Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Sarkozy ou Hollande : pour qui les développeurs français vont-ils voter ?
Lequel des candidats connait le mieux l'IT ?

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

3  4 
A deux jours du scrutin présidentiel, et un débat et moult commentaires un peu partout dans la presse et sur Internet, les positions sont – normalement – un peu plus claires.

L'heure de la décision arrive.

Pour se forger cette décision, chaque citoyen intègre des problématiques qui lui sont propres. Notamment celles qui touchent son emploi et concernent son secteur. Conjoncture du marché, aides au développement, réglementations, infrastructure faîte ou à faire, impôts (professionnels et personnels), croissance (et comment la stimuler), etc.

Les développeurs et les professionnels de l'IT n'échappent a priori pas à la règle.

D'où cette question – avec des réponses qui, nous l'espérons, seront courtoises et le moins partisanes possibles : qui de François Hollande ou de Nicolas Sarkozy vous parait-être le plus à même de soutenir le secteur IT français ? Et de défendre les développeurs ?

Partant du principe de Raymond Aron que « d'être de droite, ou d'être de gauche, c'est d'être hémiplégique », tout commentaire insultant, méprisant ou agressif à l'encontre de personnes n'ayant pas les mêmes opinions seront immédiatement supprimés.

Et vous ?

Lequel des candidats connait le mieux (ou le moins mal) l'IT ? Cette dimension a-t-elle une influence sur votre vote ou pas ?
Un candidat éliminé au prermier tour vous paraissait-il (elle) plus compétent ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/05/2012 à 13:10
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
Lequel des candidats connait le mieux l'IT ?
Je n'attends pas d'un Président de la république qu'il soit versé en matière d'IT mais juste qu'il ne prétend pas s'y connaitre et donc de faire appel à des compétences en la matière pour éclairer ses décisions.

Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message

Pour se forger cette décision, chaque citoyen intègre des problématiques qui lui sont propres. Notamment celles qui touchent son emploi et concernent son secteur. Conjoncture du marché, aides au développement, réglementations, infrastructure faîte ou à faire, impôts (professionnels et personnels), croissance (et comment la stimuler), etc.

Les développeurs et les professionnels de l'IT n'échappent a priori pas à la règle.
Dans mon cas c'est tout le contraire, j'attends un projet de société civile et non un projet IT.

Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message

Nous pensons (peu-être à tort ?) que les développeurs et les professionnels de l'informatique sont moins fanatiques et plus cultivés que le reste des Internautes.
je reste sans voix devant une telle déclaration.
17  1 
Avatar de javamine
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 04/05/2012 à 13:13
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
qui de François Hollande ou de Nicolas Sarkozy vous parait-être le plus à même de soutenir le secteur IT français ? Et de défendre les développeurs ?
Je n'aime pas trop la tournure de la question.
Jamais je ne voterai pour un candidat parce qu'il m'avantage moi.
Quand je choisi un candidat, c'est pour l'ensemble de son programme, ce qu'il peut faire pour le pays.
17  2 
Avatar de Kiiwi
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/05/2012 à 16:25
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Je ne vois pas du tout ce que ça a de ridicule. Une tablette est un outil qui me parait très adapté à une utilisation par les enfants, et potentiellement, ça permet d'alléger considérablement les cartables, ce qui est vraiment une bonne chose !

Par contre, j'aurais préféré un système plus ouvert, comme Android.

Au niveau budget, comme l'a bien indiqué Hollande, ça représente le prix de 500 mètres de route...

Les professeurs n'ont pas été formés pour utiliser l'iPad comme support de cours. Ils ont cru que les professeurs allait changer radicalement de méthode de travail, s'adapter à un outil qu'ils n'ont jamais utilisé, et le tout sans aucune indication, aucun conseil, rien.
Conséquence, l'iPad n'a pas été utilisé dans les cours.
Conclusion: c'était un simple cadeau au lycéen, qui a couté pas mal d'argent au département le plus endetté de France.

Le pire dans tout ça, c'est que la Corrèze avait déjà expérimenté le changement de méthode pédagogique en 2008, avec les ordinateurs portables.
Là encore, ils avaient laissé les professeurs ce débrouiller. Les professeurs n'avaient pas adopté l'ordinateur comme support de cours.
Ils auraient dû prévoir que l'iPad n'allait pas devenir quelque chose de naturel pour les professeurs, alors que l'ordinateur portable ne l'avait pas été.

Je considère également que cette expérience était ridicule, et que sans être madame Irma, ils auraient pu prévoir l'échec que cela allait représenter.

La tablette ne permet pas d’alléger aucun cartable puisqu'il n'existe pas de version numérique des livres scolaires (ce qui aurait dû être prévu, puisque c'est livres c'est ce qui pèse le plus lourd dans le sac d'un collégien. ), que les cours ne sont pas pris sur la tablette (laquelle n'a pas été livrée avec un clavier physique), et donc les classeurs/cahiers sont toujours là.
Par contre, la tablette n'alourdit pas non plus le sac, ça non, elle reste à la maison toute l'année (et pour cause, les collégiens n'ont probablement pas envie de se la faire voler, ni de la casser, ni de la porter pour qu'elle face acte de présence en cours dans le sac sans pouvoir être utilisée ni posée sur la table)

Pour que la tablette puisse fonctionner dans l'enseignement, il faut
- une tablette bridée au maximum pour pas que l'enfant ne joue à Angry Birds ou n'aille sur facebook en cours. (et pas besoin d'une tablette haut de gamme comme l'iPad! )
- que des outils pédagogiques y soient développés. Pour la science, physique, chimie, et même les maths, ça pourrait être très intéressant, ce support qui peut être bien plus riche qu'une feuille de papier, logiciels de math, images animés pour mieux comprendre, schémas interactifs, etc . Pour les matières littéraires, j'ai plus de mal à voir ce que pourrait apporter de plus la tablette qu'un support papier.
- que les professeurs soient formés pour utiliser la tablette et les outils qu'elle propose.

L'Etat n'a pas l'argent nécessaire pour offrir des iPads à tout le monde, faire développer des applications adaptée aux études, et payer une formation pour les professeurs.

je préfère largement que notre argent aille dans notre système de sécurité sociale que dans les mains d’adolescents qui se serviront de l'iPad comme outil ludique.
15  0 
Avatar de powermanga
Inactif https://www.developpez.com
Le 04/05/2012 à 12:48
Nicolas Sarkozy se dit de favorable au principe des brevets logiciels. François Hollande se dit résolument opposé aux brevets logiciels, estimant qu'il faut « éviter de geler des pans entiers de l'innovation par le biais de « brevets voyous » dont la simple détention permettrait à leurs propriétaires de prélever un droit de péage sur toute innovation ».

Donc étant contre les brevets logiciels, je vous laisse deviner mon attention de vote.
13  0 
Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 04/05/2012 à 13:04
Pour ma part j'ai trouvé ridicule l'idée de Hollande d'équiper les collégiens d'iPad.
17  4 
Avatar de ec
Membre averti https://www.developpez.com
Le 04/05/2012 à 12:40
A mon sens l'essentiel n'est pas de soutenir l'IT, mais que les acteurs économiques aient les moyens de réaliser leur besoin d'IT.

Ce n'est pas le rôle des politiques d'être compétents en IT. Le rôle des politique est d'écouter les problèmes exprimés par leurs concitoyens et de choisir entre diverses solutions à des problèmes collectifs. Pour cela ils ne peuvent généralement que s’appuyer sur des compétences techniques portées par d'autres.

J'observe que les professions juridiques sont surreprésentées dans le monde politique. Est-ce que cela améliore la cohérence juridique de la République ? Il ne me semble pas. Donc je parie qu'il en serait de même sur le plan de l'IT si notre profession était bien représentée politiquement.

Imaginons que les professeurs soient de nouveaux plus présents à l'assemblée... est-ce que ce serait une garantie d'amélioration de l'éducation nationale ? Des conditions de travail des profs peut être...
12  0 
Avatar de csperandio
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 04/05/2012 à 13:38
Citation Envoyé par zarathoustroy Voir le message
Au niveau IT... dommage qu'on ne soit pas traité comme aux USA:

Par exemple: développeur PHP expérimenté: salaire entre 100,000$ et 130,000$ ...

Vive la France
Mais n'oublie pas les choses suivantes:
  • la durée du temps de travail
  • le nombre de jours de congés
  • l'assurance maladie
  • ...


Après rien ne t'empêche à tenter ta chance
Mais il ne faut pas oublier que certaines sociétés font jouer la préférence nationale. En cas de crise, les premiers employés qui sautent sont les étrangers.
11  0 
Avatar de ZiGoM@r
Membre averti https://www.developpez.com
Le 04/05/2012 à 13:54
Tout d'abord, je suis heureux de constater que le corporatisme ne l'emporte pas dans les réponses, c'est assez rare pour être souligné.

Concernant les nouvelles technologies en général, entre un Sarkozy qui ne supporte pas la liberté que nous offre Internet et un Hollande qui n'ose se prononcer sur rien, à part, comme tous les autres candidats, taxer Google et Facebook... je choisis l'abstention.
Dommage que personne durant cette campagne n'est parlé du rôle de l'Etat, de la nature de la concurrence que nous voudrions voir se développer, de la propriété intellectuelle, de la relation entre innovation et liberté économique (électoralement risqué, donc surtout pas !), des questions de droit à l'image, à l'oubli (mieux vaut voter cela en catimini dans les hautes sphères européennes...), à la vie privée ou encore de la liberté d'expression ou de la presse (dommage, à l'heure du tous journalistes) et surtout des conséquences de la crise et des mesures à prendre autre que "j'en parlerais à Angela" ou "la croissance viendra puisque je la désir, contrairement à vous M. le pétainiste corrompu et de surcroit irrespectueux de la présomption d’innocence, etc..".
Ces questions m'importent trop pour qu'en plus d'un grand intérêt, j'accorde autre chose que du mépris à cette caste classe politique déliquescente.
11  0 
Avatar de MeTaLCaM
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 04/05/2012 à 13:25
Citation Envoyé par zarathoustroy Voir le message
Au niveau IT... dommage qu'on ne soit pas traité comme aux USA:

Par exemple: développeur PHP expérimenté: salaire entre 100,000$ et 130,000$ ...

Vive la France
Heu... Vas aux États-Unis avec ce salaire, après on en parlera ;-)
Retraite, Assurance, Santé, etc... c'est pas pareil.

Et perso je préfère vivre en France avec disons... 40 K et être pénard...
8  1 
Avatar de Kiiwi
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/05/2012 à 13:06
Citation Envoyé par ernestrenan Voir le message

Je sais pas pour sarko mais hollande a dit ça
Je remplacerai la loi Hadopi par une grande loi signant l’acte 2 de l’exception culturelle française, qui conciliera la défense des droits des créateurs et un accès aux œuvres par internet facilité et sécurisé. La lutte contre la contrefaçon commerciale sera accrue en amont, pour faire respecter le droit moral, pilier des droits d’auteur, et développer les offres en ligne. Les auteurs seront rémunérés en fonction du nombre d’accès à leurs œuvres grâce à un financement reposant à la fois sur les usagers et sur tous les acteurs de l’économie numérique qui profitent de la circulation numérique des œuvres.
Ca ressemble beaucoup à une licence globale et ça c'est cool !



Je crois qu'on a pas tous très bien compris ce que voulait François Hollande à ce sujet

Oui génial ... j'accepte avec grand plaisir de participer à la solidarité nationale pour la sécurité sociale, les retraites, etc... mais alors me taxer pour que tout le monde puisse s'amuser à télécharger 3000 musique, bof !
+1!
Cela dit, je ne suis pas non plus pour Hadopi.
je suis sûr qu'on peut trouver des alternatives sans passer par la licence globale ou Hadopi.
7  1