Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les applications natives seront-elles remplacées par celles en HTML5 ?
La fin du règne du natif annoncée pour l'an prochain

Le , par Hinault Romaric

0PARTAGES

3  9 
Le HTML5, la prochaine révision majeure du HTML dont les travaux de spécification sont encore en cours, fait couler beaucoup d’encre.

Le soutien et l’adoption du futur standard du Web par les géants comme Microsoft, Google ou encore Mozilla ont donné naissance à d’innombrables débats sur la pertinence des plateformes existantes comme Flash et Silverlight.

Certains estiment même que le HTML5 pourrait apporter une véritable mutation dans le monde des applications, avec une orientation des entreprises et développeurs vers les solutions HTML 5 au détriment des solutions natives.

C’est en tout cas le point de vue de Jon Lech Johansen, développeur Novergien, reconnu pour ses travaux de rétro-ingénierie sur la gestion des droits numériques, qui estime dans un tweet que « les applications natives seront remplacées par les applications HTML5 l’an prochain ».

La position actuelle des éditeurs donne du crédit à cette affirmation.

Microsoft a mis en avant dans son futur OS Windows 8, qui sera disponible l'année prochaine, la possibilité offerte aux développeurs de créer des applications Metro en utilisant uniquement le couple HTML5 + JavaScript.

Mozilla, de son côté, espère également publier avant la fin de 2012, son nouvel OS mobile « Boot to Gecko », qui permettra de créer des applications HTML 5 pouvant supplanter des solutions natives.

À ces exemples, viennent s’ajouter les avis des éditeurs des magazines numériques. Rob Grimshaw, directeur général de la division numérique du Financial Times, lors du sommet Open Mobile a déclaré : « Nous avons utilisé HTML5 pour sortir de iTunes et entrer à nouveau dans l’environnement du navigateur ».

L’année prochaine pourrait être l’année du HTML 5 au détriment des applications natives ? Ou celles-ci ont encore des beaux jours devant elles ?

Source : Twitter Jon Lech Johansen

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de jmnicolas
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/11/2011 à 14:25
Cet article me fait penser aux deux [autocensuré] qui avaient reçu le prix nobel d'économie en 2000 (juste avant la "dotcom bubble" et qui avaient écrit un livre intitulé "Etes vous prêts pour 20 ans de croissance continue ?".

Pour ma part je m'en retourne coder mes applications natives, je n'ai que jusqu'à la fin de l'année pour les finir vu que l'année prochaine il n'y aura plus que du HTML5

PS le HTML5 commence à avoir le même goût que le cloud ... avec des vrais morceaux de marketing vaseux dedans.
22  1 
Avatar de zeyr2mejetrem
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/11/2011 à 14:26
De toute façon, il n'existe pas d'applications non-native indépendante.

Quand on écrit un code Java, on le compile pour qu'il tourne sur une JVM dont l'implémentation est, par essence, native.

Quand on écrit un code Web, on le fait tourner dans un navigateur qui est lui-aussi natif.

On ne fait que déplacer la gestion du natif vers un socle.

Le problème est donc "Aura t'on un socle applicatif dont toutes les implémentations respecteront de façon stricte et identique la norme HTML5 ?"
Ce socle applicatif permettra t'il d'égaler le fonctionnement et la fiabilité d'un progiciel Client/Serveur ou Monoposte ?

Je n'y crois personnellement pas.
Il suffit de voir la variété d'implémentation de la norme ECMA/Javascript.
De plus le web pose des problèmes de performances car là aussi on remplace une logique (traitement lourd local, faible communication) par une autre (traitement local faible, haute communication) et cela ne fait que déplacer les problématiques.

Pour moi, les deux vont coexister encore longtemps.
Quant à la "deadline" d'1 an, c'est juste une élucubration.
Dans le milieu pro on en est encore à migrer des applications en Cobol ou Fortran ...
14  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/11/2011 à 14:06
Il y a un terme qui me gêne dans la news.
"solutions natives" en parlant de Silverlight et Flash ? Ce n'est pour moi pas le moins du monde natif vu que tout navigateur ne le gère pas de base (nécessité d'un plugin).
10  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 04/11/2011 à 14:02
De toute manière tant que subsisteront des navigateurs non compatibles ou des navigateurs compatibles mais avec leur propre api, les applications native auront de beaux jours devant elle.

Et puis entre nous à développer des appli basées sur un standard non terminé , y'en a qui vont avoir des suprises ...
9  1 
Avatar de eclesia
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 04/11/2011 à 21:12
-1 pour l'avenir web.

tout cet engouement web n'est pas viable. rien que cette année ont a eu 3 contrats sur des applications bureautiques alors qu'en 5 ans il n'y en a pas eu un seul.

Les clients sont exaspérés des problèmes de compatibilité entre navigateur. des temps de développement 5 a 10 fois plus long en web (quand c'est realisable), et je les comprends.

le html ne devrait plus evolué, ce qui a l'origine était un fichier de contenu stylé devrait le rester. mais certain ont choisi de le tuner en ajoutant du css puis du javascript et maintenant des canvas et du opengl.

Les navigateurs web actuels sont devenu des machines virtuelles qui compilent le javascript comme une clr ou une jvm. se sont juste des VM seulement au lui d'avoir un langage carré comme C#,Java ..etc... on a droit un language dépourvu du moindre controle. a moins que le w3c fournisse un nouveau language qui remplace integralement html+css+javascript les applications natives ne vont pasdisparaitre.
8  0 
Avatar de jeroy
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 05/11/2011 à 13:19
Ce genre de news fracassante, c'est juste l'expression de la loi de Wirth / Gates :

"The speed of software halves every 18 months."

On rajoute des couches (des VM, des interpréteurs) tous les ans, dans le but de toujours simplifier/accélérer le dévelopement. Au final on ne fait qu'occuper le temps de proc disponible. La nature ayant horreur du vide, on occupe la puissance dispo, au lieu de l'utiliser mieux. Et le développement n'est pas plus simple - mais il nécessite plus de monde, plus de spécialités différentes.

En 10 ans, la puissance des procs a évolué d'une manière énorme, mais Office tourne pas plus vite. On occupe cette puissance à faire tourner des couches additionnelles. Sans vraiment de raison derrière.

Après on y peut rien, le progrès dans le secteur des langages et plate-formes, ça consiste à rajouter des couches au lasagne. Parce que chaque couche permet de filer du boulot à des développeurs (y compris les plus médiocres dans le cas de cette news), parce que chaque couche permet de vendre des formations, de la documentation, des prestations en plus, des outils de développement. C'est naturel, c'est un business, il faut bien manger.

Espérons que ce phénomène est cyclique, et qu'après cette période qui s'annonce coûteuse en mise à jour hardware pour l'utilisateur final et le client, on voit le retour vers une plus grande simplicité et desp late-formes plus raisonnables. L'industrie du mobile redorera peut-être le blason d'un développement plus léger, l'arrivée des procs ARM aussi.
8  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/11/2011 à 12:41
Je viens de lire le tweet cité en source et il n'est vraiment pas, mais pas du tout, en accord avec le ton de l'article.
"Next year HTML5 will replace native apps" is the new "Next year will be the year of Linux on the desktop"
"l'année de Linux sur le desktop", elle est annoncé tous les ans depuis au moins dix ans, et on l'attend encore. Non pas que Linux ne soit pas un solution viable, mais simplement qu'il n'a jamais pris.
Ca veux bien dire, tout le contraire de ce que sous-entend cet l'article trollogène : le monsieur, n'y crois pas.

Et je ne suis pas vraiment d'accord avec lui. Si Linux n'a pas pris, c'est qu'il faut, l'installer et apprendre a l'utiliser pour avoir éventuellement des applications manquantes. Même si c'est beaucoup plus simple aujourd'hui tout le monde n'y voit légitimement que des risque d'incompatibilité, de la complexité et aucun gain.
Alors qu'un navigateur Web, s'il y a bien une chose que tout le monde a déjà sur son ordinateur et sait utiliser, c'est ça. Pour moi, les application web sont justement l’extrême opposé de Linux sur Desktop : tout le monde peut l'utiliser directement sans aucune installation.
8  0 
Avatar de _skip
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/11/2011 à 15:17
Et aussi un point qui me semble important :

Est-ce que tout le monde pense que javascript est idéal pour les grosses applications? Pour ma part tout ce qui est d'importance non négligeable codé en javascript me donne une impression de fragilité et de maintenabilité hasardeuse.
Je ne me verrais pas personnellement coder des éléments métier sensibles en javascript.
7  0 
Avatar de DonQuiche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 04/11/2011 à 16:24
En somme, les solutions natives vont disparaître au profit de solutions ayant une productivité plus faible, un tooling inférieur, nécessitant l'ajout de pelletées d'outils et produisant un résultat moindre pour l'utilisateur (performances, langages souples davantage prompts aux bugs) ?
Si mes concurrents pouvaient gober ça...

Ca se tient toutefois dans le cas d'outils disponibles sur plusieurs plateformes. Ou pour une partie de leur développement.
9  2 
Avatar de Octopod
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 04/11/2011 à 16:49
Jamais tu verras un Photoshop réalisé en HTML. Jamais tu verras un jeu PS3 réalisé en HTML. Jamais tu verras un Visual Studio réalisé en HTML. Pas que c'est impossible (comme d'écrire directement en langage machine sans même passer par de l'assembleur), mais juste qu'il faudrait être con pour utiliser une technologie qui n'est pas faite pour.

Encore un question à la con.
7  1