Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

"En 1987, 42% des développeurs étaient des femmes"
Une professionnelle de l'IT se demande ce qui s'est passé depuis

Le , par Sarah Mendès

0PARTAGES

11  0 
Anna Lewis fait partie de l’équipe de FogCreek Software, une société américaine de développement logiciel. Elle vient de publier un billet sur le blog de l’entreprise sur un sujet intéressant : les femmes et l’informatique.

L’informatique demeure un secteur majoritairement masculin, que ce soit aux Etats-Unis, en France ou dans la plupart des autres pays. Les femmes achètent pourtant autant de smartphones, de tablettes, d’ordinateurs que les hommes. Elles sont plus présentes sur les réseaux sociaux mais quasi-absentes du domaine de l’informatique notamment dans le développement.

Certains seront peut-être étonnés mais le monde de l’informatique n’a pas tout le temps été dominé par les hommes. Les femmes ont commencé à affluer dans ce domaine dans les années 1960.

Si on remonte encore plus loin, on peut voir que beaucoup de femmes ont écrit l’Histoire de l’informatique. A l’image de Ada Lovelace par exemple. Une femme née à Londres en 1815 et qui a marqué la préhistoire de l’informatique. Elle a été le bras-droit de Charles Babbage et a décrit précisément sa machine analytique dont les principaux concepts sont à l’origine des machines informatiques créées plus tard.

Grace Hopper aussi a un joli tableau de chasse. Née en 1906, elle a travaillé sur les Harvard Mark I, II et III, les premiers ordinateurs du monde. C’est aussi elle qui est à l’origine de l’expression « bug ».

Susan Kare, née en 1954, a occupé des postes hauts placés au sein de grandes entreprises comme Apple, et a aussi travaillé sur les interfaces graphiques des systèmes d’exploitation développés par Apple et NeXT.

Au début des années 1980, les femmes se sont engagées nombreuses dans les études d’informatique.

En 1987, aux Etats-Unis, 42% des développeurs de logiciels étaient des femmes et 34% des analystes de systèmes l’étaient aussi.

Un taux qui a chuté puisque les femmes ont commencé à se désintéresser du monde de l’informatique à partir de 1984, d’après Anna Lewis. Entre cette année et 2006, le nombre de femmes qui se spécialisent en informatique chute de 37% à 20%. La part des femmes progresse dans tous les secteurs sauf celui de l’informatique.



Pourquoi un tel désintérêt ?

Anna Lewis l’explique par « l’augmentation des ordinateurs personnels qui a conduit la culture informatique à être associée au sexe masculin. Les femmes ont trouvé la science informatique beaucoup moins réceptive professionnellement qu’elle ne l’était à ses débuts ». Les conditions de travail aussi peut-être, les horaires des métiers liés aux technologies de l’information et de la communication étant surchargés.

Quoiqu’il en soit, il existe aujourd’hui des femmes qui jouent un rôle important dans ce domaine et qui occupent des postes très importants. C’est le cas de Mitchell Baker, Présidente de la Fondation Mozilla à l’origine du navigateur Firefox, utilisé par des centaines de millions d’internautes dans le monde. Carly Fiorina a été à la tête de la société Hewlett-Packard entre 1999 et 2005. Marissa Mayer est aussi employée chez Google depuis 1999 et occupe le poste de Vice-présidente Produits de recherche et services aux utilisateurs. Patricia Russo a aussi été la fondatrice de Lucent et PDG d’Alcatel-Lucent jusqu’en 2008.

Elles sont minoritaires, certes, mais existent tout de même.

Leah Hanson, de l’Université Johns Hopkins du Maryland, interrogée par Anna Lewis, avance une piste d’explication : « Honnêtement, quand vous entendez la phrase ‘les meilleurs développeurs du monde’, vous voyez un homme. Et pour les femmes, cela peut paraître complètement aliénant ».

Leah Hanson est la seule femme de l'équipe Technique de FogCreek.

« Girls Go Geek… Again! » de Anna Lewis

Et vous ?

Pourquoi y a-t-il eu, d’après vous, de moins en moins de femmes dans l’informatique depuis le milieu des années 80 ?

L’image masculine de l’informatique nuit-elle à l’attractivité du secteur ?

Que proposeriez-vous pour ré-équilibrer les choses ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neko
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/03/2012 à 15:47
Citation Envoyé par ithel Voir le message
Excellent post qui nous rappelle que la sous-représentation des femmes dans ce secteur, comme dans d'autres, n'est pas naturelle: il s'agit d'une construction sociale et il n'y a aucune raison pour se laisser abattre. En d'autres termes: go girls!
Faut pas oublier que le contraire existe aussi, même si on ne vois que rarement des articles sur le sujet.
Les métiers du social sont en grande majorité faits par des femmes, sans compter certains métiers médicaux comme sage femme ou infirmier(e), tous les métiers d'aide à la personne et les métiers dans la petite enfance...
15  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 30/03/2012 à 16:15
L’image masculine de l’informatique nuit-elle à l’attractivité du secteur ?
C'est pas tant l'image masculine que celle de "l'ingenieur informaticien". Quand je dis que je suis développeur on va me parler de mangas ou de jeux vidéo et me demander ce que j'utilise pour mes cheveux gras et si je peux réparer le pc de tata Simone...

J'exagère un peu le trait mais c'est un peu l'image que l'on se fait du développeur , forcément c'est pas très glamour. Et malheuresement dans chaque promos y'a toujours un ou deux stéréotype. On à tous eu le barbus associal fan de japonnaisirie obscure qui code plus vite que son ombre mais qui se lave pas beaucoup ...

Suffit par exemple de regarder les promos en multimedia / inforgraphie pour voir que la parité y est plus respecté.

Bref l'informatique en général souffre d'un déficite d'image certain, qui ne l'aide pas à recruter autre chose que des mecs passionnés.

Et puis soyons honnete les section bio et social vont pas nous lacher leur fille aussi facilement même avec un taux jolies-blondes:barbus intéressant
14  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 30/03/2012 à 20:53
Citation Envoyé par Tab Voir le message
Quand je vois des promos comme celle où j'ai pu être dans laquelle sur 120 personnes il y a 4 filles ... tout simplement au fait que les femmes sont à notre époque moins attirées par ce milieu.
Tu m'étonnes : 116 bonhommes en rut ça doit en faire réfléchir plus d'une crois-moi.

13  1 
Avatar de souviron34
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/04/2012 à 14:29
Bon, pour avoir travaillé dans le domaine à l'époque, je vais tenter de répondre un peu...

Citation Envoyé par Sarah Mendès Voir le message
Pourquoi y’a-t-il eu d’après vous de moins en moins de femmes dans l’informatique depuis le milieu des années 80 ?
Malheureusement, il n'y a pas qu'en info, mais dans tous les métiers scientifiques et techniques.

C'est à mon avis lié à plusieurs choses :

  • une évolution sociétale (temporaire je l'espère) qui , sous couvert de "penser à soi" et de "bien-pensance" additionnés, a pris le contre-pied des mouvements - et du mouvement - global de libération des femmes en sussurant des choses comme "il faut allaiter", "c'est bien d'avoir des enfants", "c'est bien la famille", etc etc, choses pour lesquelles la majorité des femmes depuis avant 68 n'étaient plus attachées, au contraire, et donc envisageaient une carrière sérieusement et sans ambages (la majorité des filles de mes promos n'ont soit pas eu d'enfants, soit les ont eu tard). Plus l'influence non négligeable de certains comportements soit religieux soit communautaires...
  • Une évolutuon sociétale qui, du fait de la démocratisation des PCs, et des premières utilisations grand public (jeux), les garçons se sont plus passionnés pour les jeux, et du coup l'info, ce qui (voir plus bas) a dégoûté les filles, comme devant un truc de "geek". Qui eux-même ont commencé à se faire un "domaine reservé" ("c'est pas un truc de filles", "on en parle avec les potes"), ce qui, une fois adultes, déteint (voir plus bas).


Citation Envoyé par Sarah Mendès Voir le message
L’image masculine de l’informatique nuit-elle à l’attractivité du secteur ?
Certainement.. Comme je le disais ci-dessus, le "geekisme" et machisme ambiant a augmenté, en grande partie à mon avis parce que les anciens geeks sont devenus adultes, et une partie recruteurs ou sélectionneurs..

Ce qui explique des remarques comme :

Citation Envoyé par psykokarl Voir le message
J'étais un peu dans le même cas. Les quelques unes que j'ai connu ont viré "geekette". Peu être l'image de la geek n’intéresse pas les filles...
Citation Envoyé par Higgins Voir le message
Je crois surtout que le secteur reste incroyablement machiste.
...Chaque fois on lui expliquait que l'informatique c'est un métier "technique", c'est pas pour les femmes, etc...
Lorsque j'avais même dans la trentaine, vers la fin des années 80, ces expressions n'effleuraient même pas un esprit...

Citation Envoyé par Sarah Mendès Voir le message
Que proposeriez-vous pour ré-équilibrer les choses ?
Difficile de lutter rapidement contre des mouvements sociétaux, et contre le "geekisme", provoqué par les jeux (en ligne ou non).

La seule lutte possible est à mon avis de grande envergure, et consiste à revenir à des choses, dénigrées aujourd'hui comme n'étant pas "politiquement correct", mais ce qui a fait justement le développement des femmes des années 50 aux années 80 : pensez à vous et votre épanouissement professionnel et pas à "la famille" ou "aux enfants", lutter contre les influences religieuses ou communautaires...

Car la portion diminutive en comparasion des femmes se situe dans tous les domaines scientifiques..
11  0 
Avatar de dirty_harry
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 02/04/2012 à 12:23
Citation Envoyé par nickyla Voir le message
Il n'est nul besoin de se voiler la face. La femme est différente de l'homme par nature. Vous imaginez une nana avec un penis, des gros bras, une grosse voix .. etc? oui, ça existe, ça s'appelle un travelo! Mais ce n'est pas une femme! Ca en va exactement de la même manière dans l'autre sens!

Ce que je veux souligner par cette différence naturelle évidente (clin d'oeil aux hypocrites), c'est que nous (les hommes) avons des prédispositions (physiques, mentales) supérieures dans certains domaines (l'informatique en est un exemple), et qu'elles ont également des prédispositions naturelles (différentes des notres) qui nous sont supérieures, dans d'autres domaines!

Le fait qu'il y ait quelques femmes (on peut vraiment les dénombrer assez facilement) talentueuses dans "nos" domaines ne fait que confirmer la règle en somme.

J'ai fini, donc allez y maintenant, vous pouvez taper, je suis pret!
Une telle quantités de cliché et de misogynie en si peu de ligne il faut le faire, chapeau. . Comment peut-t-on avoir autant de préjugé à notre époque.
Bon ok c'est pas si difficile. Mais franchement tu crois vraiment que les hommes naissent avec des prédispositions à aimer le foot et à réparer les bagnoles (mais mais mais... mais alors je suis une femme ) et que le cerveau des femmes est programmé pour faire la cuisine et donné des cours (aujourd'hui hein parce que il y a 100 ans enseignant c'était un métier essentiellement masculin).
Un conseil : ouvres un livre d'histoire tu verras comment les rôles ont été amené à changé au fil du temps. Ouvres aussi un livre de Claude Lévi-Strauss tu apprendras des choses sur les rôles des hommes et des femmes à travers les différentes civilisations dans le monde.
10  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/04/2012 à 13:40
Illustration
11  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/03/2012 à 14:59
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
(.../...)
Pourquoi y’a-t-il eu d’après vous de moins en moins de femmes dans l’informatique depuis le milieu des années 80 ?
Parcequ'avant on prenait n'importe qui que ça pouvait interesser. Bien des secrétaires y ont vu une opportunité de progression. Puis le recrutement s'est "professionalisé", et on a pris que des diplomés scientifiques, puis à la fin plus que des diplomés informatiques. Certaines secrétaires étaient très compétentes en programmation(pas toutes), mais "BAC+5 en JAVA", ça rassure les ressources humaines(à tort). Ce procédé de recrutement faisait l'affaire, en tous cas.

Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
L’image masculine de l’informatique nuit-elle à l’attractivité du secteur ?
Evidemment. Le patron de Anna Lewis, Joel Spolsky, s'est plaint récemment de ne trouver que des hommes blancs et asiatiques sur le marché. :
Citation Envoyé par Joel Spolsky
One of the reasons the elite US colleges seem to turn out so few computer science majors every year is that they are only drawing from a narrow pool of mostly white and asian males. Minorities and women are embarrassingly under-represented.
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
Que proposeriez-vous pour ré-équilibrer les choses ?
Changer l'image de l'informatique. Plus facile à dire qu'à faire, hélas. Mais nous avons un métier certes technique, mais aussi créatif. Je ne crois pas qu'il soit pensable de revenir à des recrutements "aléatoires" comme à l'époque. Par contre, remplir les promos de développeurs de populations plus variées, ça, ça doit être possible. Mais c'est une question d'image de la profession. La culture geek, à ce titre, a fait beaucoup de tort à la profession(alors même qu'elle permettait aux professionels d'exister culturellement, rien n'est simple).
9  0 
Avatar de ladye
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 04/04/2012 à 14:46
Y'a de quoi râler là
Pareil que dewcaro, je n'ai lu qu'une demi page... ça m'a suffisamment fait bondir !
Je suis une femme, avec des enfants. Je suis une geekette aussi et mes filles en passe de le devenir :p
J'ai fait des études info, diplôme Bac+5, 4ème de ma promo. Avoir des enfants ne m'a pas empêchée de poursuivre mes études, de travailler en parallèle pour les payer, et d'obtenir mon diplôme.
Je suis une maman "poule", donc je n'ai pas refilée les marmots à quelqu'un, je les élève du mieux que je peux...

ça c'est pour le contexte.

Maintenant, la vie de jeune diplômée - mère de famille dans le monde du travail :
1) je suis une fille -> mauvais départ. J'ai eu des réponses (quand j'avais des réponses) allant de "votre CV est parfait, votre profil très intéressant mais ..." à "Vous êtes une femme jeune, vous pouvez avoir des enfants, je préfère embaucher un homme, au moins pas de congé maternité". Hé oui, même en info on fait face au sexisme
2) j'ai des enfants -> Pire encore. Les mômes ça tombe malade. c'est omniprésent. Pour un employeur, ça empêche de travailler. En plus, j'ai prouvé que je pouvais en avoir donc ça peut être contagieux ou se multiplier (ouais comme les gremlins ^^)
3) les rares postes où je pourrais être prise sont des CDD de quelques mois. Déjà bien ? Ouais peut être. Sauf que déménager tous les 3 mois n'est pas dans mes intentions. Parce que forcément, les CDD parcourent la France de long en large...

A aucun moment, on ne s'interroge sur mes compétences, sur ce que je sais faire. Ou alors, on me montre ce que je ne sais pas faire... (Qui sait programmer dans TOUS les langages ?)
A aucun moment, on ne regarde ma motivation, ou ma passion pour ce domaine.

Trop naïve, peut être... Mais ça n'empêche qu'à notre époque on ne devrait pas avoir à choisir entre avoir des enfants et travailler. Comme dit précédemment les enfants c'est l'avenir...

Et puis...
Les femmes sans enfant n’ont pas de difficulté. Le problème est pour les femmes ayant des enfants.
Mouais. On ne dit pas "les hommes avec enfants ont plus de difficultés" pourtant... Alors qu'on leur propose un congé paternité. En théorie, vu ce qu'on entend sur l'implication des pères d'aujourd'hui dans l'éducation, ils devraient faire face aux mêmes difficultés qu'une femme non ?
Si une femme ne peut pas s'auto-former parce que les mômes braillent le soir, ou qu'il y a les devoirs à gérer, pourquoi un père de famille le pourrait lui ????
Et puis, quand une femme postule pour un emploi de caissière, on ne se pose même pas la question de savoir si les enfants seront un obstacle ou non. Pour ces postes étiquetés "féminin", les enfants ne sont plus du tout un problème...
Comment à temps de travail égal, peut on avoir deux discours opposés sur le sujet ? Mystère...

Mettre en avant la "part plus féminine" de ce métier - créativité, coopération, communication, pondération, diplomatie ou d'autres - me parait un meilleur compromis et ne peut en plus que faire du bien à la profession.
Hum... désolée mais non ça va pas être possible ^^ Cliché monstrueux de dire que les femmes doivent forcément être attirées par des adjectifs pareils... Tous les geeks ne sont pas des hommes, et toutes les femmes ne sont pas allergiques aux geeks.


