Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'emploi cadre informatique progresse moins vite que la moyenne
D'après l'APEC, vers un net ralentissement des embauches ?

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

3  0 
Les mois se suivent et se ressemblent à l’APEC. D’après l’association les postes d’informaticiens sont toujours très demandés et représentent toujours plus du quart des offres cadres.

Cependant, quelques signes viennent troubler l’optimisme des derniers mois.

Premièrement, l'informatique sous-performe par rapport au secteur cadre dans son ensemble, avec une croissance de +32% sur 12 mois et de +12% par rapport à avril 2011.

Dans le même temps, avec plus de 53 000 offres d’emploi cadre publiées en avril 2012, le marché de l’emploi cadre a connu une progression de +20% par rapport à avril 2011 (+14 % à nombre de jours ouvrables comparable). Sur 12 mois, les 605 615 offres d’emploi cadre confiées à l’Apec représentent une croissance de +45% (+43% à nombre de jours ouvrables comparable).

« A noter, la progression particulièrement faible du volume des offres en Informatique de gestion, +10% », souligne même l’association.

Deuxième signe préoccupant, l’indice mensuel de diffusion des offres d’emploi cadre sur Internet recule pour le deuxième mois consécutif. Cet indice, complémentaire des précédents, permet de mesurer l'évolution de la diffusion des offres « on line ».

Et là encore, l’informatique semble particulièrement touchée. « L’indice Internet recule de 9 points par rapport à l’an dernier », explique l’APEC pour qui un des reculs les plus importants concernent l’Informatique (-26 points).



De là à annoncer un net ralentissement à venir, il n’y a qu’un pas. Même si pour Pôle Emploi, les recruteurs ont de plus en plus de mal à pourvoir les postes.

Source : APEC

Et vous ?

Pensez-vous qu’un ralentissement se profile dans l’emploi IT ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de B.AF
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/05/2012 à 22:24
Je ne veux pas que l'on croit que j'en veux au SSII (enfin si, soyons honnête pour moi elles sont l'origine du problème de la reconnaissance de notre métier et un habile moyen pour les grand groupes d'avoir la flexibilité du travail qu'interdit le droit du travail).

Dans ces offres combien sont émises par des SSII qui n'ont ni mandat ni d'autres objectifs de recrutement que de faire un contrat à condition que le commercial obtienne une "prese" et que le client dise oui ?

Faut appeler un chat un chat, Orange, SG, ou Axa ou Dassault cherchent un chef de projet, ça fait 50 annonces d'emploi minimum pour toutes les SSII consultées qui n'ont pas un gars en intercontrat, et qui peuvent aboutir sur nada, niente. Donc la stat des annonces est vérolée.

Moi j'aimerai savoir dans la liste des offres du secteur informatique, combien sont des offres réelles 'client final' (même si le concept me parait dingue) concernant une opportunité d'embauche dans une société, pas une possibilité d'être un contrat revendu contre marge ou de grossir une base de CV en vue d'une reprise...
14  0 
Avatar de B.AF
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/05/2012 à 16:18
Citation Envoyé par Jérôme_C Voir le message
Le fameux débat de la SSII, source de tous les maux !

Il y a certes les clients finaux qui emploient les services de ces SSII.

Mais les employés, les développeurs qui vont voir ces SSII pour ce faire employer, ils se promenaient dans le cyberespace, ils se sont fait capturer par une SSII via un stratagème sournois et vicieux, et puis après ils ne peuvent faire autrement que travailler pour la SSII, tout comme des esclaves ?

Les gens en veulent de la SSII !
Ce que tu dis est faux, ce que les gens veulent, c'est un emploi et un salaire pour vivre, pas travailler dans une SSII. La plupart des gens que je connais qui travaillent dans les SSII n'ont qu'une envie : travailler pour eux ou rentrer chez un client final.

Si c'était le principe de libre entreprise, libre concurrence et marché réel, alors on n'a pas besoin de coquilles juridiques pour facturer une prestation à un client.

La SSII est un parasite économique, entretenu par des grands groupes. La plupart des SSII n'ont aucune expertise, ni d'ailleurs aucun expert ou aucune offre.

Après il y a bien de vrais sociétés de conseil en informatiques, mais elles sont minoritaires.
7  0 
Avatar de deathness
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 25/05/2012 à 15:59
Citation Envoyé par nfluch Voir le message
La guerre entre prestataires est pas mal :
Etant à la MOE et après une semaine à corriger les incohérences des specs de la MOA, on lui envoie un mail :
"On commence a plus vraiment savoir ce q'il faut réellement faire fonctionnellement, il faudrait se prévoir une réunion pour rentrer plus dans les détails"

Réponse envoyée à la terre entière (directrice de projet, service validation, production ...) sans mettre notre mail en attaché :
"Vous n'avez absolument rien compris, votre équipe a de grosses lacunes.
Je prend donc l'initiative de vous organiser une réunion pour vous expliquer tout ça en détails"

Il y a des vraiment des fois où l'on aimerait bien étrangler certaines personnes
J'avais vu passer un ptit échange de mail dans ce style. Et en fait la personne a votre place avait alors à son tour répondu à tout le monde:
"Je suis ravi que vous acceptiez la rencontre. Ps: j'ai remis le début de la discussion pour que tout le monde comprenne bien le contexte."
Simple, subtil & élégant
7  0 
Avatar de B.AF
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/05/2012 à 11:54
Citation Envoyé par cirtey Voir le message

Il y a un seul et unique vrai grand coupable.
C'est l'Etat et l'inspection du travail qui ne fait pas son travail.
Les SSII qui font que de la régie, qui envoient un déveeloppeur sur "une mission" de 3 ans, font du délit de marchandage.
C'est une pratique interdite par la loi, sauf que l'Etat ne fait pas son travail de contrôle.
Je suis d'accord avec toi cependant, maintenant il y a aussi une dimension plus humaine qui est de dire qu'il appartient à chacun de placer sa moralité à niveau ou pas de sa cupidité.

Disons que les boites d'une façon générale use et abusent du droit du travail. Quand on sait que la période d'essai dans les banques est aujourd'hui de 8 mois voir plus parce que leur convention collective est modifiée à priori du décret de loi dans le code du travail, tu sais qu'il y a du chemin à faire.

Moi je serai pour que l'on décomplexe tout cela, la sécurité de l'emploi, c'est un mythe et une vraie flexibilité, sans portage, marchandage et viandage, ce serait ce qu'il faut pour rendre l'IT intéressante et innovante.
6  0 
Avatar de B.AF
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/05/2012 à 18:30
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
+1 avec BAF, à un détail près : à mon sens, c'est justement l'absence de flexibilité du droit du travail qui permet aux SSII de grossir, pas l'inverse. L'effet final étant que pour protéger le travailleur, on le transforme en numéro, et on lui interdit de faire valoir ses compétences et son utilité.

En dehors de ce lien de causalité, 100% d'accord, hélas.
Je suis parfaitement d'accord avec toi, mais force est de constater que la flexibilité du travail est une notion relative, vu ce que certains copains indépendants me rapportent, à savoir que de plus en plus de "clients finaux" ne veulent plus d'indépendants, donc la flexibilité, oui, l'inhumain aussi, mais au bénéfice du "client final". Ce qui pour moi nuance ton propos.

Aujourd'hui j'ai régulièrement des contacts avec des SSII (où du moins des vendeuses aguichantes et quelques vendeurs un peu relou) qui m'expliquent être spécialisés en tout et n'importe quoi et qui en réalité, sortie de recevoir des camions poubelles d'offres des grands groupes sont strictement incapables de trouver des postes eux mêmes ou de fournir la moindre valeur ajouté - ce qui explique pourquoi l’inter-contrat est problématique. Les vrais coupables sont ceux qui provoquent et utilisent ce système.

Dans ma spécialité, j'ai mes clients, et nombre de SSII m'ont poussé loin (parce que la plupart sont des rats, et je nomme un chat un chat) pour récupérer mes clients, essayer de forcer la facturation à passer par eux, et sans autre but que de toucher. Malheureusement, comme j'ai une activité d'expert, mes clients me défendent et surtout je travaille principalement en forfait, et ce mode la plupart des SSII n'y comprennent rien, sont incapables de la vendre, et par extension, les services achats à l'identique, donc je n'ai pas de soucis; seulement une ou deux vendeurs qui me servent leur plat à l'occasion pour l'appat du gain.

Mais le côté sangsue économique de ces boites, qui ne fournissent aucun effort intellectuel ou entrepreneurial autres que scruter du monster m'agace. L'informatique n'a pas besoin d'eux, c'est d'ailleurs criminel d'embaucher un jeune diplômé et de la caser dans un "compte" (enfin bref une grosse boite technocratique). Je pense que dans le droit du travail, les pratiques des SSII devraient être encadrées car il ne s'agit pas de travail mais d'exploitation.
5  0 
Avatar de cirtey
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/05/2012 à 11:09
Je n'en veux ni au grand compte qui se permet d'avoir une main d'oeuvre corvéable à merci, qu'on peut virer à tout moment (tant que c'est permis pourquoi s'en priver), ni aux SSII qui se font de l'argent facile de rentier.
Il y a un seul et unique vrai grand coupable.
C'est l'Etat et l'inspection du travail qui ne fait pas son travail.
Les SSII qui font que de la régie, qui envoient un déveeloppeur sur "une mission" de 3 ans, font du délit de marchandage.
C'est une pratique interdite par la loi, sauf que l'Etat ne fait pas son travail de contrôle.
Et le pire, c'est que le délit de marchandage est en train de se généraliser dans d'autres secteurs comme l'audit, la sécurité physique...etc.
A terme on va se retrouver avec deux catégories de salariés en France:
- Les salariés en interne, qui bénéficient d'un statut privilégié
- Les prestataires externes, qui encaissent tout le stress, la précarité et l'absence de perspectives d'évolutions (du moins beaucoup moins que ceux ui sont interne).
5  0 
Avatar de B.AF
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 23/05/2012 à 12:09
Citation Envoyé par Jérôme_C Voir le message
J'adore,

Je dis exactement le contraire, mais ce n'est pas grave.
...
Maintenant, on peut croire que la majorité des développeurs en SSII se sont fait piégés, qu'il ont été obnubilés par les offres d'emplois faussement alléchantes et que la précarité du marché du travail les empêchent d'aller voir ailleurs. Mon but n'est pas vraiment d'enlever à tout prix les œillères de certains.
Je crois que tu as du mal à comprendre qu'il s'agit aussi simplement pour beaucoup de monde de bouffer et de faire sa vie; au délà des apsirations et desiderata ou débats philosophiques.

Les "je sors de telle école", et les "qui veut peut", ce sont des principes hautement intéressants, malheureusement ils ne payent pas les impôts, ne font pas les courses et ne payent pas l'appart ou la maison.

Si en outre tu te sens capable de fournir une analyse pointue d'un secteur dont tu nous rebats les oreilles (enfin les yeux) que tu ne le connais pas, moi je dis bravo.

Encore un peu et on va retomber sur le cliché de si les gens sont au chômage c'est parce qu'ils sont fainéants.

Bref, je ne te souhaite pas de tomber dans ce système, ni d'avoir un jour à faire un métier qui ne te plait pas pour remplir tes obligations alimentaires, ni de vivre le stress du mec de 26 ans qui a un crédit sur le dos pour un appart' hors de prix en IDF et qui attend la mort en intercontrat avec des vendeurs qui lui tel tous les jours pour le forcer à partir plutôt qu'à essayer de lui trouver une mission. Il se pourrait que si cela arrive tu découvres un pan entier de la réalité économique des métiers de l'IT.
5  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/05/2012 à 10:18
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
à mon sens, c'est justement l'absence de flexibilité du droit du travail qui permet aux SSII de grossir, pas l'inverse.
Ce que je trouve etonnant, c'est cette notion d'absence de flexibilite du travail, qui est toute relative.

Certes, le processus de licenciement est long et complexe, et on ne peut pas virer quelqu'un comme ca en France.
Mais d'un autre cote, on se retrouve avec une periode d'essai de 4 mois, pouvant etre etendue a 7 !!! 7 mois pour juger si une personne est competente c'est delirant !

Et de l'autre cote, le CDD est egalement delirant : il peut etre rompu a tout moment si l'employe obtient un CDI. Comment l'employeur peut-il s'assurer que l'employe sera la pour toute la duree du projet dans ces condiitions ? Il ne peut pas, a moins de proposer un faux-CDI a l'employe, ce qui se fait tres bien via les SSII.

Alors oui, les SSII apportent de la flexibilite en etant les mechantes societes qui abusent de contrats plus ou moins fallacieux pour "tromper" cette absence de flexibilite.

Pour repondre a Jerome_C : j'ai l'impression que tu n'as pas beaucoup d'experience de recherche d'emploi.
En effet, si tu cherches vraiment un emploi, explicitement pas en SSII, tu te retrouves face a un probleme simple : les sites d'offre sont tellement pollues par les annonces des SSII que tu ne peux pas trouver les postes des editeurs. C'est d'ailleurs entre autre pour cette raison que les editeurs ont eux-aussi tellement de mal a trouver des candidats.

A titre d'exemple : j'ai un profile un peu particulier, donc un peu difficile a trouver pour les recruteurs. Lorsque j'ai mis mon CV en ligne (il y a 6-8 mois environ), 6 SSII m'ont appele pour le meme poste (certaines basees a plus de 400Km du poste), certaines ont ete relativement pressantes pour que je les rencontre et que je passe un entretien avec le client.

Cet exemple pour montrer que, lorsqu'on sort d'ecole et qu'on ne sait pas dans quel type d'entreprise on veut travaillier, resister aux sirenes des SSII n'est pas simple. Lorsque 6 SSII te proposent le meme poste, tu te dis que tu peux les mettre en concurrence, et ainsi ne pas perdre a leur jeu. Alors qu'en fait, le seul moyen de ne pas perdre, c'est d'aller chez l'editeur.
4  0 
Avatar de B.AF
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/05/2012 à 1:28
Citation Envoyé par Jérôme_C Voir le message

Mais quand cette semaine je discute avec mon collègue qui est sorti de l'école il y a un an, où il est le seul à ne pas être rentré directement en SSII en sortant de l'école, je me dis que ça commence à faire beaucoup pour des victimes d'un parasite.

Mon collègue en question a explicitement refusé les offres de stages de fin d'étude de SSII qui lui étaient offertes directement suivant son classement scolaire. Le programme scolaire ne l'a pas si enchanté que cela mais il lui semble que ça ressemble très fortement à un formatage des recommandations des SSII. Il a certes changé de pays pour trouver une PME, mais d'autres collègues ont changé de pays mais sont tout de même en SSII.

Quand je vois la quantité faramineusement faible des candidats pour un poste de développement, il y a peut être un problème de visibilité de l'offre du client final, un problème d'expression du besoin de développement et d'attractivité, mais lorsque j'ai l'impression que plus d'un sur deux ne vient pas de France, alors que nous sommes en pleine région parisienne, j'en viens à penser que les développeurs qu'on recherche sont ailleurs car ils cherchent ailleurs.
Si pour toi le fait qu'une seule personne sur toute une population dispose d'un vrai contrat de travail, avec ce que ça implique, et pas d'être vendu au plus offrant (enfin plutôt au mieux disant) par période de 3 ans au risque de se fair e virer au premier intercontrat est normal, tant mieux.

Pour quelqu'un qui ne connait pas ce secteur et n'est pas concerné, tu as des avis bien théoriques. La réalité de l'emploi est qu'à quoi bon être en CDI si c'est pour souffrir de l'insécurité ?C'est fondamentalement débile.

Et pour conclure je dirai que le presta est devenu une espèce de sous caste (de plus en plus on "externe" dans le mail, dans les signatures de mail, on me le dit en réunion "mais il/elle est externe" dans l'entreprise, qui souvent est prise pour bosser, pendant qu'une caste "de droit divin", le salarié (pour peu que cela fasse rêver d'être enchainé) de la grande boite qui prend du "presta"
pour faire son taf.

Je dis cela parce que je vois des jeunes biens être usés, être déformés par ce système. A quoi ça sert d'avoir un marché du travail pour qu'il soit complètement cristallisé par des voyous ?

Je dis et j'assume mes propos : la valeur ajouté d'un SSII dans le travail de ses "collabs" est nulle. Elle sert UNIQUEMENT à pouvoir facturer un compte qui a procédé à son référencement. Globalement, le travail d'une SSII ce n'est pas l'informatique, c'est de gérer la flexibilité salariale de ses centres de coût moyennant une marge (la fameuse "factu". Bref, c'est juste un médiocre raisonnement de contrôleur de gestion et souvent au bénéfice de copinages.

C'est un système à casser, injuste, inutile et surtout c'est un gros et gras mensonge fait à tous les jeunes.

S'ils pouvaient m'écouter je leur dirai : tout sauf la SSII. C'est le meilleur moyen de ne rien faire.

Good luck les jeunes !
5  1 
Avatar de nfluch
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/05/2012 à 12:59
La guerre entre prestataires est pas mal :
Etant à la MOE et après une semaine à corriger les incohérences des specs de la MOA, on lui envoie un mail :
"On commence a plus vraiment savoir ce q'il faut réellement faire fonctionnellement, il faudrait se prévoir une réunion pour rentrer plus dans les détails"

Réponse envoyée à la terre entière (directrice de projet, service validation, production ...) sans mettre notre mail en attaché :
"Vous n'avez absolument rien compris, votre équipe a de grosses lacunes.
Je prend donc l'initiative de vous organiser une réunion pour vous expliquer tout ça en détails"

Il y a des vraiment des fois où l'on aimerait bien étrangler certaines personnes
4  0