Newsletter Developpez.com

Inscrivez-vous gratuitement au Club pour recevoir
la newsletter hebdomadaire des développeurs et IT pro

Les DSI français deviennent moins PDG que leurs collègues étrangers
D'après CA Technologies, le Cloud aurait un rôle à jouer

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Selon une récente étude conduite par CA Technologies auprès de 685 DSI dans le monde, 54% estiment que le Cloud Computing leur permet de se consacrer à l’innovation et la stratégie métier – accroissant ainsi leurs chances d’élargir le champ de leurs responsabilités nécessaires à la fonction de PDG.

Ils estiment également que le Cloud Computing tend à les éloigner des problématiques purement techniques pour les orienter sur les besoins des services métier.

En France en revanche, ils ne sont que 37% à partager ce point de vue.

Cette étude souligne également l’écart entre les aspirations des DSI français et ceux de leurs homologues étrangers. Plus des trois-quarts (77 %) des DSI français considèrent en effet qu'ils occupent la fonction la moins à même pour être choisi pour le poste de PDG (contre seulement 45 % mondialement). Il n'en reste pas moins que les DSI français adeptes du Cloud Computing, considèreraient leur fonction actuelle comme une passerelle à de plus hautes fonctions managériales. Mais pas vers le poste de PDG (pour 50% d’entre eux).

Cette conception serait la même chez les DSI espagnols, italiens et portugais, ce qui, d'après CA, révélerait des similitudes culturelles, organisationnelles.

En France, les décideurs informatiques considèrent que le nombre relativement faible de DSI promus aux fonctions de PDG s’explique par la perception de leur rôle comme purement technique et comme une fonction de support plutôt que comme un département au centre des activités de l’entreprise (47%). Résultat, la moitié d'entre eux reconnaissent que bien qu’ayant des capacités à accéder au poste de PDG, d’autres directeurs fonctionnels auraient une expérience plus pertinente pour ce haut poste.

Les chiffres sont sans appel : parmi les PDG actuels , 4% sont d’anciens DSI – contre 29% d’anciens Directeurs financiers et 23% d’anciens Directeurs généraux.

« Cette étude indique clairement que tous les DSI font face aux mêmes barrières organisationnelles mais que certains sont plus confiants que d’autres quant à leur capacité à les renverser » résume Patrick Debus-Pesquet, Sr. Director ‘Customer Success Team’ chez CA Technologies, France, pour qui (bien évidemment) « ce sont précisément ceux qui ont adopté le Cloud Computing ».

Autre enseignement préoccupant de cette étude, le faible niveau de « culture numérique » constatée au sein des conseils d’administrations. 23% des DSI français estiment que les membres de leur « board » ont une bonne culture numérique mais 46% jugent leur conseil d’administration incapable d’appréhender la portée des technologies nouvelles ou émergentes. Au final, 47% des DSI déclarent que le « board » ne comprend pas la valeur de l’IT pour les métiers. Et un tiers d’entre eux, estime même que le conseil d’administration perçoit l’informatique uniquement comme un coût pour réaliser leurs activités.

Au niveau mondial, néanmoins, 50% des DSI considèrent que les cadres supérieurs reconnaissent l’importance croissante de l'IR – ce qui indique, pour CA, que le conseil d’administration commence à tirer profit de leurs potentiels.

En conclusion de ces chiffres, CA (qui rappelons le est un fournisseur de technologie pour l'élaboration des infrastructure hébergée) affirme que ne pas choisir le Cloud est doublement contre-productif pour les DSI : « Cette étude démontre que le Cloud Computing […] donne naissance à une nouvelle catégorie de managers réunissant des compétences métier et technologiques. Les DSI qui négligent le Cloud Computing le font au détriment de leur propre carrière », affirme Patrick Debus-Pesquet.

Que l'on soit d'accord ou non avec cette affirmation, l'étude de CA contient de nombreuses constatation très intéressante sur une profession visiblement mésestimée en France.

Le livre blanc « The Future Role of the CIO-Becoming the Boss » (disponible après inscription)

Et vous ?

Pensez-vous que la fonction de DSI est mésestimée en France ?
Et que le Cloud Computing pourrait changer les choses ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de vampirella vampirella - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 07/11/2011 à 17:07
Je me permets un mini-troll en constatant une croissance continue des arguments commerciaux (et parfois de propagande) en faveur du cloud computing. Déjà qu'on nous promets avec ça une réduction des coûts de structure pour une sécurité accrue ... si en plus ça nous donne une promotion professionnelle, alors là !

Utilisez le cloud computing, vous aurez une promotion, vivrez plus longtemps en bonne santé et vous fera trouver la femme/l'homme de votre vie !

Coup de gueule à part, je doute que le potentiel managériale des DSI en France soit remise à sa juste valeur à moyen terme. Nous restons encore une nation qui base son prestige sociale sur le titre du poste professionnelle plutôt que sur le fait d'être bon dans ce poste. Ceci empêche parfois de réaliser que ces personnes, bien que situés à un "niveau différent", ont acquis ou affichent des compétences pour des postes mieux payés (qu'on surnomme souvent "mieux placés", à tort ou à raison).
Avatar de lequebecois79 lequebecois79 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 07/11/2011 à 21:07
@vampirella ça me fait penser au faux chef de projet qu'on trouve souvent en france.... qui sont plus tout au plus des chef d'équipe
Avatar de guidav guidav - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 08/11/2011 à 9:20
Je réagis juste à cette phrase (sans avoir lu l'étude) :
parmi les PDG actuels , 4% sont d’anciens DSI – contre 29% d’anciens Directeurs financiers et 23% d’anciens Directeurs généraux.

DG ou PDG, c'est un peu pareil. Si tous les DG sont d'anciens DSI, ça change les stats, non ?
Avatar de Lapinpanda Lapinpanda - Modérateur https://www.developpez.com
le 08/11/2011 à 13:06
Je trouve que cette étude pue méchamment la Pub envers le Cloud Computing... A l’extrême limite, je vois même pas le rapport, même si cette étude veut essayer de nous faire croire le contraire, je n'y crois pas du tout. J'ai peux être tord, mais mon coté méfiant prend avec de très grande pincette ce genre d'informations sur le Cloud en ce moment.
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 08/11/2011 à 13:22
Bonjour,

Combien d'informaticiens pensent que les DSI sont techniquement incompetents, et prennent des decisions a la con qui sont contre-productives ?

50 % ? 75 % ? Plus ?

Jusqu'ici, je n'ai pas croise de DSI vraiment technique. Par contre, ils etaient effectivement tous capables de sortir les bons "buzz word" au bon moment.

Discussion tout a fait imaginaire d'un DSI face a des employes :
- "Je pense que, etant donne la conjoncture actuelle de l'informatique, il serait dommage de ne pas tenter l'aventure du Cloud qui, avec la virtualisation et le e-learning, nous permettrait de construire un mashup, rendant ainsi notre infrastructure plus green."
- "Mais, nous fabriquons des boites de conserve... Quel rapport ?"
- "Justement, c'est la qu'est l'intelligence"
Avatar de chaplin chaplin - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 08/11/2011 à 14:20
En conclusion de ces chiffres, CA (qui rappelons le est un fournisseur de technologie pour l'élaboration des infrastructure hébergée) affirme que ne pas choisir le Cloud est doublement contre-productif pour les DSI : « Cette étude démontre que le Cloud Computing […] donne naissance à une nouvelle catégorie de managers réunissant des compétences métier et technologiques. Les DSI qui négligent le Cloud Computing le font au détriment de leur propre carrière », affirme Patrick Debus-Pesquet.

On parlait de promotion canapé pour les femmes ambitieuses, maintenant on peut parler de promotion cloud pour les hommes carriéristes.

Il serait intéressant d'interviewer les 4% de DSI pour savoir qu'est ce qui les a motiver à devenir, ou plutôt pourquoi ont-ils accepté de devenir PDG.
Offres d'emploi IT
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil