Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

HP abandonne les PC
La société veut se recentrer sur des activité plus rentables comme l'édition de solutions professionnelles

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

1  0 
Mise à jour du 28 octobre 2011 par Idelways

Hewlett-Packard décide finalement de garder sa division PC, et n'envisage plus de délaisser ou vendre un commerce qui lui a rapporté 41 milliards de dollars au cours de l'année fiscale 2010.

C'est la nouvelle PDG du groupe Meg Whitman qui, à travers un communiqué de presse, explique les raisons d'une volte-face peu surprenante.
« HP a objectivement évalué l'impact stratégique, financier et opérationnel de l’arrêt du PSG [Personal Systems Group]. Il est clair d'après nos analyses que garder PSG au sein de HP est la meilleure chose à faire pour nos consommateurs et nos partenaires, la meilleure chose à faire pour nos actionnaires et la meilleure chose à faire pour les employées, déclare Whitman avant d'insister, HP tient au PSG, et ensemble nous sommes plus fort ».

Une annonce qui devrait rassurer sur leur sort les employés du campus de la division PC, où un suspens insoutenable régnait depuis l'annonce (lire ci-devant) de Leo Apotheker, limogé il y a un mois par le Board de l'entreprise.

En revanche, les 500 employés de la division webOS n'ont pas le droit de souffler.

Whitman, l'ex-PDG d'EBay, laisse le flou régner sur le devenir du système, autre dommage collatéral de la politique de son prédécesseur.

Mais le Guardian estime que le sort du système mobile est scellé. La division, qui a coûté 1.2 milliard de dollars dans le cadre du rachat de Palm, fermerait éminemment ses portes. Ses employés pourraient être répartis sur les autres divisions, ont laissé entendre des sources internes d’HP au quotidien britannique.

Contrairement au PSG, auquel a été reproché de rapporter le moins parmi les autres divisions du groupe (malgré son règne mondial), webOS est nettement déficitaire malgré le bref succès de la TouchPad. Un fait qui a conduit cette semaine à la démission du vice-président de HP chargé des relations internationales de webOS.

Aucune compagnie n'affiche du réel intérêt pour le système, estime le Guardian. Si cette situation perdure, webOS risque donc l’abandon ou l’ouverture de son code source.

Source : communiqué de presse, The Guardian

HP n'entend pas vendre sa branche hardware grand public
Le Board se dirigerait vers une scission plutôt que vers une cession

Mise à jour du 30/08/11

HP ne veut plus faire de hardware pour le grand public, c'est un fait. Mais HP n'entend pas pour autant vendre cette branche.

A en croire Reuters, le nouveau Board réfléchirait actuellement à toutes les conséquences stratégiques et à la fin de certaines synergies que provoquera cette décision.

Conséquence de cette analyse, la cession de l'activité de constructeur de PC, tablettes et autres smarthphones ne serait plus à l'ordre du jour. La direction se dirigerait plutôt vers une scission, également appelée spin-off dans le milieu financier.

Une "scission d'entreprises" consiste à fractionner une entreprise pour la réorganiser.

D'un point de vue stratégique, le spin-off vise à séparer les différents cœurs de métier d'un groupe. Le résultat peut prendre de nombreuses formes (nouvelles entitées indépendantes ou toujours dans le périmètre du groupe, fusion avec une structure tiers ou avec une autre branche du groupe, etc.).

On attendra donc les précisions de la direction de HP pour y voir plus clair dans le virage fondamental que prend l'entreprise.

Et dans la manière concrète qu'elle choisira pour le négocier.

Source : Reuters

MAJ de Gordon Fowler

HP abandonne sa branche PC
La société veut se recentrer sur des activités plus rentables comme l'édition de solutions professionnelles

C'est officiel, d'ici 12 à 18 mois, HP ne devrait plus fabriquer de PCs. Après l'annonce de l'abandon de WebOS pour les tablettes et les smartphones (abandon également confirmé cette nuit), Leo Apotheker, le nouveau PDG de HP venu de SAP, indique que la société entend se désengager de l'activité de constructeur.

La raison évoquée est une baisse des marges de plus en plus importante dans le secteur qui le rend de moins en moins attractif. En parallèle, HP va se reconcentrer sur des activités à plus fortes marges, en premier lieu l'édition de logiciels professionnels.

Ironiquement, HP avait racheté Compaq en 2001 pour 25 milliards de dollars. A l'époque, le but était de devenir numéro 1 mondial des constructeurs. Une stratégie couronnée de succès qui s'est ensuite prolongée dans les serveurs.

Avec le licenciement de Mark Hurd, parti depuis chez Oracle, la société entre donc dans une nouvelle ère. Leo Apotheker n'a cependant pas précisé ce qu'il adviendra exactement de la branche constructeur de HP (revente ? à qui ? création d'une nouvelle entité à part ? etc.).

HP connaîtra-t-il le même succès que IBM qui avait également fait ce choix stratégique pour se relancer lorsqu'il était en perdition ? Les avis divergent.

Aujourd'hui, la branche PC de HP représente environ un tiers de son chiffre d'affaires (environ 40 milliards sur les 130 que réalise la société). Remplacer une activité aussi importante n'est pas sans risque.

Au moment du licenciement de Mark Hurd, le précédent PDG de HP plus enclin à persévérer dans le Hardware, Larry Ellison, le PDG de Orcale, avait qualifié la décision du Board de son concurrent de « pire décision depuis que les idiots du Conseil d'Administration d'Apple ont viré Steve Jobs ». Steve Jobs était ensuite revenu quelques années plus tard pour sauver l'entreprise avec le succès que l'on sait. L'arrivée de Leo Apotheker à la tête de HP, un dirigeant que Larry Ellison n'apprécie guère depuis l'affaire Tomorrow Now, avait ensuite débouché sur une déclaration de guerre entre les deux sociétés, auparavant partenaires sur de nombreux marchés.

L'annonce du recentrage des activités de HP sur le logiciel (et du rachat pour 10 milliards de dollars de Autonomy, un éditeur britannique spécialisé dans l'analyse de données hétérogènes et non-formalisées) ne devrait pas calmer les choses.

Hardware ou software, l'avenir dira en tous cas qui de Leo Apotheker ou de Lawrence Ellison (et de son ami Mark Hurd) avait raison sur la meilleure stratégie pour HP.

Sources : Reuters, Bloomberg

Et vous ?

Pensez-vous que sortir du marché des PC est une bonne ou une mauvaise décision pour HP ?
En tant que consommateur, la regretterez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Loceka
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/08/2011 à 11:00
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
ils se préparent à s'aventurer sur un terrain où ils sont attendus par des boites comme Microsoft, Oracle, IBM, SAP ou Adobe, qui ont des catalogues de logiciels autrement garnis !
Et mieux fichus aussi, parce que Quality Center c'est quand même pas terrible comme logiciel...
5  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/08/2011 à 13:03
Citation Envoyé par Enerian Voir le message
Aujourd'hui, la plupart des gens utilisent un ordinateur pour trois fois rien.
[...]
Les smartphones et les tablettes tactiles peuvent parfaitement remplacer un ordinateur pour cet usage. Ces appareils sont plus faciles à transporter, plus rapides à démarrer, plus facile à utiliser (plus de drivers, antivirus, fragmentation et autres enfers pour l'utilisateur "lambda". Quant à la puissance de calcul, elle est amplement suffisante.
Tu oublies que ces outils ont un ecran minuscule, un clavier a l'ergonomie desastreuse, ...

Si tout le monde arrete de fabriquer des PC, quel materiel va-t-on utiliser demain pour utiliser les logiciels d'HP ou d'IBM ??

Il existe de plus en plus de domaines ou les entreprises se desengage pour aller surfer sur des vagues a court-terme, en esperant que ce soit plus rentable. Reste que supprimer 40 milliards de CA, ca en fait des logiciels a vendre en plus... A des gens qui continueront d'acheter des PCs.
5  0 
Avatar de Enerian
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/08/2011 à 12:54
Aujourd'hui, la plupart des gens utilisent un ordinateur pour trois fois rien : regarder leurs mails, aller sur le net, faire du traitement de texte... Et on leur refourgue des 5 coeurs avec plusieurs Go de RAM pour ça !

A t-on besoin d'un ordinateur pour ce genre de taches ? Plus maintenant. Les smartphones et les tablettes tactiles peuvent parfaitement remplacer un ordinateur pour cet usage. Ces appareils sont plus faciles à transporter, plus rapides à démarrer, plus facile à utiliser (plus de drivers, antivirus, fragmentation et autres enfers pour l'utilisateur "lambda". Quant à la puissance de calcul, elle est amplement suffisante.

La puissance d'un ordinateur est requise pour :
  • Les professionnels (informatique, design, retouche vidéo...)
  • Les joueurs (les jeux nécessitent énormément de ressources)

Or pour ce qui est des joueurs, les consoles se développent de plus en plus (que ce soit en terme de puissance, de fonctionnalités ou d'accessibilité).
Donc, à mon avis, les ordinateurs vont de nouveau être dédiés à un usage professionnel.

Or, le pourcentage de personnes utilisant un ordinateurs pour un usage pro est réduit. Il n'y aura pas de place pour tout le monde sur ce marché.
HP l'a compris et s'oriente dors et déjà vers d'autres activités.

Ce n'est bien sur que mon avis.

EDIT : rectification après relecture de l'article dont j'avais mal lu une partie
4  0 
Avatar de Le Vendangeur Masqué
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 20/08/2011 à 11:32
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
Aujourd'hui, la branche PC de HP représente environ un tiers de son chiffre d'affaires (environ 40 milliards sur les 130 que réalise la société). Remplacer une activité aussi importante n'est pas sans risque.
La question qui se pose est la suivante: est-ce vraiment une activité aussi importante que certains le pense ?

Je me dis déjà que si HP envisage de l'abandonner c'est que ce sont les mieux placés pour juger de son côté non-vital. Il ne s'agit pas là juste d'une idée lancée en l'air par un obscur analyste ou un petit actionnaire... On dira ce qu'on voudra des dirigeants d'HP mais je crois qu'ils ont dû passer un certain temps à analyser la situation.

Mais je crois que nous aussi on peut se faire facilement une idée de la situation.

Pour le positif on a:
-HP premier fabricant de PC au monde.
-40 milliards de CA pour cette activité.

Vu comme ça on pourrait se dire qu'il faut être fou pour vendre.

Mais il y a le négatif:
Etre leader du marché et avoir le joli CA qui va avec c'est bien, mais encore faut-il y gagner quelque chose. Je viens de voir les résultats du trimestre et l'on y découvre que cette grande activité ne dégage guère plus de 500 millions de dollars. Soit donc un rendement de 1,25%. En prenant un Codevi HP ferait près de deux fois mieux...

On pourrait comparer avec Apple, 5 milliards de CA sur les ordinateurs, 8 fois moins, mais avec environ 1,5 milliard de bénéfice, soit donc 3 fois plus d'argent gagné que HP le "leader du marché". Mais leader de quoi on se demande quand l'argent ne suit pas...

D'autant que ça n'est pas que le problème de comparer aux autres, mais en gagnant déjà si peu, qu'est-ce qui se passerait si la situation économique empirait ou si HP perdait des clients ? Sa branche PC passerait dans le rouge en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.

Le PC pas cher c'est bien mais j'ai toujours dit que ça mènerais nul part les grosses boîtes. IBM a laissé tombé depuis longtemps, HP y vient, ...

Je me souviens que HP avait tenté un retour sur le créneau de l'ordinateur haut de gamme (où Apple fait sur les ordinateurs à plus de 1500$ du 90% de PDM aux USA !). C'était la série des Envy avec des modèles qui a ses débuts coûtaient plus cher et étaient moins bien équipés que les MacBook Pro. Sans compter la qualité de fabrication où HP est bon dernier... http://img.clubic.com/02606536-photo-etude-qualite.jpg

Comme vous-vous en doutez, ça n'a pas marché. D'autant que depuis Apple continue de progresser et sort même des machines comme le MacBookAir qui semble empêcher les constructeurs de PC de dormir la nuit. Au point d'aller demander des rabais à Intel qui leur a déjà pourtant accordé un fond de 300 millions de $.

Bref le PC ça ne va pas bien chez HP: ça ne rapporte pas des masses et l'entreprise semble incapable d'y créer des tendances. Les touts en un (iMac), ça n'est pas elle, les netbooks (Asus) ça n'est encore pas elle, les ultra portables (MacBook Air) ça n'est toujours pas elle.

L'entreprise me semble trop lourde et bureaucratique pour réellement innover avant les autres. Donc je comprends l'idée de laisser tomber.

D'autant, et ça Apotheker a lourdement insisté hier, il y a les tablettes, enfin on devrait plutôt dire la tablette, celle d'Apple, qui commence à cannibaliser les ventes de PC.
Ça ne veut pas dire que les tablettes peuvent remplacer un ordinateur pour tous les usages possibles et imaginables, mais que le client n'a qu'un seul porte-monnaie, et que quand il a mis ses sous dans une tablette il ne lui en reste plus beaucoup pour renouveler le PC, qui attendra...

Là encore Apotheker a été réaliste: la stratégie de son prédécesseur n'avait que peu de sens: Apple a du succès avec son iPad ? Alors on sort un clone HP !
Ça fait longtemps que ce genre de recette ne prend plus auprès du public. D'autant qu'une tablette sans un bon écosystème applicatif derrière ça ne sert un peu à rien.
Devant l'étendu du bide, le patron a donc préféré tout arrêter. Il est quasiment impossible de se démarquer par une attitude de suivisme.
Ça m'amuse d'ailleurs assez de voir sur le blog de la CFTC d'HP des employés s'étonner que Apple fait la une des médias avec son iPad alors que la TouchPad est sortie dans la plus stricte intimité. Faudrait leur expliquer que sans la moindre pub et en sortant leur tablette après tout le monde il fallait pas s'attendre à attirer beaucoup l'attention...

Ce qu'on voit c'est que HP est trop déconnecté du grand-public, c'est pas dans sa culture. Alors si elle ne sait pas faire ça et que ça prendrait des siècles pour y arriver, autant laisser tomber et essayer de gagner des sous sur des marchés peut-être moins prestigieux comme les logiciels d'entreprises, mais au moins qui rapporteront quelque chose.

Donc pour moi tout ça est logique et on ne bâtie rien de sérieux à rêver d'être le clone d'une entreprise à succès quand on ne lui ressemble sur strictement aucun point.
Il n'y a pas la place sur le marché pour 12 Apple et cette boîte a un fonctionnement très différent du reste de l'industrie.
D'ailleurs je suis persuadé que si Apple voulait être un HP bis elle se planterait tout autant.

Donc comme dirait le sage: il faut trouver sa voie... et couper des têtes quand il le faut.

Point de vue client, moi je m'arrêtais aux imprimantes (dont j'avais pas spécialement à me plaindre), et cette division devrait probablement continuer vue qu'elle est 3 fois plus rentable que celle des PC.

Je compatis pour ceux qui ont crû une certaine presse voyant la TouchPad comme un "iPad killer". Il y a des journalistes qui ne méritent vraiment pas ce titre...

Gros carton rouge aussi pour les revendeurs Français qui bradent la TouchPad alors que leurs homologues Australiens ou Américains ont décidé de rembourser les clients avec même une campagne de rappel.

Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message

Au moment du licenciement de Mark Hurd, le précédent PDG de HP plus enclin à persévérer dans le Hardware, Larry Ellison, le PDG de Orcale, avait qualifié la décision du Board de son concurrent de « pire décision depuis que les idiots du Conseil d'Administration d'Apple ont viré Steve Jobs ». Steve Jobs était ensuite revenu quelques années plus tard pour sauver l'entreprise avec le succès que l'on sait. L'arrivée de Leo Apotheker à la tête de HP, un dirigeant que Larry Ellison n'apprécie guère depuis l'affaire Tomorrow Now, avait ensuite débouché sur une déclaration de guerre entre les deux sociétés, auparavant partenaires sur de nombreux marchés.

L'annonce du recentrage des activités de HP sur le logiciel (et du rachat pour 10 milliards de dollars de Autonomy, un éditeur britannique spécialisé dans l'analyse de données hétérogènes et non-formalisées) ne devrait pas calmer les choses.

Hardware ou software, l'avenir dira en tous cas qui de Leo Apotheker ou de Lawrence Ellison (et de son ami Mark Hurd) avait raison sur la meilleure stratégie pour HP.
Très intéressant vos rappels sur Ellisson et Hurd. Ça c'est de l'info bien faite...
4  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/08/2011 à 19:11
Management sacrément erratique, chez HP. C'est toute la stratégie de la société depuis le rachat de Compaq qui est remis en question, en plus du rachat de Palm ! Déjà à ce moment, tout le monde se demandait si devenir le premier fabricant mondial de PC était vraiment un but qui valait la peine d'être poursuivi...

Bon, dans l'intervalle, ils ont quand même racheté EDS et 3Com, donc ils ont encore des choses à vendre. Parce que dans le domaine du logiciel, ils sont gravement à la ramasse pour l'instant. Je veux dire, ils se préparent à s'aventurer sur un terrain où ils sont attendus par des boites comme Microsoft, Oracle, IBM, SAP ou Adobe, qui ont des catalogues de logiciels autrement garnis !

J'imagine qu'ils vont céder leur activité, comme IBM l'avait fait en vendant son activité PC à Lenovo. Je me demande ce que vont devenir les autres activités liés au hardware de HP : Imprimantes, calculatrices, équipements réseaux (3Com), stockage...
4  0 
Avatar de rawsrc
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/08/2011 à 12:23
En tout cas, ce genre d'histoire montre encore une fois que rien, mais alors absolument rien n'est définitif. HP qui arrête les PC c'est comme si on m'annoncait qu'Airbus arrêtait les avions.

Cela ne va pas être sans douleur de se couper d'un tiers de son CA et puis pour retrouver 40 milliards de dollars ça va être encore plus difficile. Personne n'attend après HP pour vendre des services informatiques ou des logiciels, il y a déjà du monde.

Un dernier mot : sacré pari quand même.
3  0 
Avatar de Freem
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/08/2011 à 14:18
Citation Envoyé par Enerian Voir le message
Aujourd'hui, la plupart des gens utilisent un ordinateur pour trois fois rien : regarder leurs mails, aller sur le net, faire du traitement de texte... Et on leur refourgue des 5 coeurs avec plusieurs Go de RAM pour ça !

A t-on besoin d'un ordinateur pour ce genre de taches ? Plus maintenant. Les smartphones et les tablettes tactiles peuvent parfaitement remplacer un ordinateur pour cet usage. Ces appareils sont plus faciles à transporter, plus rapides à démarrer, plus facile à utiliser (plus de drivers, antivirus, fragmentation et autres enfers pour l'utilisateur "lambda". Quant à la puissance de calcul, elle est amplement suffisante.

La puissance d'un ordinateur est requise pour :
  • Les professionnels (informatique, design, retouche vidéo...)
  • Les joueurs (les jeux nécessitent énormément de ressources)

Or pour ce qui est des joueurs, les consoles se développent de plus en plus (que ce soit en terme de puissance, de fonctionnalités ou d'accessibilité).
Donc, à mon avis, les ordinateurs vont de nouveau être dédiés à un usage professionnel.

Or, le pourcentage de personnes utilisant un ordinateurs pour un usage pro est réduit. Il n'y aura pas de place pour tout le monde sur ce marché.
HP l'a compris et s'oriente dors et déjà vers l'informatique du grand publique : tablettes & smartphone.

Ce n'est bien sur que mon avis.
Dans l'ensemble je suis d'accord, mais l'article précise qu'ils veulent se mettre dans le logiciel professionnel pour remplacer le montage de machines.

D'un autre côté, ils avaient une plutôt bonne réputation d'assembleurs en entreprise, leur offre de serveurs était plutôt importante, et ce ne sont pas les particuliers qui les achetaient...

Nouvelle plutôt surprenante tout de même... Un ténor qui renonce à chanter c'est pas tous les jours qu'on vois ça... [HUMOUR] manquerait plus qu'apple arrête les procès et l'informatique aura changé de visage[/HUMOUR]
3  0 
Avatar de Clotho
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/08/2011 à 13:21
Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
Reste que supprimer 40 milliards de CA, ca en fait des logiciels a vendre en plus... A des gens qui continueront d'acheter des PCs.
Un gros CA c'est bien, une marge opérationnelle élevée, c'est mieux. Le marché des desktop semble robuste, avec des chiffres élevés, mais HP a du sentir le vent tourner, avec un bénéfice dégagé 4 fois inférieur en moins d'une décennie, sans variation vraiment importante de leur qualité de fabrication ou de retard majeur d'innovation.

De façon simple en gardant le même positionnement par rapport aux concurents (qu'il a pas racheté ), il gagne de moins en moins de sous, alors que d'autres ont un prévisionnel plus engageant. Ils ont du arriver à la conclusion suivante: on sait pas comment développer notre filliale "particulier" sans investissements majeurs, et claquer plusieurs millions d'euros dans un secteur pour eux moribond, ca veut dire des années d'attente pour atteindre la rentabilité. Surtout que le marché des particuliers est très volatil, avec une clientèle qui achète et qui se désintéresse de son matos ("c'est quoi ton PC?" "c'est un windows blouré, je crois" avec un SAV et une maintenance réduite a rien du tout. Changer un PC a 450 euros ca demande des centaines d'euros de frais divers, alors qu'une imprimante photocopieuse a 4500 euros t'as un contrat de maintenance extrêment rentable.
3  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/08/2011 à 22:20
Moi, un ancien de Digital (DEC pour les intimes) ... racheté par Compaq ... racheté par HP, ça me fais carrément rigoler.
4  1 
Avatar de frasene
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 19/08/2011 à 12:55

Stephen Elop, le nouveau PDG de HP venu de SAP, indique que la société entend se désengager de l'activité de constructeurs.
Stephen Elop ce n'est pas le PDG de Nokia plutôt ?

Sur le net on trouve plutôt Leo Apotheker...
2  0