Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Linux : Ubuntu n'est plus la distribution la plus populaire d'après DistroWatch
La faute à Unity ? Montée fulgurante pour Mint

Le , par Idelways

0PARTAGES

6  3 
Quelle est votre distribution Linux préférée
La distribution Linux Ubuntu perd du terrain selon le rapport annuel de DistroWatch mis à jour cette semaine.

Sur les 12 derniers mois, c'est Mint Linux qui domine le tableau des distributions les plus populaires. Ubuntu y arrive deuxième, mais son déclin s'accélère au dernier mois pour se classer quatrième derrière Fedora, OpenSUSE et la nouvelle vedette des logiciels libres : Mint.



Le site Distrowatch s'est abstenu de toute spéculation sur les raisons qui amènent les utilisateurs à bouder une distro. en tête d'affiche depuis 2005. En revanche, plusieurs observateurs n'ont pas attendu longtemps avant de pointer Unity du doigt.

Des divergences entre l'équipe de GNOME les responsables de Canonical avaient motivé l'adoption d'Unity comme environnement de bureau par défaut pour Ubuntu.

Depuis le printemps dernier et depuis voilà deux versions majeures, les utilisateurs n'ont manifestement pas supporté la transition. Malgré les atouts certains d'Unity, l'environnement manque encore de maturité et son adoption s'avère très risquée.

Tout comme Ubuntu, Mint est fondée sur Debian et existe toujours en version dérivée d'Ubuntu. Elle est optimisée pour un public novice, mais ses concepteurs savent capitaliser sur l'existant en renforçant GNOME 2 d'extensions (Mint Gnome Shell Extensions). Ainsi, ils ne sont pas pressés de passer à GNOME 3 (qui ne fait pas non plus l'unanimité), et encore moins à repartir à l'aventure avec leur propre environnement de bureau.

L'indice DistroWatch est basé sur le suivi du trafic généré par la page de chaque distribution via un compteur interne caché. Pour éviter les abus, seule une visite par jour et par adresse IP est comptabilisée.

Source : DistroWatch

Et vous ?

Allez-vous migrer d'Ubuntu à Mint ?
Comment expliqué ce déclin d'Ubuntu ?
Unity en est-il en cause ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gyhelle
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 25/11/2011 à 13:27
C'est un franchement ridicule... Ils comptabilisent juste le nombre de visite sur les pages de description, même pas un nombre de download. Comment est-ce que vous pouvez parler de popularité ?

Il suffit de regarder ce que retourne google dans les 3 premières pages de résultats de mint + linux ou ubuntu + linux. dans le premier cas, hors site officiel, il n'y a quasiment que des tests de la distrib, dans le deuxième cas, c'est des sites communautaires et d'utilisateur.
6  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 27/11/2011 à 2:24
Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
C’est là tout le problème des versions Linux : l'instabilité va de pair avec l’évolution technologique.
Il faut juste espérer que la prochaine LTS saura rétablir la confiance.
Je pense que ça sera le cas pour deux raisons :
  1. Oneiric subit l'effet "pré LTS" qui veut que la version avant la LTS soit pourrie au possible et que la LTS répare tout ça. Je l'avais déjà constaté avec Karmic et Lucid.
  2. L'un des buts du développement de Precise est de parfaire ce qui a été fait jusque là. Les mauvaises langues diront que ça ne sera pas difficile et ils auront raison. Au fond, Unity n'est pas si mauvaise que ça et ne demande qu'à s'améliorer (le Dash en général, accès au programmes en cours (on a vu plus visible que les amas de pixels flèches sur le bord de l'écran) et bien sûr personnalisation).


Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
Perso, je vois mal comment, à l'avenir, l’équipe de Mint puisse vraiment rivaliser avec celle de Canonical.
Un ÉNORME +1. L'avenir de l'informatique est aux OS unifiés "mobile + desktop" livrés avec leur écosystème de référence permettant d'avoir une expérience utilisateur (UX) maximale de l'OS et une interopérabilité optimale entre tous nos appareils connectés. Pour l'instant, seuls quatre (voire cinq) gros acteurs l'ont compris :
  • Google. Mountain View possède un OS (Android) qui est parti des appareils mobiles (smartphones) et qui part progressivement à la conquête de machines de plus en plus grosses. Pour l'instant, le robot vert est déjà bien installé sur les smartphones, fait son trou sur les tablettes, est présent sur quelques netbooks et s'annonce sur desktop (portage sur x86 de plus en plus officiel, partenariat avec Intel).
    Pour ne rien gâcher, Google a déjà l'écosystème complet. Si on veut pinailler, on peut toujours dire qu'il manque les service de musique (il est d'ailleurs en train d'arriver) et de stockage en ligne à la Dropbox ("Google Cloud" ?). Je n'ose imaginer les fantasmes parano du style "Google va pouvoir faire ce qu'il veut de nos vies car il pourra agir comme il veut sur nos fichiers" quand ce dernier débarquera.
  • Microsoft. Redmond est déjà bien implanté sur le desktop (euphémisme) avec Windows et part à la conquête du monde mobile avec Windows Phone. On a peut-être deux OS distincts mais il ne faut pas oublier qu'ils seront unifiés avec Windows 9 (probablement en 2015 si on se fie au cycle de développements de Windows depuis Vista).
    Concernant l'écosystème, MS en a un qui est déjà bien fourni (Windows Live) mais encore incomplet. Ce n'est peut-être pas pour rien que Microsoft a des vues sur Yahoo!. Y! possède un gros écosystème (du niveau de celui de Google), mais pas d'OS sur lequel en profiter. C'est donc un gros poisson à ferrer et MS a certainement vu que Yahoo! a de quoi compléter Windows Live.
  • Intel. On a là un gros acteur du desktop qui essaie depuis quelques années de lancer son OS multi support avec Moblin (solo), MeeGo (avec Nokia) et maintenant Tizen (avec Samsung). Intel a des bonnes idées (une UX par type de support) mais n'arrive pas à concrétiser.
    Un des gros problème d'Intel est son écosystème qui brille par son absence ("Soit !" pour l'AppUp Center, mais après ?). Le partenariat avec Nokia à l'occasion de MeeGo aurait pu leur en donner un avec Ovi (qui soit dit en passant est un énorme gâchis d'un point de vue écosystème) mais il en a été autrement.
  • Canonical. Ayant lui aussi compris où se situait l'avenir, Shuttleworth (et Canonical) a récemment pris des décisions en ce sens concernant Ubuntu. Ubuntu fera donc le chemin inverse d'Android en partant du desktop pour arriver au mobile à l'occasion d'Ubuntu 14.04 LTS en Avril 2014. Pour rappel, Unity sera l'UI d'Ubuntu de nos bonnes vieilles tours jusqu'aux smartphones (où elle est sûrement mieux adaptée).
    En parallèle, Canonical développe Ubuntu One, l'écosystème de son OS. Personne n'en parle mais c'est une des clés de l'avenir d'Ubuntu. Je ne serai pas surpris dans l'avenir de voir arriver des trucs comme "Ubuntu One Store (ou Marketplace)" comme futur ex Ubuntu Software Center, "Ubuntu One Photo" (équivalent de Picasa et Flickr), ou encore "Ubuntu One Messenger" (équivalent de GTalk basé bien sûr sur Jabber).
  • Apple. C'est mon 5ème larron car pour l'instant ils en sont toujours officiellement a un OS mobile (iOS) et un OS desktop (Mac OS X) distincts + un écosystème qui se met petit à petit en place (iTunes, App Store, iCloud, Ping , ...). Mais je suis sûr qu'Apple y pense et qu'une unification de iOS et Mac OS X finira tôt ou tard par arriver (genre 2 ans après tout le monde comme pour l'iPhone ).
Tout ça pour dire qu'Ubuntu est une des rares distributions Linux a avoir compris là où il faudra aller dans le futur. Quand les autres grosses distros (Mint, Fedora, OpenSUSE, Debian, Mandriva, ...) l'auront compris à leur tour, il sera peut-être déjà trop tard. Il ne leur restera que les serveurs pour pleurer, si Ubuntu ne rafle pas le marché entre temps.
6  0 
Avatar de ximple
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/11/2011 à 12:57
Je ne suis pas sûre que « average number of hits per day (HPD) » puisse être traduit par popularité. L'extrapolation est un peu démesuré. Bien des curieux ont pu faire une recherche sur mint sans aller plus loin.

De plus LMDE est basé sur debian. Pas linux mint qui est basé sur ubuntu. Attention a ne pas tout confondre.

EDIT : Désolé, le message n'est pas très poli. Mais ça fait une semaine que je vois cette info un peu partout toujours aussi mal décrite. Sur un petit blog c'est une chose mais sur developpez.net ... Ça m'a énervé et j'ai écrit. Cependant l'info mérite d'être relayé et un grand merci pour l'avoir fait. Mais il faut rappeler que mint dépend d'ubuntu et les choix d'ubuntu impacte mint. Ubuntu décoit/surprend, donc on regarde les voisins. Mais attention au conclusion hâtive.
6  2 
Avatar de YannPeniguel
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/11/2011 à 14:44
De toute manière, Mint n'est qu'une "saveur" d'Ubuntu, avec des paquets par défauts différents. Mais ça reste une Ubuntu, fondamentalement.

Le passage suivant induit un petit peu en erreur:
Tout comme Ubuntu, Mint est fondée sur Debian.
En fait, Mint EST une Ubuntu. Et une variante de Mint existe, basée sur Debian de façon directe.

On a donc Mint qui est une Ubuntu avec des paquets préinstallés différents et un thème spécifique, et Mint LMDE qui est la même chose appliquée directement à Debian.

Wikipedia:
Linux Mint est un système d'exploitation basé sur Ubuntu donc indirectement sur la distribution Debian GNU/Linux. Depuis le 9 septembre 2010, est sortie une nouvelle version de Linux Mint basée sur Debian GNU/Linux directement; la LMDE (Linux Mint Debian Edition).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Linux_Mint

Le wiki d'Ubuntu explique aussi les spécificités de Mint: http://doc.ubuntu-fr.org/linux_mint
4  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/11/2011 à 18:22
C’est là tout le problème des versions Linux : l'instabilité va de pair avec l’évolution technologique.
Il faut juste espérer que la prochaine LTS saura rétablir la confiance.

Quand à Unity, c’est un peu normal que cela en rebute plus d’un; mais même sur Mint, l’évolution vers Gnome 3 ou Mate font débats.

Perso, je vois mal comment, à l'avenir, l’équipe de Mint puisse vraiment rivaliser avec celle de Canonical.
4  0 
Avatar de YannPeniguel
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/11/2011 à 22:22
Citation Envoyé par air-dex Voir le message

Xubuntu permet d'avoir le même résultat en restant sur du Ubuntu.
+1 pour Xubuntu, qui était assez délaissé avant mais qui reprend du poil de la bête, tout comme le projet XFCE, depuis que gnome 3 est arrivé.
4  0 
Avatar de fd583
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/11/2011 à 12:19
N'utilisant que les LTS (long term support), je ne connais pas encore le problème.
Prochaine LTS avril 2012. S'il avère qu'Unity me pose problème, il est probable que je retourne à Mandriva ou teste Mint.
C'était peut-être délibéré de leur part de sortir Unity un an avant la prochaine LTS, histoire d'avoir le temps de corriger ses défauts de jeunesse.

Ce n'est pas la première fois qu'ils adoptent un composant non mature. Le cas précédent, c'est le serveur de son PulseAudio. Il m'a beaucoup posé de problèmes, la plupart du temps résolus en supprimant PulseAudio. (Alsa prenant alors le relais et me convenant parfaitement.)
3  0 
Avatar de Idelways
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/11/2011 à 19:27
Bonjour,

Précision ajoutée pour lever la confusion sur l'article

Popularité != part de marché. Le fait est que Mint suscite actuellement plus d'intérêt qu'Ubuntu sur le site DistroWatch (sa page est plus visitée). Elle est donc en cette période plus populaire.
L'article ne parle à aucun moment de taux d'utilisation, ni même de téléchargements.

Cordialement
Idelways
3  0 
Avatar de satenske
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/11/2011 à 11:32
Je fais parti des gens qui ont quitté ubuntu il y a 12 mois.
En effet, d'une part, marre des bugs, oui Ubuntu à des bugs, et hop que je ne comprend pas pourquoi, mais tous mes programmes se kill tout seul, et hop que je redémarre, on me dit qu'un check à failé, je passe en mode recovery, pouf fsck, il me dit que ça marche, mes pilotes graphiques ne sont plus reconnus, et je peut même pas pas passer en recovery, pas d'écrans non plus.
c'est la première chose qui m'a fait quitté Ubuntu, la deuxième, c'est de tester unity... Honettement, je trouve ça nul, d'une part parce que on peut pas avoir de trial screen avec, que c'est vraiment du mac OS like, c'est lourd, je ne trouve pas ça pratique, enfin bref je n'accroche pas, quand à la consommation de batterie, elle est plus élevé qu'avec un gnome classique. C'est bien entendu totalement personnel!

à la place, j'ai préféré choisir une debian, stable, efficace, aucun problème depuis que je l'ai installé sur mon portable et mon pc fixe, avant je ne l'avais que sur mon serveur, maintenant je l'ai mis partout et aucun soucis.
Les paquets ne sont peut être pas les dernier, mais au moins ça ne plante pas ! Et j'ai un gnome 2, le jour où ils passeront à gnome 3, j'aviserais peut être de passer à XFCE, parce que gnome 3, j'accroche pas non plus! (oui, je sais, je suis très difficile!)
3  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 27/11/2011 à 14:50
Je suis d'accord avec air-dex, à une chose près : pour le moment cette uniformisation se fait au détriment de la maniabilité et de la souplesse ! Et c'est là que Mint séduit : il propose Gnome Shell avec les MGSE qui permettent d'avoir la même expérience utilisateur que sous gnome 2. C'est d’ailleurs le gros problème d'unity : il est peu paramétrable par rapport à gnome Shell.

Enfin en ce qui me concerne, je suis passer d'ubuntu à debian testing + xcfe configuré pour imiter gnome 2.
3  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web