Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google a-t-il besoin d'employés moins rationnels ?
Un ex-employé écrit un livre sur le fonctionnement interne de la société

Le , par Idelways

0PARTAGES

3  2 
Les dirigeants et employés de Google vivraient leur propre perception de la réalité, très rationnelle, mais très différente de celle perçue par la majorité des utilisateurs sur nombre de sujets sensibles.

C'est en substance le message que veut transmettre Douglas Edwards, un ex-employé de Google à travers son nouveau livre entre les lignes duquel il explique les raisons qui l'ont poussé à claquer la porte de l'un des cadres professionnels les plus gratifiants et les plus agréables au monde ; bref ce qui cloche de son point de vue chez Google.

Avec six années au compteur de bons et loyaux services en qualité de l'employé « numéro 59 » (par ordre d'arrivée chez Google qui en compte à présent plus de 20 000), Edwards a pris part aux plus belles années de la montée fulgurante de la firme de Larry Page et Sergey Brin.

Ce n'est que 6 ans après son départ en 2005 qu'il sort un livre intitulé : « j'ai de la chance : confessions de l'employé numéro 59 », sorti il y a tout juste deux jours et sur lequel il s'est entretenu avec le Wall Street Journal.

Il parle dans cet interview de la protection de vie privée comme l'entendent les têtes dirigeantes de l'entreprise, et prend à témoin la polémique des publicités sur Gmail, ciblées grâce à l'analyse des contenus des courriers électroniques :

« Je parle dans le livre sur ce moment que j'ai eu avec Sergey [Brin], quand j'étais en charge du service client et j'avais dit “Nous devons parler sur le problème de confidentialité de Gmail”, il était debout juste en face de moi, il m'a regardé et il m’a dit : “Il n'y a pas de problème de confidentialité”, car dans sa tête, il n'y avait pas de problème de confidentialité », raconte Edwards avant de reprendre :
« Le fait est que Google ne lisait pas les emails, Google ne ciblait pas les emails. Alors les faits disaient qu'il n'y avait pas de problème de confidentialité. Il ne comprend pas que la perception des gens EST la réalité. La réalité est la réalité », précise-t-il avec une référence à l'argument qui explique que les emails étaient analysés par les machines, non pas par des humains.

Il estime donc que Google n'a pas « assez de personnes irrationnelles » parmi ses effectifs et que le monde extérieur à Google n'est pas peuplé d'assez de personnes rationnelles : « Google a besoin de gens irrationnels, je pense, pour qu'ils comprennent mieux comment les utilisateurs réagissent aux sujets similaires aux publicités sur Gmail ».

Suivant le raisonnement de Douglas Edwards, les autres géants du secteur n'en seraient pas moins rationnels que Google dans leur tendance à vouloir changer, ou tout au moins guider la perception des utilisateurs vers ce qu'ils pensent être la réalité.

Et vous ?

Que pensez-vous des propos de Douglas Edwards ?
Google a-t-il selon vous besoin d'employés moins rationnels ?

Source : Interview du Wall Street Journal

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de zencorp
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 15/07/2011 à 9:57
Citation Envoyé par davcha Voir le message
.....

A priori, google se fiche que je sois dépressif ou autre.

Dans leur papier, ils expliquent qu'ils analysent les emails pour y mettre des publicités plus ciblées. Ca aussi, j'avoue que j'ai toujours eu du mal à comprendre pourquoi tant de personnes perçoivent ça comme un mal.
Quitte à recevoir de la pub, autant qu'elle soit un peu appropriée, non ?
Google se fiche que vous soyez dépressif ou autres, mais pas ses clients !
Et ses clients ce n'est pas l'utilisateur des services "public" de Google tes Gmail, Google+, Picasa (identification de scène, reconnaissance faciale, ...) et autres.

Les clients de Google sont les publicitaires , que cela soit des compagnies de marketing ou le simple utilisateur de adwords, ce sont eux les clients de Google. Nous, utilisateurs de Google sommes les cibles clients des clients de Google et sur ce point la il y a un problème de vie privée car les information utilisées restent nominative quelque part, on est pas du tout dans un modèle de publicité de masse mais bien sur de la publicité adressée personnellement et donc au final ce n'est plus anonyme.
9  1 
Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 15/07/2011 à 15:08
Certes personne ne le sait, mais l'information est stockée. Et toute information stockée est susceptible d'être exploitée par des gens malintentionnés et donc de nous retomber dessus. Ca peut être par Google, des pirates, voire son propre gouvernement.
Et ça peut être dans un futur proche comme dans un futur lointain. Donc je serais plus rassuré si dès le départ on ne donnait pas le bâton pour nous faire battre.
5  0 
Avatar de Er3van
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/07/2011 à 10:05
Reprenons un peu de hauteur :

Moteur de recherche, navigateur web, messagerie, stockage de photos, réseaux sociaux, etc.. tous sont gratuits pour les consommateurs/utilisateurs.

Pourquoi est-ce gratuit ? Pourquoi, à l'instar de ce qui avait été fait avec le Minitel, les pages jaunes ou autres, ce service n'est-il pas payer pour nous autre consommateurs ?

Parce que l'intérêt de Google ne réside pas dans le fait de nous fournir un service, mais dans le fait que nous y adhérions, afin que la masse de consommateurs potentiels que Google peut fournir à ses clients grandisse.

Car les clients de Google, comme cela a déjà été dit, ce ne sont pas les utilisateurs/consommateurs, mais bien des annonceurs publicitaires.
C'est un business model, plus Google nous offre de services, plus nous nous inscrivons, plus Google a des consommateurs, plus Google peut vendre cher ses services aux annonceurs...

Pour éviter que les annonceurs payent trop cher, un prix qui ne correspondrait pas au marché réel, un ciblage par catégorie est fait.
C'est logique en soit, Ford, Toyota ou GM n'a pas intérêt à envoyer des pubs pour des personnes n'ayant pas 18ans (ou 16 selon le pays), et donc pas l'age de conduire et donc d'acheter une voiture. Idem pour Channel, Dior, etc, ils sont plus intéressés de vendre leurs produits à des femmes de 30 ans ou plus.
Le concept de ciblage du consommateur a été mis en place chez Google, mais c'est un concept de marketing qui date de dizaines d'années.

Alors oui, Google se sert de vos données, de nos données, mais c'est en échange des services qu'il nous propose gratuitement. Et comme cela a été dit, Google n'envoit pas une liste d'utilisateurs aux annonceurs, c'est lui même qui fait de façon automatisé ce tri, donc les données personnelles ne sont pas rendue publiquse pour autant, elles sont exploitées mais pas vendues.

Libre à chacun d'utiliser hotmail comme messagerie ou d'utiliser Bing comme moteur de recherche. Etes-vous seulement sûr que vos données seront toujours complètement privées ?
A titre personnel, je pense que Google, comme Microsoft, n'a aucun intérêt à rendre nos données publiques.

C'est d'ailleurs l'un des points qui est soulevé dans l'interview : l'opinion publique EST la réalité. Si demain, les consommateurs n'ont plus confiance dans les services Google, même si c'est à tord, ils iront chez la concurrence, Google perdra sa masse de consommateurs au profit d'un autre, Microsoft par exemple, et perdra une grande partie de son chiffre d'affaire.

Google a bien plus à y perdre que chacun de nous avec les données de nos vies privées respectives.

Welcome to capitalism !
5  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/07/2011 à 13:23
Citation Envoyé par davcha Voir le message
Avec ce système, donc, le ticket n'est plus anonyme.
A partir du moment où tu payes par carte ou par chèque, ton achat n'est pas anonyme, que ce soit en grande surface ou sur internet. Techniquement, ils peuvent déjà savoir précisément ce que tu achètes depuis bien longtemps (du moment que tu ne payes pas en liquide ni carte fidélité), et je ne pense pas qu'ils s'en privent. De même, la RATP peut savoir précisément partout où tu te déplaces dans Paris et sa banlieue.

Citation Envoyé par davcha Voir le message
Quel serait l'intérêt pour google - ou n'importe qui d'autre qui ne me connait pas - d'aller lire mes emails et apprendre des choses privées que je n'ai pas envie de divulguer ? Je n'arrive pas à répondre à cette question.
Ben faut remplacer "serait" par "est" : quel est l'intérêt pour Google de lire tes emails (ainsi que les miens si je t'en envoie...) depuis plus de 7 ans ? C'est vite vu : faire du profilage, pour te revendre plus cher en tant que cible.

Cela dit, pour aller dans ton sens, Google c'est l'arbre qui cache la forêt. En tant que menace sérieuse potentielle, je trouve Amazon[*] bien plus flippant : ils savent exactement quelles sont nos lectures, ce qui leur permet d'établir un profil psychologique bien plus précis. Car pour ce que j'en ai vu, la pub Google, elle est quand même bien souvent complètement à côté de la plaque... Dans l'histoire, c'est les annonceurs qui se font le plus berner. Du moins, c'est ce que j'aime penser. D'un autre côté, vu le chiffre d'affaire de Google, je me dis que ça doit fonctionner pour que autant d'argent soit dépensé.

[*] edit:j'ai bien sûr oublié Visa/Mastercard

Citation Envoyé par davcha Voir le message
A priori, google se fiche que je sois dépressif ou autre.
Au contraire, le marché du malêtre est un juteux business. Les annonceurs se bousculeraient si Google était capable de leur dire "ce mec là, il est malheureux, quelque chose lui manque dans sa vie". Ce qui intéresse absolument personne, c'est de savoir que tu vas bien, que tu es heureux et que tu n'as besoin de rien!
4  0 
Avatar de GCSX_
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/07/2011 à 1:47
J'ai l'impression que le problème de Google, c'est de vouloir imposer sa perception du monde à ses clients. Or c'est tout le contraire de ce qu'est supposé faire une entreprise : fournir au client ce qu'il demande.

Sur la question de la vie privé, en tout cas, ça crève les yeux. Mais ça se voit aussi sur d'autres produits comme GMail : "On met de la pub ciblé en faisant lire et indexer tout ce que vous faites à des machines. Vous voulez pas? Tant pis."

Un autre exemple du peu de considération de Google concernant la vie privé est Google Analytics. Toute page web sur laquelle le service est utilisé fourni à Google tout ce que vous y faites ou presque. Le système est, entre autre, capable de dire de quelle page vous venez, où vous cliquez et sur quelle page vous allez.

Et malgré les critiques qu'essuye Google, ils continuent comme si de rien était, car pour eux, ils ont raison, donc c'est comme ça qu'il faut faire et pas autrement.
3  0 
Avatar de gromito
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/07/2011 à 13:22
On ne peut pas vraiment prendre l'exemple des tickets de caisse de chez Auchan pour faire un parallèle avec le problème des bots lisant les mails.

Il faut comparer ce qui est comparable, que diriez-vous si La Poste ouvrait notre courrier envoyé de se servir du contenu de nos lettres et des destinataires pour se faire de l'argent sur notre dos en nous envoyant des pubs personnalisées?

A mon avis, tout le monde serait choqué en disant que c'est une violation de la vie privée.
4  1 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/07/2011 à 0:07
C’est étrange, je dirais plutôt le contraire ; la réponse de Sergey [Brin] sur la confidentialité des e-mails dans Gmail est fausse : nier qu’il existe une problématique au seul regard du coté technique de la question est une démarche irrationnelle.
2  0 
Avatar de minnesota
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 15/07/2011 à 2:13
Citation Envoyé par Idelways Voir le message

Que pensez-vous des propos de Douglas Edwards ?
Ben, si c'était l'employé numéro 42, je l'aurais cru sur parole, mais là c'est le numéro 59, alors forcément
4  2 
Avatar de Philippe Bastiani
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/07/2011 à 22:52
Citation Envoyé par Code62 Voir le message
mais au jour d'aujourd'hui, google ne porte (a priori) pas atteinte à la "vie privée" avec son système (ce sont donc deux questions bien distinctes)
Disons que Google respecte SA charte sur la confidentialité des données... et, donc ils ne portent pas atteinte à ta vie privée puisque tu acceptes qu'ils puissent faire des stats sur tes données de navigations/messageries/etc qui, de fait, ne t'appartiennent plus totalement...

Mais le problème est bien plus large et va au dela de Google/FaceBook/...:
- le droits à l'oubli n'existe pas,
- les chartes que tu signes ne sont valides qu'au moment où tu les signes,
- etc
Bref, aucune certitude sur la non utilisation de tes traces...

Autre problème important: quand tu ouvres un compte pour un service quelconque peux tu être raisonnablement sûr de bien cerner toutes les subtilités concernant la confidentialité ? Es-tu informé sur le fait que tes discussions au sein d'un groupe privé pourront être indexées par des outils externes...
2  0 
Avatar de Philippe Bastiani
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/07/2011 à 11:35
Citation Envoyé par ztor1 Voir le message
Vous avez tant de choses à vous reprocher ?
C'est simplement une question de principe: Privé != (Public | commercial | politique) que tu es quelque chose à te reprocher ou pas.

Où met on la limite de l'intrusion ?

Pourquoi s'insurger contre Hadopi sur des questions de libertés individuelles ?
Pourquoi s'insurger contre le contrôle d'état (Chine, etc) ?
...
si, pour chaque contexte, on a rien à se reprocher comme tu dis ;-)

Après, bien-sur, libre à toi d'accepter ou pas les clauses qui peuvent nuire à tes libertés individuelles... encore faut-il être informé ! Et, comprendre les conséquences d'une telle adhésion...

Penses tu que l'internaute moyen soit suffisamment informé ? Penses-tu que l'internaute moyen ait conscience que l'internet ne propose pas de droits à l'oubli ? ... l'analyse des mails/messages pour un ciblage publicitaire n'est finalement que le petit bout de la lorgnette...
2  0