Les jeux vidéo violents réduiraient les agressions et la violence
Selon le créateur de Doom, êtes-vous de son avis ?

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Les jeux vidéo sont souvent mis à l'index comme l'une des raisons majeures de la recrudescence de la violence dans le monde réel.
Et les attentats terroristes qui viennent de secouer la Norvège et le fort attrait pour les jeux violents revendiqué par Anders Behring Breivik dans son manifeste tristement célèbre, n'en font qu'aggraver cette assertion dans l'inconscient collectif.

Ce qui serait faux, et même injuste de l'avis du légendaire John Carmack (le créateur de Doom notamment) qui préfère plutôt louer les mérites des jeux dans la réduction des agressions, et leur impact positif en général sur nos sociétés.

Dans une interview accordée au magazine IndustryGamers, Carmack rétorque à cette question pour lui récurrente, si ce n'est routinière : « il y a plus de preuves qui démontrent que les jeux violents réduisent les agressions et la violence ».

Puis, il invite son intervieweur à aller comparer les participants à une convention de jeux vidéo à un échantillon aléatoire d'étudiants d'un campus : « vous allez probablement trouver une foule plus pacifique à la convention des jeux. Je crois qu'au pire [que le rôle des jeux vidéo] est neutre et potentiellement positif »

Carmack oublie dans cette entrevue de citer des études sérieuses, ou en tout cas plus solides qu'une comparaison entre une rencontre de Geeks passionnés et la vie de tous les jours à l'université.

Les études scientifiques qui se sont intéressées à ce phénomène ne tranchent pas et affichent même des résultats contradictoires, rappelle The Telegraph dans son article dédié à la déclaration de John Carmack dans la conjoncture actuelle.

Les preuves qui incriminent les jeux vidéo sont tellement peu solides que la Court Supreme américaine a annulé au mois de juin passé, une loi qui interdisait la vente des jeux violents aux mineurs.

Le débat a donc de beaux jours devant lui.

Et vous ? En tant que Gamer

Pensez-vous que les jeux vidéo violents vous ont créé un quelconque penchant pour la violence dans le monde réel, à vous et à vos proches ?
Ou c'est le contraire que vous décelez, comme l'affirme John Carmack ?

Source : Industry Gamers


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Dar0ck Dar0ck - Membre régulier https://www.developpez.com
le 04/08/2011 à 21:44
Et les attentats terroristes qui viennent de secouer la Norvège et le fort attrait pour les jeux violents revendiqué par Anders Behring Breivik dans son manifeste tristement célèbre, n'en font qu'aggraver cette assertion dans l'inconscient collectif.

Je pense que les personnes violentes aiment les jeux violents.

Ce qui ne prouve en rien que les jeux violents rendent les gens violents.
Avatar de firebird_dev firebird_dev - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 09/08/2011 à 21:51
Une société basé sur la compétition conduit à la violence. Un jeu reste un jeu. Que ce soit un fps un paint-ball ou des gamins jouants au cowboys... Encore des merveilleux sujets
Avatar de dalkar69 dalkar69 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 10/08/2011 à 0:45
Personnellement, un jeu ne peut pas mener à la violence sans connaitre la psychologie de chaque personne qui y prend plaisir pour en établir une conclusion. Il y a trop de facteurs à considérer pour déterminer qu'un jeu induit les gens à la violence, personnellement.
Avatar de Aesgar Aesgar - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 10/08/2011 à 0:47
Je ne pense pas que les jeux violents rendent les gens violent.

Rappeler vous vos cours de philo de terminal, nous avons tous des pulsions à assouvir. Si on peut les assouvir dans le jeux plutôt que dans la rue, pourquoi pas.

C'est ce qui a été défendu par les Japonais lors de la sortie d'un jeu "simulateur de viol dans le métro" . Je ne connais pas de gens qui ont joué à ce jeu, mais je ne pense pas que beaucoup ai proposé de se faire un GN après (jeu de rôle grandeur nature pour les plus social d'entre vous)

Par rapport à l'incident en Norvège, le gars passait surement plus de temps à préparé son coup qu'à faire du level-up ! Il aurait même dit que Wow était une excuse pour se couper de sa famille plus facilement. De plus quand tu es un taré qui veut simuler sa dernière mission de GTA, tu prends pas la peine d'écrire un roman de 1500 pages ^^

Après les jeux peuvent réveiller un barge qui sommeil, mais le pauvre est généralement déjà atteint.

Perso j'ai adoré broyé des crâne sur Unreal , déchiqueter des corps sur prototype, plongé ma lame dans la gorge d'un templier sur Assasin Creed, écrase une mémé dans GTA , mais sinon dans ma vie de tout les jours ça va , et je pense pas être un cas unique...

Si vous voulez vraiment voir se qui est mauvais dans notre société, je vous conseille le documentaire "Le jeu de la mort", ce truc m'a vraiment choqué, et d’arrêter de regarder la TV et les realityshow (plus abrutissant tu peux pas).

Quant aux bisounours, tant de candeur et de mièvrerie ont tendance à me rendre violent

Je suis d'accord . Shooter dans une peluche (ou celle de sa sœur) est tellement tentant... Les bisounours rendent t-il violent ?
Avatar de SpiritRaid SpiritRaid - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 10/08/2011 à 0:58
Citation Envoyé par droggo  Voir le message
Kae,

Oui, mais il ne faut pas comparer ce qui n'est pas comparable : voir un film (disons 2 heures), et jouer (ça se compte souvent en dizaines ou centaines d'heures, avec un investissement personnel du joueur bien plus important que pour un film).

Je ne dis pas que les jeux vont créer des psychopathes, mais qu'ils réveillent les démons de certains. Sans qu'on puisse parler de centaines de cas, on en a déjà vus, et d'ailleurs, un seul suffit pour constater le fait : ça pousse au crime.

et les images du JT souvent bien plus violentes, sans censure ni aucune prévention CSA (-16, PEGI etc)
au hasard, les cadavres de norvège, le massacre en russie il y a quelques années...
le JT serait donc à l'origine des criminels ?
c'est bon, plus besoin de cibler les jeux-vidéos, on va tout mettre sur le dos du JT
Avatar de Squisqui Squisqui - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 10/08/2011 à 11:28
Citation Envoyé par Aesgar  Voir le message
Rappeler vous vos cours de philo de terminal, nous avons tous des pulsions à assouvir. Si on peut les assouvir dans le jeux plutôt que dans la rue, pourquoi pas.

C'est ce qui a été défendu par les Japonais lors de la sortie d'un jeu "simulateur de viol dans le métro" . Je ne connais pas de gens qui ont joué à ce jeu, mais je ne pense pas que beaucoup ai proposé de se faire un GN après (jeu de rôle grandeur nature pour les plus social d'entre vous)

Je ne pense pas que les Japonais soient des exemples à prendre. Officiellement, le Japon fait parti des pays ayant un taux de criminalité parmi les plus bas du monde. Mais il faut voir leur façon de vivre aussi, qui se base essentiellement sur "l'image à donner". Les problèmes sociaux, familaux, etc... sont alors considérés comme tabou. Pour résumer, un japonais qui ne se fait pas remarquer est un bon japonais.
Donc officieusement, quant est-il ? Le Japon se classe numéro 1 dans l'industrie du p0rno (malgré une certaine loi interdisant de représenter les parties génitales). On sait bien qu'ils sont friand de l'uniforme d'étudiante. On peut trouver des Love Hôtels un peu partout (avec location de chambre automatique pour la discrétion) propice à la prostitution de lycéennes. Bien sûr, la chambre d'hôtel ressemble à une salle de classe. Certaines choses tendent tout de même à disparaitre. les Love hôtels se doivent d'avoir un gérant pour louer les chambres (Un mec de 40 balais passent déjà moins bien avec une gamine de 16ans ). Le gouvernement japonais a pris la radicale décision de tout simplement retirer du marché certains mangas à caractère pédophile et/ou incestueux.
On peut tout de même souligner que les jeunes japonais subissent une éducation assez strict et basé sur la discipline. Une éducation que l'on peut ressentir si on pratique un art martial japonais ou en constatant qu'on a l'impression d'être à l'armée à l'école. Un système bien méchant qui génère plus souvent des dépressions que des psychopathes
Globalement, ça a l'air de plutôt bien fonctionner (en ignorant le fait qu'ils deviennent tous nationaliste), puisqu'il arrive que des japonais viennent se foutre de notre gueule à propos des rues dégueulasses de Paris ou en voyant autant de méfiance contre le vol ou l'agression.

Mais si tout ça est là, c'est bien parce que c'est un marché qui rapporte dans un pays dont le système de consommation est poussé à l'extrême, ni plus ni moins. Le jeu vidéo n'est qu'un bouc émissaire (même utilisé par les médias Japonnais) parmi tant d'autres pour justifier les déviances...
Avatar de ikarus ikarus - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 10/08/2011 à 11:30
Toutes formes d'activité permettant de se défouler, quelle soit virtuelle ou physique, retire évidement l'envi de violence.

Débat vieux comme le monde.
Avatar de lilington lilington - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 12/08/2011 à 6:51
Citation Envoyé par zeyr2mejetrem  Voir le message
Mouais, avant c'étaient les parents qui t'empêchaient de zoner jusqu'à pas d'heure !!

Oui mais aujourd'hui on les droits de l'enfant ne font qu'augmenter, et bientot les parent n'auront meme plus de droit de gronder leur enfant.

[nostalgie] aaah je me souviens de ces jours ou revenais stresse en classe attendant la bastonade du prof car on avait secher les cours la veille [/nostalgie]

aujourd'hui c'est mieux, les gosses non seulement ils sechent mais en plus il gronde le prof si il ose...
Avatar de lilington lilington - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 12/08/2011 à 7:13
Citation Envoyé par manudiclemente  Voir le message
Par contre, il faut faire attention aux jeux hard-core qui, en + de nous montrer quantité de sang

desoler de sortir ta phrase de son contexte mais quand j'ai lu ca j'ai eclate de rire (en faisant abstraction de ta parenthese bref je ne tiens pas compte de toute ta phrase mais seulement de ce passage)

donc j'ai rigole car j'y magine a quel point des gens prennent les humains pour des mouton. oui , je vois du sang allez hop je perd le controle, je doit tuer, je dois tuer, je dois tuer, tuer,tuer,tuer.
et le mot inconciemment c'est encore plus fort car ca montre bien comment l'homme n'a aucun controle sur ce qu'il voit. les spychologues sont trop fort, "oui il a vu le meurtre dans le jeux avec beaucoup de sang et son incontient c'est reveiller un tueur, il n'est pas vraiment responsable, c'est un image subdiminal(j'ai pas l'ecrire) qui a reveille en lui des pulsions meurtrieres. Trop fort !!!

donc nous les humains des qu'on voit du sang on devient fou.
Mais c'est pas la fautes au parents hein?

perso je joue depuis plus de 25ans et j'ai eu une education a l'ancienne (j'ai pas dit que je me fesais martiriser hein) j'avais qu'a essayer de repeter un sal mot entendu dans un film pour comprendre ma douleur. et en plus pas d'assistance des droits de l'enfant pour venir dire a mes parents votre fils a dit Fils de P*** ce n'est pas une raison suffisante pour le bastoner.
bref l'education, on peut regarder jack bauer arracher les yeux d'un type sans avoir envie de le faire. Perso je regarde pas la tele mais dire que la tele ou les jeux rendent violent c'est jeter la resposabilite de ses echecs de parents sur un coupable silencieux.
Avatar de Aesgar Aesgar - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 12/08/2011 à 23:01
Citation Envoyé par Squisqui
Je ne pense pas que les Japonais soient des exemples à prendre.

Je suis entièrement d'accord avec toi que la société japonaise n'ai pas un exemple, je voulais simplement faire remarquer que certain sont allé beaucoup plus loin dans l'utilisation du jeux vidéo comme défouloir. Et que même si ici le cas est plutôt extrême il n'a pas comme effet de crée des psychopathes.
Avatar de Paul TOTH Paul TOTH - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 23/08/2011 à 10:13
mes deux cents

j'ai commencé les jeux vidéos il y a plus de 25 ans...à l'époque on avait des jeux d'une violence rare


et des associations de parents dénonçaient déjà le réalisme insupportable de ces jeux qui pervertissaient la jeunesse.

j'étais aussi fan de jeux de rôle (sur table), et au combien j'ai pu mettre en péril mon âme immortelle dans de sombres soirées à parcourir les donjons du dragon ou à fuir les sombres rejetons de Nyarlathotep !

Tout cela ne m'a pas empêcher de devenir objecteur de conscience car "opposé à l'usage personnel des armes à feu". et brimer mes enfants en leur interdisant Le Seigneur des Anneaux avant d'avoir un âge suffisamment avancé pour faire la distinction entre le fantastique et le réel (et surtout ne pas me réveiller en pleine nuit pour un cauchemar).

On en revient donc toujours au même, tout cela n'est qu'une question d'éducation, je me fiche de savoir si un film est dit "tout public" ou "interdit aux moins de 12 ans", je me fais ma propre idée et adapte le choix des films à ce que mes enfants peuvent gérer. Et c'est la même chose pour les jeux vidéos.
Offres d'emploi IT
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Chef projet big data - pse flotte H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil