Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les personnels IT pas assez qualifiés ? Oui, pour 93% des employeurs
D'après un rapport de la Computing Technology Industry Association

Le , par Sarah Mendès

0PARTAGES

2  0 
La Computing Technology Industry Association, CompTIA, est un organisme à but non lucratif fondé en 1982 par 5 professionnels de l’industrie informatique.

L’association s’est intéressée dans son dernier rapport aux employés travaillant dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Pour ce faire, elle a interrogé 500 patrons et responsables informatiques de grandes, moyennes et petites entreprises sur les compétences de leurs employés en informatique. Des employeurs du Canada, du Japon, de l’Afrique du Sud, du Royaume-Uni et des Etats-Unis.

Le constat est assez étonnant puisque 93% des employeurs sondés jugent que leurs employés en informatique ne sont pas suffisamment qualifiés. Pire encore, 80% d’entre eux estiment que leur manque de compétence nuit visiblement à leur entreprise.

Une conclusion qui apeure 30% d’entre eux estimant que cette pénurie de compétences IT ne fait qu’empirer.


Ce manque de compétences viendrait principalement de la multiplication et de l'accélération des technologies (Cloud, mobilité, etc.) et des nouveaux usages (vidéo-conférences, consumérisation de l'IT, etc.) plutôt que d'un manque d'implication des responsables informatiques.

Les domaines dans lesquels les professionnels IT excelleraient le moins d'après leurs employeurs seraient :

-la productivité pour 44% des grandes entreprises, 43% des moyennes entreprises et 41% des petites entreprises.

-le service client pour 33% des grandes firmes, 34% des moyennes entreprises et 26% des petites firmes.

-la cybersécurité pour 32% des grandes entreprises, 39% des moyennes entreprises et 29% des petites firmes.



Le rapport souligne également l’importance des technologies de l’information dans la réussite d’une entreprise. Il analyse également les priorités IT de 2012 des responsables interrogés. Des priorités axées majoritairement vers la maîtrise de la cybersécurité (88% des sondés), du stockage de données (88%), le renouvellement d’équipements (82%), l’infrastructure réseaux (82%) et la mobilité (66%).

"State of the IT Skills Gap"

Source : CompTIA

Et vous ?

Que pensez-vous de ce rapport ?

Trouvez-vous que les efforts des entreprises pour aider les employés à suivre l'évolution des technologies soient suffisants ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de JML19
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/03/2012 à 22:23
Bonsoir

Pour la plupart des techniciens en informatique leur Patron ne comprend rien à l'informatique.

Personnellement je me demande comment ils peuvent juger des compétences de leur technicien en informatique.

Ce fut mon cas, les Directeurs d'Etablissement que j'avais lorsque que j'étais Responsable Informatique de Zone, puis Correspondant Informatique d'Organisation, puis Correspondant des Systèmes Informatiques d'Entité, puis Technicien Assistant de Maintenance étaient totalement nul en informatique.

Il n'était pas facile de leur faire comprendre que l'évolution de l'informatique sur leur établissement représentait un avenir indispensable au développement de celui ci.
17  0 
Avatar de Swiss_GaGGy
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 15/03/2012 à 9:21
Bonjour,

Je suis également d'accord avec tout ce qui a été indiqué plus haut.
Non seulement bon nombre de patrons ne sont eux mêmes pas au fait des nouvelles technologies ( et ne comprennent souvent pas la nécessité de formations ou de l'achat de supports de formations ) mais ils sont également bien souvent frileux quant aux investissements.

Bien souvent ils se plaignent de leur infrastructure, mais ne veulent pas investir pour faire évoluer cette dernière. Qui plus est les chefs d'entreprise ont effectivement tendance à oublier les diverses spécialisation qui peuvent exister dans les métiers IT:
on m'a récemment proposé un emploi consistant en IT Team manager où il fallait non seulement gérer l'équipe de développeurs, mais également administrer le système, la sécurité, l'environnement BDD ET développer en C# + maintenance de l'environnement applicatif web de l'entreprise.
tout cela bien évidemment pour un salaire le plus bas possible et avec un maximum de diplômes

En gros de nombreux employeurs cherchent une équipe IT qui gère toute l'infrastruture Hardware, Software de l'entreprise tout ça rassemblé en une seule personne...

Dans de telles conditions, il est clair que de nombreux problèmes peuvent apparaitre et surtout de nombreux retards sur des projets peuvent se faire ressentir.
15  0 
Avatar de Psycha
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/03/2012 à 9:21
Pas mieux.

De ma petite expérience en 2 ans, en PME on nous demande d'être :
- Développeur web
- Développeur applicatif
- Administrateur réseau
- Administrateur système
- Dépanneur
- Référenceur

Et bien entendu d'accepter un petit salaire, bien loin de la masse de travail à fournir.

Les incompétents existent bien entendu, mais pas dans de tels proportions...

La hiérarchie joue son rôle dans l'affaire, empêchant par exemple les analyses, améliorations/refonte car à leurs yeux c'est du temps perdu. Personne ne peut être efficace quand l'ensemble des domaines informatique de la boîte est un troupeau de momie à qui il faut rajouter une dizaine de bandelettes par jour.
12  0 
Avatar de bzerath
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/03/2012 à 9:00
Meme si je n'ai pas l'experience de JML19, je suis bien d'accord avec lui. De nombreux patrons ne se tiennent plus a jour des nouvelles technologies et sont decus quand ils voient que ce n'est pas si simple et qu'un stagiaire ne suffit pas.

En plus de ca, il y a effectivement la dilution des connaissances, qui fait que de moins en moins de patrons se rappellent du fait que les specialites existent aussi dans les metiers de l'informatique. Combien de fois ai-je vu des offres d'emploi demandant un developpeur expert a la fois en dev web, en dev applicatif et en bases de donnees...
9  0 
Avatar de gexian
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/03/2012 à 9:34
Il serait également intéressant de savoir la part donnée par ces entreprises pour la formation/mise à niveau de ses employés. Parce que comme indiqué dans l'article, les technologies évoluent vite, si une entreprise ne fait pas l'effort nécessaire pour mettre à niveau ses ITs, forcément il y a un manque.

Ce n'est pas pour rien que les SSII/société de conseil qui font dans l'expertise haut niveau ont de vrais politiques de formation (que ce soit des plans de formation ou du temps libre pour de la veille technologique ou autre).

Les IT sont des êtres humains, leur demander de faire leur mise à niveau hors du temps de travail, c'est vouloir le beurre, l'argent du beurre et la crémière.

Mais allez faire comprendre ça a des patrons qui ne comprennent pas encore leur métier. Et pourtant on gagnerait tellement à augmenter la qualité des projets informatiques.
9  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/03/2012 à 15:57
Bonjour,

Il pourrait etre interessant de connaitre, par exemple, la position de ces patrons sur la decision du PDG d'Athos de se diriger vers une entreprise "0 mail" sous 18 mois.

Pour beaucoup de specialistes en informatique, c'est une connerie : le mail laisse une trace ecrite, formalise les choses, ... Et puis gerer 30 mails par jour, c'est faisable.

Mais beaucoup de hauts-places (a partir du middle management) recoivent des centaines de mails par jour, car ils sont en copie de tout, en resultat de la politique qu'ils appliquent (toujours se couvrir pour pouvoir rejeter la faute sur les autres).

Dans ce cas precis, personne n'a tort, personne n'a raison, ce sont simplement deux points de vue sur deux problemes distincts, a propos du meme sujet.

Cette etude fait exactement la meme chose : elle compare la competence en buzz-word des specialistes de l'informatique d'un cote, et des patrons de l'autre.

Quel interet pour un developpeur suffisamment haut niveau de savoir que le serveur de test est en fait une machine virtuelle hebergee a des kilometres de la, pour peu que le debit de la connexion et la latence soient corrects ? Aucun. Mais s'il n'est pas competent en green-cloud-virtual computing, il sera "en manque de competences" du point de vue du PDG.

Tant que deux personnes regarderont deux problemes sur le meme theme, et croieront qu'ils parlent de la meme chose, on aura toujours de jolis debats steriles.
9  0 
Avatar de utan88
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/03/2012 à 10:19
Même constat mais pas besoin d'étude ni de sondage suffit de regarder les annonces d'embauche ...

Radin cherche machine à tout faire pour 3 sous ...
7  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/03/2012 à 14:22
Citation Envoyé par arkhamon Voir le message
l'informatique est un VRAI METIER qui réclame de vraies formations
Le probleme est a mon sens un probleme de nomenclature : il existe un unique terme connu du grand public : informaticien. Et derriere, les "sous-categories" ne sont vues que comme des specialisations internes.

Je pense que c'est a peu pres le seul domaine ou cela existe : il n'existe pas de terme generique pour ranger dans la meme categorie les plombiers, les electriciens, les macons, ... Ou bien les medecins, les infirmiers, les sage-femmes, ...

Par contre, si j'explique que je suis developpeur d'applications bas-niveau en environnement Unix, on me repond "ah oui, t'es informaticien. Tu sais pourquoi mon navigateur web a plante ?"

Apprenons les nomenclatures aux commerciaux, managers, dirigeants, et ca ira mieux.
7  0 
Avatar de Cabos
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/03/2012 à 14:23
Ma première fonction en tant que responsable IT... c'est de savoir ce que je ne suis pas capable d'assumer par moi même.

Ma plus grande compétence est d'arriver à trouver ce qui me manque chez les autres !

En fait, dit comme ça, c'est un tout petit peu vantard, mais ça résume le principe. On peut facilement se planter : quand on ne connaît pas quelque chose, difficile de savoir si le type en face de vous vous dit des trucs intelligents ou vous pipeaute.

C'est donc au final, une question d'expérience : un réseau, des relations en qui tu places ta confiance (à des stades divers), tes propres recherches, ta capacité à comprendre au moins un peu de quoi on parle (en laissant forcément, à un moment ou un autre, des pans entiers du schéma technique dans la case "Mouais, je vois à peu près !", un minimum de connaissances techniques pour te repérer dans tout ça... C'est ça qui va faire ta qualité au final (je ne parle que de mon type de poste, ultra généraliste).

Alors qu'un big boss vienne me dire "Comment, vous ne savez pas programmer du Schtroumpf ++ sur un serveur Safétou 3000 ?! Mon neveu de 10 ans, il joue à World Of Warbaf dessus, alors c'est vous dire que c'est simple !!!", ça n'est pas suprenant : ils sont complêtement largués ! Le weekend, le neveu du beau-frère de leur meilleur pote leur a dit qu'avec un ordinateur on faisait de chouettes pizzas, et le Lundi ils exigent une 4 Saisons fumante sur leur bureau dans la demie-heure...

Après, mon job consiste à lui dire que je suis informaticien, que je ne sais pas tout (entre réseau, développement et gestion du parc, c'est déjà pas si mal !), qu'il faut des sous pour avoir certaines compétences, et que pour sa pizza, il vaut mieux qu'il aille voir Aldo en face, parce que moi, au mieux je lui sors un anchois, mais il va pas aimer...

Ca ne plait pas forcément, mais il ne m'a pas embauché pour être son pote, non ?...
7  0 
Avatar de joe57000
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 22/03/2012 à 9:18
Pour illustrer le grand n'importe quoi du recrutement, j'aimerai prendre cette offre d'emploi

"Information sur l'offre

Offre 1465335, publiée le 22/03/2012
Lieu : Nancy (54)
Annonceur : Adia
Contrat : Intérim
Salaire : n.c
ADIA
Description du poste :

ADIA recrute pour l'un de ses clients, acteur global dans le conseil aux entreprises, un(e) :

ADMINISTRATEUR SYSTEMES ET RESEAUX (H/F)
Poste basé à Nancy

Sous la responsabilité du Système d'information et Informatique, vos missions sont les suivantes :
- Exploiter, administrer et optimiser le fonctionnement des postes de travail, serveurs et infrastructures d'interconnexion et de la sécurité de la société
- Participer au suivi des projets, de la démarche qualité, des développements internes en apportant une expertise techniques
- Participer aux taches administratives du service
- Apporter un support technique aux utilisateurs.

De formation Bac+2 minimum en informatique ou technicien confirmé, vous disposez d'une première dans le domaine.
Vous maitrisez les environnements Open Source et propriétaires (Windows server...) et vous disposez de bonnes connaissances en réseau, outils bureautiques, téléphonie, base de données, développements...
Vos qualité d'analyse, de méthodes et rédactionnelles feront la différence pour ce poste.

Vous êtes intéressé - Adressez votre dossier de candidature sur le site adia.fr."

Elle n est pas belle la vie ? le mec doit etre administrateur système microsoft et linux, admin réseau, admin de sécurité, développeur, admin de base de données, technicien téléphonie, technicien d'assistance et secrétaire au passage

si une boite veut des mecs qualifiés dans la logique du raisonnement de cet article, ca fait 5 postes à pourvoir, et pas un seul ...
7  0