette optique, leur action est logique: les clients qui permettent à l'utilisateur de ne pas se connecter directement sur Twitter font perdre de l'argent au service...
Avatar de eti0123456789 eti0123456789 - Membre du Club https://www.developpez.com
le 02/07/2012 à 21:05
Il serait intéressant que les entités qui sont touchées par cette modification des conditions d'utilisation poussent pour l'utilisation de concurrents aux protocoles/APIs ouverts et interopérables, comme StatusNet (et son instance la plus connue identi.ca). Mais ça a peu de chances d'être une stratégie gagnante, puisque l'utilisateur final ne verrait pas directement de raison de migrer vers un autre réseau (alors que même quand il voit une raison directe, certaines raisons rendent déjà la migration difficile voire impossible)...

Ca illustre bien un problème fondamental avec les réseaux sociaux : une fois qu'une masse critique d'utilisateurs est atteinte, il est possible de modifier les conditions d'utilisation en la défaveur des utilisateurs sans les faire fuir, puisque le fait de changer d'outil de réseau social impliquerait d'abandonner la communauté d'utilisateurs déjà présente, et qui constitue la principale valeur ajoutée du réseau social. En ce sens, le marché des réseaux sociaux est malheureusement loin d'être le lieu d'une concurrence pure et parfaite...
Avatar de camus3 camus3 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 03/07/2012 à 8:38
Ca illustre bien un problème fondamental avec les réseaux sociaux : une fois qu'une masse critique d'utilisateurs est atteinte, il est possible de modifier les conditions d'utilisation en la défaveur des utilisateurs sans les faire fuir,

La gratuité implique le fait que le consommateur soit le produit. Et on ne base pas tout son business sur une api qui pourrait changer du jour au lendemain, ce qui casse tout le code développé.
Ceux qui ont basés leur activité sur google maps l'ont bien compris...
Avatar de Freem Freem - Membre émérite https://www.developpez.com
le 05/07/2012 à 9:41
Citation Envoyé par camus3  Voir le message
Ceux qui ont basés leur activité sur google maps l'ont bien compris...

Effectivement, puisqu'il semble qu'OpenStreetMap soit plus de plus en plus utilisé :] (bon, certes, ce sont plutôt des concurrents de google ou des gens dont l'idéologie est plus proche d'OSM qui lâchent google mais bon...)
Avatar de ledisciple ledisciple - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 05/07/2012 à 10:29
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Twitter dispose actuellement d’une base de près de 140 millions d’utilisateurs

Il est possible que Twitter ait ce résonnement :
140 millions d’utilisateurs => 140 millions de clients potentiels.

Si, on glisse quelques messages publicitaires entre deux tweets, ça va rapporter un max à twitter, même à quelques centimes la pub.

Si on compte toutes les entreprises, homme politique etc etc qui disposent de leur compte et qui, bien sur, ne voudront pas de pub sur leur compte, il est très probable qu'ils investissent dans un compte premium ou autre.

De toute façon, peut-on vraiment se passer de la pub sur Internet? Facebook : pub, Youtube : pub etc etc. C'est le seul modèle économique qui fonctionne, mise à part évidemment les sites marchants.

Citation Envoyé par sevyc64  Voir le message
Soit on ferme le système et on le rend payant dès le départ, soit on le laisse gratuit et ouvert. Mais on ne change pas les règles en cours de route et de façon unilatérale.

Si la preuve, ils vont le faire ...

dommage qu'il n'y ai pas de sondage avec cette article, pour savoir combien de personne de notre communauté, serait prête à lâcher en pécule ou en espace pub pour Tweeter
Offres d'emploi IT
Chef de projet technique H/F
Safran - Ile de France - Melun (77000)
Responsable de lot vérification et qualification (IVVQ) H/F
Safran - Alsace - MASSY Hussenot
Ingénieur développement logiciel embarqué temps réel (model based) H/F
Safran - Ile de France - VILLAROCHE

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil