Mozilla renonce à XUL au profit d'une interface native
Sur Firefox pour Android, vers la fin de la technologie ?

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Mozilla se rend visiblement enfin à l'évidence que sur mobile, les performances priment sur l'extensibilité.

Johnathan Nightingale, directeur du développement à Mozilla, vient d'annoncer l'abandon de l'interface en XUL de Firefox Android, au profit d'une implémentation native.

Temps de démarrage plus rapide, consommation mémoire plus faible et meilleure réactivité. Trois critères qui motivent ce revirement sur lequel l'équipe de développement se penche déjà.

Le développement de l’interface principale de Firefox et de celles de ses extensions repose sur XUL, une technologie puissante et très extensible, mais relativement lente, et à la prise-en-main difficile.
Un état des faits qui a motivé le lancement de l'alternative basée sur les standards Web : JetPack qui demeure en bêta depuis le début de l'année.

Ce choix arrive au moment où la fondation s'engage dans un nouveau terrain de bataille où elle se veut plus compétitive. Estimant son rôle sur les environnements de bureau globalement atteint, Mozilla veut standardiser le développement mobile et faire face à la fermeture de ses plateformes respectives.

« Firefox sur Android est une part critique de notre soutien au web ouvert, et cette décision nous met dans une position qui nous permettra de faire le meilleur Firefox possible », déclare Nightingale.

Cette nouveauté n'est encore qu'à ses balbutiements et n'arrivera pas avant la version 10 de « Fennec » (le petit nom de Firefox mobile). Firefox 8 et 9 étant déjà respectivement dans les canaux Beta et Aurora, elles doivent faire avec le désormais traditionnel XUL.

La fondation n'a pas encore fixé une alternative pour le développement d'extensions sur mobile et la prise en charge de la localisation, l'un des points forts de XUL.
Des zones d'ombre qui doivent disparaître d'ici la fin de la semaine prochaine, assure Nightingale.

Il n'en reste pas moins que l'écosystème Firefox dans son ensemble perd en unicité. Si la fondation prend une autre voie que celle de JetPack pour Fennec, les développeurs devront jongler avec trois technologies pour la création d'extensions.

À moins qu’il s'agisse là d'un prélude à l'abandon de XUL, même sur la version Desktop ?

Source : Groupe Google des développeurs Mozilla

Et vous ?

Que pensez-vous de l'abandon de l'interface Xul sur Android mobile ?
Quelle alternative préconiseriez-vous pour les extensions ?
Mozilla doit-elle selon vous abandonner la technologie Xul ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Freem Freem - Membre émérite https://www.developpez.com
le 17/10/2011 à 14:12
Si XUL est si lourde que ça, il me paraît pertinent de songer à la remplacer.
En ce moment, ils bossent pas mal sur la performance, si j'en crois les news de dvp.

De la a penser qu'ils fassent une 3eme interface, je ne pense pas qu'ils s'y risquent. Ce serait diviser leurs forces sur 2 bouts de code faisant la même chose, ce ne serait pas intelligent.
Avatar de zarathoustroy zarathoustroy - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 17/10/2011 à 14:53
J'ai codé une extension firefox pour mes besoins perso et le résulat est vraiment très très sympa. Par contre pour y arriver, ça n'a pas été facile tellement XUL est compliqué, peu documenté et dispose de peu d'outils pour le développeur...
J'espère vraiment qu'ils vont passer à quelque chose de plus "user-friendly" car c'est vraiment super pratique d'avoir ses propres extensions...
Avatar de air-dex air-dex - Membre émérite https://www.developpez.com
le 17/10/2011 à 15:18
Un abandon total de XUL au profit des "technologies ouvertes du Web" ne m'aurait pas étonné, tant c'est dans l'air du temps. Mais là, XUL est abandonné pour des interfaces natives. Vivement la suite car à mon avis cela cache autre chose de plus gros. Un futur gros SDK pour un projet à la Chrome où Firefox jouerait le rôle du navigateur de Google et Boot to Gecko celui de Chrome OS ?
Avatar de - https://www.developpez.com
le 19/10/2011 à 12:42
Ça va certainement vous paraître amusant, mais je me situe comme un sincère appréciateur de la technologie XUL, cette dernière répond complètement à mes exigences professionnelles en matière de personnalisation, d'exploitabilité vers d'autres plateformes (PC/MAC/LINUX), etc. Au fil des mois, j'ai appris à la manier avec soin et elle me parâit vraiment satisfaisante comparée au MXML d'Adobe Flex (qui est beaucoup plus lourd, il me semble) ou d'autres solutions analogues.

Son avenir sur les desktop ne me paraît pas compromis. Il y a aujourd'hui bon nombre d'add-ons qui font appel au rendu XUL et nombreux sont les dérivés open-source du moteur gecko à fournir une interface par le biais de XUL (thunderbird et songbird notamment...).

Mon intérêt pour les technologies mozilla est grandissant... actuellement, j'essaie de mener à bien le développement d'un jeu vidéo, lequel se chargera de mettre en avant un GUI établi sur XUL, c'est vous dire ma passion sur ce dossier.

L'étape de travail Android devait néanmoins s'associer à cette prise de décision importante dans les environnements mobile étant donné les contraintes de performances de ces petits appareils (XUL demeure malgré tout un langage interprété).
Avatar de nfigay nfigay - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 21/12/2011 à 9:27
Je trouve personnellement que l'abandon de XUL est une mauvaise nouvelle, car il permet un gain de productivité important pour la génération automatique d'interface complétement portable quel que soit l'environnement utilisé. Pour moi, Mozilla Firefox était comparable en tant que navigateur à Java en tant que plateforme de développement: possibilité de développer sur toute plateforme et de déployer sur toute plateforme, que ce soit Linux, Mac, PC où téléphone.

Le choix d'abandonner XUL pour des technologies non interprétées et spécifiques à telle ou telle plateforme pour cause de performance: cela est il bien utile quand on sait que toute l'industrie vise à fournir des technologies plus performantes pour les futures téléphones?

Bien sûr, dans un cadre plus globale, le W3C semble réussir avec HTML5 et CSS ce qui n'a jamais pu être atteint avec des technologies de type XUL ou XAML, mais au prix sans doute d'une technologies permettant de décrire simplement, de manière indépendante du code, des interfaces utilisateurs riches et complexes, et favorisant le développement d'applications nomades.

Pour ma part, plutôt qu'un abandon de XUL, je verrai plus une coexistence des technologies interprétées et non interprétées, avec éventuellement la mise à disposition d'un compilateur permettant si nécessaire de passer d'un mode à un autre en fonction des besoins. Cela permettrait de pérenniser les investissements dans la technologie XUL, tout en assurant une approche permettant de gérer la portabilité. L'approche serait analogue à celle définie par l'ingénierie basée sur les modèles: un modèle indépendant de la plateforme d'exécution, une projection sur des plateformes d'exécutions spécifiques.
Si ces dernières adoptent toutes des technologies de plus bas niveau, les interfaces compilées pourraient même tourner sur d'autres navigateurs que Firefox...

On pourrait donc répondre tant au besoin de portabilité et d'uniformité des applications Mozilla, qu'aux problèmes de performances et d'ouverture vers d'autres plateformes non Mozilla.

A suivre, en espérant que Mozilla saura évoluer sans renier ce qui constituait, de mon point de vue, une de ces forces.

Nicolas F.
Offres d'emploi IT
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil