Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les Bouches-du-Rhône libèrent leurs données touristiques
Et référencent les applications développées à partir de ces fichiers

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

4  0 
Depuis le mois d'avril, l’association Bouches-du-Rhône Tourisme a rejoint la démarche Open data en ouvrant son portail et en libérant une centaine de jeux de données liées au tourisme dans le département.

Toutes les informations détenues par l'association (des informations « fiables » précise-t-elle) sont maintenant disponibles et exploitables par les développeurs, les scientifiques, les associations, les étudiants et les entreprises. Bref, par tout le monde.

« Nous sommes le premier acteur touristique à libérer ses données », se félicite Bouches-du-Rhône Tourisme qui invite à s'« emparer des données libres sur les hôtels, les locations de vacances, les musées ou encore les évènements autour de Marseille-Provence 2013 ».

Les applications créées à partir de ces informations pourront être référencées gratuitement sur le site (VisitProvence.com) et diffusées sur les différents supports de communication de l'association et de ses partenaires (Offices du Tourisme de Camargue, de Marseille, de Provence, etc.).

Parmi les données libérées on trouve la liste des artisans, des restaurants gastronomiques, de différents type de guides (de montagne, etc.), d'activités sportives (nautisme, cheval, etc.) ou ludique (parcs d'attraction), d'équipementiers (loueurs de vélo) ou de services (bus, syndicats d'initiatives). Pour n'en citer que quelques uns.



L'initiative est à saluer. Elle rapproche la Provence de villes comme Paris ou... New-York (qui ont déjà franchi le pas de l'Open Data).

Une initiative que l'on aimerait d'ailleurs voir prise par d'autres. Comme une certaine régie autonome parisienne dont nous tairons le nom.

Accédez à toutes les données libérées par l’association Bouches-du-Rhône Tourisme

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !