Aucun OS mobile ne respecterait la liberté des utilisateurs
D'après la Free Software Foundation, qui milite pour un fork libre d'Android

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Google lui-même l'admet. En ne publiant le code source qu'après son développement, et de plus en plus tard, il ne respecte pas entièrement les exigences de l'open-source pour Android. Mais cela ne change pas l'essentiel, Google l'affirme : Android est un OS ouvert et libre.

Un point de vue auquel la Free Software Foundation n'adhère visiblement pas.

Dans une tribune publiée dans le Guardian , son président explique qu'Android n'est pas libre car seul le noyau de Linux sur lequel il s'appuie l'est. Le reste est au mieux sous licence Apache (librairies, binaires, etc. qui sont sous licence GNU) , qui n'oblige pas le copy-left ; au pire propriétaire (pilotes, firmwares ou hardware bridé qui empêche d'installer des versions modifiées de l'OS).

La non publication du code source d'Android 3 et 3.1 ne laisserait aucun doute sur l'OS. « Android 3, à l'exception de sa partie Linux, est un logiciel non-libre, purement et simplement ».

Ce code fermé (officiellement pour corriger des bugs) empêcherait en effet les utilisateurs et les développeurs de déployer ou de modifier librement l'OS. Un changement par rapport aux précédentes versions qui fait craindre à la FSF que « Google n'ait l'intention de rendre Android propriétaire de manière permanente; et que la publication de certaines versions Android en logiciels libres n'ait été qu'un stratagème pour obtenir l'aide de la communauté dans l'amélioration d'un produit logiciel propriétaire ».

La critique va plus loin. Les firmwares et drivers fermés et non-libres liés aux hardwares sous Android seraient une menace potentielle pour l'utilisateur. Contrôlés à distance (pour les mises à jour par exemple) ils pourraient, d'après Richard Stallman, être des failles exploitables pour prendre le contrôle des appareils et les transformer, par exemple, en micro-espions à l'insu de l'utilisateur.

Richard Stallman fait une différence entre un code ouvert (ou open-source) et un logiciel libre. Le premier concerne le développement du code, qui suit un process transparent et qui s'appuie sur une communauté. Le deuxième concerne l'usage qui peut être fait d'une application : la liberté laissée à l'utilisateur. Les deux pouvant être évidemment étroitement liés.

Dans sa tribune, Richard Stallman se montre moins virulent envers Android qu'envers ses concurrents. « Android est un pas important vers un téléphone portable éthique, libre et entièrement contrôlé par l'utilisateur […] Les téléphones sous Android sont considérablement moins mauvais que ceux sous Windows (sic) ou que ceux d'Apple, mais on ne peut pas dire qu'ils respectent votre liberté ».

Seul un fork 100% libre d'Android le pourrait. Même si, toujours selon Richard Stallman, le problème des firmwares persiste.

Replicant, le fork libre d'Android

Source : The Guardian

Et vous ?

Que pensez-vous de cette tribune de la FSF et de son président : pertinente, caricaturale, paranoïaque ou réaliste ?
Etes-vous intéressé(e) par Replicant, le fork libre d'Android ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MonsieurSmith MonsieurSmith - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/09/2011 à 14:02
Devant l'incertitude sur l'assise de MeeGo chez les gros acteurs de l'industrie, démarrer un autre projet libre sur la base d'un produit connu et établi peut être une excellente idée
Avatar de Neko Neko - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 21/09/2011 à 14:18
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
Que pensez-vous de cette tribune de la FSF et de son président : pertinente, caricaturale, paranoïaque ou réaliste ?

paranoïaque mais réaliste. Il a raison sur le fait d'Android n'est pas réellement complètement libre. Par contre dire "les drivers fermés et non-libres liés aux hardwares sous Android seraient une menace potentielle pour l'utilisateur" on appel ça du FUD.

Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
Etes-vous intéressé(e) par Replicant, le fork libre d'Android ?

Si ça peu permettre d'inclure de réelles avancées oui, pourquoi pas. Mais si c'est qu'une histoire de licence non.
Avatar de Benav Benav - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/09/2011 à 15:55
Citation Envoyé par Neko  Voir le message
paranoïaque mais réaliste. Il a raison sur le fait d'Android n'est pas réellement complètement libre. Par contre dire "les drivers fermés et non-libres liés aux hardwares sous Android seraient une menace potentielle pour l'utilisateur" on appel ça du FUD.

Il dramatise et extrapole, mais ça n'en reste pas moins vrai. Il est dans son rôle lorsqu'il imagine le pire.

Citation Envoyé par Neko  Voir le message
Si ça peu permettre d'inclure de réelles avancées oui, pourquoi pas. Mais si c'est qu'une histoire de licence non.

Si cette "histoire de licence" qui peut garantir que ta vie privée est préservée quand tu te sers de ton téléphone, ça constitue une avancée intéressante non ?
Avatar de GCSX_ GCSX_ - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 22/09/2011 à 10:00
Je pense que Google attend simplement que la version en cours soit obsolète avant de libérer le code source. Comme ça personne ne peut sortir de version avant qu'eux ne l'ai décidé...

Ils ont peut-être également peur de poursuite car le code d'Android 3 contiens très certainement du code sous brevets (pioché à droite ou à gauche en se justifiant par le fait qu'Android est "libre"...)
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 22/09/2011 à 22:55
Citation Envoyé par Chuck_Norris  Voir le message
Les composants sous licence Apache sont libres. Le fait de ne pas avoir de copyleft ne les rend pas moins libres pour autant.

Je pense que tu ne comprends pas la différence entre libre et open-source. Un logiciel libre, c'est (entre autres conditions) quand le code-source est partagé et que tout le monde continue à partager. La logique, c'est que le fait d'accepter ce que les autres partagent avec toi implique que tu leur rende la pareille. Sinon, le code pourrait finir par devenir non-libre.

Donc, non, les licences qui ne prévoient pas de copyleft sont open-source, mais ne sont pas libres. Même s'il est facile de faire un fork libre.

De la même manière, des logiciels qui ne fonctionnent que sur des OS non-libres ne sont pas libres, et des logiciels incluant des fonctionnalités soumises à des brevets ne sont pas libres.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 22/09/2011 à 22:59
Ce que dit RMS est tout à fait pertinent. Heureusement qu'il reste encore des gens entiers comme lui.

Je ne connaissais pas le projet Replicant. Ça a l'air intéressant, je vais voir ça de plus près...
Avatar de air-dex air-dex - Membre émérite https://www.developpez.com
le 27/09/2011 à 13:00
Citation Envoyé par Molos  Voir le message
C'est pas parce que Nokia à laisser tomber l'OS et qu'il ne devrait sortir un téléphone compatible que dans très peux de pays et surtout pas dans ceux qui ont un parc important (genre USA/CANADA/Europe/Japon) ?

Il y a de ça aussi mais MeeGo ne se résume pas à Nokia et Intel. Il y a d'autres gros acteurs comme Acer, Asus, le consortium Genivi (pour les OS embarqués dans les véhicules), etc. Les deux premiers ont même déjà sorti des appareils sous MeeGo.
Avatar de iker06 iker06 - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 28/09/2011 à 9:17
La non publication du code source d'Android 3 et 3.1 ne laisserait aucun doute sur l'OS. « Android 3, à l'exception de sa partie Linux, est un logiciel non-libre, purement et simplement ».

Google a lui meme dit que c'est pour pallier au probleme de fragmentation et surtout qu'il ne voulait pas de Honeycomb sur les smartphones qu'il a voulu le rendre pas libre.
Avatar de SurferIX SurferIX - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 28/09/2011 à 9:23
Au même titre que Mr Stallmann explique depuis des années que le BIOS est à proscrire définitivement et que c'est la clé de l'avenir et qu'il faut rapidement mettre en place un BIOS "open source" (Microsoft est en train d'essayer de vendre le principe que pour être certifié Windows 8, il faut un "boot secure" qui empêcherait de booter sur un autre système que Windows), le problème reste tout aussi entier et inquiétant quant au système Android : il faudrait quelque chose 100% GPLv3 sinon on peut tout à fait arriver à un stade où, effectivement, quelqu'un qui sent le péril arriver (Linux Linux Linux pour les PCs) va vouloir imposer un certain type de démarrage ou d'applications sur Android.
Avatar de Ottakar Ottakar - Membre régulier https://www.developpez.com
le 29/09/2011 à 13:47
Personne n'a encore bricolé avec Replicant?
Avatar de SurferIX SurferIX - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 29/09/2011 à 14:28
Citation Envoyé par Ottakar  Voir le message
Personne n'a encore bricolé avec Replicant?

Le problème avec Replicant semble être exactement le même qu'avec celui des cartes vidéos pour PC : il y a tellement de modèles et de difficultés à développer un driver "libre", que cela a pris des années (et c'est pas encore terminé, loin de là) avant de pouvoir faire tourner quelque chose de 100 % libre et (le "et" est très important) optimisé pour la plateforme. Je ne dis pas que le projet est voué à l'échec, bien au contraire, mais sans une grande aide de la part des fabricants, il va se heurter à beaucoup de problèmes techniques (il va falloir faire du reverse engineering sur la plupart des composants).
Offres d'emploi IT
Chef projet big data - pse flotte H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Ingénieur conception en électronique de puissance H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil