Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un utilisateur de PC sur deux est un pirate
D'après le porte-parole de l'industrie mondiale du logiciel, la France mauvais élève en Europe

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

2  0 
La Business Software Alliance (BSA) vient de publier les résultats détaillés de « la plus vaste étude jamais réalisée sur les comportements et attitudes des utilisateurs à l’égard du piratage logiciel et des droits de propriété intellectuelle ».

Les conclusions révèlent que près de la moitié des utilisateurs de mico-ordinateurs au niveau mondial, soit 47 %, se procurent des logiciels par des moyens le plus souvent ou toujours illicites, avec des chiffres encore plus élevés dans les pays émergents.

Dans ces pays, la grande majorité des utilisateurs obtiendrait fréquemment des logiciels par des moyens illicites – par exemple en achetant une seule licence d’un programme qu’ils installent ensuite sur plusieurs machines, ou en téléchargeant des programmes sur des réseaux peer-to-peer.

L’étude avance par ailleurs que, dans les marchés en développement, une majorité significative des pirates logiciels s’imagine à tort que les moyens illicites d’acquérir des logiciels sont en réalité légaux. D'autres sont aussi persuadés que la pratique est courante et qu'ils ont donc très peu de chance d’être attrapés.

Le BSA pointe la Chine du doigt. « Ces pirates logiciels réguliers sont plus nombreux parmi les utilisateurs en Chine que dans tout autre pays couvert par l’enquête ». Dans ce classement, l'Empire du Milieu est suivi par le Nigeria, le Vietnam, l’Ukraine, la Malaisie, la Thaïlande, l’Indonésie et l’Arabie Saoudite. Vient ensuite, assez curieusement, la Corée du Sud.

Le préjudice global pour l'industrie du logiciel s'élèverait à presque 60 milliards de dollars. « Il a fallu des centaines de millions de pirates informatiques pour dérober l’équivalent de 59 milliards de dollars de logiciels l’an dernier », assène Robert Holleyman, Président et Directeur Général de la BSA.

En Europe, l'organisation critique assez sévèrement la France, où « la valeur des logiciels piratés dépasse les 1,9 milliard d’euros (2010), un chiffre notable si l’on prend en compte que sur la zone Europe, cette valeur commerciale grimpe à 10 milliards d’euros », commente un porte parole de l'organisation.

L'étude remarque par ailleurs un paradoxe : plus les droits de propriété intellectuelle reçoivent de soutien, plus le taux de piratage est élevé.

C’est notamment le cas en France« ce soutien est largement partagé par la population, mais où le taux de piratage important (39 %) fait du pays la première nation d’Europe occidentale en matière de fraude informatique ».

A noter, d'après la BSA, que dans les entreprises du monde entier, les décideurs affichent des comportements et des opinions semblables à ceux des autres utilisateurs.

Au delà des conclusions et commentaires officiels sur lesquels chacun se fera une opinion, ce rapport soufre cependant d'une faiblesse. Il n'a étudié que 15.000 utilisateurs dans 32 pays (« soit entre 400 à 500 entretiens en ligne ou de visu dans chacun de ces pays », se justifie la BSA).

Pour mémoire, la BSA est le porte-parole de l’industrie mondiale du logiciel et des constructeurs auprès des pouvoirs publics et sur le marché international.

Télécharger l'étude complète (en anglais)

Source : BSA

Et vous ?

Que pensez-vous des conclusions et commentaires du BSA : justifiés et cohérents, ou partisans et tronqués ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Firwen
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/09/2011 à 17:02
Le préjudice global pour l'industrie du logiciel s'élèverait à presque 60 milliards de dollars
ça me fera toujours rire ce genre de chiffres fumeux made in Vivendi.
C'est calculé comment : (nb de logiciels piratés) x (prix des licence) ?.

ça ne leur vient pas à l'idée qu'un gamin qui pirate Sony Vegas pour faire une AMV sur Youtube l'aurait de toute façon pas acheté parce qu'il peut pas ?

ça génère un manque à gagner oui certes, mais pas une perte ou un préjudice aussi important que ces chiffres sorti tout droit des grosses têtes de l'HADOPI.
29  6 
Avatar de Neko
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/09/2011 à 17:35
Citation Envoyé par PatteDePoule Voir le message
Et on calcul de la même manière que les maisons de disque calculent leurs pertes.

Si tu as piraté un logiciel, c'est que tu l'aurais acheté.

Combien on la suite Adobe Master Collection piraté, mais l'aurait acheté s'ils n'avaient pas pu le cracker?
Et là on touche un point sensible. Adobe Master Collection est un programme professionnel, qui ne sera d'aucune utilité à Mr tout le monde ou son gamin. S'il ne l'avait pas cracké, il ne l'aurait pas acheté.
Mais peut-être qu'il se serait un peu bougé pour essayer de trouver autre qui lui correspondrait que ce soit son prix, mais aussi l'utilisation.

Le piratage de logiciel ne "touche" pas réellement les sociétés qui vendent des softs hors de prix. Mais ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de manque à gagner. Cette personne aurait peut-être pris un autre logiciel moins cher.
16  0 
Avatar de forthx
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 08/09/2011 à 20:15
Mr norris lève un point intéressant : les éditeurs créent un besoin (pub, mode, ...) et le commun des mortel se donne le devoir de répondre a l'appel de toute les manières possibles (si possible des plus simples) dont le piratage. si on repqrt sur le logiciel de retouche photos, paint/koulorPaint ou gimp répond aux besoins de la plupart des utilisateurs non pro. mais ça demande de se renseigner, on trouve pas les tuto dans les revue de super marché, ...

Alors que photoshop ... (cette histoire est une pure fiction)

Je suis sur que si je demande a mon voisin Gérard son fils kevin me donne le cd dans l'heure et m’apprend a m'en servir (enfin 2 ou 3% des fonctionnalités, mais ça suffi pour arranger les photos des premiers pas de ma fille) pour les classer je suis un peu perdu alors Kevin me dit que microApplication fait un super soft et il a prévu c'est sur le même cd!

Par contre mon pc est très lent, mais il parai que c'est normal c'est la faute a windows vista (j'ai ça moi?) donc demain Kevin me met un seven pirate spécial qui va aller bien plus vite ! il est gentil ce garçon, je crois que je vais lui offrir une boite de chocolat après ça

A mon avis c'est le parfait exemple de la réalité de monsieur tout le monde:

-moi : j'ai une réponse claire et rapide a mon problème, je ne me questionne pas plus loin, ça me coute une boite de chocolat...)

-Gérard : il est fière de son fils Kevin, et puis il a lu dans le journal que l'informatique c’était un métier d'avenir alors il l'encourage, car son petit commerce c'est pas la joie tout les jours,...

-Kevin : il est content d'aider, il comprend pas pourquoi certain paient pour des chose qui SONT gratuite (il n'a pas conscience de ce qu'est la propriété intellectuel, et ne sais pas que le droit logiciel existe) les prix qu'il lis sur les boites au supermarché ne sont pas crédibles, il a 5€ d'argent de poche par semaine.

(et oui kevin a pas de quoi payer, par contre il est bombardé de pub a la télé et sur le net. alors comme ses amis jouent il doit se débrouiller pour faire pareil histoire de pas passer pour un nul, et puis en plus il arrive a faire des chose que ses camarades comprennent pas alors il s'en vente sur facebook. chose que sont père lui a interdit, mais sur un ordinateur c'est lui le roi).

En outre rien ne rend légitime les actes de Kevin mais essayez d’expliquer a un gamin de 10 ans qu’un livre il peu le prêter mais pas un logiciel. Et que si jean son camarade de classe copie sur lui l'exercice de rédaction du jeudi il peu légalement lui demander d’être cité et payer !

EDIT : pour la photos il y a picassa (classement et publication) et gimp (retouche, création et plus) c'est gratuit a utiliser.
15  0 
Avatar de PatteDePoule
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 08/09/2011 à 17:22
Et on calcul de la même manière que les maisons de disque calculent leurs pertes.

Si tu as piraté un logiciel, c'est que tu l'aurais acheté.

Combien on la suite Adobe Master Collection piraté, mais l'aurait acheté s'ils n'avaient pas pu le cracker?
15  3 
Avatar de zeyr2mejetrem
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/09/2011 à 11:59
Citation Envoyé par MaelV Voir le message
Grâce à internet la culture est à la portée de tous. On devient plus intelligent.
Tu ne connais pas la signification d'un concept, pas de problème, Google est ton ami. La simplicité c'est cool parfois.
Je ne suis pas totalement d'accord.
Autant je ne nie pas qu'Internet est une source d'information fantastique, autant parfois je m'inquiète de la place qu'il prend par rapport à la réflexion ou l'apprentissage.

Je rencontre de plus en plus fréquemment des gens qui ne sont pas capables d'avoir une réflexion structurée ou, pire, une opinion sans avoir recours à Internet et notamment à Google.

De plus il semblerait, d'après plusieurs études, que l'utilisation massive des moteurs de recherche ait tendance à avoir un impact négatif sur la mémoire.

Et je n'ai pas parlé de la quantité d'intox ou de prosélytisme sur Internet ...
9  0 
Avatar de Guilp
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/09/2011 à 10:08
Une des principales raisons de ce gros chiffre de piratage mondial :

Un constat : Dans les trois quarts des pays du monde, des étalages de CD/DVD de musique/logiciels/films inondent les trottoirs des villes. Par exemple en Amérique Latine, il n'y a personne, je dis bien personne qui n'achète un logiciel légalement. Tout le monde achète ses CD en tout genre dans la rue, dans toutes les villes et villages du continent (c'est énorme, hein), pour un prix fixe au CD (peu importe le logiciel. Par exemple, c'est environ 1€ le CD/DVD acheté dans la rue).

Une problématique : les logiciels, commerce presque dématérialisé et mondial, sont au même prix, plus ou moins, partout dans le monde (surtout ceux qui se vendent par internet. Je veux dire que un même logiciel est plus ou moins au même prix dans tous les pays où il se vend). Dans un pays où le salaire moyen est dix-fois moindre qu'un salaire français, ou des USA, comment peuvent-ils faire pour se payer les même logiciels? Est-ce que cela veut dire qu'ils ne peuvent pas ou ne doivent pas utiliser les mêmes logiciels que nous (qui pourrions nous les acheter, mettons), que c'est hors de leur portée, point? Ou est-ce que cela veut dire que le marché est complètement inadapté aux différents clients à travers le monde?
9  1 
Avatar de grafikm_fr
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/09/2011 à 18:13
Citation Envoyé par Chuck_Norris Voir le message
Combien l'aurait réellement acheté si son prix n'était pas scandaleux ?
Faire un logiciel, ça coûte cher. Genre tu sais, il y a au moins ces trucs légèrement branleurs qu'on appelle les "développeurs" à payer , sans compter les frais annexes (genre location des bureaux pour abriter les trucs qui précèdent, la pub, etc.)

Or, un logiciel hautement spécialisé vise par définition un marché bien plus restreint. Ce qui fait que pour au moins espérer récupérer tes coûts (et accessoirement faire un peu de profit), tu dois diviser ces coûts par un nombre de copies bien plus restreint. Ce qui explique les prix élevés d'un logiciel spécialisé (et pas seulement des logiciels, regarde les prix des ouvrages spécialisés par exemple).
13  6 
Avatar de zeyr2mejetrem
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/09/2011 à 17:06
Citation Envoyé par GanYoshi Voir le message
Merci, mais l'agressivité de ton propos me fait penser que tu jalouse mon état de bonne conscience, ainsi que les avantages économiques de mon attitudes.

J'espère qu'il y a assez de poires comme toi pour ne pas que ça arrive !
Mon cher ami, ne vois pas dans mon propos de l'agressivité.
L'agressivité est la réponse des imbéciles à ce qu'il ne peuvent pas appréhender.
Mon sentiment est plus proche de l'exaspération mélé d'une pointe de pitié


Bon sans plaisanter et pour casser ton espoir de retour de bâton, je ne travail que sur des applications de système d'information, tous ces trucs internes fait sur mesure.
Je subodore une inexpérience dans la mesure où tu a l'air de penser que tu ne travaillera que sur des applications de SI dans ta carrière et que tu risques bien des désillusions surtout vu l'évolution de ces dernières années.

De plus permets moi d'espérer ne jamais passer derrière toi pour maintenir tes "trucs internes fait sur mesure" car vu ton état d'esprit je pense que ceux qui le feront se tireront des balles. Mais après tout, si on suit ton raisonnement, ce n'est pas ton problème
8  1 
Avatar de Firwen
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/09/2011 à 18:22
Merci de recentrer le débat et c'est en effet la question à cerner : Qu'est ce qui pousserait la personne à acheter plutôt que copier ?
Merci de faire autre chose que de brasser du vent

Il y a plusieurs voies à travailler :
- Fournir un système de téléchargement, d'installation et de maj simple, rapide contrairement aux boards warez louches infectées ( Stores, Package system, ... )
- Adapter les offres aux usages : locations d'un jour, d'un mois, achat définitif.
- Fournir un service en ligne qui justifie l'achat ( effet Cloud, WoW, .. )
- "Vendre" le travail des développeur en intégrant l'utilisateur au développement.
- Adapter les tarifs et les offres des logiciels à toute les classes sociales et au niveau de vie des gens.
- Fournir un service tiers, un support, ou une mini e-formation.
- Créer une communauté d'utilisateur officiels et privilégiés en maintenant des liens étroits avec elle.
- Passer en logiciel Libre et en développement communautaire tout ce qui peut l'être ( réduction des couts...)
- Valoriser l'action légal par des produits tiers "réels". ( goodies, visites, livres, ...).

Ou alors il y a une autre solution : agiter frénétiquement la baguette répressive sans rien changer aux problèmes des consommateurs en espérant effrayer quelques badauds : ce qu'on fait depuis 10 ans en fait.....DRM, DADVSI, HADOPI, LOPSI, ACTA, ....

Car de toute manière, que ça vous plaise ou non, un ordinateur est la parfaite machine à copier...
Chaque clic sur un pc entraîne une dizaine de lecture, copie, ré-écriture....
Penser pouvoir interdire le piratage ( donc la copie ) dans le monde informatique, c'est souffler sur un moulin à vent....
Mais il y aura toujours quelques illuminés mussoliniens pour penser qu'en tapant sur les choses, on regle tous les problèmes
7  0 
Avatar de zeyr2mejetrem
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/09/2011 à 9:56
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message

Moi, je n'ai personne autour de moi qui utilise Linux. C'est Windows ou parfois du Apple. Avant Seven, j'en connaissais quelques uns qui avait Linux en dual boot de XP, mais depuis l'arrivée de Seven, j'ai l'impression que Linux a été remisé au placard.
Il est vrai que mon troupeau de padawan n'est peut être pas significatif de l'ensemble de la jeunesse francaise.
Parallèlement à cela je suis assez d'accord avec toi sur le fait que Windows 7 a détourné beaucoup de personnes de Linux. (C'est de la faute de Microsoft, c'est vrai quoi, si ils se mettent à sortir des OS corrects c'est de la concurrence déloyale )

EDIT: Par significatif, je voulais dire représentatif. Excusez moi, il est Vendredi et c'est dur
7  1