Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Flash Professional se convertit au HTML5
Avec Creative Suite 6 et offre de nouveaux outils pour le développement mobile natif

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

1  0 
Chez Adobe, l’heure est au HTML 5. Même pour Flash.

Paradoxal, direz-vous. Oui et non.

Avec l’annonce de la Creative Suite 6, Flash Professional CS6 essaye en effet de combiner les atouts des deux mondes. Ou pour le dire autrement, de ne pas dépayser les développeurs Flash tout en leur donnant les outils pour créer en HTML 5. Le but est bien entendu la compatibilité multi-plateforme et la possibilité de toucher le public le plus large possible (dont les utilisateurs d'iPad et d'iPhone...).

Annonce majeure de cette version, le nouveau Flash Professional intègre une extension baptisée « Toolkit pour CreateJS ».

CreateJS est un framewrok open-source, en fait un ensemble de librairies, qui permet d'exporter du Flash en HTML5 et en JavaScript. Une fonctionnalité qui, pour certains, fera penser à Swiffy de Google.

[ame="http://www.youtube.com/watch?v=pO4dB0yN5CE"]Présentation de « Toolkit pour CreateJS » dans Flash Professional CS6[/ame]

De passage à Paris, Tom Barclay, Chef de Produit Flash chez Adobe Systems, a également mis en avant l’autre avancée majeure de la technologie, non pas vers le web, mais vers le développement mobile cette fois.

Flash Professional CS6 offre en effet à AIR de nouvelles « natives extensions » (autrement dit attachées à une plateforme) qui permettent d’accéder aux capacités spécifiques d’un appareil, comme le mode vibreur ou le niveau de la batterie.

Interrogé par Developpez.com, Tom Barclay admet que « les gains de performances que permettent ces extension natives (NDR : et Stage3D, une API de bas niveau qui donne accès à l’accélération matérielle) vont à l’encontre du développement multiplateforme ». Mais ils seraient tellement significatifs que, d’après lui, ils contrebalanceraient largement cet inconvénient.

Toujours en rapport avec le développement mobile, Flash Professional CS6 permet de pré-packager le runtime AIR dans une application. Il suffit pour cela de le spécifier en cochant une simple option dans les paramètres de publication.



L’avantage pour l’utilisateur est de ne plus avoir à installer AIR séparément, une étape fastidieuse qui pouvait être un frein à de nombreux téléchargements.

Revers de la médaille, l’application s’alourdie « de 7 Mo environ » d’après Tom Barclay. Autre inconvénient, AIR est téléchargé avec chaque nouvelle application qui aura spécifié cette option, même si la technologie est déjà présente sur l’appareil.

Tout comme Dreamweaver CS6 et le reste de la Creative Suite 6 d’Adobe, Flash Professional CS6 sera officiellement disponible à partir du 7 mai.

Source : Developez.com et Adobe France



Et vous ?

Virage vers le HTML, extensions natives : que pensez-vous des évolutions qu’apporte Flash Professional CS6 ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de camus3
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/04/2012 à 0:11
Flash Professional se convertit au HTML5...
aucun code n'est converti , bref c'est comme exporter son flash en un format vidéo ou en une série de pngs.
0  0 
Avatar de Model_T101
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/04/2012 à 9:59
A l'origine Flash CS6 est un outil graphique pour creer de l'animation vectorielle, il est finalement à l'origine du web animé, interactif et design, aujourd'hui il à dû s'adapter au changement de norme : html5 ; Sera-t-il simple à utiliser, le code exporté sera-t-il aussi propre qu'un code conçu et rédigé par une équipe ? Seul l'usage et les mises à jour le diront. Toujours est il que l'acteur majeur est à l'aube d'un sacré virage, saura-t-il le négocier sans casse, Avec Adobe on en doute vu la puissance de leur cavalerie.
0  0