Les TIC augmentent l'autonomie des employés mais accroissent le stress
D'après le CAS qui analyse leur impact sur le travail

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Certes, les nouvelles technologies ont un impact positif sur les méthodes de travail. Les communications sont plus rapides, la collaboration est facilitée, la réalisation des documents a été révolutionnée et la recherche d’informations est plus poussée que jamais.

Mais d’après le Centre d’Analyse Stratégique (le CAS), les Technologies de l'Information et de la Communication (ou TIC) ont aussi leurs inconvénients.

D’après un rapport qu’elle a réalisé, l’institution d’expertise auprès du Premier ministre constate que les technologies permettent aux employés d’être plus autonomes. « On peut davantage choisir comment on travaille », explique Vincent Chriqui au site de LCI.

Un progrès donc. Sauf que la technologie permettrait également aux employeurs de contrer ce mouvement. « Cette autonomie se double, non sans une certaine contradiction, d'une augmentation du contrôle du travail réalisé, rendu possible ou induit par les TIC ».

Autre conséquence, si les TIC permettent de travailler plus vite, elles ne diminuent pas pour autant le temps passé à travailler. Au contraire, elles participeraient à son intensification. Elles « renforcent les contraintes organisationnelles ou les normes de productivité […] et peuvent provoquer un stress important, en particulier pour les salariés subissant une pression temporelle dans leur activité, ou pour ceux en contact direct avec des clients ».

Un stress accru par une arrivée massive et continue de mails pouvant donner l’impression à l’employé d’être totalement dépassé et qui augmente les probabilités de louper les informations importantes. Et donc, à nouveau, le stress.

Facteur d’angoisse voire de surmenage, la technologie déstructurerait également l’organisation traditionnelle du temps des employés : « les utilisateurs avancés des TIC sont plus exposés à un travail qui dépasse le cadre des horaires habituels ». En clair, le cocktail dématérialisation, ultra-connectivité et mobilité détruirait petit à petit la frontière entre vie privée et vie professionnelle.

La vision du CAS n’est pas entièrement noire. L’organisme note que des disparités importantes existent entre métiers et entre sociétés. Mais ces points négatifs ont le mérite de souligner que la technologie ne révolutionne pas la vie d’un coup de baguette magique.

Un dialogue avec les employés, une adhésion aux projets IT qui passe par des explications claires, et des formations sont indispensables pour accompagner l’évolution des outils. Ces points seraient trop souvent oubliés par les entreprises d’après le CAS.

Des entreprises dont beaucoup d’entre elles ont du mal à bien appréhender l’évolution des usages. A commencer par la consumérisation de l’IT ou la démocratisation des réseaux sociaux.

« L’impact des TIC sur les conditions de travail », rapport du Centre d’Analyse Stratégique

Source

Et vous ?

Trouvez-vous que les TIC soient aussi un facteur de stress ?

Arrivez-vous à compartimenter votre vie privée et votre vie professionnelle ?

D’après-vous, l’impact des TIC sur les conditions de travail est-il plutôt positif ou plutôt négatif ?

Les entreprises accompagnent-elles suffisamment la mise en place des projets IT ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Derek Corgan Derek Corgan - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 03/03/2012 à 11:48

Trouvez-vous que les TIC soient aussi un facteur de stress ?

Les TIC en tant que telles ne sont pas un facteur de stress c'est l'usage des info issues de ces TIC qui peut en être.
ex :
- mesure de la performance individuelle des personnes au détriment de la performance collective avec des dérives tel que l'individualisme où des personnes sélectionnent les "dossiers" permettant d'obtenir les bonnes mesures individuelles.

Peuvent être également facteurs de stress l'absence ou le dysfonctionnement de ces TIC ce qui occasionne perte de temps et donne l'impression de travailler dans des entreprises en retard sur la techno.

Arrivez-vous à compartimenter votre vie privée et votre vie professionnelle ?
Personnellement, j'essaie de le faire du mieux possible.
Je constate cependant que de plus en plus de personnes restent connectés à leur travail.
Voir des personnes te répondre à des mails alors qu'ils sont absents (et que cela peut attendre leur retour) fait toujours un drôle d'effet (et la justification derrière : c'est trop tentant avec les techno c'est facile, ...).
Perso, lorsque je suis en congés, je persévère encore à consulter mes mails qu'à mon retour. (C'est archaïque parait-il)

D’après-vous, l’impact des TIC sur les conditions de travail est-il plutôt positif ou plutôt négatif ?
Je ne peux répondre que pour moi oui vu que je travaille dans les TIC et que je n'ai pas l'intention de changer de métier dans l'immédiat..

Les entreprises accompagnent-elles suffisamment la mise en place des projets IT ?
L'accompagnement de l'usage des TIC au sein des entreprises est une pure catastrophe. Du coup, dans le métiers non-informatique être doué dans l'usage des TIC est un véritable atout car c'est plus facile de s'adapter et l'on devient facilement indispensable, même en étant parfois pas bon dans son véritable métier. Par contre pour ceux qui n'arrivent pas à suivre c'est la cata.... (d'où effectivement stress & co)
Avatar de Guilp Guilp - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 03/03/2012 à 13:19
TIC = technologies de l'information et de la communication

(pour ceux, comme moi, qui n'ont pas cette habitude franco-française de ne parler qu'en acronymes et qui ne savaient pas ce que c'était (pas frapper))
Avatar de laerne laerne - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 03/03/2012 à 16:15
MJMPLQE Guilp ! Hum... Plutot : Merci, je me posais la question egalement, Guilp !
Avatar de deathness deathness - Membre émérite https://www.developpez.com
le 05/03/2012 à 9:59
Comme pour beaucoup de chose, ce n'est ni tout blanc ni tout noir. Et cela dépend comme souvent de la personne qui en fait l'usage et de comment elle le gère. Peut-être que ça a juste un effet amplificateur : les stressés seront plus stressés, les rapides plus rapides, etc...
Avatar de ludosoft ludosoft - Membre régulier https://www.developpez.com
le 05/03/2012 à 15:48
Trouvez-vous que les TIC soient aussi un facteur de stress ?

Oui, surtout pour les gens qui les subissent. Les TIC permettent de faire ressortir, massivement, un tas d’informations que l’on peut opposer frontalement aux gens. Ex les perf d’une équipe de dev ou de commerciaux sur lesquelles il est possible de faire pression avec des métrique toujours plus précises et poussées.

Aussi, les TIC font que tout va toujours plus vite et qu’il n’y a jamais de pause. En exagérant à peine, je dirais que partir en vacances 2 semaines sans se tenir au courant de l’actu liée à son métier, c’est presque prendre le risque de ne plus être dans le coup à son retour et de devoir ramer comme un fou pour « rattraper le train » (rattraper un train à la rame… c’est dire si c’est dur ^^).

Bref, avec les TIC on n’a plus jamais la paix pour travailler sereinement. On a toujours un flux d’info sur le dos.

Arrivez-vous à compartimenter votre vie privée et votre vie professionnelle ?

J’ai un vieux téléphone tout pourri et incapable de recevoir les e-mails alors oui, de ce côté-là je compartimente plutôt bien !

D’après-vous, l’impact des TIC sur les conditions de travail est-il plutôt positif ou plutôt négatif ?

Si ça permet de bosser deux fois plus vite, on va faire deux fois plus de boulot… De ce côté-là, le bilan est nul. Ca c’est pour le côté factuel.
Pour le côté « ressenti » que dirais que le confort apporté, fait que le cerveau se focalise sur de nouveaux problèmes qui à leur tour deviennent insupportables. Là aussi le bilan est nul.

Les entreprises accompagnent-elles suffisamment la mise en place des projets IT ?

Sans avis... Je fais au mieux quand je mets un outil en place...
Avatar de Logan Mauzaize Logan Mauzaize - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 08/03/2012 à 16:08
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
Trouvez-vous que les TIC soient aussi un facteur de stress ?

Non parce que c'est mon gagne pain
Oui parce que pour les mettre en place la direction a investi et elle veut voir son investissement rentabilisé, notamment en constant une amélioration de la productivité. Sauf que ce n'est pas nécessairement le cas.
Donc soit elle met la pression sur ses employés, soit il se mette tout seul avant que la direction s'en charge.

Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
Arrivez-vous à compartimenter votre vie privée et votre vie professionnelle ?

Ma vie privée est plus stressante que ma vie professionnelle ; vive les enfants

Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
D’après-vous, l’impact des TIC sur les conditions de travail est-il plutôt positif ou plutôt négatif ?

Très positif pour mon travail
Ca dépend de la direction et de chacun, voir deux réponses plus haut.

Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
Les entreprises accompagnent-elles suffisamment la mise en place des projets IT ?

Après la mise en place, il n'y a généralement pas trop de problèmes.
De toutes façons, tout système s'organise et s'huile tout seul ; quitte à être détourner/abandonner.
Cependant c'est plutôt en amont que le bas blesse : les futurs utilisateurs sont rarement impliqués/sollicités dans la démarche, la recherche, la définition, la réalisation, la mise en place et le déploiement. C'est souvent subis.
Avatar de c.darsse c.darsse - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 08/03/2012 à 22:01
Les TIC se sont diffusées massivement dans le monde professionnel

94% des entreprises sont aujourd’hui connectées à Internet (30% en 1997) et 64%
des salariés travaillent sur écran. Plus l’entreprise est grande plus la proportion
d’utilisateurs est élevée.

L’agriculture, la construction et le service aux particuliers sont les secteurs qui
comptent le plus de non utilisateurs. La finance, le secteur de l’énergie et l’industrie
automobile en comptent le moins.
Offres d'emploi IT
Développeur PHP / Symfony2
Activecom - Alsace - Hoenheim
Architecte de données H/F
Société Générale - Ile de France - Courbevoie
Développeur API sur Inventor
People Centric - Bretagne - Brest (29200)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil