Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Le tactile est une technologie de transition »
Mais vers quoi ?

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

1  1 
« Pour moi, affirmer qu'un image sous une glace (NDT : Pictures Under Glass) est le futur des intéractions hommes machines (IHM) revient à dire que l'avenir de la photo est le noir et blanc. [Le tactile] est de manière évidente une technologie de transition. Et plus courtes sont les transitions, mieux c'est ».

Voici comment Bret Victor, Human-Interface Operator chez Apple, résume sa pensée. Par « Picture Under Glass », il décrit le tactile actuel. Autrement dit les tablettes et autres smartphones dont les écrans sont lisses, sans réactions quand on les touche, froids et au final parfaitement inertes.


Pour ce designer développeur de renom, ces écrans et ces terminaux ne seraient rien de plus qu'une « évolution timide du statu quo ». Et en tout cas de cause, une bien pauvre vision de l'avenir si les ingénieurs, designers et autres inventeurs ne le dépassent pas.

Pour Bret Victor, la vision d'une IHM vraiment révolutionnaire doit revenir à la base de la manière dont l'humain appréhende le monde. Les mains et le toucher, plutôt que le doigt et les surfaces inertes, doivent être au cœur d'une évolution ambitieuse des futures UI.

« Nous vivons dans un monde en trois dimensions. Nos mains sont faites pour faire bouger et faire pivoter des objets dans ces trois dimensions, pour les prendre et les placer les uns sur les autres, en dessous, à côté ou les imbriquer les uns dans les autres. Aucune créature sur terre n'a autant de dextérité que nous », écrit-il.

Réduire les IHM à un doigt, ou s'en contenter, serait donc une régression. L'IT doit, pour lui, s'inspirer de cette complexité du corps humain. Le plaisir de la lecture tient par exemple au contact du papier, au savoir immédiat lié au poids du livre, au nombre de page que l'on a dans la main droite et dans la main gauche, au nombre de pages que l'on a entre deux doigts, etc. Tout ce que les tablettes et smartphones ne permettent pas. En tout cas pas aujourd'hui.

« La prochaine fois que vous préparerez un sandwich, faites attention à vos mains. Sérieusement ! Regardez la myriade de petits gestes que font vos doigts pour manipuler les ingrédients, les ustensiles de cuisine et tous les objets impliqués dans ce processus. Et comparez cela avec votre expérience des IHM et du simple glisser du Pictures Under Glass ».

Et de poser la question, provocateur : « Allons-nous vraiment nous satisfaire d'un futur avec des Interfaces moins intéressantes que des sandwichs ? ».



En fait, Bret Victor va beaucoup plus loin. Les mains également ne seront (ou ne devront) être qu'une transition. « Oui, vous avez des bras ! Et des épaules, et un torse, et des jambes, et des pieds ! Et ils bougent tous ! […] Avec tout votre corps à votre disposition, pensez-vous sérieusement que le Futur des Interactions doit se limiter aux seuls doigts ? »

Bien que manquant d'applications concrètes pour étayer sa réflexions (même si on pense bien sûr à Kinect et au NUI, les interfaces naturelles), Bret Victor écrit un article très intéressant sur l'innovation et sur les UI qui poussera tous les développeurs à imaginer et à penser différemment ce qu'est l'IHM.

Un article dont la présentation elle-même est un modèle d'efficacité et qui montre, si besoin était, le savoir-faire et l'originalité de son auteur qui nous donne, loin de toute polémique, de la matière pour penser l'avenir de nos outils informatiques quotidiens.

« A Brief Rant On The Future Of Interaction Design » de Bret Victor

Et vous ?

Que pensez-vous de l'évolution de l'IHM décrite par Bret Victor : commune ou originale ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Tony_ducrocq
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 16/11/2011 à 17:57
Bientôt on fera la pompom girl au lieu de taper sur le clavier!!!

L'obésité chez les programmeurs c'est bientôt fini!!!
9  0 
Avatar de pcaboche
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 17/11/2011 à 7:32
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
« Oui, vous avez des bras ! Et des épaules, et un torse, et des jambes, et des pieds ! Et ils bougent tous ! […] Avec tout votre corps à votre disposition, pensez-vous sérieusement que le Futur des Interactions doit se limiter aux seuls doigts ? »
C'est marrant, durant mes études j'avais suivi une UV sur la conception d'IHM, et le raisonnement était exactement l'inverse, à savoir : « tout le monde n'a pas la chance d'avoir des doigts, des bras, des jambes... ».

Il fallait aussi prendre en compte les daltoniens lors du choix des couleurs pour une interface graphique (d'ailleurs quelques années plus tard, j'ai travaillé dans une entreprise qui comptait pas mal de daltoniens, dont le grand patron) et les aveugles sont des gens comme les autres qui ont besoin de consulter leur compte bancaire...

Vous l'avez compris, c'était une UV beaucoup très tournée sur l'accessibilité.

Donc ça me fait un peu marrer les designers californiens, proclamés "Human-Inventor Interface" () qui vont certainement au boulot en se disant "aujourd'hui je vais créer une interface révolutionnaire"... mais uniquement pour les gens valides et en pleine possession de leurs moyens !

Au final, les deux approches tombent d'accord sur un point (les interfaces clavier-souris- écran ne sont pas suffisantes) mais pas pour les mêmes raisons (le designer californien en chemise à fleurs va créer une nouvelle interface "parce que c'est cool". Un ingénieur pragmatique va créer une nouvelle interface pour des raisons de productivité ou d'accessibilité).
8  1 
Avatar de Fanvan
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/11/2011 à 17:58
L'espèce humaine s'est construite avec les mains. Pas avec le torse. Après la vue, le sens du toucher est celui que le cerveau préfère pour appréhender son environnement. Et pour le toucher, les mains, y'a pas mieux, même les aveugles s'y mettent.

J'ai du mal à croire que les utilisateurs voudront d'un procédé d'interaction avec les machines mainstream qui ne soit pas centré sur les mains. Ça peut être sympa 5 minutes de gigoter devant une machine lorsqu'on joue à des jeux video, mais rien ne remplacera les mains. Les doigts sont plus agiles, plus précis et se fatiguent moins vite que les épaules ou les genoux.

Ce en quoi je crois vraiment, ce sont les surfaces réactives non lisses qui transmettent des informations par le toucher. Le reste, c'est pour s'amuser. Ou pour ceux qui n'ont pas de mains, comme les pigeons.
5  0 
Avatar de Flaburgan
Modérateur https://www.developpez.com
Le 17/11/2011 à 8:54
Un téléphone, c'est quelque chose qui s'utilise partout, dans le bus, métro, sous une table de cours, dans un arbre, sur les pistes de ski... parfois pour appeler au secours. Et puis parfois, tout simplement, on a la flemme. Hors de question en tout cas de devoir gesticuler pour chaque interaction...
4  0 
Avatar de pcaboche
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 19/11/2011 à 7:27
Citation Envoyé par bhamp0 Voir le message
L'avenir (lointain), ce n'est pas le toucher, c'est la pensée. Imaginer que vous puissiez "dicter" un SMS à votre téléphone rien qu'en y pensant, et que ce même téléphone vous indique le résultat en le "lisant" à votre cerveau.
Ca existe déjà, mais la lecture de la pensée n'est pas très au point. C pour sa ke je ressoi pl1 2 SMS tro mal & cri looooool.

Citation Envoyé par bhamp0 Voir le message
(qui ne nécessite que de pouvoir utiliser votre cerveau, ce qui est le pré-requis pour tout actuellement)
Utiliser son cerveau pour écrire un SMS ? En effet, ça devrait être un pré-requis, surtout chez les ados je pense.
5  1 
Avatar de flip
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 17/11/2011 à 8:19
L'idée de se dépasser sans cesse et de ne pas se limiter à la technique existante est bonne pour l'innovation.

Néanmoins, mise à part pour aider des personnes en situation particulières de handicap, je ne vois pas beaucoup d'intérêt à avoir toujours plus.

A nouveau le besoin va être créé. Je me pose la question suivante : actuellement, est-ce que nous, utilisateur, avons réellement envie de plus ?

pas sûr
4  1 
Avatar de bhamp0
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/11/2011 à 13:41
L'avenir (lointain), ce n'est pas le toucher, c'est la pensée. Imaginer que vous puissiez "dicter" un SMS à votre téléphone rien qu'en y pensant, et que ce même téléphone vous indique le résultat en le "lisant" à votre cerveau. Il s'agit là de la plus parfaite interaction entre homme et machine (qui ne nécessite que de pouvoir utiliser votre cerveau, ce qui est le pré-requis pour tout actuellement), et je vois mal comment on pourrait aller au delà.
5  2 
Avatar de pcdwarf
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 17/11/2011 à 23:51
L'avenir (lointain), ce n'est pas le toucher, c'est la pensée. [...] Je vois mal comment on pourrait aller au delà.

+1

Mais avant cet avenir lointain, je crois que ce qui est important c'est de réfléchir en termes d'ergonomie. plutôt qu'en termes d’innovation.

Qu'est-ce qui ne change pas depuis plusieurs millénaires dans la transmission d'information par l'écriture ? : la surface à 2 dimensions qui sert de support au dessin, à l'écriture etc... Et l'évolution de cette surface ?
Toujours plus uniforme, plus lisse, plus nette. Plus grande aussi par défilement ou par page. Désormais dynamique grâce aux ordinateurs c'est toujours avec une image que nous interagissons.

Je ne crois pas que l'on puisse vehiculer beaucoup d'info utile via des éléments de texture/rugosité par rapport à l'image.

Le tactile c'est quoi ? c'est jamais qu'un moyen sympa d'utiliser un concept antique et omniprésent tel que designer quelque chose que l'on voit en le pointant du doigt. La grande nouveauté par rapport à la souris où à l'antique "crayon optique", c'est que le pointage se passe désormais d’intermédiaire.

Le multitouch, ça c'est un plus. Sauf que c'est sympa pour des manipes simple genre rotozoom, groupage/degroupage, défilement... Dès que l’opération nécessite un minimum de précision ou de concentration, hop, on repasse à un seul doigt. C'est peut être du aux limitations des IHM, certes, mais AMHA, c'est plutôt parce que contrairement à celui des caméléons, le regard des êtres humains se focalise (généralement) sur une seule chose à la fois. Il y a un moment où à force de vouloir faire exotique pour le pur bonheur d'être innovant (j'ai pas parlé de progrès, je fait plutôt référence à de la masturbation intellectuelle), nous allons finir par aller à l'encontre de ce que notre cerveau est capable d’appréhender facilement.
3  0 
Avatar de I_believe_in_code
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/11/2011 à 0:11
Ouais. Inventons toutes les âneries possibles et imaginables, faisons du pognon avec, plein de pognon, c'est cool.

Tant qu'on n'est pas OBLIGE de les utiliser, ça ira.
6  3 
Avatar de Kiiwi
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/11/2011 à 18:06
ça me fait penser au brevet qu'a déposé Apple il y a quelques mois, le "clavier a air".

Le concept s'était simuler la présence d'un clavier physique sur un écran, en mettant du relief a l'aide de projection d'air.

Que le tactile à un doit soit une transition, et que prochainement, on interagira avec la main entière, j'arrive à le concevoir, à l'imaginer (peut-être on aura un mini-kinect sur nos téléphones, tablettes, télé).
Mais le corps tout entier ... j'ai encore beaucoup de mal à m'imaginer (genre dans le Metro, aux heures de pointes, pour envoyer un SMS, on va bouger comme dans le poisson d'avril de Google sur gmail motion? )
2  0