A-t-on besoin d'un moteur de recherche pour le microblogging ?
Google aurait décidé de s'y attaquer

Le , par Emmanuel Chambon, Correspondant Actualités
qui ne connaîtraient pas encore ce terme, le microblogging, c'est Twitter et ses équivalents.
C'est à dire des sites ou des services en ligne qui permettent de poster en temps réel des messages aussi longs qu'un SMS.
Cela peut paraître futile de faire connaître à toute la planète son état du moment ou ce que l'on est en train de faire, mais c'est tout simplement le plus gros phénomène de l'année.
Showbiz, entreprises, sportifs, politiques, journalistes, magazines, télévisions,... Il faut être sur Twitter, comme il faut être sur Facebook.
Ce phénomène intéresse évidemment Google.
Après semble-t-il une tentative manquée de rachat de Twitter, le numéro 1 de la recherche sur Internet aurait décidé de s'attaquer au microblogging en développant un outil de recherche spécialement conçu pour ce type de services web.
L'entreprise est périlleuse car elle exige une indexation en temps réel, tout en tenant compte du langage utilisé.
Le plus souvent, les messages sur Twitter sont écrits en langage SMS, justement pour contourner la limite de signes (140, 160 selon les services).
Captures à l'appui, le blog Google Operating System a découvert qu'un outil de recherche spécial microblogging était en préparation.
Le but est de concurrencer Twingly dont les résultats sont peu pertinents.
Pour Google, et d'autres médias, Twitter est un formidable outil d'informations et un vecteur de buzz et de tendances. Cela mérite donc bien un moteur de recherche spécifique...


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 16/06/2009 à 17:15
Citation Envoyé par Emmanuel Chambon  Voir le message
Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce terme, le microblogging, c'est Twitter et ses équivalents.
C'est à dire des sites ou des services en ligne qui permettent de poster en temps réel des messages aussi longs qu'un SMS.
Cela peut paraître futile de faire connaître à toute la planète son état du moment ou ce que l'on est en train de faire, mais c'est tout simplement le plus gros phénomène de l'année.
Showbiz, entreprises, sportifs, politiques, journalistes, magazines, télévisions,... Il faut être sur Twitter, comme il faut être sur Facebook.
Ce phénomène intéresse évidemment Google.
Après semble-t-il une tentative manquée de rachat de Twitter, le numéro 1 de la recherche sur Internet aurait décidé de s'attaquer au microblogging en développant un outil de recherche spécialement conçu pour ce type de services web.
L'entreprise est périlleuse car elle exige une indexation en temps réel, tout en tenant compte du langage utilisé.
Le plus souvent, les messages sur Twitter sont écrits en langage SMS, justement pour contourner la limite de signes (140, 160 selon les services).
Captures à l'appui, le blog Google Operating System a découvert qu'un outil de recherche spécial microblogging était en préparation.
Le but est de concurrencer Twingly dont les résultats sont peu pertinents.
Pour Google, et d'autres médias, Twitter est un formidable outil d'informations et un vecteur de buzz et de tendances. Cela mérite donc bien un moteur de recherche spécifique...

Fort intéressant cette histoire. A titre personnel je suis pas dans les histoires de Blog, Facebook, Twitter, MySpace, ... C'est simple, je me rappelle de cette flambé pour Seconde Life. Depuis ça a fait splatch médiatiquement. Pourtant tout le monde jurais que ça par ça. Tout le monde devait y être. Je dis pas que ça n'existe plus mais ça n'intéresse plus les média donc moins de personne.
Google devrait il mettre toute son énergie sur ça ?
Offres d'emploi IT
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil