Google abandonne "Maps API For Flash"
Et neuf autres outils dans un "grand nettoyage d'automne"

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Plusieurs produits de Google viennent de faire les frais de la nouvelle stratégie de Lary Page visant à simplifier et rationaliser les activités de l'entreprise.

Après l’abandon de Google App Inventors, de l'API Google Translate et de 17 autres API (dans le cadre cette fois là d'un « nettoyage de printemps »), après la fermeture des Google Labs et la fin des mises à jour de la barre d'outils pour Firefox après un long partenariat avec Mozilla, la société vient d’annoncer aujourd'hui l’abandon de Maps API For Flash et de neuf autres produits.

Maps API For Flash permettait aux développeurs ActionScript d’ajouter les fonctionnalités de son service de géolocalisation Google Maps dans leurs applications Flash. Le support de l’API sera, à présent, limité à un nombre infime d’utilisateurs.

Les développeurs Flash pourront néanmoins se tourner vers l’API JavaScript Maps API v3 qui offre plusieurs fonctionnalités supplémentaires par rapport à Maps API For Flash, comme le support complet des navigateurs mobiles, Places Search, Street View, etc.

« Le nettoyage d'automne de Google » va également entrainer la fermeture d’Aardvark, startup acquise en 2010 dont le cœur de métier était la recherche sociale. Ses technologies auraient néanmoins permis de lancer Google+.

D’autres produits abandonnés seront intégrés dans des projets importants. C'est le cas de la solution de sécurité Web Google Security, dont la fonctionnalité de navigation sécurisée avait été intégrée à Chrome. Ou encore l’outil Fast Flip pour la lecture sur les appareils mobiles avec Android.

Parmi les autres produits concernés, Google Desktop ne sera plus supporté à partir du 14 septembre ainsi que toutes les API associées. La solution pour étiqueter les images sur le Web, Google Image Labeler, l’outil Google Notebook (qui permet de combiner les URL coupées à partir du Web) et Google Pack seront tout simplement fermés.

Les équipes responsables de ces outils devraient être réaffectées à d’autres projets internes.

Source : Google

Et vous ?

Utilisez-vous ces produits ? Que pensez-vous l’abandon de ceux-ci ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MonsieurSmith MonsieurSmith - Membre habitué https://www.developpez.com
le 05/09/2011 à 13:55
Utiliser en milieu de production une application Google sans s'être renseigné sur son "espérance de vie" (signifiée quelque part par Google elle-même, me semble-t-il) est une grave erreur...
Avatar de Freem Freem - Membre émérite https://www.developpez.com
le 05/09/2011 à 14:07
Les sources de ces API ne sont pas ouvertes? Si oui, alors, non, demain ce ne sera pas fini les appli du gars. Faut juste qu'il les maintienne lui même.
Si elles sont fermées, hé bien, c'est la loi du commerce, je suis prêt à parier que c'est écrit dans les CGU que le support peut s'arrêter du jour au lendemain, donc l'utilisateur était prévenu.
Avatar de kdmbella kdmbella - Expert éminent https://www.developpez.com
le 05/09/2011 à 14:12
ça devient un peu dangereux de bosser avec les outils de Google vu qu'il décide d'arrêter le support sans préavis. faudrait peut-être qu'il commence à publier les RoadMap de leur projets afin qu'on sache à l'avance à quoi s'en tenir!
Avatar de stailer stailer - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 05/09/2011 à 14:52
Utiliser en milieu de production une application Google sans s'être renseigné sur son "espérance de vie" (signifiée quelque part par Google elle-même, me semble-t-il) est une grave erreur...

On est d'accord, en fait j'ai lu un peu vite cette phrase :

Le support de l’API sera, à présent, limité à un nombre infime d’utilisateurs.



Du coup j'ai compris (mais mal ) que du jour au lendemain le nombre de connexions sur son appli utilisant cette API allez devenir infime.

Autant pour moi.
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 05/09/2011 à 14:56
Citation Envoyé par kdmbella  Voir le message
ça devient un peu dangereux de bosser avec les outils de Google vu qu'il décide d'arrêter le support sans préavis. faudrait peut-être qu'il commence à publier les RoadMap de leur projets afin qu'on sache à l'avance à quoi s'en tenir!

C'est pas que ça devient dangereux, ça l'a toujours été. Google n'a jamais apporté de garantie sur la pérennité la plupart des services qu'il ferme actuellement (parfois au statut béta d'ailleurs).

Une société qui ne prend pas en compte la pérennité de outils qu'elle utilise, va dans un mur.
Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 05/09/2011 à 17:50
Il n'y a que l'open-source qui garantisse une bonne viabilité et surtout proportionnel à son utilisation.

Si une société fait faillite (On a vu même les plus grosses tomber très vite (plus rarement toutefois) ou plus simplement arrêter le développement d'une application (On l'a vu souvent même pour celles très populaires dans la mesure ou elle ne sont plus rentable) il n'y a plus de plus moyen de faire évoluer les produits qui sont basés dessus.

Inversement un produit open-source fédère toujours autours de lui une communauté de passionné près à tout pour faire évoluer le produit (parfois plus lentement) et la taille de cette communauté est toujours proportionnel a l'utilisation qui en est faite.
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 06/09/2011 à 0:04
Citation Envoyé par abriotde  Voir le message
Il n'y a que l'open-source qui garantisse une bonne viabilité et surtout proportionnel à son utilisation.

Si une société fait faillite (On a vu même les plus grosses tomber très vite (plus rarement toutefois) ou plus simplement arrêter le développement d'une application (On l'a vu souvent même pour celles très populaires dans la mesure ou elle ne sont plus rentable) il n'y a plus de plus moyen de faire évoluer les produits qui sont basés dessus.

Inversement un produit open-source fédère toujours autours de lui une communauté de passionné près à tout pour faire évoluer le produit (parfois plus lentement) et la taille de cette communauté est toujours proportionnel a l'utilisation qui en est faite.

L'open-source est un point à prendre en considération, mais ce n'est certainement pas le seul.

Peu de sociétés ont les moyens et/ou les compétences pour prendre le relai d'un projet open-source si la communauté des contributeurs venait à se réduire, si des sociétés importantes qui le supportent se retirent ou si le propriétaire décide de changer de licence.
Pour des projets comme Linux, Apache ou Mozilla le risque est nul, mais pour d'autres iles est réel.

Une grosse société avec des reins solides et qui offre un contrat de support longue durée est parfois plus sûr, même si c'est plus cher et éventuellement contraignant.
Avatar de Théocrite Théocrite - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 06/09/2011 à 9:21
C'est aussi là l'avantage des gros projets open source / libres portés par des sociétés qui vendent aussi du support pour les entreprises, mais Sun Microsystem a prouvé que le jour où ça tombe, c'est pas forcément beau non plus...

C'est vrai qu'on ne pourrait qu'être satisfait si Google venait à ouvrir un peu plus certain de ses codes, je pense qu'ils nous ont maintenant habitué à la fiabilité et la réactivité de leurs serveurs, et la dépendance aux services est donc assurée... Idéalement ils pourraient ouvrir tout ce qui ne dépends pas de la recherche en ligne.
Avatar de Freem Freem - Membre émérite https://www.developpez.com
le 06/09/2011 à 14:04
Citation Envoyé par Théocrite  Voir le message
C'est aussi là l'avantage des gros projets open source / libres portés par des sociétés qui vendent aussi du support pour les entreprises, mais Sun Microsystem a prouvé que le jour où ça tombe, c'est pas forcément beau non plus...

C'est vrai qu'on ne pourrait qu'être satisfait si Google venait à ouvrir un peu plus certain de ses codes, je pense qu'ils nous ont maintenant habitué à la fiabilité et la réactivité de leurs serveurs, et la dépendance aux services est donc assurée... Idéalement ils pourraient ouvrir tout ce qui ne dépends pas de la recherche en ligne.

Justement, j'ai entendu dire que Sun a ouvert nombre d'outils en espérant que l'open source lui redonne un souffle. Après, c'est un souvenir vague, il se peut qu'il soit erroné.

Au sujet de l'open source casse gueule... bah, je suis un peu d'accord, une petite boîte n'as pas forcément les reins pour la maintenir.
En revanche, ça permet de rester a flot plus longtemps, et même potentiellement de dev une interface entre le projet open source utilisé et un remplaçant, d'autant que très régulièrement, les projets open source respectent les standards (quand ils existent) ce qui les rends aisément adaptables avec d'autres projets (souvent, eux aussi open sources, certaines entreprises privées ressentant sûrement un grand malaise a faire un truc respectant les standards)
Avatar de Théocrite Théocrite - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 06/09/2011 à 14:09
Citation Envoyé par Freem  Voir le message
certaines entreprises privées ressentant sûrement un grand malaise a faire un truc respectant les standards

Qui dit standard dit possibilité de développer des compléments sans passer par la boite d'origine, ou, par défaut, par des experts formés lors de sessions de formation couteuses...
Avatar de A. Barbier-Accary A. Barbier-Accary - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 23/12/2011 à 11:24
Sur http://openscales.org/ vous trouverez une API Flash pour desktop et mobile (via AIR) open source LGPL.

La v2 sort le 23 ou 24 décembre 2011 !

Et si Google veut bien nous y autoriser, nous pourrons rétablir le support des fonds de plan GoogleMaps...

Aurélien.
Offres d'emploi IT
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil