Qui recrute aujourd'hui des développeurs d'applications hormis les SSII ?

Le , par Logrus, Nouveau membre du Club
Bonjour,

j'aimerais savoir dans quelles structures un développeur d'applications (au sens large : développeurs, architectes etc..) peut trouver un job svp?

L'origine de ma question est que je travaille en SSII (pour l'instant je suis très content en SSII; pas de problèmes) mais je ne me vois guère bosser plus de 10ans dans ce milieu (toujours se battre pour avoir les bonnes missions je sais que ça va finir par m'user).

Les alternatives que je vois sont les suivantes :

  • Freelance : difficile et dangereux à moins d'avoir un domaine d'expertise et de disposer d'une trésorerie.
  • Grand compte : c'est le loto tellement il y a de monde qui attend pour chaque poste qui se créée/libère.
  • Créer une SSII : possible avec de l'XP mais faut trouver d'autres personnes avec qui s'associer et risqué je pense.
  • Créer une société autour d'un concept novateur : un logiciel ou un site Web (encore faut-il avoir la bonne idée et la développer sur son temps personnel mais ça pourrait me botter avec plus d'expérience).

Je me demande aussi si des PME ont des besoins en interne qui justifient l'embauche de développeurs? J'ai déjà bossé pour une PME en interne en stage (développement d'un site e-Commerce) et j'ai trouvé ça super niveau ambiance, reconnaissance, initiatives, possibilités de donner son avis sur des aspects non techniques etc..
J'aimerais bien acquérir de solides compétences et plus tard développer une PME grâce à un site e-Commerce de pointe et/ou un outil interne adapté au métier de la boîte pour lui faire gagner en productivité.

Bien sûr ce n'est pas pour maintenant mais je pense qu'une carrière ça se prépare à l'avance; même si c'est aussi (surtout?) savoir saisir des opportunités.


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Philippe Vialatte Philippe Vialatte - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 23/04/2010 à 9:51
Salut,

pour le moment, la situation est pas loin de ca, mais les sociétés ont en ce moment tendance à ré-internaliser, ou du moins à diminuer l'offshore (et je parle en etant dans une SSII très orientée offshore).

Citation Envoyé par Anubis  Voir le message
D'après ce que je peux voir et entendre autour de moi, il n'y aura bientôt plus que des chefs de projet en bas de l'échelon de l'informatique en France, voire les DP.

J'en doute un peu. Par contre, une organisation avec le management onshore, les experts fonctionnels et techniques onshore, et les développeurs et un chef de projet en Inde marche pas mal. C'est sur que ca va être plus coton pour les développeurs débutant, qui risquent de se faire offshorer à tour de bras

Inversement, ce style de configuration ne fonctionne bien que pour des projets de longue durée (> 5 ans), avec un cycle en V standard (oublier les méthodes agiles, compter 50% du projet en spec, 30% en test, et 20% en dev), sur des technos pas trop récentes.

Les départements informatiques qui sont externalisés massivement sont les centres d'informatique interne ou de support, pas de coeur de métier.

donc, grosso modo, à mon avis, la tendance à 5 ans, ca va être :
- une stabilisation des projets envoyés à l'offshore, voire une petite diminution
- une augmentation des centres de services envoyés à l'offshore, incluant les centres de dev interne
- des projets "corporate" qui vont timidement augmenter sur l'offshore
- des projets métiers qui vont rester ou revenir en onshore

Je pense aussi qu'on va voir des déplacements intra-france, style déplacement des DSI de Paris à Rennes, Marseille ou Toulouse, pour économiser sur les charges salariales (mais bon, la, c'est du pur prospectif )
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 23/04/2010 à 10:58
Bonjour,

Je crois qu'il faut faire la difference entre les editeurs de logiciels, et les entreprises qui se servent d'outils informatiques, mais dont ce n'est pas le coeur de metier.

Les premieres ont essaye la delocalisation depuis longtemps, et beaucoup en sont revenues. Les derniers exemples recents que j'ai autour de moi confirment toujours cette tendance.

A l'inverse, certaines SSII (orientees offshore ou non) cherchent a augmenter leur marge immediate en faisant developper des projets a moindre cout. Mais comme l'ont dit d'autres personnes, elles en reviennent, notamment car les couts de maintient des applications sont superieurs.
Avatar de HerQuLe HerQuLe - Membre émérite https://www.developpez.com
le 23/04/2010 à 11:09
Oui et puis les pays comme l'Inde ne vont pas non plus forcement rester bon marchés pendant 50 ans... je me demande comment le cout du dev évolue dans les pays Offshore...
Avatar de Anubis Anubis - Membre régulier https://www.developpez.com
le 23/04/2010 à 11:21
La politique des SSI comme Capgemini, Steria, Atos et d'autre, est plutôt d'intensifier leur implantation dans les pays low cost.

C'est tout a fait logique car ceux sont des pays qui offre des opportunités de marchés énormes (parce qu'ils sont "émergents" et qu'ils sont nombreux).

Cependant, je pense qu'il serait plus sain que nos compagnies françaises crées des filiales pour satisfaire le marchés de ces pays et non pas les utiliser pour satisfaire les demandes du marché français.

Je verrais plus un système d'échange de produits finis entre les différents marchés.

Je sais que j'ai une vision très utopique. Je n'ai pas la vision d'un PDG qui veut satisfaire uniquement à court terme ses actionnaires mais j'essaie plutôt d'avoir une vision à long terme pour essayer d'assurer un avenir à moi-même et à nos générations futures. Pour l'instant je le voie mal partie pour nous alors pour les générations futures...

edit :
gangsoleil et Philippe Vialatte pouvez-vous me d'écrire les expériences que vous avez eu ou que vous avez entendu sur des projets qui reviennent de l'offshore? quel type de projet, les raisons du retour...?

HerQuLe : Le coût évolue pas tant que ça dans les pays comme l'Inde et la Chine et même si c'est le cas elles délocalisent dans d'autres pays moins cher qu'eux (Afrique du Nord).
Avatar de gl gl - Rédacteur https://www.developpez.com
le 23/04/2010 à 12:06
Citation Envoyé par Anubis  Voir le message
gangsoleil et Philippe Vialatte pouvez-vous me d'écrire les expériences que vous avez eu ou que vous avez entendu sur des projets qui reviennent de l'offshore? quel type de projet, les raisons du retour...?

Bien que la question ne s'adresse pas à moi, je me permet de répondre car j'ai connu des expériences similaires. Les raisons du retour sont multiples et variables selon les cas :
  • Le coût final. En effet même si le coût de base d'un développeur est plus bas, voire beaucoup plus bas, il y a pas mal de coûts complémentaires qui font augmenter la facture finale et qui rende l'opération pas forcément rentable. Parmi ces coûts : formation et support du personnel sur place, spécifications beaucoup plus détaillées, doublons nécessaires dans certains postes (un chef de projet en off shore et un en local), frais de traduction, frais de comm et d'envois de matériel, etc.
  • Faible qualité.
  • Explosion des délais.
  • Manque de réactivité.


Les trois derniers points étant souvent la cause de l'éloignement, du décalage horaire, de la différence de culture et d'un turn-over extrêmement élevé dans certains pays off-shore.
Avatar de Philippe Vialatte Philippe Vialatte - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 23/04/2010 à 13:40
D'une certaine manière, la conclusion c'est qu'un projet offshore revient moins cher en développement, mais plus cher en encadrement.

Les projets qui partent à l'offshore pour faire baisser les prix de 75% se cassent la figure parce que pour ce prix la, il n'y à pas de structure projet efficace (specs, chef de projets, fonctionnels, tests...)

Donc, tout à fait d'accord pour le cout final.

Pour les trois suivants, c'est très variable, certains projets offshore se plantent, d'autre réussissent, c'est aussi dépendant des personnes que pour un projet onshore.

@ Anubis : je peux difficilement t'en dire plus sans marcher sur au moins un NDA
Avatar de MoscoBlade MoscoBlade - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/04/2010 à 13:51
Bonjour,
Citation Envoyé par Philippe Vialatte  Voir le message
@ Anubis : je peux difficilement t'en dire plus sans marcher sur au moins un NDA

NDA ???
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 23/04/2010 à 14:21
Bonjour

NDA : Non Disclosure Agreement. En gros, comprends ca comme une clause de confidentialite.

Sinon, les projets dont je peux parler :
L'un delocalise en Inde. Beaucoup de problemes de management, qui ont obliges a avoir beaucoup de deplacement de collaborateurs occidentaux (europeens ou americains), pendant de longues periodes, ce qui coute cher.
Un autre externalisé en Russie. Là, pas de probleme de management, vu que c'etait de l'externalisation complete, mais des problemes de specs, qui doivent etre extremement detaillees - deux a trois fois plus que pour un projet interne - ce qui coute tres cher, et egalement un probleme de qualite/fiabilite.

Ces deux projets etaient de gros projets, qui ont ete tous deux externalise pour des raisons de couts. Aucun d'eux n'a vu la fin, et ont ete rappatries. Le cout total de l'operation pour chaque projet n'a etrangement pas ete communique

En gros, quels que soient les societes, on retrouve toujours les memes raisons, qui sont celles citees par gl :
  • Le coût final plus élevé que si le projet avait été fait en interne
  • Faible qualité.
  • Explosion des délais.
  • Manque de réactivité.


Pièce supplémentaire a joindre au dossier : On commence a voir des industries rapatrier des centres de fabrication dans les pays occidentaux. Leur problème ? Un cout total supérieur, dû entre autres a la faible qualité des pièces produites (1/3 de la marchandise n'est pas conforme, contre 1/10 en France si je me souviens bien des chiffres).
Avatar de gl gl - Rédacteur https://www.developpez.com
le 23/04/2010 à 15:01
Citation Envoyé par Philippe Vialatte  Voir le message
Pour les trois suivants, c'est très variable, certains projets offshore se plantent, d'autre réussissent, c'est aussi dépendant des personnes que pour un projet onshore.

Effectivement, tous n'échouent pas et les personnes impliquées ont leur importance.

Toutefois, ce n'est pas qu'une question de personnes. Le pays joue aussi beaucoup. Typiquement, je n'ai toujours pas vu un projet off-shore bien se déroulé avec l'Inde malgré la quantité de tentative.
Avatar de Anubis Anubis - Membre régulier https://www.developpez.com
le 24/04/2010 à 15:50
Après vos réponses, je me pose ne nouvelle question:
Est-ce que les problèmes que vous avez rencontrés dans vos projets ne peuvent pas être résolue avec le temps?
Ce que je veux dire c'est pour l'instant ça ne marche pas mais autant nous que nos correspondant dans les pays "low-cost", nous apprenons de ces échecs. En fait à terme, les projet se passeront bien et les ré localisations ne seront plus qu'une légende.
Avatar de gl gl - Rédacteur https://www.developpez.com
le 24/04/2010 à 21:34
Citation Envoyé par Anubis  Voir le message
Après vos réponses, je me pose ne nouvelle question:
Est-ce que les problèmes que vous avez rencontrés dans vos projets ne peuvent pas être résolue avec le temps?

C'est possible, il est assez difficile de savoir ce que l'avenir nous réserve. Mais je doute que cela change à court terme.

Et certains problèmes ne viennent pas des personnes et ne sont pas évidents à résoudre. Je pense notamment au manque de réactivité : un client fait une demande, généralement en français et pas nécessairement très développé (notamment tout ce qui est évident pour quelqu'un partageant la culture du demandeur), en comptant le temps de traduction, de rédaction des non-dits dans le demande et je décalage horaire, tu perds facilement un ou deux jours, voire plus. Ce qui est pénalisant.

Un autre point à prendre en compte et le potentiel des marchés indiens et chinois (entre autres). La délocalisation d'une partie du développement dans ces pays est une façon à la fois de mettre le pied dans ces pays et de former des équipes dans ces pays. Ce qui peut être intéressant pour s'attaquer à ce marché potentiel.
Offres d'emploi IT
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Spécialiste systèmes informatiques qualité et référent procédure H/F
Safran - Ile de France - Colombes (92700)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil