Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le nouveau PDG de HP débarqué
Après 11 mois de mandat, il empocherait 35 millions de dollars d'après le Wall Street Journal

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

2  1 
Onze mois. C'est le temps qu'aura tenu Léo Apotheker à la tête de HP.

Il aura donc fallu moins d'un an au Board de HP pour revenir sur sa décision de confier l'avenir de la société à l'ex-dirigeant de SAP. Léo Apotheker avait été débauché pour remplacer Mark Hurd, l'ancien Président de HP reconnu pour ses compétences mais débarqué pour une histoire de mœurs en septembre 2010.

Immédiatement, Lawrence Ellison, le bouillant président fondateur de Oracle, avait qualifié cette décision de « pire ânerie depuis le choix du Conseil d'Apple de se séparer de Steve Jobs » il y a une dizaine d'années.

Trop content de l'opportunité, Ellison avait ensuite embauché son ami Mark Hurd pour gérer la nouvelle branche hardware-serveur de Oracle, héritée du rachat de Sun. Avec à la clef un procès avec HP dont les dirigeants faisaient valoir que Mark Hurd possédait une clause de confidentialité dans son contrat incompatible avec ce recrutement.

Pour ajouter de l'huile sur le feu, Larry Ellisson ne cachait pas son animosité envers Léo Apotheker. En cause une affaire de vol de fichiers clients d'Oracle par une filiale de SAP, « TomorrowNow » alors que Apotheker était encore aux commandes de la société. Dans cette affaire, l'éditeur allemand a finalement été condamné à verser une indemnité record de plus d'un milliard de dollars à Oracle (appel en cours).

C'est dans ce contexte particulièrement tendu, et avec un Board fortement critiqué après le départ de Mark Hurd (ce qui n'est pas sans rappeler celui de Yahoo!) que Léo Apotheker avait pris ses fonctions. Très vite, les analystes lui ont reproché son flou dans la définition des grandes lignes de sa stratégie pour HP et l'absence de feuille de route.

Le paroxysme des critiques a été atteint avec la fausse-vraie fin de WebOS et la récente annonce de l'abandon de la branche hardware grand public pour se recentrer sur le logiciel. Annonce suivie d'un démenti confus qui indiquait que HP allait faire un spin-off (entité à part) mais sans indiquer comment.

Ce manque de clarté aura été fatal à Léo Apotheker qui vient donc d'être remercié moins d'un an après son arrivée dans l'entreprise. Il est remplacé par Meg Whitman, ancienne dirigeante de e-Bay arrivée en janvier chez HP. Le Board est également remanié avec un nouveau président (Ray Lane).

Que vont signifier ces changements pour le hardware de HP ?

La question reste entière, car ni le communiqué de HP ni le premier mail de Meg Whitman n'abordent clairement ce sujet. Les observateurs notent même que la nouvelle PDG soutenait la décision de Léo Apotheker de se concentrer sur les logiciels et les solutions professionnelles, beaucoup plus profitables.

C'est donc son incapacité à communiquer clairement et non pas sa stratégie qui aurait eu raison d'un Léo Apotheker accusé d'ajouter de la confusion à l'incertitude.

Licencié de manière subite, le désormais ex-PDG de SAP et de HP pourra se réconforter avec son indemnité de départ. Le Wall Street Journal affirme qu'elle pourrait s'élever à 35 millions de dollars.

Source : Annonce de HP, Wall Street Journal

Et vous ?

Pensez-vous que HP doit garder sa branche hardware grand public ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de zeyr2mejetrem
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 23/09/2011 à 14:45
11 mois de présence
Action en chute de 47%
35 millions d'indemnités
... No comment ...
8  1 
Avatar de fregolo52
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/09/2011 à 11:10
Citation Envoyé par Chuck_Norris Voir le message
HP a racheté Compaq et maintenant abandonne tout ce qui concerne le grand public, ce qui veut dire une perte de deux marques, réduisant le choix des marques disponibles pour Mme Michu à peau de chagrin. Moins de concurrents signifie souvent généralement moins d'innovation et prix plus élevés.
Le rachat a quasi 10 ans. Donc, la tête d'HP a eu le temps de changer de stratégie, depuis.
HP se moque peut-être de Mme Michu et préfère peut-être Mme Grosse entreprise et ses serveurs.

Pour la concurrence, je ne comprends pas !!
Il y a Dell, Toshiba, Sony, Asus, Acer ..... Même sans HP, ça fait du monde !!!!
4  0 
Avatar de grafikm_fr
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/09/2011 à 16:04
Citation Envoyé par Chuck_Norris Voir le message
Je ne suis certes pas expert économiste, mais je trouve néanmoins que les décisions d'HP ces derniers mois, notamment l'abandon de la construction d'ordinateurs personnels, sont suicidaires.
Au contraire, c'est une décision réfléchie. Le marché des ordinateurs personnels ne permet plus de générer une marge suffisante. Ce phénomène porte le nom barbare de "commoditisation" dans le milieu

Citation Envoyé par Chuck_Norris Voir le message

J'avais lu une fois une phrase à laquelle j'avais trouvé du sens et qui peut très bien s'appliquer ici : « quand une entreprise abandonne le matériel pour se concentrer que sur le logiciel, c'est qu'elle n'en a plus pour longtemps »
C'est plus que discutable. Surtout que HP n'abandonne pas le matériel, mais veut abandonner les PC grand public pour se concentrer sur des services de type data center/cloud & co. (qui sont en plein essor). Face à des fabricants qui peuvent se permettre des marges inférieures, tu n'as pas beaucoup de solutions: stratégie d'écrémage ou garder que les activités les plus rentables.
3  0 
Avatar de vintz72
Membre actif https://www.developpez.com
Le 23/09/2011 à 15:06
Moi ! Moi ! Moi ! Moi aussi je veux faire PDF d'HP pendant 11 mois ! Allez, je leur fais un prix : 30 millions d'euros ! Je quasi sûr de faire aussi bien que le monsieur...
3  1 
Avatar de ctiti60
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 23/09/2011 à 15:59

J'avais lu une fois une phrase à laquelle j'avais trouvé du sens et qui peut très bien s'appliquer ici : « quand une entreprise abandonne le matériel pour se concentrer que sur le logiciel, c'est qu'elle n'en a plus pour longtemps »
Ils veulent s'inspirer d'IBM qui a fait de même et qui n'a pas disparu . Je ne suis pas sûr que le PC grand public soit maintenant rentable pour une entreprise comme HP. Il y a une grande concurrence asiatique et le modèle économique de DELL qui fonctionne bien.

Par contre, quid des imprimantes grand public ? C'est la même chose ? Parce qu'avec les consommables, ils doivent se faire de l'argent.

Le parachute est écœurant. Payer un PDG qui fait avancer l'entreprise, OK. Mais comment on peut filer autant d'argent à une personne qui fait couler la boite.
3  1 
Avatar de Kiiwi
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/09/2011 à 8:33
Oui ... la bourse a chuté ... mais c'est loin d'être le cas du chiffre d'affaire de l'entreprise.

La chute des actions HP s'est remarqué lorsqu'il a annoncé pouvoir se séparer de sa branche Hardware, et non pas depuis l'arrivée de Léo Apotheker.

Concernant la stratégie de HP ... elle ne changera pas, car ce n'était pas un caprice de l'ex PDG, mais bien une stratégie qui avait été discutée et approuvée par le conseil d'administration.

Et pour WebOS ... il y a de futures mises à jour encore prévue ... et on sait vraiment pas bien ce qu'ils comptent faire de leur OS ... mais ils n'ont pas encore annoncé l'abandon de HP WebOS.
2  0 
Avatar de Freem
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 26/09/2011 à 22:39
P'tet ben qu'ils lâchent justement un secteur qui est trop bourré de concurrence, les empêchant ainsi d'avoir des marges convenables, alors qu'ils sont déjà bien installé sur un autre pan matériel, nettement moins squatté par la concurrence?

Je vois pas comment on peut estimer qu'il s'agit d'une bêtise...

Enfin, je voudrait rappeler qu'il n'est pas viré a cause de son QI soit-disant défaillant, mais de son manque d'aptitude à s'exprimer clairement.
La nouvelle précise bien que le nouveau PDG est entièrement d'accord avec la direction, laquelle ayant sûrement été entérinée de toute façon par le CA.
Mais s'ils avaient estimé que le choix était mauvais, ils n'auraient sûrement pas des vues sur une personne dont l'avis est proche...
1  0 
Avatar de grafikm_fr
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/09/2011 à 18:20
Citation Envoyé par Chuck_Norris Voir le message
HP a racheté Compaq et maintenant abandonne tout ce qui concerne le grand public, ce qui veut dire une perte de deux marques, réduisant le choix des marques disponibles pour Mme Michu à peau de chagrin. Moins de concurrents signifie souvent généralement moins d'innovation et prix plus élevés.
Comme dit Fregolo, HP/Compaq ça date d'il y a 10 ans quand le marché du PC grand public était justement en plein essor. Or, le marché n'est plus du tout le même de nos jours. HP est un des leaders mondiaux de l'informatique pro, vendre des PC grand public avec une marge de quelques % quand il peut faire une marge bien plus importante sur le matos des data centres ne l’intéresse plus.
1  0 
Avatar de Chuck_Norris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 27/09/2011 à 18:35
D'accord, je veux bien vous croire. Je dois être influencé par le fait que j'ai acheté un ordinateur portable HP quelques jours avant cette annonce.

Par contre est-ce que quelqu'un possède des informations sur le futur du matériel grand public de HP autre que les ordinateurs personnels ?

Je pense notamment aux imprimantes, mais j'avais également acheté dans le temps un excellent graveur de CD HP sur interface SCSI qui fonctionne toujours (à condition de disposer d'une carte SCSI).
1  0 
Avatar de kdmbella
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/09/2011 à 15:35
Licencié sur-le-champs et de manière subite, le désormais ex-PDG de SAP et de HP pourra néanmoins se consoler avec son indemnité de départ. Le Wall Street Journal affirme qu'elle pourrait s'élever à 35 millions de dollars.
c'est ce qu'on apelle un parachute doré
1  1