J'ai du mal à imaginer qu'aujourd'hui encore, les femmes choisissent d'avantage les filières sociales ou littéraires par pression sociale.
On est en France, en 2012, pas en Iran ou au moyen-âge !
Dans certains milieux, peut-être mais ça n'explique pas des promos quasiment uni-sexe. ( que ce soit dans un sens ou dans l'autre).
Au collège, où j'étais meilleure en maths qu'en français, la plupart des profs essayaient de m'orienter vers le littéraire. Au lycée, pareil pour faire S...
Les pressions ont cessé à la fac, où j'ai pu choisir librement ce que je voulais faire, sans les commentaires "ce n'est pas pour toi" ou "tu n'y arriveras pas".
Je ne sais pas si c'est toujours pareil aujourd'hui, mais si j'avais pas été une tête de mule, j'aurais fini dans une filière sociale ou littéraire et pas par choix.

Dans un monde idéal, on ne regarderait pas tous ces détails. On laisserait le bénéfice du doute, en laissant aux femmes concernées la possibilité de faire leurs preuves...
9  0 
Avatar de Evenae
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 20/06/2012 à 11:17
Je viens de voir ce débat et je vais ajouter ma petite participation...

Je suis donc une femme, j'ai fait 1er L, bah oui " la S c'est trop dur", "Tu verras dans la L tu seras avec tes copines", "La S ? Tu vas te planter avec les math !!" (toujours été bonne en math)... Au final je suis partie en Littéraire et .... j'ai terminé ma 1ère puis je suis partie en courant... en Belgique pour faire des études de "Technique de Qualification Informatique", j'ai dû appeler plusieurs écoles pour avoir des informations, parmi les réponses que j'ai eu " Mais vous savez que c'est pas des études de secrétaires ???" Bah oui... Je sais.. et pourquoi une femme devrait automatiquement être secrétaire si elle veut aller dans le milieu informatique ?

Ensuite j'ai fait mes 2 années de TQI (première fille à le faire depuis que la section avait ouverte dans cette école soit plus de 15ans !!!)... ou j'ai été 1ère de ma classe ces deux années puis j'ai continué en Belgique encore pour un Bac+3 Informatique de Gestion (Analyste - programmeur) réussi mes 3 années sans soucis (si on oublis le Néerlandais ><. Pendant ces 3 années j'ai appris des techniques d'analyses telles sur l'UML, de la programmation ou je suis passée par du C, du COBOL, SQl, Java, .Net, ..... Et j'adore ça...

Depuis septembre dernier je suis dans une autre école afin de continuer vers le BAC +5... Je termine ma 4ième année et je suis dans le top 5 de ma classe. Je me suis plus axée dans les technologie Oracle que ce soit en tant que DBA ou en tant que développeur Java / J2EE. Je ne pense pas moins valoir qu'un homme et pourtant... La recherche des stages est toujours plus difficile "Mais vous êtes une femme qu'est ce qui prouve que...", ...

J'aime cuisiner, j'aime jouer du violon, j'aime la musique, j'aime les jeux vidéos (et je parle pas du solitaire ou de barbie à la plage...), je me maquille tous les jours, je met des robes / jupes régulièrement,...

Non je ne pense pas être un garçon manqué, je suis actuellement en entreprise 2jours semaines plus stage temps complet pendant 3 mois de juillet à octobre et je suis la seule femme dans le service.

Normal ? Non je ne pense pas que ce soit normal, c'est pour moi un formatage fait dès tout petit mais pas seulement. Aujourd'hui on nous demande beaucoup trop tôt de faire nos choix et cela nous bloque très vite. en 1ere on doit choisir une section (L, S, ES....) et en fonction de ce choix, on se retrouve bloquée pour la suite. Combien de personnes avez vous vu sortant de L et dans des IUT info ou autre ? Moi même je suis partie (à l'age de 17 ans) en Belgique pour faire ce que j'aime... et ce que JE VOULAIS faire... pas ce que d'autres ont décidé pour moi...

A la comparaison homme/femme ayant fait les mêmes études, pourquoi un homme serait automatiquement meilleurs ou plus doué qu'une femme ?
9  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/03/2012 à 16:14
Grace Hopper a inventé le compilateur (elle a aussi conçu le tout premier, pour le langage A-0) et a créé le langage Cobol. C'est clairement une des figues les plus importantes de l'histoire informatique !
8  0