Fin de LINQ to HPC :
Microsoft abandonne sa plateforme de traitement de gros volumes de données pour son concurrent Hadoop

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Microsoft abandonne LINQ to HPC (High performance computing), nom de code Dryad, sa propre plateforme haute performance pour des calculs distribués et la gestion intensive des données, pour se concentrer sur le support de son concurrent Hadoop dans ses produits.

L’éditeur avait récemment manifesté son intérêt pour la plateforme Java de stockage et de traitement par lot de très grandes quantités de données (Big Data) Hadoop, en publiant notamment deux connecteurs pour lier celle-ci à QL Server et SQL Server Parallel Data Warehouse.

La société avait par ailleurs annoncé qu’elle va travailler en étroite collaboration avec la communauté en charge du développement d’Hadoop et apporter ses contributions pour faire évoluer la plateforme.

Cette attention pour Hadoop n’avait pas manqué de susciter des questions sur l’avenir de Dryad. Microsoft avait insisté sur le fait de vouloir offrir une autre alternative pour le traitement de gros volumes de données avec ses technologies, et qu’il n’envisageait pas abandonner son propre outil de calcul distribué.

Aujourd’hui, à travers un message distrait lors de l’annonce de la sortie du SDK Windows Azure HPC Scheduler et du service pack 3 de HPC Pack 2008 R2, l’éditeur annonce la fin de LINQ to HPC, dont la préversion aurait reçu sa dernière mise à jour.

La technologie Dryad était à la base un projet de recherche de Microsoft pour l'exécution des données parallèles et distribuées dans un Datacenter de grande capacité. L’éditeur souhaitait mettre son outil en production pour fournir aux développeurs une plateforme permettant la mise sur pied des applications capables de traiter des grandes quantités de données non structurées.

Cependant, il semblerait que Microsoft souhaite désormais concentrer ses efforts sur la prise en charge d’Hadoop, qui serait, selon l’éditeur, une meilleure plateforme pour l’analyse des gros volumes de données.

« Hadoop est apparu comme une excellente plateforme pour l’analyse des grands volumes de données non structurées à faible cout, ce qui cadre avec la vision de Microsoft pour sa plateforme d’information » déclare Don Pattee, gestionnaire de programme HPC chez Microsoft. « Il a aussi une communauté d’utilisateurs dynamique et des développeurs désireux d’innover avec cette plateforme. Microsoft tient non seulement à contribuer à cette communauté vibrante, mais aussi aider à son adoption dans l’entreprise ».

Plus qu’à espérer que la technologie, qui n’était pas encore entrée en phase de production, n’a pas été adoptée précocement par plusieurs développeurs.

Source : Blog technet

Et vous ?

Que pensez-vous du choix d'Hadoop au détriment de Dryad par Microsoft?

Avez-vous testé Dryad ? Croyez-vous que la plateforme pouvait un jour s’imposer face à Hadoop ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
DBA de production
bluecoders - Ile de France - Levallois perret
Développeur mobile react native H/F
Serjee - Midi Pyrénées - Paris (75000)
Ingénieur développement c++ h/f
Atos - Provence Alpes Côte d'Azur - Aix-en-Provence (13100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil