Mozilla dévoile son rapport d'activité annuel et son bilan financier
Revenus en hausse, chute des bénéfices et nouveaux défis

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Comme chaque année, Mozilla revient dans son rapport annuel sur les progrès réalisés par la fondation pour « fournir une alternative basée seulement sur l'expérience individuelle et la bonne santé du Web dans son ensemble ».

Ce rapport d'activité est accompagné du bilan financier de l'année précédente (2010) qui affiche une croissance nette de 18 % et amène les revenus au record de 123 millions de dollars. Une performance ponctuée néanmoins par une augmentation substantielle des dépenses (qui arrivent à 87 millions) et une réduction significative des gains.

En tant qu'organisation non lucrative, Mozilla n'est pas là pour amasser des bénéfices, mais pour rendre le Web meilleur. Ses gains ont toutefois de l'importance, puisqu'ils procurent une certaine sécurité à la fondation alors qu'elle dépend toujours grandement des recherches Google. Le géant des services en ligne édite lui aussi un navigateur concurrent qui commence à ravir la deuxième place de Firefox.

Le contrat qui relie les deux entités touche à sa fin, mais Mozilla se dit confiante dans le fait que ses partenariats de recherche soient renouvelés et qu’ils « restent un solide générateur de revenus pour Mozilla dans le futur prévisible ».

Concernant la position menacée de Firefox, la fondation ne bronche pas : « la mission d'utilité publique de Mozilla et sa nature d'organisation à but non lucratif nous permettent d'être des avocats des utilisateurs et de rester concentrés sur le maintien de la nature ouverte et participative du Web, plutôt que de nous focaliser sur les parts de marché ou les profits. »

La fondation s'inquiète toutefois de la dispersion des utilisateurs sur plusieurs « mondes parallèles vers lesquels nous sommes poussés par les plateformes mobiles, chacune contrôlée par une entité commerciale géante ».
La fondation affirme en substance que ces menaces de fermeture renouvellent ses prérogatives et qu'elle doit leur refaire face comme elle l'a déjà fait et a gagné (référence à peine voilée à la domination d'Internet Explorer dans le passé).

Mozilla revient dans son rapport sur les grands chantiers lancés cette année. Des projets très portés sur le mobile, la sécurité et l'identité numérique, et qui tranchent avec l'image très liée à son navigateur dans la conscience collective.

Dans le domaine de la sécurité et confidentialité, citons le projet du standard d'identité universellement accessible BrowserID « sécurisé, décentralisé, open source, multi-navigateur », vante la fondation. L'initiative Do Not Track n'est plus à présenter tellement elle a fait bruisser Internet jusqu'à devenir une proposition de standard épaulée par Microsoft et encore boudée par Google et Opera.

Pour le volet éducation et parrainage, la fondation rappelle ses projets de l'École des sorciers du Web, Mozilla Hackasaurus, Open Badges, ainsi que le programme d'incubation WebFWD, suivant lequel un espace plus un tutorat rapproché sont fournis « aux groupes de bâtisseurs et d'innovateurs des prochaines grandes avancées du Web ».



Source : le rapport de Mozilla

Et vous ?

Que pensez-vous du rapport de Mozilla ?
De ses activités et de sa santé financière ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 11/10/2011 à 9:48
Il y a deux navigateurs qui ont grâce à mes yeux : Google Chromium pour sa légèreté et Mozilla Firefox pour sa puissance. Mozilla reste sans concurrent pour le développement (proxy indépendant de l'OS, Firebug, ...) Le monde à besoin de l'innovation et l'indépendance de Mozilla. Je pense comme Mozilla que Google continuera de soutenir Firefox car Firefox contre Microsoft/Apple qui sont les vrais ennemis de Google. Et puis, Google l'a montré à plusieurs reprise, aime investir ses bénéfices dans le monde libre quitte à y gagner peu.
Avatar de Freem Freem - Membre émérite https://www.developpez.com
le 12/10/2011 à 12:06
Citation Envoyé par abriotde  Voir le message
Il y a deux navigateurs qui ont grâce à mes yeux

Et tu reproches quoi aux autres, en fait?
Parce que quand on utilise cette formule, ça veut dire que ce sont les seuls que tu tolères. Donc, que tu ne tolères pas les autres. Même si je peux comprendre l'aversion pour IE héritée des versions de l'époque médiévale par les dev web, pour les autres, comme safari ou opera, j'ai beaucoup de mal a comprendre une aversion.

En tout cas, pour en revenir au sujet principal non trollesque:
Oui, il est important que le monde du libre ait un navigateur phare, peu importe ce que je pense du dit navigateur. Donc j'espère qu'ils seront encore financés par google, au moins le temps qu'ils arrivent à être financièrement indépendants.
Mais je ne suis pas très confiant quant au devenir de la fondation mozilla elle-même. Google investit dans l'open source, c'est vrai, mais c'est aussi parce que ça lui permet d'avoir une cible commerciale. Les libristes sont plus enclins à user du google que du MS, grâce à ça.
Pour autant, il faut tout de même préciser qu'il y a une certaine polémique au sujet de certains projets "open source" de google, comme android pour ne pas le citer.
Pou ma part, je fais confiance a google pour cesser de financer mozilla dès qu'ils auront pris une 2nde place confortable.

Bien qu'il existe probablement le danger que dans ce cas, un autre géant leur file un coup de main, histoire de contrer google justement.
Je pense que mozilla peut être utilisée comme une arme a double tranchant par les acteurs du web actuel, et c'est ce qui fait que je m'inquiète un peu.

D'un autre côté, je ne suis pas sûr que firefox ait un besoin vital de mozilla pour vivre.
De nombreux projets libres de grande qualité vivent d'eux-même, après tout, et si mozilla tombe, je ne doute pas une seule seconde que le flambeau sera repris. C'est aussi ça, le libre, après tout.
Offres d'emploi IT
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil