Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple veut révolutionner les livres de classe
Le dernier projet de Steve Jobs dévoilé jeudi ?

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

1  1 
Apple devrait faire une annonce en fin de semaine sur l’éducation et les livres électroniques.

Dans la biographie de Steve Jobs, il est dit que le dernier projet du PDG de la société était de s’attaquer aux livres de classe. D’après le Wall Street Journal, cette « attaque » sera lancée cette semaine.

La presse a en effet été conviée à un évènement ce jeudi. Aucun nouvel appareil ne devrait cependant être présenté. Le nouveau projet d’Apple devrait plutôt s’articuler autour d’une optimisation des livres électroniques pour l’iPad et sur une plus grande interactivité avec le lecteur (indispensable par exemple pour les cahiers d’exercices).

La création et la distribution de ces ebooks devraient également être facilitées.


Une des annonces probables et le support du format ePub3, évolution du ePub 2 qui est lui plus contraignant et plus fermé.

En résumé, Apple pourrait annoncer un outil qui permet de concevoir des livres numériques aussi simplement qu’un document Word. La société reproduirait alors sa stratégie mis en place dans la musique, les films et les applications. A savoir donner des outils aux éditeurs pour les concevoir (Final Cut Pro, GarageBand, XCode, etc.) et une plateforme pour les distribuer (iTunes, App Store, iBook).

Des sources internes à Appel présentent d’ailleurs ce nouvel outil comme un « GarageBand pour ebooks ». Pour mémoire, GarageBand est un logiciel d'enregistrement et de création musicale développé par Apple qui fait partie de la suite iLife.

Ces livres électroniques éducatifs pourraient également intégrer des fonctionnalités sociales (Facebook, etc.).

Finis les cartables surchargés ? Finis les cahiers de correspondance ? Et les devoirs oubliés à la maison (on peut en effet s’attendre à ce que iCloud soit également de la partie) ?

Certains se féliciteront d’un progrès technique mis au service de l’école et de l’Université. D’autres regretteront qu’il faille que ce soit Apple qui s’occupe de ce sujet.


Rappelons enfin que l’école française, par tradition, n’apprécie guère ces nouveaux outils qu’elle considère souvent comme des gadgets ou comme du budget gâché. Microsoft notait ainsi l’année dernière que seules 4% des écoles du pays étaient équipées de tableaux blancs interactifs. Contre 70% au Royaume-Uni.

Pas sûr que les tablettes ou la dématérialisation y soient beaucoup mieux accueillies.

Source : Wall Street Journal

Et vous ?

Que vous inspire ce dernier projet de Steve Jobs ?

Pensez-vous que l’Ecole a tout à gagner à être technophile ? Ou au contraire, qu’elle ne doit pas gâcher son budget avec des tablettes, des écrans interactifs et des ebooks ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Freem
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 17/01/2012 à 14:18
Que vous inspire ce dernier projet de Steve Jobs ?

Pensez-vos que l’Ecole a tout à gagner à être technophile ? Ou au contraire, qu’elle ne doit pas gâcher son budget avec des tablettes, des écrans interactifs et des ebooks ?

L'école n'a, selon moi, rien à gagner avec ce genre de jouets.
Par contre beaucoup à perdre:
Le racket risque de monter en flèche, surtout que les appareils apple ne sont pas donnés.
Et vu qu'ils ne sont pas donnés, les familles ayant moins de moyens ne pourront pas les acheter aussi facilement. Alors on fait quoi, on augmente les aides? La tendance actuelle, c'est l'inverse...
Ne comptons pas les problèmes liés aux évolutions des matériels/logiciels qui ne seront pas nécessairement rétrocompatible systématiquement.
Ni le fait que les élèves pourront installer des "cheatcode" plus aisément que les vieilles astuces de carotte déjà en cours dans les salles.

Et puis, sans compter les problèmes techniques:
La graphie passe à la trappe.
La présence de correcteurs orthographique fera rendre l'apprentissage du français encore plus ridicule. Sauf que ces satanés correcteurs n'enseignent pas, et sont loin de tout corriger.

Pour moi, le français, la graphie, et l'égalité des chances qui sont nécessaires seraient encore plus en danger avec ce type de choses.

Ou peut-être suis-je rétrograde...
Cela dis, ailleurs qu'a l'école, pourquoi pas.
13  4 
Avatar de jmnicolas
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/01/2012 à 15:03
Moi je me demande surtout comment ils vont empêcher les gamins de bidouiller l'iPad (ou tout autre tablette utilisée) pour jouer dessus.

C'est sûr que sans ça, ça n'empêche pas les gamins de dessiner, rêvasser etc Mais avec une "console de jeu" à portée de la main ça risque de démultiplier les tentations.
7  1 
Avatar de jmnicolas
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/01/2012 à 15:25
Citation Envoyé par Hellwing Voir le message
Le principe des appareils Apple, c'est justement que ça soit verrouillé/contrôlé non? Donc on peut imaginer que les eBook dédiés à l'éducation ne soient pas customisables à volonté
Ben combien de temps il leur faudra pour effectuer le "jailbreak" salvateur ?
6  0 
Avatar de themadmax
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/01/2012 à 16:30
Passer des heures sur un iPad est inconcevable, la seule solution serai d'utiliser des écrans a technologie eInk (ou équivalent).
Ce genre de machine peu être produit a assez bas cout, et donne généralement pas la possibilité de l'utilisé pour du jeux-video.
De plus la consommation des ces types d’écran est extrêmement faible, et permet de "tourner" jusqu’à 8000 pages sur des appareils d'entrée de gamme.
L’état pourrai décider d'un cahier des charges, des entreprises français pourraient répondre à leurs besoins, et des logiciels open-source seraient des outils utile au projet.
Les professeurs pourraient partager leurs courts dans un formats ouvert. Mais les éditeurs de livres scolaires seraient vraiment pas contant, et comme nous somme dans un monde où le pouvoir et où il y du fric la solution d'Apple sera incontestablement celle qui s'imposera.
7  1 
Avatar de coshibe
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/01/2012 à 14:24
Les gros plus :
-le poids en mois, tous les livres dans un e books ca permet de tout le temps avoir ses cours sur soi.
-Les professeurs qui peuvent créer et transmettre leurs propres supports sans cout d'impression.
-La mise à jour des oeuvres, plus besoin de gribouiller par dessus les erreurs.

Par contre en moins moins moins :
-Le cout, un e-book doit sans doute couter la meme chose que 10 livres. Mais quand on voit l'etat des livres apres seulement 2 générations de classes de primaires, on peut s'attendre à ce que l'e book ait une durée de vie tres limitée.
-Ensuite faire des applications sur tablette c'est bien, mais je ne suis pas sur que ca favorise vraiment l'apprentissage de l'ecriture... Et je pense qu'on perd la dimension matérielle qui est nécessaire. On ne peut pas étaler 15 tablettes sur son bureau pour avoir une vue d'ensemble. Et on sait aussi que l'odeur et le toucher on un role dans lapprentissage, ce qui est completement perdu avec les tablettes.

Mais là je ne considérais que l'ecole primaire. Si je ne considere pas le superieur, c'est tout simplement qu'a cause de la cadence, les e-books ne font que ralentir l'étudiant.

Je pense donc qu'une salle informatique dans une ecole c'est bien, mais je ne suis pas pour les ebooks.
4  0 
Avatar de Kiiwi
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/01/2012 à 15:47
Rappelons enfin que l’école française, par tradition, n’apprécie guère ces nouveaux outils qu’elle considère souvent comme des gadgets ou comme du budget gâché.
Qu'en pense François Hollande, qui avait jugé bon d'offrir un iPad aux collégiens et professeurs de son département?
(surtout qu'au final, aucun professeur n'a utilisé l'iPad comme support de cours Bah oui, c'est bien beau de faire des cadeaux comme ça, mais encore faut-il former les professeurs à changer radicalement leurs méthodes d'apprentissage! )

Pour facebook, ça pourrait être des iPad wifi ... et je pense pas qu'il y ait beaucoup de collèges/lycées avec wifi dans les salles de classes en France (je dirai même qu'il n'y en a probablement aucun).
Du coup, ça ne pourrait être utile qu'en dehors de l'école, pour que l'élève face son petit exercice du livre et utilise facebook pour l'envoyer à son professeur ... sauf que pas tout le monde à la wifi chez lui.

Bref, je suis tout sauf convaincu de l’intérêt d'une tablette dans l'enseignement public. (ce que ça peut surtout faire, c'est creuser le déficit de la France, qui tentera de faire d'avantage d'économie sur les postes d'enseignant, en passant peut-être à des classes de 40 élèves, ou mieux, un amphithéâtre, avec 500 iPad et 1 professeur)
4  0 
Avatar de Kiiwi
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/01/2012 à 7:44
Citation Envoyé par Sahengette Voir le message

L'école francaise n'a pas de tradition, je ne sais d'où vient cette remarque, complétement gratuite (mais malheureusement fausse).
L'école française n’apprécie guère ces histoires de tableaux interractif, d'iPad ou d'ordinateur. C'est un fait.
Nous ne fonctionnons pas comme les Allemands ou les Anglais, nos élèves n'ont pas un ordinateur personnel à porté de main, les tableaux interactifs sont des exceptions, les eBook ou autre ne se sont jamais répandus.
La France a déjà comme première dépense le système éducatif ... ça passe avant la défense ou la santé. C'est peut-être pour ça que l'école française voie d'un mauvais oeil tout ce qui pourrait encore augmenter les dépenses de celle-ci.
Par tradition, la France est très attachée à son enseignement public, ce qui n'est pas le cas du Royaume-Uni ou des Etats-Unis, où le public c'est vraiment pour les gens les plus modestes, et les écoles privés pullulent.

Une école privée, c'est pas gratuit. Avec l'argent qu'elle reçoit, elle peut se permettre des luxes comme les tableaux interactifs.

