Des scientifiques explorent un « mode subconscient » des téléphones portables
E-MiLi prolonge de 54 % l'autonomie des batteries

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
La durée de vie de batterie des téléphones portables pourrait être grandement optimisée par l'introduction d'un « mode subconscient » développé par le professeur Kang Shin et son doctorant Xinyu Zhang à l'université du Michigan.

Nommée E-MiLi, cette technologie opère lorsque l'appareil n'est pas en utilisation directe, mais garde sa connectivité radio pleinement active dans l'attente de toute donnée et à la recherche de connexions meilleures.
Une taxe énergétique que paient les téléphones 80 % du temps où l'appareil est supposé être en veille sur les réseaux les plus encombrés, d'après les scientifiques.

La solution consiste à plonger le téléphone dans un mode « subconscient » où sa connectivité Wi-Fi n'est active qu'au 16e de sa fréquence normale et se relance de plus belle dès que l'appareil est réveillé par des données entrantes.

Le challenge — vous l'auriez deviné — n'est pas de baisser la fréquence de la carte réseau, mais d'arriver à reconnaître un message entrant quand l'appareil marche au ralenti.

Le nouveau concept repose sur l'optimisation des en-têtes des messages que le téléphone reçoit et qui lui permettront de se reconnaître et de se relancer, de la même manière qu'un humain somnolent qui répond à l'appel de son nom même s'il est « à 90 % endormi » confie Shin à Science Daily.

D'après Kang Shin, E-MiLi (pour Energy-Minimizing Idle Listening) devrait prolonger l'autonomie des batteries jusqu'à 54 % et réaliser 44 % d'économie d'énergie sur 92 % des mobiles du marché.

E-MiLi nécessite une mise à jour du firmware des téléphones et ordinateurs avec lesquels communiquent les appareils optimisés, de sorte à ce qu'ils incrustent l'adresse de destination dans l'en-tête des messages d'une nouvelle manière plus facile à détecter.

Il reste donc à convaincre les fabricants des puces Wi-Fi d'adopter E-MiLi, et les constructeurs des smartphones d'incorporer les nouvelles puces dans leurs prochains modèles.

Les deux scientifiques présenteront plus amplement E-MiLi après demain le 21 septembre à la conférence ACM International à Las Vegas.

Source : Science Daily

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle technologie ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de GCSX_ GCSX_ - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 19/09/2011 à 11:53
Etant donné qu'il s'agit d'une mise à jour du protocole, qui est donc logiciel et non pas matériel, tous les appareils équipé d'une puce WiFi "flashable" devraient pouvoir être mis à jour sans avoir à changer la carte ou l'apareil.

Maintenant celà relève de la bonne volonté des fabriquants.
Avatar de Flaburgan Flaburgan - Modérateur https://www.developpez.com
le 19/09/2011 à 13:03
On parle des téléphones portables mais des ondes WiFi. Certes on connecte souvent son téléphone au WiFi quand on est à la maison, mais dans 90% des cas on a pas accès à un réseau WiFi quand on utilise son téléphone.
Alors une technologie de ce type oui, mais avec les réseaux mobiles, plus qu'avec le WiFi..
Offres d'emploi IT
Senior developpeur full stack H/F
Platinium Group - Provence Alpes Côte d'Azur - MONACO
Un(e) Technicien en Support Informatique (H/F)
AGENCE SUPPLAY - Midi Pyrénées - Blagnac (31700)
Développeur frontend H/F
Alaloop - Ile de France - Bidart (64210)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil