Microsoft ouvre un "Business Innovation Center" en France
Et dévoile ses prévisions pour les tendances IT 2012/2013

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
« La crise est une opportunité de redistribuer les cartes pour les entreprises qui investissent dans la R&D ». Tel est le massage donné la semaine dernière par Microsoft Entreprise Services lors du lancement de son Business Innovation Center français.

Microsoft Entreprise Services est une branche de Microsoft dont la mission est de mettre en musique les outils maisons dans des projets concrets. Elle travaille en collaboration avec l’écosystème de partenaires de l'éditeur composé d’environ 700 experts (consultants, SSII, etc.).



« Jusqu’ici, nous devions emmener les décideurs plusieurs jours à Seattle (NDR : siège mondial de Microsoft). Aujourd’hui, avec le lancement du Business Innovation Center français, ils peuvent venir une journée à Issy-Les-Moulineaux (NDR : siège de Microsoft France) » se félicite Microsoft.

Le but de ce nouveau service est de réfléchir concrètement à la manière d’améliorer l’IT d’une entreprise, de s’inspirer de méthodes dans d’autres secteurs (plutôt que de copier celles des concurrents directs) ou d’imaginer de nouveau produits ou services internes (comme MyDeclic, un Facebook d’entreprise en cours de déploiement chez Renault).

Concrètement, les décideurs suivent un parcours fléché d’une journée. Le parcours est privé pour les grands groupes et collectif pour les PME. Le tout est bien évidemment gratuit.

« Le but à la fin d’un atelier d’une journée c’est de repartir avec du concret, un plan d’action, un PoC (NDR : une preuve de faisabilité) ou une ébauche de d’application mobile » explique Microsoft Services.



Ce lancement a également été l’occasion d'aborder les investissements prévus (l'éditeur s’appliquant à lui-même son principe sur la crise et la R&D).

Microsoft Services se présente comme « le bras armé du support produit » (sic). Il arrive en quelques sortes en fin de chaîne. Ses analyses du marché montrent donc clairement quelle direction entend prendre l’entreprise dans son ensemble dans l’année fiscale à venir.

Ces tendances IT 2012/2013 de Microsoft se regroupent autour de quatre pôles. Par ordre croissant de progression : Business Intelligence (et le Big Data), CRM et XRM (CRM appliqué à l’expérience utilisateur), les Clouds publics (Office 365 par exemple), privés (System Center, SQL Server, etc.) et hybrides, et loin devant ces trois domaines, la mobilité (avec plus de 200 % de croissance attendue sur l’année).



Premiers fruits de ces ateliers du Business Innovation Center français, Pocket Expense est une application mobile qui permet de gérer ses notes de frais à partir d’un Windows Phone. L’éditeur Wonderware a pour sa part intégré Microsoft Kinect à sa solution ArchestrA System Platform - pour le contrôle de commandes dans les environnements de travail hostiles. Quant à Dassault, il a réalisé une application tactile, « Falcon Touch », qui permet de découvrir la gamme de ses jets sur Surface et sur tablettes. L’application permet de comparer les performances des différents modèles de Falcon et de simuler les différents niveaux de confort disponibles, le tout de manière entièrement virtuelle sans avoir à déplacer le moindre avion. Une idée qui rappelle celle de Boeing avec Kinect et Windows Azure.

Source : Microsoft France, conference de presse


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Responsable de patrimoines applicatifs H/F
BNP PARIBAS - Ile de France - Montreuil (93100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil