Le Cloud devrait créer 14 millions d'emplois dans le monde d'ici 2015
D'après Microsoft, dont environ 190 000 en France

Le , par Sarah Mendès, Membre chevronné
Selon une étude IDC commandée par Microsoft et dont les résultats ont été publiés lundi dernier, le Cloud Computing devrait permettre la création de 14 millions d’emplois dans le monde d’ici à 2015.

« Les revenus issus des innovations cloud pourraient atteindre 1100 milliards de dollars par an d’ici 2015 et seront à la source de redéploiements organisationnels ainsi que de créations d’emplois », indique l’étude.

Plus de la moitié de ces 14 millions d’emplois verront le jour dans les petites et moyennes entreprises et les secteurs de la communication (2.4 millions d’emplois), de la banque (1.4 million d’emplois) et des industries manufacturières (1.3 million de postes) seront les plus touchés.

Les marchés émergents, notamment la Chine et l’Inde, seront les plus concernés avec près de 4.6 millions de postes offerts en Chine et 2.1 millions en Inde. Le Cloud redistribue en quelque sorte les cartes puisqu’il permet aux pays les moins avancés en matière de TIC d’accéder à des technologies de pointe réservées jusqu’ici aux pays développés.

Derrière la Chine et l’Inde, les Etats-Unis devraient proposer 1 million d’emplois d’ici à 2015, l’Indonésie (916 000 postes), l’Allemagne (254 562 emplois), la Grande-Bretagne (226 864 postes). La France arrive juste derrière avec 189 000 emplois qui devraient être pourvus selon IDC. Ce seront en revanche 70 000 postes qui seront à pourvoir au Canada, pays où le secteur public a été plus lent que le secteur privé à adopter le Cloud.

Cette étude remet en question les idées que beaucoup se sont fait du Cloud Computing comme étant un destructeur d’emplois.

« Pour la plupart des organisations, le cloud computing va apparaitre comme un choix évident dans la mesure où il permet d’accroître les innovations technologiques et la flexibilité. Il permet en outre de dégager un retour sur investissement élevé. Contrairement à l’idée reçue selon laquelle le cloud computing contribuerait à détruire des emplois, le cloud va en réalité être un facteur de création d’emplois – un facteur majeur », précise John F. Gantz, Directeur de la recherche et senior vice-président chez IDC, « cette croissance en termes d’emplois concernera toutes les régions géographiques dans le monde, quelle que soit la taille des entreprises et des organisations. Les marchés émergents, les petites villes ou encore les PME profiteront en effet des mêmes avantages liés au cloud que les grandes entreprises ou les pays développés ».



Le Cloud se présenterait donc comme un réel facteur d’économie pour les entreprises. Selon une étude réalisée par CSC dans huit pays différents et auprès de 3 645 gestionnaires de départements informatiques, 82% des entreprises affirment avoir fait des économies depuis l’adoption du Cloud. 35% d’entre elles parlent d’économies de l’ordre de 20 000 dollars tandis que 20% certifient avoir procédé à l’embauche d’experts supplémentaires.

Mais le facteur économie n’est pas le seul à prendre en considération, il y a aussi celui de la mobilité. Les employés peuvent grâce au Cloud accéder à leurs données professionnelles depuis n’importe quel appareil.

Enfin, une étude, réalisée par Verdantix pour le groupe AT&T et qui a sondé 215 sociétés en France dont le chiffre d’affaires est supérieur à 730 millions d’euros, montre que le Cloud Computing aurait permis de réaliser près de 830 millions d’euros d’économies d’énergie par an.

Source : Microsoft + CSC + Verdantix

Et vous ?

Pensez-vous que le Cloud peut à la fois faire faire des économies aux entreprises et créer des emplois ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de FoinFoin FoinFoin - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 07/03/2012 à 18:06
Je me demande sur quoi se fonde cet étude. Après avoir consulter rapidement, ça semble plus être une compagne de publicité.

Ça parle de création d'emploi, mais quelle type d'emploi !!! Pour faire quoi !!!!

C'est trop facile écrire du texte avec des inventions chiffres pour redorer une image.

C'est certain qu'une petit entreprise qui est limité en connaissance informatique va probablement engager une personne pour mettre en place une stratégie de stockage et tous ce don l'entreprise a besoin. Mais quand la solution est à 90 % du nuage et que le 10 % restant ne nécessite plus la présence de la ressource. À quoi bon la garder.... «Quand ils disaient que le 'cloud' signifie économie, c'est aussi par toi (l'employé qui écope) que ça passe.... Au revoir »

Oublions pas que Microsoft propose un service cloud....

Donc, pour moi.... c'est n'est que du vent..
Avatar de pcaboche pcaboche - Rédacteur https://www.developpez.com
le 08/03/2012 à 6:09
Citation Envoyé par Sarah Mendès  Voir le message
Cette étude remet en question les idées que beaucoup se sont fait du Cloud Computing comme étant un destructeur d’emplois.

Là où auparavant on avait plein de développeurs qui implémentaient une solution "maison" pour satisfaire les besoins d'un client en particulier, maintenant on va avoir une poignée d'entreprises proposant des solutions dans le Cloud à une multitude de clients pour un secteur donné.

La solution serait certainement de meilleure qualité qu'une solution "maison" (moins de maintenance chez le client, réplication des données, nouvelles fonctionnalités utilisables immédiatement chez tous les clients...), mais pas sur en revanche que cela génère des emplois...

Citation Envoyé par Sarah Mendès  Voir le message
Plus de la moitié de ces 14 millions d’emplois verront le jour dans les petites et moyennes entreprises et les secteurs de la communication (2.4 millions d’emplois), de la banque (1.4 million d’emplois) et des industries manufacturières (1.3 million de postes) seront les plus touchés.

Le gros problème du Cloud, c'est que tout repose sur la qualité du réseau internet. Voir toute une chaîne de production arrêtée (et toute une entreprise au chômage technique) à cause d'un problème lié au FAI, c'est assez moyen...

Donc oui, ça ressemble beaucoup à une campagne publicitaire qui joue sur les mots.

Le Cloud ne va pas forcément créer autant d'emploi que cela (au mieux, certains développeurs "in house" iront travailler dans une entreprise dans le domaine du Cloud) et pas sur que les entreprises clientes voudront voir leur coeur de métier entièrement reposer sur la qualité de leur connection internet (en termes de disponibilité et de bande passante).

Le Cloud est très adaptés aux petites structures (réduction des coûts de maintenance, faible investissement en matériel et logiciels...) et aux besoins non critiques. Pour les plus grandes structures, on est plus dans le domaine du Cloud privé (qui n'est en fait rien d'autre qu'une solution "in-house" avec des données et du calcul réparti sur plusieurs sites. C'est pas nouveau, c'est juste le nom qui change...).
Avatar de cbleas cbleas - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 08/03/2012 à 8:56
Bonjour,
Envoyé par Sarah Mendès
Cette étude remet en question les idées que beaucoup se sont fait du Cloud Computing comme étant un destructeur d’emplois.
Là où auparavant on avait plein de développeurs qui implémentaient une solution "maison" pour satisfaire les besoins d'un client en particulier, maintenant on va avoir une poignée d'entreprises proposant des solutions dans le Cloud à une multitude de clients pour un secteur donné.


L'étude ne remet pas en question la destruction d'emploi elle dit il y aura 14 millions d'emplois créés dans le monde mais ne dit surtout pas combien d'emplois seront détruits dans toutes les petites entreprise, les SSII ou encore emplois indépendants
Avatar de Kaamo Kaamo - Membre expert https://www.developpez.com
le 08/03/2012 à 10:19
La France arrive juste derrière avec 189 000 emplois qui devraient être pourvus

La solution serait certainement de meilleure qualité qu'une solution "maison" (moins de maintenance chez le client, réplication des données, nouvelles fonctionnalités utilisables immédiatement chez tous les clients...), mais pas sur en revanche que cela génère des emplois...

J'ai eu un CDI tout juste dans cette description.

Durant ma dernière recherche d'emploi (de novembre à février dernier) très peu d'entre eux se sont révélés être axés "cloud".
Parmi les propositions, une m'a séduit, c'était la seule en rapport avec le cloud. Ce qui a pour beaucoup orienté mon choix.+

Le Cloud ne va pas forcément créer autant d'emploi que cela (au mieux, certains développeurs "in house" iront travailler dans une entreprise dans le domaine du Cloud) [...] Le Cloud est très adaptés aux petites structures (réduction des coûts de maintenance, faible investissement en matériel et logiciels...) et aux besoins non critiques. Pour les plus grandes structures, on est plus dans le domaine du Cloud privé (qui n'est en fait rien d'autre qu'une solution "in-house" avec des données et du calcul réparti sur plusieurs sites. C'est pas nouveau, c'est juste le nom qui change...).

Entièrement d'accord avec ça
Avatar de claracloudiway claracloudiway - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 20/03/2012 à 14:24
Le Cloud Computing est effectivement en pleine essor et devrait atteindre son apogée d'ici à 2017.

Dans l'anticipation de ce nouveau métier d'intégrateur du cloud nous avons crées une solution dédiée qui permet de gérer et de synchroniser les comptes utilisateurs dans le cloud par l'AD ou le LDAP.

Le marché qui s'est ouvert est exponentiel et n'a pas fini de nous surprendre. Les réseaux internet sont de plus en plus fiable et peuvent, je le pense sincèrement, absorber ce flux.

Tout ce qui est crée est désormais fait et pensé pour être utilisé dans le cloud, ceci est l'avenir de demain même les plus réticents y viendrons inexorablement d'ici peu de temps.

L'avenir nous dira si ces prédictions et ces investissements étaient justifiés.

Clara
Offres d'emploi IT
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil