Google dévoile Compute Engine
Son offre IaaS pour concurrencer Amazon EC 2 et Windows Azure

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Le Google I/O, la conférence annuelle des développeurs Google, est riche en annonces. Après la présentation d’Android 4.1, Google Glass et autres, Google dévoile Compute Engine.

Le géant de la recherche fait son entrée dans le Cloud IaaS (Infrastructure as a Service) et vient titiller Amazon avec son offre EC 2.

Jusqu’ici connu dans ce domaine pour sa plateforme d’hébergement en ligne App Engine, Google étend son catalogue afin de répondre aux besoins de ses clients. « Chez plusieurs de nos clients, nous avons entendu que le fait de ne pas avoir une offre IaaS était un obstacle à l’adoption de certains de nos services de Cloud Computing » a déclaré Urs Hölzle, Vice-Président Senior des infrastructures techniques chez Google.

Le service Compute Engine propose aux développeurs des machines virtuelles hébergées sur les infrastructures de Google, capables de faire tourner des instances Linux (Ubuntu et CentOS).

L’offre de Google allie flexibilité et puissance pour les solutions nécessitant de hautes performances, les applications de calcul intensif, le traitement par lots et l’analyse des grandes quantités de données.

Tarifés suivant la logique : « vous ne payez que ce que vous utilisez », les utilisateurs auront le choix sur le nombre de cœurs utilisés, la mémoire vive et la capacité de stockage.

Ils pourront opter pour des instances de 1 à 8 cœurs virtuels, de 3,75 à 80 Go de mémoire, de 420 Go à 3To de stockage. La tarification sera à l’heure et pourra varier de 0,145 $ à 1,16 $ suivant les instances utilisées.

En ce qui concerne la bande passante, elle sera gratuite et illimitée pour les téléchargements descendants et les téléchargements montants pour la même région géographique au sein d’un autre service Cloud. Une tarification de 0,01 $ par Go sera par contre appliquée pour les connexions nationales et entre 0,08 et 0,21 $ pour les connexions intercontinentales.

Compute Engine est actuellement en phase de test et est ouvert, pour l’instant, à un nombre assez limité d’utilisateurs.

Un nouveau concurrent donc pour Amazon et Microsoft avec ses machines virtuelles (Linux et Windows) pour sa plateforme Azure, dont les développeurs peuvent profiter d'une période d'évaluation gratuite de trois mois.

Le service Compute Engine

La documentation

Source : Google I/O

Et vous ?

Que pensez-vous de Compute Engine?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil