Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

SAP boucle la meilleure année fiscale de son histoire
Avec 4 milliards d'euros de licences et 14 milliards de chiffre d'affaires

Le , par Gordon Fowler

63PARTAGES

0  0 
SAP semble profiter à plein des fruits de sa stratégie de diversification vers la mobilité, le temps réel et l’analytique.

Sur 2011, l’éditeur allemand a réalisé une année record avec une croissance en valeur (et à taux de change constants) de +25% de ses ventes de licences pour un chiffre d’affaires d’environ 4 milliards d'euros. Auxquels s’ajoutent les traditionnels contrats de support et de services (11,32 milliards d'euros).

Au total, les revenus de SAP sur 2011 ont progressé de 15% à plus de 14 milliards d'euros avec une marge opérationnelle conforme à ses objectifs autour de 33%.


Résultats du quatrième trimestre 2011

Cette bonne santé financière explique la confiance de ses dirigeants français face à une éventuelle crise du secteur et la stratégie offensive du groupe qui continue à se diversifier (comme le montre le très important rachat en décembre de SuccessFactors, le Salesforce.com des relations humaines, pour plus de 3 milliards de dollars).



Reste à savoir si les produits Cloud (et en premier lieu son ERP, SAP ByDesign) trouveront leurs publics en France. Nicolas Sekkaki, Directeur Général de la branche locale, a en tout cas évoqué une réorganisation possible pour soutenir cet axe de développement.

Et si HANA, la technologie maison de in-memory computing, séduira autant que SAP place d’espoir en elle.

SAP France reviendra sur ce bilan 2011 et sur ses objectifs 2012 début février.

Source : SAP France

Et aussi :

PowerAMC 16 : SAP-Sybase propose une version d'évaluation de son outil de modélisation de données

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de nico84
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/01/2012 à 17:51
La vente de logiciel ne représente que le quart des revenus de SAP

D'où j'en déduis que pour le client cela coute 4 fois le prix de la licence initiale !
(sans parler des coûts internes, serveurs, base de donnée, et le recours à des intervenants extérieurs non-SAP)
0  0 
Avatar de SoftFluent
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 23/01/2012 à 23:25
Le rapport n'est pas tout à fait 4.

Ceci étant, le raisonnement supposerait que tous les coûts liés à la mise en place de SAP atterrissent chez SAP.

Or, une grosse partie de la mise en oeuvre va en général à l'écosystème, donc le rapport du CA Total / CA Software est une estimation basse en effet, qui traduit surtout les coûts de maintenance et de support à mon avis.

Cela ne donne pas d'indication sur les coûts des logiciels complémentaires, du matériel, ou des services de mise en oeuvre généralement exécutés par des tiers.

Et ne parlons pas des coûts d'organisation interne pour suivre un projet SAP

Daniel COHEN-ZARDI
0  0 
Avatar de nico84
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/01/2012 à 16:00
On est bien d'accord que c'est donc en général bien plus de 4

Je ne suis pas sûr que tous les clients en aient conscience avant de signer
0  0