Anonymous Live OS, l'OS qui ne vient PAS des Anonymous
La déclinaison d'Ubuntu apparue avant-hier reste pleine de mystères

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
La nouvelle a fait le tour du Web en quelques minutes. Mais elle n’avait pas été vérifiée. Et a priori, elle ne risque pas de l’être.

L’histoire commence avec la découverte sur SourceForge d’une distribution baptisée Anonymous OS Live. Déclinée de Ubuntu 11.10, le système y était décrit par ses auteurs comme « pédagogique » et/ou destiné à vérifier la sécurité des sites. Des auteurs qui n'ont pas été identifiés (normal pour des membres du mouvement), mais il n'en fallait pas plus pour que l'arrivée d'un OS estampillé Anonymous se propage.

Problème, un des Twitters « officiels » du groupe d’activistes a immédiatement fait savoir qu’il ne revendiquait pas cette création. Et pire, que l’OS serait « vérolé par les Trojans ». Malaise.



Réponse des auteurs de l'OS : « dans notre monde, dans le monde Linux et open-source, il n’y a pas de virus » (sic). Et de publier quelques heures plus tard un log de Rootkit Hunter pour prouver la propreté de leur système et appuyer leurs propos.

Pourtant, et malgré ces démentis, SourceForge a depuis retiré le projet de son site. Après tout de même plus de 20.000 téléchargements.

« Plusieurs experts ont jeté un œil pour déterminer ce qui se trouvait vraiment dans cette distribution. Ils en ont conclu que ce système représentait un risque pour la sécurité, et qu’il n’était pas une simple distribution avec des outils pour tester la sécurité des services, comme l’indiquait pourtant la page du projet », expliquent les responsables du site. « SourceForge, et la communauté Open Source dans son ensemble valorisent la transparence, particulièrement lorsqu’il s’agit de questions de sécurité. Et vu ce qu’il y a dedans, ce projet n'est pas transparent ».

Les plus téméraires (ou les experts intéressés pour trancher la question) peuvent toujours se procurer ce système polémique via torrent sur le site du projet. A condition, bien sûr, qu’il y ait encore suffisamment de volontaires pour « seeder ».

Source : Twitter “officiel” des Anonymous , site du projet Anonymous Live OS, SourceForge

Et vous ?

Infesté(e) de Trojans ou pas infesté(e) de Trojans ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Floréal Floréal - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 16/03/2012 à 15:16
Une remarque et une question:
-> Je ne vois pas où peut être la correlation Malware / Anonymus.
-> Et puis n'est pas anonymous qui prétend l'être?
Avatar de lilington lilington - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 23/03/2012 à 4:51
moi j'ai une autre question:
anonymous est justement pas une organisation donc qu'est ce qui empeche un membre de fournir l'OS? pouquoi alors ce ne serait plus d'anonymous?
sauf si ils ont un bureau qui valide les produits...
Avatar de kitsou kitsou - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 04/06/2012 à 9:07
Pas de bureaux mais c'est juste que quand on sort un OS (ce qui est un assez grand projet quand même) bah on le fait savoir, et ça se sait. Hors là, ce n'était pas le cas. Moi ça me semble logique en tout cas.
Offres d'emploi IT
Associé CTO backend dev mobile
Brandy App - Ile de France - Paris (75000)
Développeur angularjs - médias
Omnilog - Ile de France - Neuilly-sur-Seine (92200)
Assistant technicien en maintenance h/f
1000MERCIS - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil