WebP se dote d'un mode de compression d'images sans perte
Le format open source de Google veut aussi concurrencer le PNG

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Mise à jour du 21 novembre 2011

Google voit grand pour son format d'image WebP et veut manifestement en faire un format à tout faire.

Positionné au départ (lire ci-devant) comme un concurrent plus optimisé que le JPEG, avec en prime une couche alpha progressive (de transparence), il se dote aujourd'hui de capacités d'optimisation non destructives des images, à l'instar du PNG.

Le nouveau mode lossless (sans perte) allierait densité de compression et facilité de décodage d'après un billet de blog signé par un groupe d'ingénieurs travaillant sur le format.

La taille des images compressées dans ce mode serait 45 % plus petite en moyenne que les PNG trouvés sur le Web. Elle serait 28 % plus réduite que les PNG recompressés à l'aide d'outils tels que Pngcrush et Pngout.

Google signale aussi l'arrivée d'un nouveau mode hybride de transparence pour les images compressées à perte.
Sur ce mode, seule la couche de transparence est compressée sans perte en limitant à 22 % l'ajout de bit à une image WebP de qualité 90.



Le mois passé, Google avait ajouté au format le support de l'animation, des profils ICC, des métadonnées XMP et du Tiling (subdiviser une photo en une grille de sous-images).

WebP est actuellement supporté par Google Chrome (et Google Chrome Frame), Chromium, Opera et sur le navigateur d'Android 4.0.
Son adoption est toujours limitée, reste à savoir si un format aussi universel pourra séduire l'industrie et s'imposer comme une norme sur le Web, et ailleurs.

Télécharger les outils de compression
Galerie d'images

Sources :
Google Code du projet WebP
Blog officiel de Google Code

Et vous ?

Que pensez-vous des nouveautés du format WebP ?
L'universalité vers laquelle tend WebP pourra-t-elle assurer son adoption ?

« WebP », le nouveau format d'image pour le Web
Made in Google qui se revendique 40 % plus performant que le JPEG

Après s'être attaqué aux formats vidéos avec WebM, le géant de l'internet s'attaque aujourd'hui aux images avec « WebP », un concurrent affiché du JPEG.

Selon les chercheurs de Google, ce format pourrait réduire la taille des images qui transitent sur le Net de 40% par rapport au-dit JPEG.

Cela se traduirait — si Moutain View arrive à imposer son format — par un chargement plus rapide des pages et par une réduction substantielle du trafic internet. Un trafic dominé à 65% par les transferts d'images selon Richard Rabbat, chef de produit de Google "Make the web faster". Et selon lui, 90% de ces images sont des JPEG.

Ce nouveau format "made in Google" — tout comme son concurrent — est "destructif". Autrement dit, il réduit la taille des images par compressions non-réversibles en supprimant progressivement les informations les moins perceptibles par l'œil humain.

WebP connaitra-t-il le même succès que WebM (déjà implémenté dans Chrome, - bien sûr – mais aussi dans Firefox et Opera) ?

Nulle ne peut le dire, car le JPEG a la vie dure.

Microsoft a par exemple longtemps essayé de lui imposer une alternative appelée à l'époque « Windows Media Photo », un format aujourd'hui standardisé et libre de droit plus connu sous le nom de « JPEG XR ».

JPEG XR avait pourtant tout pour plaire : une plus grande gamme dynamique, un plus large panel de couleurs, une compression plus efficace et cerise sur le gâteau, l'intégration native dans Internet Explorer et Windows. Mais rien n'y a fait.

JPEG 2000, un autre standard encore plus riche s'est lui aussi heurté à la popularité du JPEG.

Mais cet historique ne semble pas décourager les chercheurs de Google qui se lancent avec optimisme dans ce que Rabbat — le chef de produit de WebP — qualifie, à juste titre, de "challenge monumental".

Google compte s'adresser avant tout aux éditeurs de navigateurs pour les convaincre d'intégrer le support de WebP à leurs applications.

De son coté, Google prévoit d'intégrer WebP à Chrome dans "quelques semaines" (Chrome 7 ?) selon Rabbat.

Un utilitaire qui permet de convertir les images au format WebP est également en préparation.

En attendant, un outil de conversion en ligne de commande est d'ores et déjà disponible sur cette page

Accéder à la Gallerie de WebP

Source : Annonce officielle de WebP sur le blog de Chromium

Et vous ?

Que pensez-vous du nouveau format : bienvenue ou inutile ?
Arrivera-t-il à détrôner le JPEG ? Dans combien de temps ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de H.ile H.ile - Membre régulier https://www.developpez.com
le 04/10/2010 à 16:46
Citation Envoyé par mattdef  Voir le message
Il faudrait déjà que les appareils photos permettent d'enregistrer dans un autre format que le JPEG, ça forcerait les éditeurs à prendre en compte ce format.
Le hic, c'est que les constructeurs d'appareils photos attendent que les éditeurs prennent en compte un autre format pour le proposer.

Le TIFF est natif chez Olympus. depuis quand, je ne sais pas, mais je shoote en TIFF.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 05/10/2010 à 10:56
JPEG XR, libre de droit ? Mon oeil ! Le problème de ce format, c'est justement sa licence pas très claire.
Avatar de sovitec sovitec - Membre averti https://www.developpez.com
le 06/10/2010 à 10:59
Citation Envoyé par el muchacho  Voir le message
JPEG XR a été conçu pour cela. Il peut faire tout ce que WebP peut faire, et ne souffre pas des limitations de ce dernier (24 bits/pixel, par ex). JPEG XR est standardisé par le groupe d'experts en photographie JPEG et ne souffre pas de problèmes de royalties. Je ne comprends pas que Google ne se soit pas penché sur ce format. Quand on a l'ambition de changer toute une industrie, on n'a pas le droit de proposer un pis aller.

La licence de JPEG XR exclut, dans le paragraphe 2c, le support par des logiciels avec des licences aussi populaires que la GPL, la MPL, CC-BY-SA... Comment alors pourrait-il s'imposer ? Surtout qu'il n'apporte pas grand chose au niveau qualité de compression par rapport au classique JPEG.
Un format vraiment plus performant est JPEG2000, mais là ce sont surtout les problèmes de brevet qui freinent son adoption.
Avatar de raphchar raphchar - Membre averti https://www.developpez.com
le 06/10/2010 à 13:09
A mon avis, ce format ne peut que dans le meilleur des cas devenir un standart pour les sites web exclusivement.
Ce qu'il faut savoir: -pour un utilisateur x, la durée de chargement d'une page d'un site avec image est négligeable, parce que la vitesse de transfert actuelle est suffisante. Le problème apparait seulement en utilisant un appareil mobile (non Wifi).
-Pour des photos grande résolution: on cherche la qualité, donc une compression d'image trop élevée serait malvenue, même si elle est imperceptible à l'oeil nu.
Avatar de lvr lvr - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 07/10/2010 à 16:57
Le seul intérêt serait de mélanger les avantages du jpeg et du png: compression (avec perte) + couche alpha (càd transparence). Cela permettrait de faire des images avec transparence de plus petite taille qu'en png.
Avatar de jpvincent jpvincent - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 09/10/2010 à 9:46
un post en français sur quelqu'un qui a testé le format :
http://blog.johanbleuzen.fr/webp-futur-images-web

conclusions :
- l'encodage prend énormément de temps
- le gain en poids par rapport aux JPGs est réel
- en regardant dans les détails, il y a altération des couleurs

bref, ça sera une arme de plus à rajouter dans l'arsenal, et il faudra peser le pour et le contre pour chaque JPG. Dans 10 ans
Avatar de Idelways Idelways - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 21/11/2011 à 12:23
WebP se dote d'un mode de compression d'images sans perte
Le format open source de Google veut aussi concurrencer le PNG

Mise à jour du 21 novembre 2011

Google voit grand pour son format d'image WebP et veut manifestement en faire un format à tout faire.

Positionné au départ (lire ci-devant) comme un concurrent plus optimisé que le JPEG, avec en prime une couche alpha progressive (de transparence), il se dote aujourd'hui de capacités d'optimisation non destructives des images, à l'instar du PNG.

Le nouveau mode lossless (sans perte) allierait densité de compression et facilité de décodage d'après un billet de blog signé un groupe d'ingénieurs travaillant sur le format.

La taille des images compressées dans ce mode serait 45 % plus petite en moyenne que les PNG trouvés sur le Web. Elle serait 28 % plus réduite que les PNG recompressés à l'aide d'outils tels que Pngcrush et Pngout.

Google signale aussi l'arrivée d'un nouveau mode hybride de transparence pour les images compressées à perte.
Sur ce mode, seule la couche de transparence est compressée sans perte en limitant à 22 % l'ajout de bit à une image WebP de qualité 90.



Le mois passé, Google avait introduit au format le support de l'animation, des profils ICC, des métadonnées XMP et du Tiling (subdiviser une photo en une grille de sous-images).

WebP est actuellement supporté par Google Chrome (et Google Chrome Frame), Chromium, Opera et sur le navigateur d'Android 4.0.
Son adoption est toujours limitée, reste à savoir si un format aussi universel pourra séduire l'industrie et s'imposer comme une norme sur le Web, et ailleurs.

Télécharger les outils de compression
Galerie d'images

Sources :
Google Code du projet WebP
Blog officiel de Google Code

Et vous ?

Que pensez-vous des nouveautés du format WebP ?
L'universalité vers laquelle tend WebP pourra-t-elle assurer son adoption ?
Avatar de Kiiwi Kiiwi - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 21/11/2011 à 12:45
Ah! voila qui est intéressant!

Si l'alternative au JPEG n'était pas vraiment nécessaire (sur photoshop par exemple, lors de l'enregistrement, on peut définir la qualité de l'image en JEPG, et donc la compresser plus ou moins), celle au PNG, c'est autre chose.

De plus en plus d'images sont en PNG (toutes les images d'une certaine taille (pour les petites images simples le GIF fait l'affaire) qui ne sont pas rectangulaires), et c'est un format assez lourd.

Encore une fois, si sur un ordinateur avec connexion ADSL, le chargement des PNG ne prend pas trop de temps, sur un mobile/tablette c'est autre chose.
On remarque toujours quels sont les images en PNG ... ce sont les dernières à s'afficher.
De plus en plus, on utilise nos smartphones/tablettes pour se connecter à internet. Pas tous les sites ont des versions mobiles. Toute mesure pour diminuer le poids des pages, surtout si ces mesures permettent d'avoir le même résultat (même affichage PNG et WebP), sont bonnes à prendre.
Avatar de Chuck_Norris Chuck_Norris - Rédactrice/Modératrice https://www.developpez.com
le 21/11/2011 à 13:07
Citation Envoyé par Kiiwi  Voir le message
Si l'alternative au JPEG n'était pas vraiment nécessaire

Je ne suis pas d'accord. JPEG souffre d'un gros défaut : l'absence totale d'une gestion de la transparence. Ce format semble l'offrir.

Intéressant le concept d'un format d'image tout en un, présentant les avantages de trois formats différents : JPEG (pour une image en taille réduite en dégradation), PNG (pour le canal alpha, et pour une compression sans perte) et GIF (pour l'animation).

Effectivement il semble également que la compression sans perte est plus efficace que celle du PNG, une bonne chose également.

Question : et Quid des brevets ou royalties à payer, ce qui bloquerait de facto son implémentation dans les logiciels libres ?
Avatar de Kiiwi Kiiwi - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 21/11/2011 à 13:25
WebP comme une alternative au JPEG, à mes yeux, ça n'aurait pas été intéressant, et il serait rentré dans un mur comme ceux qui ont essayé de faire la même chose que lui auparavant (le premier article l'explique bien).

Dès lors que WebP intègre le transparent, il se détache de la division du JPEG, pour entrer dans celle du GIF et du PNG.

S'il ne faisait que du transparent, mais qu'il n'intégrait pas les capacités d'optimisation non destructives, il se serait placé entre le GIF et le PNG ... il n'aurait pas réussi à s'imposer face au PNG déjà bien implanté, pas plus qu'il n'aurait réussi à prendre la place du JPEG (lui aussi très implanté) bien qu'il gère le transparent.

Maintenant que WebP est un PNG (avec toutes ses caractéristiques) amélioré, WebP peut se faire une place.

Donc je maintiens mon avis, un "JPEG avec transparent" aurait vraiment eu du mal à s'imposer face à un JPEG très répandu, et un PNG qui fait mieux.
Avatar de Chuck_Norris Chuck_Norris - Rédactrice/Modératrice https://www.developpez.com
le 21/11/2011 à 13:50
De ce qu'on comprend de ton premier message, c'est qu'une alternative au JPEG n'était pas nécessaire (sous-entendu : il fait très bien ce pour quoi il est conçu), et à ça je réplique que l'absence de gestion de transparence pour le JPEG est un handicap pour ce format.

En revanche je suis d'accord qu'un nouveau format doit présenter de nombreuses caractéristiques solides qui en font un vrai plus pour avoir une chance de s'imposer sur la scène Web face à l'existant.
Offres d'emploi IT
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Ingénieur analyste programmeur (H/F)
Safran - Auvergne - Montluçon (03100)
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil