Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Travaillez-vous mieux quand vous êtes plus payé ?

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

4  0 
Abtin Forouzandeh est un développeur indépendant qui exerce ses talents (C#, C++, JavaScript, Erlang, Python, Ruby, etc.) en Californie. Ce nom ne vous dit certainement pas grand-chose. Et pour cause. Il n’est pas célèbre.

Un de ses articles a pourtant provoqué de très nombreuses réactions. Il faut dire que la thèse qu’il expose sur son blog personnel est à la fois intéressante et provocante : pour lui, un développeur freelance devrait être payé 200 dollars de l’heure minimum.

Pourquoi ?

Parce que les tâches qui peuvent être payées moins - et qui demandent donc moins d’expertise - ne seraient par définition pas issues de projets suffisament viables : « Si vous ne pouvez pas vous permettre de payer 200 $ de l’heure, vous ne devriez pas embaucher de programmeurs. Vous travaillez sur un problème qui répond aux besoins d’un marché trop petit ».

Ce tarif élevé permettrait surtout de créer une relation solide, sur des bases robustes, entre un donneur d’ordres et un prestataire.

A 200 dollars de l’heure, Abtin Forouzandeh avoue ne pas rechigner sur le temps de travail, même s’il est en vacances. Il admet également ne facturer que les heures effectives (et pas celles nécessaires à se former ou à se remettre à niveau, ou celles passées à corriger des bugs qu’un expert n’est pas supposé laisser passer).

« Au final, cela a beaucoup diminué les heures que j’ai facturées. Mais vous savez quoi ? Je n’en ai tiré aucune frustration. En fait, j’étais ravi [NDT : du travail fourni] et les clients aussi [NDT : du travail et des heures facturées] », écrit-il.

Mieux, payer cher prouve que le client est sérieux. Et inciterait donc à le traiter en priorité en cas d’urgence. Le prestataire, lui, serait moins susceptible de partir à ce tarif. Et si la charge de travail est moindre (seulement quelques heures de développement par semaine), le « job » sera fait quoiqu'il arrive car le développeur aura tout de même de quoi vivre et pourra profiter de son temps libre. « C’est toujours du gagnant-gagnant entre le prestataire et le client », en déduit Abtin Forouzandeh.

Autre avantage, payer 200 dollars de l’heure permet de prendre une décision rapide sur la poursuite d’une collaboration. Le travail est bon, tout est OK. Il est moyen, tout est fini. A 60 dollars de l’heure, toujours d’après le développeur freelance, les tergiversations et les compromis sont plus fréquents. Et les projets s’en ressentiraient.

La publication de cette « analyse » a suscité de très nombreuses critiques.

Notamment sur le fait que le talent et le prix payé ne sont pas forcément corrélés. Et que l’implication dans le travail est plus liée à l’éducation et à la personnalité qu’au tarif. Sans oublier ceux qui soulignent qu’un travail surpayé peut donner tous les droits aux donneurs d’ordres y compris celui de transformer les missions en calvaire.

Bref, payer plus ne serait pas obligatoirement une bonne idée.

Mais ce billet, avec toutes ses faiblesses, a au moins un mérite. Celui d’aller à l’encontre des annonces de plus en plus rependues qui cherchent à toujours payer moins, et à demander toujours plus.

« Pay Your Programmers $200/hour »

Et vous ?

Si on vous payait plus, travaillerez-vous (encore) mieux ? D'expérience, votre implication dans le travail est-il fonction du salaire que l’on vous verse ?

Constatez-vous que le prix facturé et le talent sont plus corrélés dans le développement informatique qu’ailleurs (comme l'affirme le billet d'Abtin Forouzandeh) ?

Pensez-vous comme Abtin Forouzandeh qu’un client qui ne peut pas payer 200 $ de l’heure est un client non viable qui travaille sur un projet trop modeste ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de leminipouce
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/05/2012 à 16:35
Citation Envoyé par boz74 Voir le message
Moi aussi, et je préfère le sien.
Sans hésiter.

  1. Qualité de vie nettement meilleure
  2. Quantité de stress nettement inférieur
  3. Qualité des dév. suppérieur (je sais pas vous, mais moi j'aime pas bosser sur du code tout pourri ou être obligé de faire un truc vite fait et pas aussi bien que je le voudrais -> le perfectionnisme ça prend du temps et lui, du temps, il en a)
  4. Epanouissement personnel et professionnel bien meilleur : plus de temps perso pour faire ce qu'il veut, ce qui lui plait et $6'000 c'est largement suffisant pour vivre, surtout aux US ! Epanouissement pro car faire ce qu'on veut c'est toujours plus agréable, prendre le temps de se former, faire de la veille, des POC, etc... c'est toujours agréable...

Après je ne suis pas certain de la pérénité de son business model, surtout en tant de crise !
6  0 
Avatar de azias
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 07/05/2012 à 17:12
Citation Envoyé par maxwell302 Voir le message

Blague à part, la rémuniération participe grandement à la motivation selon moi, mais il ne faut pas oublier que si un projet est interessant, motivant et enrichissant, la rémunération passe un peu au second plan.
Il y a quelques années, j'ai travaillé essentiellement pour l'argent, dont je n'ai finalement jamais réellement vu la couleur, ça pour les promesses d’augmentation de salaire y'a du monde mais quand il s'agit de concrétiser y'a plus personne. Bref, je n'avais plus aucune vie en dehors du boulot et j'ai fini un mois à l'hôpital psy. La boîte a coulé, j'étais le seul ingénieur R&D.

Aujourd'hui, je sais que je suis payé 2 fois moins cher que ce je vaux sur le "marché" du travail pour mon niveau d'étude, mais je ne suis pas une vache et c'est aussi ce qui me permet de mettre le holà sur les exigences de mes employeurs. Quand il 35h, je peux rentrer chez moi et oublié le boulot, personne n'a rien à me dire à moins de commencer par me proposer une augmentation de salaire.

Bref, je pense qu'une rémunération augmente avec les droits à exigence du donneur d'ordre et diminue avec les droits à dire non du fournisseur. Je n'ai jamais eu l'impression que la rémunération était réellement liée aux compétences... la preuve: mon n+1 est mieux payé que moi

D'ailleurs il est 35h moins 10, faut que je me remette au boulot por finir la journée!
6  0 
Avatar de champomy62
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/05/2012 à 22:50
Citation Envoyé par olreak Voir le message

Et juste en faisant remarquer que "un peu moins" ne signifie pas "pas assez". Je ne connais pas un seul développeur qui ne fasse pas des heures sup non déclarées, non payées, et parfois chez lui et le week-end. Quand un développe s'auto-forme à un nouveau langage, libraire ou framework chez lui ou le week-end c'est le plus souvent pour des besoins professionnels à très court terme.
tellement vrai... J'ai l'impression que le temps de découverte, documentation, tests en entreprise ça n'existe pas. Je dois toujours me battre pour...
5  0 
Avatar de boz74
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 07/05/2012 à 16:12
Citation Envoyé par air-dex Voir le message
Moi j'ai choisi mon camp. Et vous ?
Moi aussi, et je préfère le sien.

Évidemment qu'avec un tel tarif on trouvera moins de clients, mais moi ça me va.

Combien vaut un dollar, au fait ?
4  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/05/2012 à 21:03
Payé 1 euro ou 1000 euros ne change en rien la productivité. On le voit tous les jours. Les smicard n'ont pas des heures moins efficaces que les PDG. Non ce qui change la qualité du travail, c'est la prime, l'évolution possible. Il se trouve que bien de smicard n'ont pas de perspective d'évolution (ou si peut (100 euros au bout de 10 ans)) alors ils se contrefiche de la qualité.

Ce qu'il propose en fait c'est d'être payé plus au résultat qu'au temps passé ce qui est différent. Bien sur le prix du produit fini dépends du temps à passé dessus. Mais à la fin on fournit un produit. Et si on a seulement une exigence de rapidité de codage on va bâcler et passer du temps au debug par la suite... qui de toute façon sera payé pareil.

Ces deux vision du travail correspondent à mon avis à deux type de client : Le client pressé et celui exigent... souvent on exige les deux ce qui est impossible.
4  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/05/2012 à 15:10
Si il trouve des clients, tant mieux pour lui.

Après, je ne pense pas que son raisonnement soit correct pour le généraliser... surtout dans certains projets qui sont pour une cible de niche et qui rapporte, même si c'est peu. Il vaut mieux parfois recevoir 10 fois 300 euros par mois que une fois 3000.

Après, la corrélation qualité du boulot / argent est complètement fallacieuse. Si on vous prend pour un con, vous ferez quoi qu'il arrive un mauvais travail. Si on vous estime, même en vous payant moins, humainement vous aurez envie de satisfaire le client.

Et je me souviens de mon manager qui nous disait que 40h, c'était la limite avant d'avoir un rendement négatif.

En gros, d'après lui, au dessus de 30 heures / semaine la productivité se casse la figure, et au dessus de 35-40 on produit du négatif, cad que l'on fait régresser le produit(en ajoutant trop de bug qui prendront plus de temps à corriger)
4  0 
Avatar de azias
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 07/05/2012 à 16:45
Quand je fais des prestations extérieure je suis vendu entre 300 et 400€ par jour par ma boîte, évidemment je n'en vois pas la couleur, aucune prime supplémentaire sur mon salaire. Alors 200$ de l'heure, ça tient plus du fantasme que du réalisme dans mon cas.

D'une manière générale je dirais surtout que moins bien je suis payé, moins je me casse le c.. autant en temps de travail qu'en qualité. Ne serait-ce que pour une question de principe: si un client veut de la qualité il faudra qu'il commence par aligner la monnaie.

De toute façon les donneurs d'ordre qui ne payent pas beaucoup n'ont pas les moyens de faire les difficiles. D'ailleurs en ce moment même, je suis payé et en poste chez un client... et je lis les news sur developpez.com !

Après il arrive quand même un moment où quel que soit la salaire proposé il est difficile de faire plus et mieux, je pense que c'est surtout ça qu'il faudrait commencer par expliquer aux donneurs d'ordre. J'ai beaucoup plus souvent constaté des clients qui fixent des délais de livraison impossibles à respecter ou qui rajoutent du travail non prévu au fur et à mesure que des clients qui rechignent à payer, même s'ils cherchent toujours à négocier les prix (il faut bien que les commerciaux et les acheteurs s'occupent !)

Cela-dit à 200$ de l'heure je doute qu'il trouve beaucoup de clients pour faire des contrats de 30 ou 45 jours.

Moi je me suis toujours basé sur la qualité de vie que peut m'offrir mon boulot. Il me faut du temps libre et les moyens d'en profiter, un juste milieu quoi. Les week-end et les fin d'après-midi (à partir de 17h30) doivent être impérativement libérées. Et je dois avoir les moyens de continuer à être propriétaire d'un appartement en centre ville (je n'ai donc jamais postulé à Paris), sinon je vois pas l'intérêt de changer de boulot.
3  0 
Avatar de gros_rougeot
Membre actif https://www.developpez.com
Le 07/05/2012 à 17:49
Un mauvais développeur, même payé cher, restera un mauvais développeur. Il fera peut être un peu plus d'heures et essaiera de s'appliquer.

Un bon développeur, restera un bon développeur même payé moins cher. Il en juste fera un peu moins.

Sauf qu'un bon développeur est rare, donc cher.
4  1 
Avatar de Squeak
Membre actif https://www.developpez.com
Le 07/05/2012 à 19:24
Il ne faut pas s'étonner de la délocalisation dans ce cas :-)

Personnellement je trouve que la rémunération n'est pas tout dans la qualité d'un travail. Il y a l'ambiance, la gestion du projet, les relations avec les collègues... Tout ceci compte. A quoi bon gagner 200$ de l'heure et vivre sous un stress permanent avec des collègues qui râlent, des managers qui mettent une pression et d'autres éléments perturbateurs?

Certains préfèrent un travail moins bien payé mais dont l'ambiance est bonne qu'un autre.
3  0 
Avatar de JeitEmgie
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/05/2012 à 9:02
Citation Envoyé par olreak Voir le message
C'est de l'humour ???

A ce prix là, les exigences des clients vont avec, en quantité et en qualité: aucun moment pour soi, être dispo 24/24 et en espérant qu'il n'y ait pas trop de décalage horaire avec le client, résoudre les problèmes dans la minute, stress exacerbé, qualité de vie anéantie.
Pas nécessairement, car à partir de certains tarifs le rapport hiérarchique s'équilibre jusqu'au point de s'inverser, le prestataire étant alors plus un partenaire qu'un sous-traitant.

Tout simplement, parce que s'il est facile de considérer quelqu'un de mal payé comme un "p'tit c...", à partir de certains montants - si le prestataire est vraiment un "p'tit c..." - que penser alors de celui qui l'a engagé à ce tarif...

Toute analogie ayant bien entendu ses limites et les exceptions étant là pour confirmer les règles, vous verrez quand même plus facilement le dernier des ploucs qui vient de lire "la mécanique pour les nuls" injurier un mécano de chez Renault et lui donner des "leçons", qu'un gentilhomme maltraiter un ingénieur de chez Bentley.
3  0