Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Maps API : Google fait payer le chargement des cartes
4$ par 1000 requêtes au-delà d'un plafond de gratuité

Le , par Idelways

0PARTAGES

4  0 
Mise à jour du 25/06/12

Depuis que Google a décidé de rendre payant l’API de son service de cartographie, plusieurs migrations ont été constatées vers le service concurrent – et open-source – OpenStreetMap : Foursquare, Apple et Wikipedia en tête.

Même si seuls 0.35 % des sites qui utilisent les Google Maps dépassent les seuils de l’usage gratuit et même si ces trois exemples ne sont pas exclusivement liés à ce passage au payant, Google y a certainement vu un signe à prendre en considération.

Résultat, les prix de l’API ont été drastiquement revus à la baisse. Les 1.000 requêtes au-delà du seuil quotidien gratuit autorisé (25.000) passent de 4$ à 0.5$.

La facturation ne sera par ailleurs appliquée qu’aux sites qui dépassent pendant 90 jours cette limite de 25.000 par jour. Dans ce cas, les équipes commerciales promettent également de rentrer en contact avec les développeurs et les webmestres pour « discuter des options possibles ».

Autre barrière levée par Google, la distinction entre cartes personnalisées (« styled maps ») et non personnalisées. Les premières avaient un usage gratuit plus limité que les deuxièmes. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Google rappelle enfin que les associations à but non lucratif ne sont pas concernées par le passage au payant des Google Maps et qu’à l’opposé, les très gros utilisateurs du service ont intérêt à passer à la version pro (Google Maps API for Business).

Pour mémoire, Google avait récemment ajouté la météo et la couverture nuageuse à son API, et a sorti Analytics for Google Maps, un nouveau service pour analyser les interactions des utilisateurs avec les cartes.


Analytics for Google Maps

De quoi contrer OpenStreetMap ?

Source : Google

Et aussi :

La Google APIs console pour suivre le nombre de requêtes envoyées par vos projets à Google Maps

MAJ de Gordon Fowler

Maps API payante : Google s'explique
Environ un site sur 300 sera concerné après 90 jours consécutifs de dépassement de quota

Mise à jour du 25 novembre 2011

Google entend facturer aux sites le surplus d'utilisation de l'API Google Maps (lire ci-devant). Son annonce laissait toutefois plusieurs zones d'ombre que nos lecteurs n'ont pas manqué de signaler.

Un nouveau billet du blog Geo Developers vient apporter quelques clarifications, avec quelques informations clés :

Des sites peuvent dépasser épisodiquement les 25 000 chargements de cartes quotidien sans être concernés par le paiement. Ils doivent en quelque sorte confirmer leur popularité en dépassant ce plafond pendant 90 jours d’affilée.
Ce n'est qu'à ce moment que la facturation commence, épargnant ainsi les sites qui « peuvent occasionnellement connaître des pics de trafic », comme des sites illustrant un scoop avec des cartes, explique Thor Mitchell, Product Manager, Google Maps API.

Les sites à but non lucratif ne seront pas non plus facturés, tout comme ceux provenant de pays ne supportant pas la solution de paiement Google Checkout (bientôt intégrée à Google Wallet). Les sites de la fondation Wikimedia (entre autres) pourraient donc être épargnés.

Ainsi, Google estime qu'environ un seul site sur 300 utilisant Google Maps API sera concerné (0.35 %).

Pour mesurer l'utilisation de ses applications, Google vient d'intégrer les versions 2 et 3 de Maps API (mais pas encore la v3 Styled) avec Google APIs Console, un tableau de bord centralisé.

Les développeurs devront ajuster leurs applications pour inclure à l'URL de chargement de l'API une clé pour navigateur générée dans l'APIs Console.

Les applications sont délimitées par domaine, mais les développeurs peuvent utiliser plusieurs clés d'API pour une même application diffusée sur plusieurs domaines (miroirs ou le même site disponible sur .com et .net par exemple)

Seuls les chargements de l'API JavaScript sont comptabilisés (une seule fois par page), indépendamment des manipulations des cartes.

Sources :
Le blog Google Geo Developers
FAQ de Google Maps

Maps API : Google fait désormais payer le chargement des cartes
4$ par 1000 requêtes au-delà d'un plafond de gratuité

Les développeurs et propriétaires d'applications utilisant l'API de Google Maps devront débourser 4 dollars pour chaque paquet de mille requêtes, au-delà d'un quota quotidien gratuit.

Google vient d'annoncer l'entrée en vigueur de ce nouveau modèle, fixé dès avril dernier lors d'une mise à jour des termes d'utilisation du service.

Précisons-le d'emblée, cette nouvelle ne concerne pas les requêtes de géocoding (déjà limitées, pour obtenir une adresse à partir de coordonnées GPS par exemple), mais bel et bien des chargements de cartes.

25000 chargements quotidiens représentent le nouveau plafond de gratuité pour les cartes de base, qui se retrouve divisé par 10 en cas d'utilisation de cartes personnalisées (« Styled maps »).

Le compteur sera incrémenté chaque fois qu'un utilisateur accède à une page ou à l'écran d'une application qui charge une carte, peu importe en suite le nombre de manipulations qu'il en fait.

Google rassure : les cartes ne disparaîtront pas d'aussitôt pour les sites dépassant la limitation, « nous comprenons que les développeurs aient besoin de temps pour réévaluer leur usage, déterminer s'ils sont affectés, et agir si nécessaire », déclare Thor Mitchell, chef de produit Google Maps API, qui évoque trois options :

Les développeurs pourront tout d'abord essayer de réduire la consommation de leurs sites. De nombreuses pages incorporent en effet des cartes plus esthétiques que fonctionnelles. Un luxe dont de nombreux développeurs s'en passeront dans les mois à venir.
Elles pourront être suppléées par des cartes statiques, mais une limitation identique concerne aussi ces dernières.

Le cas échéant, une deuxième option, qui n'en est clairement pas une : payer l'excès d'utilisation, ou opter pour une licence Premium à partir de 10 000 dollars par an. Un coût toujours proportionnel aux nombres de requêtes.

Une solution de contournement existe et permet de charger des cartes Google Maps, sans aucune limite, mais sans passer par l'API JavaScript (l’API Flash a été récemment abandonnée).
Pour les utilisations simples, ces cartes peuvent être obtenues en copiant directement un lien (ou code HTML) à partir du site Google Maps.
Des librairies sont disponibles pour les différents langages afin de construire les URL kilométriques pour des utilisations à peine plus avancées.

Source : blog officiel, détails

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle limitation ? Raisonnable, excessive ou une traitrise de la part de Google ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Alanis
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 31/10/2011 à 11:43
25000 requêtes par jours c'est largement suffisant pour de "petits sites".

Des sites qui génèrent plus de requêtes que le seuil, je suppose que ce sont des sites pros - qui génèrent des revenus, à eux de s'adapter ou de payer quelques $$ pour utiliser les services de google.

4$/1000 requêtes => 40$ / 10 000 requêtes.

40$ c'est a peu près le coût d'1 heure de temps d'un ingénieur à une entreprise si je ne me trompe pas.

Pour l'entreprise qui utilise gmap, c'est une goute d'eau.
3  0 
Avatar de eclesia
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 31/10/2011 à 14:06
Il y a une solution simple de remplacement, gratuite, sans limite et libre d'utilisation : OpenStreetMap.

Les cartes sont de bonne qualité et a moins d'habité dans un endroit reculé elles sont complètes.

Et contrairement a BigBrother, vous pouvez aussi acceder aux données, attributes, geometries, relations ..etc.

Bref pourquoi rester encore sur G... ?
3  0 
Avatar de alex_vino
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 25/06/2012 à 21:21
Ca fait plaisir de voir que Google s'est "planté" sur ce domaine, et que leur quasi monopole décroit.
Cela prouve que la conccurence croit tres rapidement, et que la gratuité est peut-etre ce qui rapporte le plus, ou du moins représente celui qui mourira en dernier.

Bon boulot OpenStreetMap et bon courage face a ces féroces conccurents aux budgets hors-normes.
4  1 
Avatar de Idelways
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 31/10/2011 à 22:40
Bonsoir,

Non, il s'agit de requêtes de chargement initial des cartes. L'article le précise sur ce passage :

Le compteur sera incrémenté chaque fois qu'un utilisateur accède à une page ou à l'écran d'une application qui charge une carte, peu importe en suite le nombre de manipulations qu'il en fait.
Cordialement
Idelways
2  0 
Avatar de Tawan
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/11/2011 à 11:07
Nous sommes en train de nous poser la question de l'impact sur nos différents sites. S'agit-il d'une limitation par IP serveur ? par DNS (.com, .fr ... etc) ?
1  0 
Avatar de Franck Dernoncourt
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 28/06/2012 à 10:17
Citation Envoyé par nfl_shadow Voir le message
sauf qu'on leur a imposé de faire leur service payant, ce que google ne voulait pas, car sinon il y a abus de position dominante.
source ?
1  0 
Avatar de Flaburgan
Modérateur https://www.developpez.com
Le 31/10/2011 à 15:04
J'allais parler d'OpenStreetMap, content de voir que quelqu'un m'a devancé.
Je serai cependant moins affirmatif sur le "à moins d'habiter dans un endroit reculé, elles sont complètes", je suis loin d'habiter dans un endroit reculé, et aucun nom de rue chez moi...

Il me reste à participer à la cartographie
0  0 
Avatar de sp2308
Membre actif https://www.developpez.com
Le 31/10/2011 à 22:36
Ben moi j ai une petite question toute bête :

25000/jour ok mais 25000 quoi ?

Requetes Ok !

Mais un zoom, c est une requête ?

ou c est simplement 25000 affichages ?

merci
0  0 
Avatar de sp2308
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/11/2011 à 0:52
Bon désolé, une fois de plus, j'ai lu de travers...

Je dois comprendre parfois aussi de travers...
0  0 
Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/11/2011 à 10:37
Ce changement est logique, générer et envoyer les cartes a un coût
OpenStreetMap est très sympa, mais s'il subit le même succès que GMap, il devra lui aussi faire face à ces coûts
0  0