Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un malware paralyse les systèmes de communication d'un réseau d'ambulances
Desservent 90 % de la Nouvelle-Zélande

Le , par Idelways

0PARTAGES

2  0 
Une attaque de malware a réussi de paralyser les systèmes de réponse automatisés de toute une constellation d'ambulances en Nouvelle-Zélande.

Le blocage des centres de communication St John, qui desservent 90 % des ambulances au pays, les a contraints à allouer manuellement les ambulanciers avec des systèmes-radio classiques, et ce pendant plus de 24 heures.

Les problèmes ont commencé mercredi passé quand un malware non identifié a infecté les systèmes des centres partout dans le pays, pourtant protégé par antivirus, précise Alan Goudge, manager des opérations de communication du service. Le malware s'est par la suite pris à des services systèmes, essentiellement ceux de la radiomessagerie.

Le fonctionnement normal des systèmes n’a été rétabli que le vendredi, mais sans permettre d’identifier le moyen qui a permis au virus d'infiltrer les contrôles de sécurité.

Ce n'est pas la première fois qu'un service médical soit atteint par une infection de ce genre. Le ver Mytob a frappé en 2008 les hôpitaux londoniens, et trois ans plus tôt, des centres médicaux à Seattle ont été infectés. Un homme de 21 ans avait été reconnu coupable dans l'affaire de Seattle et il a écopé de 3 ans de prison et une lourde amende pour ses liens avec l'affaire.

Source : Waikato Times (quotidien local)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de 6-MarViN
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/11/2011 à 15:48
Des ambulances? Sans déconner quel interêt? Je comprend pas cette mentalité de s'attaquer à des systèmes qui sont inoffensif voir même carrément vitaux pour les gens?

Qu'on attaque (virtuellement j'entends) des réseaux et sites politiques pour revendiquer ou montrer son mécontentement, je peux comprendre (même si je ne cautionne pas l'action), mais là fracnhement, j'ai beau me creuser, je comprends pas.
4  0 
Avatar de GuruuMeditation
Membre expert https://www.developpez.com
Le 15/11/2011 à 16:08
Faut voir si ça à été fait intentionellement, ou bien par un employé distrait qui à ouvert un mail avec "Megan Fox naked!!" ou autre comme sujet. Si vous voyez ce que je veux dire...

L'un dans l'autre, je ne serais pas fier si j'etais l'auteur du malware...
2  0 
Avatar de coshibe
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/11/2011 à 9:27
Certes le pirate auteur du malware n'a pas de quoi être fier. Mais ceux qui sont encore plus à blâmer ce sont les responsables informatiques qui n'ont pas su prévenir une telle attaque. La securité est souvent beaucoup trop négligée dans les hopitaux et pourtant la nouvelle Zelande est plutot bien avancée technologiquement.

Des ambulances? Sans déconner quel interêt? Je comprend pas cette mentalité de s'attaquer à des systèmes qui sont inoffensif voir même carrément vitaux pour les gens?
Je ne pense pas que l'attaque ait ciblée les ambulances en particulier, mais plutot une adresse ip aléatoire choisie, ou meme ce que disait GuruuMeditation :
un employé distrait qui à ouvert un mail avec "Megan Fox naked!!"
2  0 
Avatar de pcaboche
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 16/11/2011 à 9:17
Citation Envoyé par GuruuMeditation Voir le message
L'un dans l'autre, je ne serais pas fier si j'etais l'auteur du malware...
En même temps, ça ne doit pas être évident de créer un malware intelligent pour détecter si son action risque de tuer des gens et, auquel cas, ne fait rien...
1  0