Developpez.com

Plus de 14 000 cours et tutoriels en informatique professionnelle à consulter, à télécharger ou à visionner en vidéo.

Open Data : le développeur de l'application attaquée par la RATP lance CheckMyMap
Un concours pour un plan du métro libre de droit

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
La Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP), en plus de son activité de gestionnaire de transports, édite des applications pour faciliter la vie de ses usagers. Ces applications se trouvent notamment sur l'AppStore et sur l'Android Market.

Au mois de juin dernier, Benjamin Suchar, un développeur français, avait néanmoins trouvé que la qualité de ces applications pouvait être améliorée. Il avait alors décidé de réaliser Check My Metro avec Pierre Olivier Marec et la société LittleSphere. Contrairement à celle de la RATP, l'application était très axée communication sociale. Les utilisateurs pouvaient par exemple signaler en temps réel les incidents, les animations dans le métro ou la présence de pickpockets dans certaines stations (voire celle de contrôleurs).

Problème, dans sa seconde version, Check My Metro incluait deux nouveautés qui ont provoqué la colère de la régie : une carte de son réseau et les horaires de son site Wap. En réaction, la RATP avait demandé (et obtenu) le retrait de l'application à Apple.

A l'époque nous signalions que la RATP était dans son bon droit puisque cette carte et ces horaires sont sa propriété. Mais nous soulignions également qu'au regard des réactions importantes pour une simple histoire d'application, elle avait visiblement pris le problème par le mauvais bout.

D'abord parce que si Check My Metro a réussi à séduire autant d'utilisateurs, c'est qu'il y avait une raison. L'application apportait un “plus produit” (la collaboration en temps réel et les alertes), face à une application de la RATP qui n'avait, elle, quasiment pas évolué.

Ensuite parce que la RATP fait le choix très contesté de garder ses données privées.

Beaucoup jugent cette décision incohérente et à rebours de l'Histoire. L'Allemagne, les Etats-Unis, d'autres agglomérations en France comme Bordeaux ou Nantes ont en effet décidé de libérer leurs données publiques pour stimuler la création. Et au final créer de la valeur.

« Eric Besson, Ministre de l'Industrie et de l'Economie Numérique est d'ailleurs allé dans ce sens », note Benjamin Suchar, le ministre ayant déclaré que « la mise à disposition des plans et horaires des transports publics permettrait le développement de nouveaux services multimodaux, combinant les différents modes de transport : train, tramway, bus, voiture, vélo ».

Face à ce choix de la RATP, le développeur de Check My Apps et l'agence Baracartes avec qui il travaille à présent sur l'application, ont donc décidé d'agir plutôt que se plaindre. En association avec l'agence Creads, spécialiste du crowdsourcing, ils viennent de lancer un concours pour inviter artistes, designers et graphistes à réaliser une carte de métro parisien entièrement libre de droit, gratuite, et utilisable par tous.

Une telle carte existe déjà sous licence GNU Free Documentation.

« Nous avons tout de même fait le choix de lancer un concours tout simplement car nous pensons qu'elle peut encore être améliorée : tramway, RER n'y sont pas présents par exemple » explique-t-il. « Après, ce concours revêt également une valeur symbolique en lançant un message clair à la RATP : vous ne pouvez pas aller contre ce formidable mouvement d'ouverture des données ! Nous espérons ainsi montrer la force créative de la communauté et favoriser l'émergence de l'Open Data en France ».

Ce concours, baptisé Check My Map, se déroule jusqu'au 6 novembre. La fonctionnalité, la clarté et l'originalité seront évaluées par un jury de professionnels qui sélectionnera 5 cartes. Ces cartes seront ensuite soumises aux votes des internautes. Le gagnant recevra un iPad 2 tandis que le jury décernera son « coup de cœur ».

Reste la question des horaires du site Wap, auxquels les applications tiers n'ont toujours pas accès suite à la plainte de la RATP.

« J'étudie la pertinence de saisir l'autorité de la concurrence pour abus de position dominante sur ce sujet », conclut un Benjamin Suchar plus combatif que jamais.

Le concours Check My Map

Source : Entretien Developppez.com

Et vous ?

Que pensez-vous de l'initiative de Benjamin Suchar ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Faereth Faereth - Membre actif https://www.developpez.com
le 19/10/2011 à 10:26
J'aime bien la façon de faire, ne pas rentrer dans leur jeu et trouver des alternatives !
Avatar de xurei xurei - Membre actif https://www.developpez.com
le 19/10/2011 à 12:33
Il y a eu une affaire similaire en Belgique : un développeur avait créé une application pour avoir les horaires des trains en temps réel. Même verdict : la SNCB a fait retirer l'application du market.

J'ai quand même du mal à comprendre la logique qu'il y a derrière un tel comportement des entreprises de transport en commun : en quoi ça les gène ?
Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 19/10/2011 à 14:24
Ca les blessent dans leur orgueil propre. Heureusement que le ridicule ne tue pas et dommage qu'elles aient le monopole sinon, il y a fort à parier qu'elles n'auraient plus beaucoup de clients. Hélas il y a toujours des personnes pour défendre les lois les plus stupides (Même les génocides ont leurs défenseurs). Cependant hors du domaine d'application de ces lois (lieux, temps) tout le monde trouve ces lois scandaleuses.

C'est le même état d'esprit qui défend la "propriété intellectuels", le "préjudice moral et financier" de des méga-groupes que celui qui défendait (sous Hitler) la supériorité de la race arriène, la nécésité de purifier le sang de rétablir un commerce sans juifs à l'esprit corrompu... Et surtout de respecter les lois qui ont été promulgué pour un monde plus juste. Et le plus grave c'est que cet esprit est en soi sain... mais sans conviction propre et sans capacité contestataire.

Il faut une remise en cause forte mais en douceur.
Avatar de Nathanael Marchand Nathanael Marchand - Rédacteur https://www.developpez.com
le 19/10/2011 à 16:34
Citation Envoyé par abriotde  Voir le message
C'est le même état d'esprit qui défend la "propriété intellectuels", le "préjudice moral et financier" de des méga-groupes que celui qui défendait (sous Hitler) la supériorité de la race arriène, la nécésité de purifier le sang de rétablir un commerce sans juifs à l'esprit corrompu... Et surtout de respecter les lois qui ont été promulgué pour un monde plus juste. Et le plus grave c'est que cet esprit est en soi sain... mais sans conviction propre et sans capacité contestataire.

Bravo, vous avez gagné 1 point Godwin.
Vous pouvez aller le découper au burin sur votre écran...
Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
 ____   ____   ____   ____   ____   ____   ____ 
/  __) (____) (____) (____) (____) (____) (__  \ 
|_|                                          |_| 
 _      _                    _       _        _ 
| |    / |       _ __   ___ (_)_ __ | |_     | | 
| |    | |      | '_ \ / _ \| | '_ \| __|    | | 
|_|    | |      | |_) | (_) | | | | | |_     |_| 
 _     |_|      | .__/ \___/|_|_| |_|\__|     _ 
| |             |_|                          | | 
| |                                          | | 
|_|     ____           _          _          |_| 
 _     / ___| ___   __| |_      _(_)_ __      _ 
| |   | |  _ / _ \ / _` \ \ /\ / / | '_ \    | | 
| |   | |_| | (_) | (_| |\ V  V /| | | | |   | | 
|_|    \____|\___/ \__,_| \_/\_/ |_|_| |_|   |_| 
 _                                            _ 
| |__   ____   ____   ____   ____   ____   __| | 
\____) (____) (____) (____) (____) (____) (____/
Avatar de martin.pernollet martin.pernollet - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 26/10/2011 à 10:35
Yo,
A la base le premier but de leur appli est d'éviter les controlleurs... et quand on va sur le site web on ne voit pas grand chose sur les horaires, cartes etc.

L'idée est marrante mais faut pas se plaindre de voir la RATP se fâcher

http://www.jaimelesstartups.fr/check-my-metro/
Avatar de orwen orwen - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 27/10/2011 à 6:53
Bonjour,
est-il besoin de refaire un point sur le principe de la viralité?
même cette histoire de procès:
"« J'étudie la pertinence de saisir l'autorité de la concurrence pour abus de position dominante sur ce sujet », conclut un Benjamin Suchar plus combatif que jamais."
Ca sent le business/viral à plein nez.

On va s'éloigner 2 secondes du monde de la technologie pour regarder le système du dessus.
Ce n'est pas le principe de la création d'une carte libre qui me pose problème (et j'encourage les motivés à participer au projet openStreetMap), c'est surtout ces revendications à "un droit à":
-j'ai le droit d'accéder à l'information. Peut être. Avec l'ouverture de l'accès aux données publiques (sans précisions sur quels données pourraient être accessible), on peut y croire. Cependant,pour la mettre à disposition, combien cela coute-t-il à la RATP, entreprise publique? et dans ce cas, combien cela coute-t-il au contribuable?
Vous voulez laisser à l'initiative d'une entité privée le soin d'avoir accès à ces données (et donc de vous revendre une donnée gratuite)? Ok, c'est votre choix.
-Jai le droit de déclarer "j'ai vu un contrôleur". OK, dans ce cas, je peux revendiquer le droit à créer une application de crowdsourcing "j'ai vu un fraudeur". La suite logique, c'est quoi? On oppose les gentils (payer moins, c'est cool) aux contrôleurs (méchants à la solde de l'état/pouvoir).
Qui est le méchant, qui est le gentil? Pure subjectivité.
Je ne veux pas gagner de point Godwin donc je vous laisse imaginer les dérives possibles d'un tel système...

Pour information, une partie du cout du ticket de métro est imputable à la fraude

Pour conclure, ça me fait toujours rigoler les personnes qui veulent se goinfrer en profitant de l'engouement des applications sur Iphone( et autres OS avec Market privés), en se revendiquant porte parole de la liberté de l'utilisateur. Mais je me dis que ce sont d'honnêtes chefs d'entreprises (ou futurs), donc c'est normal qu'ils pensent ainsi.
Quant au consommateur d'application, je ne vois toujours pas ce qu'il gagne à hurler avec les loups.

Combattons "l'autorité", mais en payant bientôt 1,79€. La liberté a donc un prix, merci pour cette nouvelle illustration.

PS: désolé pour le billet d'humeur, j'espère que vous ne trouverez pas mes propos trop véhéments.
Offres d'emploi IT
Data scientist senior H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (Saclay)
Architecte électronique de puissance expérimenté H/F
Safran - Ile de France - Villaroche - Réau
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil