Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La FFT confirme : les « Net-Goinfres » devront payer

Le , par kolodz

0PARTAGES

12  0 
Mise à jour du 23/08/11

Après Numericable, Free et Bouygues Telecom, c'est au tour de France Telecom (Orange) et de SFR de réagir à la polémique autour de la fin évoquée de l'internet fixe illimité en France (lire ci-avant).

Le service presse du FAI historique vient de s'exprimer sur les réseaux sociaux de manière très succinte : « la fin de l'Internet fixe illimité n'est pas à l'ordre du jour chez Orange France ».

Pas un mot en revanche sur la segmentation des abonnements (différents prix en fonction des débits). Une idée que SFR ne se cache pas d'étudier depuis plusieurs mois.

SFR qui, de son côté, a également fait savoir que le plafonnement de la consommation de ses abonnés n'étaient pas à l'ordre du jour (« pas de projet en ce sens, chez SFR », déclare le FAI sur le Twitter du groupe).

Mais là encore, il n'est question que du plafonnement et pas de la segmentation des offres.

Reste que sur cette question des « Net-Goinfres » (sic), la Fédération Française des Telecoms avait persisté et signé hier dans plusieurs médias. « Les consommateurs qui monopolisent une grande partie de la bande passante [et qui] dégradent la qualité d'accès » devront payer plus que les autres à l'avenir, expliquait en substance Yves Le Moël, son Directeur Général.

Après que ses trois principaux membres (France Telecom, SFR et Bouygues) aient démenti ce projet, on peut se demander qui croire (du Directeur Général) de la FFT ou (des comptes Twitters) des FAI.

La prochaine réunion de la FFT risque en tout cas d'être animée.

Et la question de la segmentation demeure entière pour les utilisateurs.

Source : Orange, SFR

Et vous ?

Qui êtes-vous plus enclin(e) à croire ?
D'après vous, le silence de SFR et de Orange sur la segmentation est-il le signe que ce projet est déjà dans leurs tuyaux ?

MAJ de Gordon Fowler

Pour la FFT, les « Net-Goinfres » qui dégradent la qualité d'accès à Internet doivent payer
Free et Bouyges Telecom sur la ligne de Numericable

Mise à jour du 22/08/2011

La Fédération Françaises des Telecoms (FFT) persiste et signe. Les abonnements à l'Internet fixe tels que nous les connaissons sont amenés à disparaître.

Le Directeur Général de la FFT, Yves Le Moël, tente ce matin de calmer le jeu dans les colonnes de la presse grand public. Mais que l'on ne s'y trompe pas, son discours est en fait tout sauf une marche arrière.

Pour justifier des abonnements différents en fonction des débits et des quantités de données consommées, il assure avec force que ces changements n'affecteront que 5 à 10 % des clients. En résumé, tout ce projet ferait beaucoup de bruit pour rien.

A voir. Car pour la FFT, l'avenir est claire : les "gros utilisateurs" d'internet doivent payer plus que « l'Internaute ordinaire » (sic) puisqu'ils consomment plus. Un argument économique que les associations de consommateurs qualifient de « infondé ».

Qui sont ces gros consommateurs pour Yves Le Moël ? Les pirates, bien sûr... mais pas que.

Les « Net-Goinfres" (sic) sont ces « consommateurs qui monopolisent une grande partie de la bande passante [et qui] dégradent la qualité d’accès à Internet ». Une pensée qu'il précise. « Ce sont ces 5% à 10% de consommateurs qui utilisent 80% de la bande passante, car ils passent leur temps à télécharger des films, font de la vidéo en permanence, passent la journée sur Facebook avec de la vidéo, sur YouTube, sur Dailymotion ».

Pas un mot en revanche sur les travailleurs free-lance, les développeurs et toutes les professions (a priori honnêtes et sérieuses) qui font un usage intensif, légal et légitime du téléchargement et d'internet. Et qui forment également une bonne partie de ces 10 % d'utilisateurs.

Ces projets semblent en tout agacer le gouvernement. Eric Besson, Ministre de l'Industrie, est ainsi sorti de sa réserve ce dimanche. « Le gouvernement n'envisage aucune restriction de l'accès à Internet et travaille bien au contraire au développement du très haut débit fixe et mobile sur l'ensemble du territoire et pour l'ensemble des Français », a-t-il déclaré par communiqué.

Mais, la distinction entre "limitation" (couper la connexion à partir d'une quantité de données téléchargées) et "segmentation" (prix plus élevés pour des débits plus importants) n'est pas clairement évoquée dans les propos du Ministre. Les FAI pourraient donc continuer à exploiter cette confusion, qu'ils ont eux-mêmes créée.

Les principaux membres de la FFT sont France Telecom, SFR et Bouygues Telecom. Si SFR milite ouvertement de son côté depuis des mois pour une "diversification" des abonnements, Bouyges a tenu, comme Numericable la veille, à se démarquer.

« Nous tenons à rassurer l’ensemble de nos clients. Il n’a jamais été dans les projets de Bouygues Telecom de limiter l’accès à l’internet fixe à travers nos offres Bbox. Nous sommes attachés à offrir à tous la même expérience de l’internet, sans contrainte particulière. Le déploiement du Très Haut Débit, dont profitent déjà nos clients Bbox Fibre, nous permet d’être confiants sur la pérennité de ce modèle déclare » Olivier Roussat, Directeur général de Bouygues Telecom.

Iliad (maison mère de Free) semble être sur la même ligne que Bouyges Telecom et Numericable. C'est en tout cas ce qu'affirmait BFM TV ce week-end.

On attend cependant une réaction officielle du FAI.

Ainsi que celle d'acteurs comme Google dont le Business Model repose grandement sur le 100 % connecté.

Sources :

Le Parisien
Le Figaro
Communiqué de Eric Besson cité par L'Express
Communiqué de Bouygues
BFM TV

MaJ de Gordon Fowler

Vers la fin des abonnements Internet fixe illimités ?
France Telecom nie et parle de "segmentation", Numericable affirme être totalement étranger aux projets des autres FAI

Article co-écrit avec Gordon Fowler

Les offres d'internet mobile sont proposées avec de nombreuses restrictions et limitations d'utilisation. En cause, la gestion du trafic et les coûts engendrés pour les opérateurs par des connexions nomades sans fil.

Actuellement limitées à la consommation mobile, ces restrictions pourraient bien s'étendre à l'internet fixe.

Le site spécialisé Owni, lui-même repris par Le Figaro, Le Parisien et d'autres médias grand publics, a en effet mis la main sur un document de la Fédération Française des Telecoms (FFT).

Un tableau qui risque de créer une polémique importante :



Un document que Owni complète notamment avec quelques citations des personnes concernées par l'élaboration du projet :

Chez Orange, si on ne cache pas la mise en place de cette nouvelle stratégie, on concède également que la pilule sera difficile à avaler pour les consommateurs. “Pour le fixe, c’est plus délicat car il ne s’agit pas d’une phase de nouvel équipement, comme pour les smartphones dans le mobile”, explique le porte-parole du groupe Jean-Marie Culpin. “Mais oui, il y a certains forfaits sur lesquels on risque de mettre des seuils”.

Et d’ajouter: “s’ils ne concernent qu’ 1% des gens qui downloadent des films toute la journée, alors c’est envisageable. C’est inacceptable si cela impacte davantage de clients”.
Bien que la logique d'une limitation ne soit pas aberrante en soit, il semble difficile d'accepter une argumentation fondée sur l'hypothèse qu'une forte consommation est automatiquement signe d'acte illégal.

Autre attaque contre l'internet fixe tel que nous le connaissons aujourd'hui, un site du quotidien Libération revient sur un autre rapport, celui sur la neutralité du net.

Un rapport vivement critiqué et décortiqué par Benjamin Bayart, président de FDN (French Data Network, association de loi 1901 qui a pour but la promotion, l’utilisation et le développement des réseaux Internet et Usenet). sur ce même site.

Face au tollé que risque de provoquer la fin des forfaits illimités pour l'Internet fixe, France Telecom, un des principaux membres de la FFT (avec SFR et Bouygues), a rapidement réagi.

Au risque d'ajouter de l'huile sur le feu.

« Il n'y a pas de notion de bridage dans la réflexion en cours », assure un porte-parole du FAI à l'AFP. « Il y a une réflexion sur la segmentation des offres, pas du tout sur une limitation ».

Autrement dit, les trois grands FAI penseraient en fait à faire payer plus chers les connexions "de meilleures qualités" (à plus haut-débit), et pas à brider les volumes de données utilisées.

Ce qui reviendra au même pour le client : une augmentation du prix moyen des forfaits.

Free et sa maison mère Iliad, qui eux ne font pas partie de la FFT, n'ont pas encore fait savoir leur position par rapport à ce projet.

Ce qui n'est pas le cas de Numéricable. La société a immédiatement tenu, en plein week-end, à faire connaitre sa différence : « Numericable n’est plus membre de la FFT depuis plusieurs mois [et] n’est en rien associé aux réflexions en cours concernant la limitation des usages de l’internet fixe ».

Reste à savoir ce que ces deux acteurs pensent non pas de la "limitation" des forfaits (coupure au dela d'un seuil de données téléchargées) mais de la "segmentation", qui elle est donc officiellement à l'étude chez leurs concurrents.

Et vous ?

Quelle serait votre réaction si dans l'année à venir les nouveau forfait internet fixe sont limités ?
Va-t-on vers une sélection des contenus diffusible sur le réseau ?
Que pensez-vous de la "segmentation" des forfaits et des arguments de la FFT ?
Pensez vous que la gestion du réseau va dans une bonne ou une mauvaise direction ?

Sources :

Owni
Le Figaro

Libération :
Analyse de Benjamin Bayart, président de FDN
Rapport sur la neutralité du net

Dépêche AFP (reprise par 20 Minutes)

Information complémentaire :

Article Wikipédia sur La Fédération Française des Télécoms

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de cladsam
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 22/08/2011 à 12:06
Citation Envoyé par zaventem Voir le message
Moi qui vis dans un pays où jusque il y a peu les forfaits illimités étaient vraiment l'exception, je peux vous rassurer: pour peu que l'ISP soit un peu censé sur les limites qu'il impose, vous ne verrez rien passer.

Je me rappelle d'un échange il y a deux ou trois ans avec un ISP alternatifs qui tentait d'offrir de l'illimité. Les chiffres ne seraient sans doute plus tout à fait les même maintenant mais les proportions ne devraient pas avoir changées tant que cela.

-85% des clients utilisaient moins de 10 Go/mois
-98% moins de 100Go
-1% plus de 1To par mois

La question s'est donc naturellement posée: laisser la qualité se dégrader pour tous, augmenter sensiblement les prix ou mettre en place une limite qui ne gênait que ceux qui avaient une conception étrange du concept de "bon père de famille" en ce qui concerne un accès à internet destiné aux non-professionnels.

Je crois que ton raisonnement n'est pas bon.
Tout d'abord, à chaque fois que l'on se fait avoir par un argument commercial qui justifie d'enlever des choses aux méchants gros consommateurs pour le bien des autres, on a rien compris d'une part au fait que s'il se cache autre chose derrière il est trop tard pour faire machine arrière.
On a rien compris non plus au fait qu'il n'y a pas le bon pere de famille à la consommation modeste d'un coté versus le glouton internet de l'autre mais des consommateurs d'un coté et de grosses sociétés de l'autre qui cherchent un moyen vieu comme le monde d'enfoncer ... disons le clou ... un peu plus et le moyen le meilleur, le plus simple le mieux rodé pour cela c'est ... diviser pour mieux reigner.
Ca marche depuis des centaines d'années pourquoi changer maintenant ?

Donc on a qu'à lancer l'idée que certains vilans font gonfler la facture de certains gentils et hop tout ira mieux les gars vont se déchirer sur des forums et la pillule passera mieux.

Ensuite s'agissant de ton pays, ils sont nombreux à pleurer depuis des années pour qu'il y ait enfin des forfaits comme ceux que l'on a en France et la différence ils la sentent bien passer. Tu peux me répondre que j'ignore de quoi je parle mais ma compagne est Bruxelloise, je passe tous mes weekends en Belgique ou se trouve également une bonne partie de ma famille. Donc je sais comment ca marche la bas aussi ...

Ensuite s'agissant des statistiques sur les débits, tu te trompes en disant qu'elles n'ont pas tant changé que cela car, à l'air de la dématérialisation, les débits ne font qu'augmenter mais surtout, il faut voir plus loin que le bout de son nez ... on parle aujourd'hui de nouvelles conditions pour demain. Le demain ou tout sera connecté : visio conf en 3D, le frigo relié au supermarché les tablettes, les consoles portables, le smartphone en WIFI.
Les débits ne vont faire qu'agmenter et ce n'est pas anodin une limitation choisie maintenant... d'ailleurs si cette limitation était anodine, pourquoi la pratiquer ?

Et puis si elle n'etait destinée à limiter qu'1% des utilisateurs (qu'on qualifiera au passage de web gloutons pour bien les faire pointer du doigt par les autres qui essayeront au maximum de ne pas s'y identifier grace au choix stratégique de ce terme péjoratif), pourquoi la pratiquer ?

En effet, si 1% SEULEMENT des utilisateurs faisaient monter à 4000 tours/minutes le moteur de leur connexion 20mo ca ne saturerait pas les réseaux pour cela c'est donc que l'argument des 1% touchés n'est pas crédible !!!

Pour finir, il est soulevé sur un autre site un point important et négligé ici : outre la limitation des quantités de données, c'est aussi la notion de segmentation que cherchent ici à introduire les FAI. C'est à dire par exemple autoriser en illlimité le surf mais pas la VoIP ce qui va totalement détruire l'internet tel qu'on le connait....

Alors on peut se déchirer entre nous comme de bons moutons (on fait ca très bien) ou alors pour une fois ... ne pas laisser passer ?
19  2 
Avatar de GCSX_
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/08/2011 à 13:54
Citation Envoyé par Freem Voir le message
Et puis, comme dis à plusieurs reprises, les coûts d'installation ont été largement amortis depuis longtemps. Pourquoi augmenter les limitations?
Derrière ça, pour le fait que c'est plus cher ailleurs, sachez que le malheur des autres ne fait pas mon bonheur. En plus, il est illégal de vendre à perte en France, et vue la pub qu'ils arrivent à payer, c'est qu'ils sont loin de perdre de l'argent.
Ce qui est le plus chocant, c'est que d'un côté ils nous disent que le réseau est (soit-disant) saturé, et que de l'autre côté ils continuent à vendre des abonnements! Si c'est plein eh ben c'est plein! C'est une honte de continuer à vendre au détriment des clients éxistants. S'ils veulent continuer à vendre, ce qu'ils doivent faire ce n'est pas brider! Ils doivent améliorer leur réseau pour supporter la charge!

Vous imaginez si les services de voirie imposaient une limite au nombre de kilomètres par mois en voiture au lieu d'entretenir les routes?
15  0 
Avatar de benwit
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 21/08/2011 à 18:04
S'ils venaient à mettre en place de telles offres, il faudrait surtout leur interdire le terme d'illimité comme ils le font abusivement avec les forfaits mobiles.

Qu'il y ait des forfaits limités, c'est une chose. Tromper le consommateur, cela en est une autre.
13  0 
Avatar de cladsam
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 22/08/2011 à 9:00
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
Et si cette nouvelle tarification s'accompagne d'une baisse des prix pour 80% des utilisateurs "normaux" et peu consommant, qui se contentent d'à peine 500 Mo par mois? Ce serait bien la première fois que l'ensemble de la communauté se lèverait comme un seul homme pour dire "pas question, on veut payer plus cher" !
C'est effectivement sidérant... de lire toutes ces réactions sidérées !
Par quel miracle, à votre avis, le prix de l'accès internet en France pourrait-il rester de l'ordre de 34€ par mois, contre 50 en Allemagne ou, pour ceux qui ne jurent que par les USA, environ 100$ chez eux ? Ce sont les tarifs donnés hier soir aux infos mais j'ai de la famille au Canada et je confirme les 100$ : on n'en est pas loin.
Soit ça veut dire que dans tous les autres pays d'Europe ou occidentaux, ils s'en mettent plein les fouilles depuis 20 ans, soit ça veut dire que chez nous le prix est maintenu volontairement très bas par un gouvernement populiste (et ne me dites pas que vous croyez que les prix sont fixés librement... Ca fait 20 ans aussi que FT doit "demander la permission" à chaque nouvelle offre tarifaire ou nouvelle gamme de produits) ?
Et enfin, à quoi bon un internet illimité pour tous, si je n'ai besoin (sans téléchargement de films ou de musiques) que d'à peine 500 Mo par mois ?
C'est toujours bien de se battre pour des principes...

C'est assez curieux comme réaction ... tu nous dis d'un côté qu'une limitation serait bénéfique parce qu'elle permettrait de faire baisser les prix afin de nous éviter d'être comme aux US c'est à dire avec des forfait à +/- 60€ un peu comme si c'est l'illimité qui faisait que les prix dans ces pays sont chers.
Justement pas puisque, ayant de la famille aux USA tu n'es pas sans savoir que la bas ils payent plus cher mais qu'ils sont limités ...
Alors non ca n'a rien à voir avec le fait d'etre populistes en FRance si l'on paye moins cher. Ca a à voir avec le fait que l'on ait eu la chance d'avoir d'une côté des sociétés innovantes comme Free et de l'autre côté des consommateurs avertis qui ont suivi ces acteurs innovants à l'époque ou il ont commencé à proposer des forfait 50H gratuits, puis illimité pas cher etc.

Les consommateurs qui par leur action contre ce genre d'ententes ont fait que les gros comme FT (Orange) se sont mis au pas des plus petits comme Free parce que grace aux consommateurs intelligents ces petits prenaient toutes les parts de marche. Ca n'a rien de populiste c'est juste être avertis.

Donc maintenant que l'ont sait que ce n'est pas parce qu'on limite que certains paieront moins mais plutot parce qu'on limite que certains paieront plus pour un service moindre, on ne va pas laisser passer ca et libre à toi avec ton abonnement qui n'a aucune chance de baisser et aucune raison d'augmenter de consommer 2MO par an si tu veux.

Ensuite, on peut difficilement nous vendre d'un côté de la VOD et nous expliquer de l'autre côté qu'il n'est pas normalement d'avoir une forte consommation de bande passante à l'air des telecoms modernes.

Bah moi je telecharge pas illégalement mais je joue non stop, j'achete des versions dématérialisées de jeux video régulièrement avec 7 à 8 go sans les mises à jour, je parle avec des amis autour du monde avec casque et webcam et ca ne fait de moi ni un populiste ni un criminel ...
14  1 
Avatar de cladsam
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 22/08/2011 à 15:36
Citation Envoyé par grunk Voir le message

Mais très honnêtement à l'heure actuelle je ne vois pas comment on pourrait proposer des forfaits limités. Tout est tellement connecté ... perso sans la moindre activité illégale avec ma connexion je dépasse les 2Go de données DL par jour. Entre deezer , youtube , les mise à jour de soft , les synchro des divers appareil mobile c'est limite l'invisible.
Et bien tout simplement en faisant croire aux gens que cette limitation est pour leur bien. EN leur faisant avaler que la limitation ne concerne que des débit extrement gros, en trouvant un terme du type "Net Goinfres " pour qualifier les soit-disant rares et soit-disant méchants consommateurs que cela concerne et qui font soit-disant du tord aux autres en empechant les gentils opérateur de baisser les tarifs parce qu'il faut supporter les couts engendrés par les "Net Goinfres".

Comme ca les gens qui ne sont pas vigileants gobent ca des moutons, ils prennent au pied de la lettre les chiffres mal interprétés et avancés comme des données scientifiques, se mettent en tete qu'ils n'ont pas besoin d'un illimité.
Ne se rendent pas compte qu'il n'y aura JAMAIS de baisse des prix voire pire qu'il y en aura une artificielle et temporaire pas bien ferrer le poisson!

Ne se rendent pas compte des limitations que l'ont met au passage dans les cgv et des surcouts que cela va entrainer 6 mois plus tard lorsque l'on va passer au streaming (legal en 3D). Ne voient pas venir le fait que, pour faire croire qu'on ne les pénalises pas, on leur vend un truc du genre "la vod elle ne sera pas limitée" mais en fait la vod comprise dans l'offre pas la distribution à la demande de contenus videos par adsl.
Sous entendu vous ne serez pas limités dans vos achats de vod : justes obligés d'acheter chez nous ...

Et oui c'est tellement simple ... c'est pour ca qu'il faut réagir fort dès maintenant. En particulier, ce méfier si un opérateur vient discrètement dire : nous continueront l'illimité pour nous démarquer, nous ne sommes d'accord qu'avec le principe de segmentation (voir donc en détail comment va évoluer la position de Bouygues)...
13  0 
Avatar de DonQuiche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 05/09/2011 à 17:18
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Des coûts pas tout à fait proportionnels, ce ne sont pas des coûts identiques !
Ensuite, je ne vois pas pourquoi je dois payer plus sous prétexte que d'autres utilisent plus !
Enfin, je ne vois pas le rapport avec les domaines professionnels, là, c'est assez flous !

Je pense que vos arguments ne sont vus qu'à travers la protection de vos petites manies et avantages, et "les autres on s'en fout" ! C'est très français, cette mentalité !

Et puis, les opérateurs ne vont plus associer téléphone et Forfait et il faudra payer le prix fort pour le téléphone ! Coool !
* Ce qui coûte cher ce sont les investissements et ceux-ci sont dimensionnés par rapport aux pics d'utilisation, quand à 20h tout le monde allume sa télé via internet, va regarder un ou deux trucs sur youtube, etc. Les caricaturaux "net-goinfres" ne sont a priori pas plus responsables de ce trafic que les autres puisqu'on leur reproche en fait d'être connecté toute la journée. Tout ce qui peut directement leur être imputé c'est la consommation électrique additionnelle et elle ne pèse pas lourd. Si au final on cherchait à avoir des forfaits correspondant aux coûts individuels, ce serait 28€ pour les uns et 32€ pour les autres. Aucun problème avec ça mais ce dont on nous menace est très différent.
* Ce dont on nous menace, c'est d'infliger une loude augmentation injustifiée à certains dans le seul but de les traire davantage et non pas parce qu'ils coûtent plus cher. Je le répète : le but n'est pas de rétablir la "justice" mais d'augmenter les marges en utilisant la justice comme argument fallacieux.
* Si la bande passante est disponible en quantité, certains usages pourront faire leur apparition qui ne le pourront pas si elle est restreinte et coûteuse. En quoi est-ce flou ? Dois-je citer des exemples ? Ça revient à prédire le futur et je n'en suis pas capable. Je peux toujours citer de véritables services de VOD de qualité ou de l'intelligence artificielle distribuée mais à part ça...

Quant à ce qui est de la protection de mes "petites manies et avantages", vous réalisez que vous défendez bec et ongles le discours marketing des opérateurs qui proposent de tripler les tarifs des uns sans justification dans l'espoir d'une obole de cinquante centimes pour votre compte ? Alors qui défend le plus son nombril ici ?

Enfin, concernant le mobile, les prix vont baisser de façon significative et vous trouvez encore à vous plaindre parce que vous n'aurez pas le beurre, l'argent du beurre et le pucelage de la crémière ? Vous qui m'accusiez d'égoïsme en prétextant ce trait très français (ce dont je doute, je le crois bien partagé par tous), on m'a dit que râler sans cesse était aussi très français.
13  0 
Avatar de tchize_
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 27/08/2011 à 12:48
Citation Envoyé par Shepard Voir le message
Bonjour,

Bien que je ne sois pas d'accord sur tous les points avec Ehjoe, je pense qu'il soulève un point intéressant: le cloud est l'avenir selon toutes les firmes (Microsoft, mais également Apple et Google pour ne citer que ces trois là)

Je ne crois pas spéciallement au "full-cloud", c'est juste qu'il semble que ce soit désormais le cheval de bataille de pas mal d'entreprise,
Et elles en reviendront. En 30 ans on est passé par les étapes suivante en informatique:
Serveur centraux, on fait la queue devant le terminal
Serveur centraux, terminaux dans les bureaux
Le PC c'est l'avenir: un pc sur chaque bureau
Mini pc sur les bureaux et des serveurs partagés gérant 10 à 20 utilisateur simultané
Applications d'entreprise centralisé, avec un navigateur coté client
Gros serveur, et virtualisation en petits serveur fournissant des serveurs de petite envergure.
Et aujourd'hui: les deux possibilités suivantes qui se battent comme nouveautés sur le marché
-> tout au "cloud" et aux applications web, ce qui n'est jamais qu'une version légèrement améliorée du point précédent
-> Un serveur central avec des images "a la vmware" dédiées à chaque utilisateur. L'utilisateur se loggue, sont image est bootée sur le serveur et son ordinateur de bureau n'est plus qu'un écran sur un desktop virtuel que fait tourner un gros serveur

Finalement, tous ces trucs ne font que tourner en rond depuis 30 ans. Tous les 5 ans on ressort un vieux truc dépoussiéré pour revendre plein de matos et de logiciels
11  0 
Avatar de Marco46
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/09/2011 à 23:01
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message

Ensuite, je ne vois pas pourquoi je dois payer plus sous prétexte que d'autres utilisent plus !
Et tu fais comment pour quantifier le coût de la quantité de données téléchargée/émise ?

Si tu télécharges 1 tera depuis une site d'Hong Kong, genre MegaUpload, ça va coûter bien plus cher que si tu télécharges 10 tera depuis le client P2P d'une personne étant chez le même FAI que toi car dans le premier cas les paquets vont transiter par toute une série d'opérateurs internet différents alors que dans le 2ème cas le trafic sera limité au réseau interne de ton FAI.

Difficile dans ces conditions de vouloir donner un prix au megabit (par seconde ou en quantité).

Ca n'a tout simplement pas de sens.

On est en droit d'espérer que les dirigeants des différents FAIs voulant mettre en place ces mesures soient au courant de cette situation.

Parlons du législateur maintenant, ce sont eux qui ont créé cette situation. HADOPI a conduit à l'explosion du trafic des sites de direct downloads qui sont tous ou presque situés à l'autre bout de la planète.

Si les FAIs voulaient vraiment économiser de la bande passante, ils seraient d'ardents défenseurs du P2P qui lui ne coûte strictement RIEN à l'opérateur du moment que les clients P2P échangent d'un FAI A vers ... le même FAI A. Et quand bien même ça serait entre un FAI A et un FAI B situés sur un même territoire (la France donc) il y a le peering. Le P2P a un trafic globalement symétrique, donc c'est la solution parfaite.

La conclusion c'est qu'il ne s'agit pas d'un problème technique. On sait faire, et pour pas cher.

Pour les FAI le problème est économique, ou en d'autres termes comment nous tondre le plus possible.

Pour les politiques le problème est de faire plaisir aux lobbies de la culture.

Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message

Je pense que vos arguments ne sont vus qu'à travers la protection de vos petites manies et avantages, et "les autres on s'en fout" ! C'est très français, cette mentalité !
Très schizophrénique comme remarque, dans le mesure ou tu ne vois ce problème que sous l'angle de ton porte-monnaie, tout en n'ayant manifestement pas la moindre connaissance du fonctionnement du système.

EDIT : Par P2P j'entends n'importe quelle technologie mettant en oeuvre du P2P, ce n'est pas nécessairement du partage de fichiers illégaux. On peut faire de la télévision par P2P, de la radio, de la vidéo, des systèmes de mises à jour, etc ... C'est une technologie qui est mise au banc par idiotie alors qu'elle résout une grande part des problèmes entre opérateurs ...
12  1 
Avatar de cladsam
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 25/08/2011 à 8:45
Sans pointer personne du doigt je voudrais juste dire que certains arguments peuvent être dangereux. Que certains en ne comprenant pas que si la bande passante est saturée les FAI ne devraient pas créer de nouveaux abonnements d'un côté tout en voulant réduire la qualité des accès de l'autre admettons ...
Mais en revanche venir nous dire que ce n'est pas grave parce qu'il y a pire dans d'autres pays c'est vraiment gravissime comme argument parce que si je le transpose à d'autres contexte et en grossissant un peu le tableau on pourrait dire "quoi, des enfants qui travaillent 12H par jours ? Bah non ce n'est pas grave, ils peuvent s'estimer heureux dans d'autres pays ils sont prostitués et/ou meurent de faim".

Oui je sais c'est choquant mais c'est le meme raisonnement ...
10  0 
Avatar de stardeath
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/08/2011 à 18:39
Pensez vous que la gestion du réseau va dans une bonne ou une mauvaise direction ?

on est dans l'ère de l'hyper-connexion, que ça soit internet, téléphonie, télévision, ainsi que les services en ligne (réseaux sociaux, cloud et autres), et on nous suggère la possibilités de restreindre cette connexion? ça risque plutôt de mal passer à mon avis.
9  0