L'Agence Spatiale Européenne utilise la plateforme pour développeurs d'Amazon
Qui double son nombre d'objets stockés en 2011

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Le Cloud dédié aux développeurs est en pleine expansion. Google App Engine entre dans une nouvelle ère, Windows Azure semble trouver son public (lire notre entretien avec Julien Lesaicherre) et la plateforme d'Amazon, Amazon Web Services, se porte bien.

C'est en tout cas ce qui ressort des chiffres communiqués aujourd'hui par le marchant en ligne qui propose aux développeurs de bénéficier de son infrastructure.

Au troisième trimestre 2011, Amazon S3 (pour Amazon Simple Storage Service) contrôlerait en effet plus de 566 milliards d'objets et traiterait plus de 370.000 requêtes par seconde, provenant de ces objets, aux heures de pointe.

« Cela représente une hausse de 449 milliards d’objets au second trimestre, et près du double du nombre d'objets stockés à la fin de l'année dernière (262 milliards d’objets) », se félicite l'entreprise. « Ces objets stockés proviennent de centaines de milliers de clients, répartis dans plus de 190 pays à travers le monde ».

Si Microsoft met en avant certains grands comptes comme Boeing pour expliquer la puissance de son Windows Azure, Amazon de son côté a décidé de mettre en avant l'Agence Spatiale Européenne pour montrer l’importance de sa solution Amazon S3.

Concrètement, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) utilise Amazon S3 pour le stockage de l’ensemble de ses données.

L'ESA est l'un des principaux instituts internationaux de recherche avancée étudiant la terre, l'espace et le système solaire. Un de ses programmes, le Data User Elements (DUE), collecte des données grâce aux satellites, et recueille les informations, images et autres éléments finaux grâce à Amazon S3.

« Via la solution Amazon S3, l’ESA est en mesure de fournir des informations/données aux différents scientifiques, agences gouvernementales et organisations privées », explique Amazon, « ces données sont utiles à divers domaines, comme la surveillance de l’environnement, l’amélioration des prévisions météorologiques, et l’aide aux organismes de secours dans toutes situations de crise ou de catastrophe ».

Certains développeurs trouveront peut-être étrange qu'une entreprise de haute-technologie européenne (qui plus est soumise à de fortes contraintes de confidentialité) utilise une plate-forme Cloud extérieure. D'autres en tireront la conclusion que les mentalités ont évolué et que le Cloud arrive à maturité.

Pour mémoire, Amazon Web Service est une offre qui s'appuie sur deux produits phares : Amazon EC2 (pour Elastic Cloud), des machines virtuelles personnalisables sur lesquelles les développeurs peuvent héberger et faire tourner ses applications, et Amazon S3 pour le stockage à la demande. Le principe de ces deux produits est d'être facturés à l'utilisation pour adapter les coûts informatiques.

Source : AWS Case Study : European Space Agency


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de jmnicolas jmnicolas - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 10/10/2011 à 18:24
Autant qu'ils fournissent leurs données directement aux Américains, ça ira encore plus vite ...
Avatar de ben51 ben51 - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 11/10/2011 à 9:01
+1
Offres d'emploi IT
Développeur intégrateur nouvel outil de formation entre le e-learning et le sérious game.
FORMACTION - Nord Pas-de-Calais - Béthune (62400)
Apprenti(e) E-business et CRM
Relais & Chateaux - Ile de France - Paris (75000)
Ingénieur Etudes et Développement JAVA H/F
EXPERIS IT - Ile de France - Saint-Denis 93200)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil