Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Il n'y a pas assez de datacenters français
Des professionnels rappellent aux candidats leur potentiel économique et stratégique, en vain ?

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

3  0 
Dans une lettre ouverte, le Gimelec (Groupement des industries de l'équipement électrique, du contrôle commande et des services associés) et le CESIT (Comité des exploitants de salles informatiques et Télécom) viennent d’interpeller les candidats à l’élection présidentielle sur la place de « la France dans le monde numérique » et sur les infrastructures informatiques du pays.

« La révolution industrielle du XIXème siècle n’a été possible que par la présence d'infrastructure de qualité », écrivent-ils. « Aux gares et trains de la révolution industrielle succèdent aujourd'hui les centres de données et les réseaux Internet et électriques ».

D’après eux, la France ne manque pas d’atouts (des ingénieurs qualifiés, un réseau électrique de qualité, etc.). Mais le pays enregistrerait tout de même un retard qui hypothèque aujourd’hui sa chance de jouer un rôle majeur dans ce nouveau domaine industriel.

Paris n’est par exemple que la quatrième ville européenne en nombre de centres de données derrière Amsterdam, Londres et Francfort. « Le rattrapage du parc de Datacenters du Grand Londres par l’Ile-de-France représenterait un investissement total de deux milliards d'euros ».

Des mesures devraient donc être prises rapidement. D’autant plus que « les centres de données sont aussi un outil de souveraineté en permettant la maîtrise du traitement et du stockage des données de nos entreprises sur notre territoire ». Sans oublier qu’ils sont générateurs d’emplois, directs et indirects, notamment en région.

Quelles mesures ?

Pêle-mêle : une réglementation consolidée, la mise en place d'un cadre d'activité prévisible (simplifier l'accès au foncier, lisser l'évolution des prix énergétiques, faciliter l'accès à l'infrastructure Télécom, etc.), soutenir et accélérer le déploiement de la fibre optique ou créer des formations spécifiques (« le Gimélec s'est rapproché du CNRS en ce sens »).

Les propositions sont lancées.

Pas sûr, en revanche que les candidats français aient suffisamment de culture informatique pour saisir les potentiels économiques et la dimension stratégique de ces Datacenters. Ni même qu'ils connaissent le mot.

Manifeste pour que la France tienne sa place dans un monde numérique (pdf)

Source : L’Usine Nouvelle

Et vous ?

Le candidat ou la candidate pour lequel vous allez voter vous semble-t-il (ou elle) suffisamment au fait de l’informatique et du potentiel économique des datacenters ?

Des centres de données français vous paraissent-ils être une priorité nationale ?

Que pensez-vous de l'analyse et des propositions du Gimelec et du CESIT : pertinente ou volontairement catastrophistes ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de MiaowZedong
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/04/2012 à 19:58
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Je suis à la fois d'accord et pas d'accord.
- Oui, nos hommes et femmes politiques sont des vrais boulet dans ce domaine. Ces derniers pensent être IN sous prétexte qu"ils ont un compte Facebook ou Tweeter auxquels ils ne se connectent jamais eux-mêmes et maitrise internet parce qu'il savent dire à leur staff d'aller sur Google.
FTFY

Concernant le rapport entre IT et politique en France, je vois deux particularités:

--La politique en France est une affaire de vieillards surannés. Je suis volontairement provocateur, mais la difference d'âge est flagrante: Cameron et Blair sont devenus Premier Ministre à 44 ans, Major à 47. Parmi les candidats majeurs à l'éléction présidentielle en France, seule Marine le Pen a moins de 50 ans, sinon Sarkozy en a 57, Hollande 58, Mélenchon et Bayrou 60. Quant à Chirac, il a été président à 63 ans (l'âge de la retraite était à 60 ans!) et il n'est parti qu'à 75. En somme, les dirigeants Français sont presque aussi vieux que les parents de leurs homologues Britanniques: vu le décalage de génération, il est presque étonnant que votre pays n'accuse pas un retard plus net.

--En France, il y a moins de lobbies industriels, et plus de réseaux informels (anciens élèves de grandes écoles, vieux copains de 68 et autres). Hors les politiciens sont rarement issus des milieux scientifiques ou IT, ils en sont donc complètement coupé. Voir Google contrôler presque ouvertement la politique IT de mon pays ne me fais pas plaisir, mais en définitive la politique de messieurs Schmidt, Page, et Brin est forcement meilleure pour l'IT que celle d'un profane séxagénaire et obsolète.
11  1 
Avatar de Chuck_Norris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 18/04/2012 à 23:23
Et le premier hébergeur français possède la majorité de ses datacenters français à Roubaix (parce qu'il fait tellement froid là-bas que cela évite d'investir dans de la clim ), or, il ne compte pas là-dedans apparemment car pour ces personnes il semble bien que France = Paris uniquement.
8  0 
Avatar de berceker united
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 18/04/2012 à 18:30
Citation Envoyé par teddyalbina Voir le message
Les politiques s'en f****** de l'informatique et tant mieux, il ne faut surtout pas que ces boulets incompétents s'en occupent. Sinon la catastrophe sera de la même ampleur que dans le reste de l'organisation de l'état.

Par exemple il n'y a qu'a voir hadopi.

Ces boulets, incompétents chronique ne doivent pas s'y intéresser arrêter de leur poser des questions sur le sujet. Ils faut les laisser dans leur coin.
Je suis à la fois d'accord et pas d'accord.
- Oui, nos hommes et femmes politiques sont des vrais boulet dans ce domaine. Ces derniers pensent être IN sous prétexte qu"ils ont un compte Facebook ou Tweeter et maitrise internet parce qu'il savent aller sur Google.

- Non, ils faut pas les lâcher car il faut les éduquer comme des gosses sur ce domaine. La situation de l'informatique en France est catastrophique. Du moins, il s'auto-gère naturellement. Il y a du bon et du mauvais à faire ça. Mais je suis assez d'accord avec l'article.

Ceci lié à la mauvais image qu'à la France avec l'informaticien qui a gardé une image vieillotte de ce dernier.
8  1 
Avatar de AppMaestro
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 18/04/2012 à 20:25
Des constructeurs de Data-center qui nous disent qu'il n'y a pas assez de datacenters en France, c'est un peu comme si Peugeot et Renault se fendaient d'une lettre pour demander des subventions parce qu'il n'y a pas assez de voitures en France ...

A part eux, qui s'est plein du manque de datacenter en France ?
9  2 
Avatar de curt
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/04/2012 à 19:56
ça me rappelle une visite de J. CHIRAC dans une école à qui un gosse disait : "là je prends la souris et je clic...."

Notre ex-président avait répondu : "Qu'est-ce que vous appelez la souris ??? "

Alors d'ici à ce que nos "Elites" sachent ce qu'est un datacenter !!!

Bon c'est pas tout ça, mais si vous voulez des beaux datacenters... n'oubliez pas d'allez voter (c'est facile... c'est avec du papier... pas besoin de cliquer sur.... comment vous appelez ça déjà ????? )

Curt
6  0 
Avatar de Ermite Chevelu
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/04/2012 à 9:01
Je rejoins les avis de Chuck_Norris et AppMaestro.
Qui ce plaint du manque de datacenter, et de leurs localisation ?
Je remarque d'ailleurs qu'OVH (qui est il me semble le 1er hébergeur européen) ne fait visiblement parti ni du Gimelec, ni du CESIT... par contre chez le second on retrouve des gens de chez Orange, SFR, ou Bull entre autre...
Il semble que ce soit toujours les même qui se plaignent ^^
4  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/04/2012 à 9:18
A mon avis, l'absence d'instruction ne peut conduire a terme qu'a mettre en place des outils néfastes à la démocratie.

En effet, quand on regarde l'idée de base, ca donne :
- On a un outil plus simple pour trouver un malfaiteur.

Quand on connait le fonctionnement c'est :
- j'ai une BDD qui me permet de faire un JOIN sans trop de soucis avec d'autres datas.
- J'ai des informations que je vais devoir sécuriser.
- Les informations sont indestructible, donc on ne peut pas revenir en arrière.

C'est bien le fait d'avoir de l’éducation qui fait que l'on va comprendre plus les dangers afférents à une technologie.

Actuellement, cela ne m'étonnerait pas que les spécialistes soient mandatés par les grandes sociétés pour défendre leurs intérêts.
Construire une gigantesque base de donnée, c'est s mettre quelques millions dans la poche. Que cette base serve a de mauvaises chose, rien a faire.

De ce point de vue, je pense que les sociétés sont bien plus avides d'argent que les politiciens.
4  0 
Avatar de DonQuiche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 18/04/2012 à 16:24
En vrac :
  • Je serais déjà agréablement surpris si un seul des candidats savait ce qu'est un datacenter.
  • Vu le poids financier des datacenter (sans doute moins de vingt milliards d'euros à l'échelle mondiale), l'argument économique me semble peu convaincant. L'argument de la souveraineté aurait un peu plus de crédibilité si les entreprises avaient du mal à faire héberger leurs données en France mais il ne me semble pas que ce soit le cas. Et quand bien même les dernières lois américaines devraient provoquer des rapatriements de données en Europe.
  • Vu la tournure du débat énergétique, j'ai tout lieu de croire que d'ici dix ans nous subirons des coupures d'électricité en série et que d'ici vingt ans notre pays sera tapissé de panneaux solaires chinois et d'éoliennes allemandes, que nos importations de combustibles fossiles et d'électricité auront bondies, et que le prix du kWh sera le double de ce qu'il est aujourd'hui. Et donc que les datacenters ne seront pas en France, ce qui ne sera pas le plus lourde perte dans tout ce bazar.
3  0 
Avatar de zeyr2mejetrem
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/04/2012 à 18:00
Sur ce secteur il est nécessaire de lancer le déploiement par une volonté politique.

Or, sans faire de polémique aucune, j'ai quand même l'impression que l'intégralité des candidats à la présidence ont carrément laissé tomber le débat sur le numérique (mis à part des platitudes du genre "Il faut aider les entreprises innovantes. Les nouvelles technos c'est l'avenir etc ..."

Pour moi il est évident que le seul candidat qui tienne la route c'est Jacques Cheminade, car on ira mettre les datacenters sur Mars !!
3  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/04/2012 à 9:47
Citation Envoyé par teddyalbina Voir le message
Les politiques s'en f****** de l'informatique et tant mieux, il ne faut surtout pas que ces boulets incompétents s'en occupent. Sinon la catastrophe sera de la même ampleur que dans le reste de l'organisation de l'état.

Par exemple il n'y a qu'a voir hadopi.

Ces boulets, incompétents chronique ne doivent pas s'y intéresser arrêter de leur poser des questions sur le sujet. Ils faut les laisser dans leur coin.
Ca c'est bien stupide...
Si les hommes politiques n'y connaissent rien, ca entraine l’embauche de consultant, bien souvent issue des grandes entreprises partenaires de l'état ou ayant une visibilité.

Au contraire, il faut encourager les hommes politiques a apprendre, avec toute l'humilité que le statut d'apprenant implique, les atouts et les defauts de l'informatique.

Cela peut être un formidable outil, comme un moyen ultra efficace de détruire la démocratie. Il faut donc absoluement que les politiques maitrisent ces outils.

PS : Francois bayrou traine pas mal sur le net d'après ce que j'avais lu. On retrouve des discussions de lui un peu partout, il semble qu'il aime se ballader.
2  1