Bon plus sérieusement, il y a que les imbéciles qui refuse toutes évolutions (sans même l'avoir testé). Le problème c'est que dans l'administration il y en a un paquet...
Testé en Corrèze, résultat non satisfaisant.
Ordinateurs personnels pour chaque élève, testé dans plusieurs écoles, ça n'a pas convaincu.
Tableau virtuel, ça ne fait même pas la majorité dans l'opinion publique.
4  0 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/01/2012 à 15:43
Citation Envoyé par jmnicolas Voir le message
Moi je me demande surtout comment ils vont empêcher les gamins de bidouiller l'iPad (ou tout autre tablette utilisée) pour jouer dessus.

C'est sûr que sans ça, ça n'empêche pas les gamins de dessiner, rêvasser etc Mais avec une "console de jeu" à portée de la main ça risque de démultiplier les tentations.
S'il n'y avait que les gamins... Les étudiants aujourd'hui à la fac ont un ordi devant les yeux et il est clair que ça joue beaucoup sur la concentration (je le vois en formation, certains résistent mieux que d'autres mais tous, sans exception (y compris moi), ont un moment ou un autre envie de tapoter l'ordi pour faire autre chose que ce qui nous est demandé).
Ceux et celles qui sont pour ce genre de solutions (tablettes au lieu des livres) savent-ils qu'un écran, par la lumière qu'il diffuse et quel que soit le contenu, attire l'attention et distrait l'observateur de son environnement? (il y a d'ailleurs un docu dispo sur le net qui s'appelle "le tube" et qui parle de ça).
3  0 
Avatar de Sahengette
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 17/01/2012 à 16:39
Rappelons enfin que l’école française, par tradition, n’apprécie guère ces nouveaux outils qu’elle considère souvent comme des gadgets ou comme du budget gâché.
Dans le collége de mon petit frêre, ils ont depuis l'an dernier par classe un tableau blanc interactif + un ordinateur, cette grosse merde coute 1800 € u (et encore prix spécial pour l'état, et je compte pas le prix de l'ordinateur ...), sur une vingtaine de salles, et il me rapporte que seulement une poignée de professeur s'en servent.
S'il y a bien un truc qui pour l'instant est intemporel, c'est bien le tableau noir et la craie.
Surtout quand il me dit que cette merde made in UK, bug.Et que les profs ne savent pas s'en servir correctement, donc non seulement c'est plus cher, mais ca fait perdre plus de temps qu'avant pour un gain trés, trés petit.
Qu'on ne leur fasse pas faire de l'écologie à ces enfants, parceque avec ce que ca consomme un vidéo projecteur ...

L'école francaise n'a pas de tradition, je ne sais d'où vient cette remarque, complétement gratuite (mais malheureusement fausse).
5  2 
Avatar de coshibe
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/01/2012 à 11:22
Citation Envoyé par nickyla Voir le message
Sauf que si tout se passe bien pour quelqu'un qui est à la fac, il a dû faire le lycée juste avant, et juste avant encore: le collège, et encore avant: le primaire.

L'économie de papier ... as-tu seulement mesuré la différence d'économie que ça faisait pour un ménage d'acheter un joujou (tablette, portable) tous les 2/3 ans (et encore, je suis très coulant ..)
Tout à fait d'accord.

L'autre ENORME détail, c'est que lorsqu'on achete un livre, on peut le griffonner, le prêter, l'oublier le retrouver. Alors qu'avec une tablette, se pose la question de l'achat et de la pérennité des œuvres. Je ne suis pas sur que tous les ouvrages scientifiques soient disponibles en version numérisée. Et lorsque la tablette lache... en supposant que les ouvrages soient liés à un compte, il faut tout retélécharger. Et comment va t'on faire pour preter un ouvrage? La aussi on incite tout le monde à consommer plus.

@micka
Les laptops et autres tablettes ne sont pas des bonnes solutions dans le supérieur, du moins dans les formations de haut niveau. En université, prépa ou écoles de haut niveau les cours vont beaucoup trop vites pour qu'il soit possible de prendre un cours sur pc/mac/ebook. Prend en exemple un simple cours de médecine, ou de physique avec Formules et schémas, le temps que tu entres dans le pc la formule, le prof est deja 3 tableaux plus loin. Alors qu'avec un stylo un papier, tu vas beaucoup plus vite et surtout tu personnalises plus facilement ton cours en direct, sans avoir à la reprendre ensuite. Alors bien sur vient l'argument du support pdf qui permet de prendre moins de notes. Mais si tout se trouvait sur ces pdf pourquoi irait on encore en cours?
Par ailleurs, le fait de tout prendre en note permet de déja mémoriser une enorme quantité d'information, tandis que ceux qui se contentent de prendre en note des commentaires en sachant qu'ils auront le cours au format pdf, vont louper plus d'informations qu'ils ne pensent et vont mettre plus de temps à apprendre ensuite.

Bref, pour ma part je suis contre tout ce qui permettrait d’éviter de prendre des notes de cours. C'est à mon avis une étape essentielle de l'apprentissage, aussi archaique soit-elle, elle reste redoutablement efficace.
4  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web