Vos recrutements informatiques

700 000 développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens...

Contactez notre équipe spécialiste en recrutement

Un mobinaute sur quatre achète avec son smartphone
Selon IPSOS et Google, le web-marketing va-t-il être modifié en profondeur ?

Le , par X-plode, Expert confirmé

Google dévoilait il y a deux jours les résultats d’une enquête réalisée par l’IPSOS sur les habitudes des consommateurs mobiles.

Aujourd'hui, l'éditeur d'Android revient sur les principaux enseignements de cette enquête et ses implications pour les entreprises et le positionnement de leurs marques.

L’enquête "Our Mobile Planet : Global Smartphone Users" a été menée en janvier en dans six pays (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne, Japon).

Premier enseignement, les consommateurs apprécient le "multi-écrans" lorsqu’ils utilisent leur téléphone mobile :


Ce sont les américains qui sont en général les plus fervents adeptes du "multi-écrans", 81% d’entre eux ayant utilisé leur smartphone tout en consultant d’autres médias. 54% des utilisateurs britanniques de smartphones ont regardé la télévision alors qu’ils se servaient de leur téléphone (ou l'inverse, au choix). Et près de 36% des espagnols ont fait preuve d’un véritable comportement "multi-écrans" en utilisant leur smartphone en même temps qu’un autre appareil connecté à Internet, comme leur ordinateur par exemple.

Deuxième enseignement, la publicité hors-ligne amène les consommateurs à effectuer des recherches à partir de leur smartphone



Dans la majeure partie de ces six marchés, environ 60% des utilisateurs de smartphones effectuent des recherches après avoir vu une publicité offline ou dans un magasin.

Les propriétaires de smartphones en Espagne (68%) sont les premiers à effectuer des recherches sur leur téléphone après avoir vu ce type de publicité. 62% d’entre eux ont également effectué une recherche après avoir regardé la télévision.

La moitié des utilisateurs allemands de smartphones (49%) ont eux aussi effectué des recherches suite à leur passage dans un magasin.

En comparaison (seulement ?) un tiers des utilisateurs français (34%) ont réalisé des recherches sur leur téléphone mobile après avoir vu une publicité dans un magazine.

Troisième enseignement, plus de 90% des utilisateurs de smartphones dans le monde effectuent des recherches à partir de leur téléphone mobile


Ce chiffre monte à 99% au Japon. Ce qui signifie que pratiquement toutes les personnes qui se sont connectées via leur téléphone mobile ont effectué des recherches à partir de leur appareil.

"La recherche à partir de téléphones portables est donc une activité largement partagée",e n conclut Google. Côté fréquence, dans la plupart de ces six pays, plus de 75% des mobinautes effectueraient une recherche au moins une fois par semaine.

Autre enseignement qui intéressera particulièrement les webmarketeurs : les consommateurs agissent après avoir recherché des informations locales


En France, 81% des utilisateurs de smartphones qui ont cherché des informations locales ont ensuite réagi à ces informations : un quart d’entre eux (26%) auraient appelé l’entreprise/le magasin et 43% d’entre eux se seraient rendu dans l’entreprise/le magasin.

Dans l’ensemble, 1 utilisateur de smartphone sur 5 dans les six pays étudiés ont effectué un achat après avoir recherché des informations locales sur leurs mobiles, que ce soit dans le magasin lui-même ou en ligne.

Dernier enseignement, qui découle du précédent : les smartphones influencent donc aujourd'hui les décisions et les circuits en matière d'achat des consommateurs



Près d’un propriétaire Français de smartphone sur quatre (26%) déclare qu’il a intentionnellement son téléphone portable avec lui afin de comparer les prix et d’obtenir des informations sur les produits.

Les français déclarent d'ailleurs pour beaucoup qu’ils ont changé d’avis sur un achat dans un magasin (19%) ou en ligne (17%) après avoir consulté les informations obtenues à partir de leur smartphone.

Dans la lignée de ces conclusions, on peut évoquer le succès croissant d'une start-up comme GoodGuide aux Etats-Unis. Fondée par un professeur de Berkeley, son principe est de permettre au mobinaute, via une application, de scanner les codes barres des produits pour savoir ci ceux-ci sont bons pour eux (produits chimiques dangereux, taux de sucre, etc) et pour l'environnement.



Les recherches effectuées depuis des smartphones conduisent également à des achats hors connexion. 26% des utilisateurs allemands de smartphones ont effectué un achat hors connexion dans un magasin ou par téléphone après avoir effectué des recherches via leur smartphone.

Ces informations sur les habitudes mobiles des consommateurs devraient avoir des conséquences importantes pour les webmarketeurs.

"Les entreprises qui placent la dimension mobile au cœur de leurs stratégies disposeront d’un net avantage en établissant des liens avec ces consommateurs nomades", conclue Google.

Quant aux "publicitaires avisés", ils devront d'après l'éditeur "adopter des campagnes marketing intégrées afin de tirer profit du comportement naturellement "multi-écrans" des consommateurs en matière de médias".

Bref, les webmarketeurs vont certainement devoir élargir leur champs d'action et aider les entreprises à mettre en place des stratégies transversales qui utilisent les appareils mobiles comme une passerelle entre la dimension en ligne et hors-ligne.

"Our Mobile Planet : Global Smartphone Users" (PDF)

Billet Original: Blog de Mike François

Et vous ?

Que pensez-vous de cette enquête : pertinente et en ligne avec ce que vous faîtes et ce que vous constatez, ou orientée ?

Dans quelle mesure la mobilité va, selon vous, modifier le travail des marqueteurs en général et des webmarqueteurs en particulier ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
IAM international trainee (H/F)
Atos - Ile de France - Les Clayes-sous-Bois (78340)
Intégrateur sécurité des SI (H/F)
Atos - Ile de France - Les Clayes-sous-Bois (78340)
Conception - développement - déploiement solutions cloud - big data (H/F)
Atos - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil