IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk, Jeff Bezos et les milliardaires complétant le top 5 se sont enrichis de 465 milliards de dollars en quatre ans.
Oxfam prévoit que l'un d'eux franchisse le cap des 1 000 Mds $ dans 10 ans

Le , par Stéphane le calme

371PARTAGES

16  0 
Les hommes les plus riches du monde (Elon Musk, Bernard Arnault, Jeff Bezos, Larry Ellison et Warren Buffett) ont doublé leur richesse collective pour atteindre 870 milliards de dollars depuis 2020. Selon une nouvelle étude de l'organisation caritative Oxfam, fondée au Royaume-Uni, cela représente un taux de 14 millions de dollars par heure, et il n'y a guère de signes de ralentissement.

Oxfam a préparé ce rapport avant le Forum économique mondial de Davos, en Suisse, où les élites du monde des affaires se réunissent. Oxfam a souligné comment la richesse de ceux qui sont au sommet continue d’augmenter à une vitesse vertigineuse et a une fréquence si élevée que la planète verra probablement son premier billionnaire (un billion en français étant mille milliards, à ne pas confondre à l'anglais où billion désigne milliard) dans la prochaine décennie.


En guise d'introduction à son rapport INEQUALITY INC. How corporate power divides our world and the need for a new era of public action (littéralement « Comment le pouvoir des entreprises divise notre monde et la nécessité d'une nouvelle nouvelle ère d'action publique »), Oxfam déclare :

Depuis 2020, les cinq hommes les plus riches du monde ont doublé leur fortune. Au cours de la même période, près de cinq milliards de personnes se sont appauvries. Les difficultés et la faim sont une réalité quotidienne pour de nombreuses personnes dans le monde. Au rythme actuel, il faudra 230 ans pour mettre fin à la pauvreté, mais nous pourrions avoir notre premier billionnaire dans 10 ans.

L'énorme concentration du pouvoir des entreprises et des monopoles à l'échelle mondiale exacerbe les inégalités dans l'ensemble de l'économie. Sept des dix plus grandes entreprises du monde ont un PDG milliardaire ou un milliardaire comme actionnaire principal. En pressurant les travailleurs, en éludant l'impôt, en privatisant l'État et en encourageant la dégradation du climat, les entreprises creusent les inégalités et agissent au service d'une richesse toujours plus grande pour leurs riches propriétaires. Pour mettre fin aux inégalités extrêmes, les gouvernements doivent redistribuer radicalement le pouvoir des milliardaires et des entreprises aux citoyens ordinaires.

Les monopoles constitués par les grandes entreprises technologiques

Oxfam estime que nous vivons une époque de pouvoir monopolistique qui permet aux entreprises de contrôler les marchés, de fixer les conditions d’échange et de réaliser des bénéfices sans craindre de perdre des affaires. Loin d’être un phénomène abstrait, cela nous impacte de plusieurs manières : en influençant les salaires qui nous sont versés, les aliments que nous mangeons et pouvons nous permettre, et les médicaments auxquels nous avons accès. Loin d’être accidentel, ce pouvoir a été confié à des monopoles par nos gouvernements.

Secteur après secteur, Oxfam constate partout une concentration accrue du marché. À l’échelle mondiale, sur deux décennies, 60 sociétés pharmaceutiques ont fusionné en seulement 10 sociétés géantes et mondiales « Big Pharma » entre 1995 et 2015. Deux sociétés internationales possèdent désormais plus de 40 % du marché mondial des semences. Les « grandes entreprises technologiques » dominent les marchés : les trois quarts des dépenses mondiales de publicité en ligne sont financées par Meta, Alphabet et Amazon et plus de 90 % des recherches en ligne mondiales sont effectuées via Google. L’agriculture a connu une consolidation en Afrique. L’Inde est confrontée à une « concentration industrielle croissante », notamment de la part des cinq plus grandes entreprises.

Les monopoles augmentent le pouvoir des entreprises et de leurs propriétaires au détriment de tous les autres. Des organismes tels que le FMI conviennent que le pouvoir monopolistique augmente et contribue aux inégalités. Les marges moyennes des méga-entreprises ont explosé au cours des dernières décennies, tandis que le pouvoir de monopole a permis aux grandes entreprises de nombreux secteurs concentrés de se coordonner implicitement pour augmenter les prix afin d'augmenter leurs marges depuis 2021, les secteurs de l'énergie, de l'alimentation et de la pharmacie connaissant d'énormes hausses de prix.


Quatre façons dont le pouvoir des entreprises alimente les inégalités :

  1. Récompenser les riches, pas les travailleurs : les entreprises favorisent les inégalités en utilisant leur pouvoir pour faire baisser les salaires et diriger les profits vers les ultra-riches. En 2022, l’Organisation internationale du Travail (OIT) a averti que la baisse historique des salaires réels pourrait accroître les inégalités et alimenter les troubles sociaux. Notre propre analyse pour ce rapport révèle que 791 millions de travailleurs ont vu leurs salaires ne pas suivre le rythme de l’inflation et comment cela a entraîné une perte de 1*500 milliards de dollars au cours des deux dernières années, ce qui équivaut à près d’un mois (25 jours) de perte de salaire pour chaque travailleur.
  2. Esquive fiscale : les entreprises et leurs riches propriétaires favorisent également les inégalités en menant une guerre soutenue et très efficace contre la fiscalité. Le taux légal d’imposition des sociétés a diminué de plus de moitié dans les pays de l’OCDE depuis 1980. Les planifications fiscales agressives, l’abus des paradis fiscaux et les incitations se traduisent par des taux d’imposition bien inférieurs, et souvent plus proches de zéro.

  3. Privatiser les services publics : partout dans le monde, le pouvoir des entreprises s’impose sans relâche dans le secteur public, marchandisant et séparant l’accès à des services vitaux tels que l’éducation, l’eau et les soins de santé, souvent tout en bénéficiant de profits massifs soutenus par les contribuables. Cela peut réduire la capacité des gouvernements à fournir le type de services publics universels de haute qualité susceptibles de réduire les inégalités.
  4. Causer la dégradation du climat : le pouvoir des entreprises est à l’origine de la dégradation du climat, provoquant à son tour de grandes souffrances et exacerbant les inégalités. De nombreux milliardaires du monde possèdent, contrôlent, façonnent et profitent financièrement des processus qui émettent des gaz à effet de serre et profitent lorsque les entreprises cherchent à bloquer les progrès vers une transition rapide et juste, nient et déforment la vérité sur le changement climatique et écrasent ceux qui s'opposent aux extractions de combustibles fossiles.


Les recommandations d'Oxfam

Oxfam a comparé la richesse des cinq hommes les plus riches du monde à celle des 4,8 milliards de personnes les plus pauvres de la planète, qui sont plus pauvres qu'elles ne l'étaient en 2019. Selon l'organisation, il faudrait 230 ans pour éradiquer la pauvreté au rythme actuel, alors que les inégalités se creusent entre les plus riches et les plus pauvres. .

Les personnes les plus riches de notre monde restent les grands gagnants en cette période de crise. En 2023, les milliardaires sont 3*300 milliards de dollars, soit 34 % de plus qu’ils ne l’étaient en 2020, au début de cette décennie de division. Le nombre de millionnaires devrait augmenter de 44 % d’ici 2027, tandis que le nombre de personnes valant 50 millions de dollars et plus devrait augmenter de 50 %.

Oxfam estime que si la richesse des cinq milliardaires les plus riches continue d’augmenter au même rythme qu’au cours des cinq dernières années, nous verrons le premier billionnaire dans 10 ans. Cependant, nous n’éliminerons pas la pauvreté avant 230 ans.

Seulement 21 % de l’humanité vit dans les pays du Nord, mais ces pays abritent 69 % de la richesse privée et 74 % de la richesse des milliardaires mondiaux.
Oxfam a appelé les dirigeants mondiaux à prendre des mesures urgentes pour réduire les écarts de richesse. En outre, Oxfam a fait les recommandations suivantes :


Croissance de la richesse des plus riches du monde, en milliards, de 2020 à 2023

Réglementer les entreprises

Les gouvernements doivent utiliser leur pouvoir pour maîtriser le pouvoir galopant des entreprises et prévenir les injustices tout au long de leurs chaînes d’approvisionnement, aux niveaux national et international. Elles doivent:
  • Briser les monopoles privés et limiter le pouvoir des entreprises. Les gouvernements peuvent tirer des leçons des affaires antimonopoles actuelles, comme celles des États-Unis et de l’Europe, et des leçons de l’histoire où la concentration des richesses a été combattue avec succès. Ils doivent également mettre fin au monopole du savoir en démocratisant le commerce et en mettant fin à l’abus des règles en matière de brevets (par exemple, par les grandes sociétés pharmaceutiques concernant les médicaments) qui favorise les inégalités.
  • Autonomiser les travailleurs et les communautés. Les entreprises doivent payer des salaires décents et s’engager à garantir la justice climatique et la justice de genre : les paiements et rachats de dividendes devraient être interdits jusqu’à ce que cela soit garanti. Les syndicats doivent être soutenus, protégés et encouragés. La rémunération des PDG devrait être plafonnée. Les gouvernements doivent introduire des mesures juridiquement contraignantes pour garantir les droits des femmes et des personnes racialisées, et pour assurer une diligence raisonnable obligatoire en matière de droits de la personne et d’environnement.
  • Augmenter radicalement les impôts des entreprises et des particuliers fortunés. Cela comprend un impôt permanent sur la fortune et un impôt permanent sur les bénéfices excédentaires. Le G20, sous la direction du Brésil, devrait défendre un nouvel accord international visant à augmenter les impôts sur le revenu et la richesse des individus les plus riches du monde.

Réinventer la façon de faire des affaires

Les gouvernements peuvent utiliser leur pouvoir pour réinventer et réorienter le secteur privé. Ils doivent:
  • Utiliser tout leur pouvoir pour créer et promouvoir une nouvelle génération d'entreprises qui ne donnent pas la priorité aux actionnaires – y compris les coopératives de travail et locales, les entreprises sociales et les entreprises du commerce équitable – qui sont détenues et gouvernées dans l'intérêt des travailleurs, des communautés locales, et l'environnement. Les entreprises compétitives et rentables ne doivent pas être entravées par la cupidité des actionnaires
  • Apporter un soutien financier aux entreprises équitables. Ils peuvent également recourir à la fiscalité et à d’autres instruments économiques tels que les marchés publics pour donner la priorité à des modèles économiques équitables. Aucune aide économique ni aucun contrat gouvernemental ne devraient être accordés aux entreprises qui ne parviennent pas à atteindre leurs objectifs de zéro émission nette, paient en dessous du salaire vital ou évitent les impôts.

Source : rapport Oxfam

Et vous ?

Trouvez-vous ce rapport crédible ou non ? Dans quelle mesure ?
Quelle est votre opinion sur le rapport d’Oxfam et ses recommandations ?
Que pensez-vous de la concentration des marchés décrites par Oxfam ? Un frein pour la concurrence et donc une mauvaise opération pour le consommateur final ?
Les projections d'Oxfam quant à la traversée de la barre des 1 000 milliards de dollars dans une dizaine d'années si le rythme d'enrichissement des milliardaires est maintenu vous semblent-elles réalistes ? Dans quelles mesures ?

Voir aussi :

Apple est devenu si grand en termes de capitalisation qu'il a presque dépassé l'ensemble du marché boursier français. L'entreprise est valorisée à plus de 3 000 milliards de dollars
Le cofondateur d'Oracle Larry Ellison détrône Jeff Bezos et devient la 3e personnalité la plus riche au monde, tandis que les actions de son entreprise atteignent des sommets sans précédents

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de virginieh
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 19/01/2024 à 7:56
Citation Envoyé par _toma_ Voir le message

Je rêve d'un jour voir des économistes invités sur un plateau TV exposer la réalité telle qu'elle est :
On vit dans une société qui n'a jamais été aussi riche (une croissance avec X%/ans c'est une putain de croissance exponentielle), tout le monde pourrait vivre décemment si notre espèce n'était pas rongée par la cupidité.
Ce qui me choque aussi c'est que l'enrichissement de ces gens là ne leur apporte absolument rien.
Si demain 99% de leur capital leur était confisqué, ça ne changerai absolument rien à leur mode de vie.

D'un point de vue utilitariste avoir tant d'argent qui ne sert à rien c'est choquant.
3  1 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 19/01/2024 à 8:23
Citation Envoyé par _toma_ Voir le message

Je t'invite à te renseigner sur la répartition travail/rémunération du capital. C'est exactement ce qui fait que les personnes citées dans cet article sont de plus en plus riche et toi de plus en plus pauvre. Donc oui, Oxfam pose les bonnes questions.
Plus d'argent dédié à la rémunération du capital = moins de salaires = plus d'ultras riches vu que l'argent fini bien par aller dans les poches de quelqu'un. Ho bah ça alors, la théorie du ruissellement serait-elle finalement inversée ?
c'est la ou tu as faux, oxfam donne une estimation de leurs fortunes par rapport à la valeur boursière de leurs actions.
les actions c'est pas de l'argent disponible, elun musk par exemple ne peux pas vendre toute ces actions au risque de créer une grave crise (et sa fortune s’effondré), il est coincé.

Citation Envoyé par _toma_ Voir le message

T'as pas dû lire l'article en entier. Si on a des services publics de plus en plus nazes, c'est pas pour rien. Si tu supprimes les budgets des services publics pour les détourner vers des prestataires privés, y'a pas de miracles, le publique fonctionne moins bien.
Je pendrai même pas la peine de m'attarder sur l'évasion fiscale (qui est également évoquée dans l'article).
il y'a 40ans l'état prélevait 30% et on avait des écoles et un système de santé de bien meilleur qualité. et une bonne sécurité aussi, le pays ressemblait pas a un pays de l'autre coté de la méditerranée. Aujourd'hui à 50% de prélèvement ça ne marche pas et on continue d'inventer des taxes... un simple abris de jardin de 6m2 que je voulais installé l'année dernière, je ne savais à l'époque mais si je l'avais installé j'aurais du payer 600€ de taxe.... du coup j'ai mis 2 abris de 5m2 cote a cote....

le problème c'est pas un manque de budget. bien sur il faut lutter contre l'évasion fiscale, mais ça va pas régler le fond du problème.
il est inutile de compter sur les élus de la république, ca fait un bon moment que la compétence et le mérite a été remplacer par une oligarchie d'incapable et qui se protège entre eux dans ce pays.

Un ministre incapable aujourd'hui c'est un pdg recasé incapable demain, la ministre de l'éducation actuel peut compter sur ces cousins financiers et journalistes à BFM pour la promouvoir.
Ou suffit de voir le passif de thierry breton, aujourd'hui encore un incapable qui est à la tête de... l'europe.

en chine le système à le mérite de purger et de garder que les meilleurs, un patron qui fait de la merde, comme Evergrand, le patron "disparait" on lui donne pas un autre poste encore plus prestigieux.

a ca je rajoute la propagande escrologique, un bon moyen pour piquer du fric pour financer tous et n'importe quoi.
vu y'a 2 jours, par exemple mes placements en per et assurance vie vont devenir risqué pour l'escrologie
je vais devoir revoir mes placements et les placer ailleurs (a l'étranger ?)... je vous invite a voir ce qu'es le marché non-coté, ca promet une belle crise économique tous ca.
On est très mal

Ca n'a pas de sens de taxé les riches sur les valeurs hypothétique des actions.
les actions ca permet de financer les entreprises qui peuvent alors faire de nouveaux projets et donc embaucher.
3  1 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/01/2024 à 16:07
En résumé, tout migrer vers GNU/Linux et l'open source logicielle et matérielle
0  0 
Avatar de Athaa
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/01/2024 à 18:11
Citation Envoyé par mith06 Voir le message
Si seulement ces gens pouvaient donner ne serait ce que 1% de leur bénéfices, cela ferait environ 42 mille dollars par personne !!! De quoi nourrir tout le monde pendant des millénaires!!!
Et il leur restait encor 99% de leurs bénéfices.

Mais dans quel monde on vit?!!!
1  1 
Avatar de mach1974
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/01/2024 à 18:13
Marre de ces considérations .
Ils ont travaillé, investi, convaincu des investisseurs. C'est bien français.
ils ont eu une longueur comme Bernard ARNAULT avec les marques en 1983.
Faut arrêter les conneries
3  3 
Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 18/01/2024 à 22:18
pendant ce temps là, plusieurs gouvernement leur donne des cadeaux fiscaux, congé de taxe, impôt afin de financer des emplois qui prennent des années avant d'être rentable
2  2 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 18/01/2024 à 19:52
tant mieux pour eux, l'Oxfam pose les mauvaises question.
l'important c'est pas combiens eux ce sont enrichis ou combien faudrait leurs piquer des sous.

l'argent disponible ou la valeur boursière que possède bill gates ou elun musk je m'en fou, qu'il soit pauvre ou riche je m'en fou.

le plus important c'est combien moi je me suis enrichie cette année (par rapport à l'inflation)
et il est la le problème, le travail ne paie plus dans ce pays, pour 100€ que je gagne à la sueur de mon front plus de 50€ est voler par l'état pour payer des voitures électrique à 100€/mois pour subventionner les loyers et les augmenter (apl) ou pour réparer les jeans troué ou encore pour le donner a des copains dans des grands conseils ou dans des boites qui ne produise rien ou encore pour l'ukraine ou encore pour les migrants (des millions, mais 0 aides pour les sdf français...)

et des services publiques devenue vraiment naze.
Au final je paie toute ces merdes pour au final me payer une assurance santé privé, une sécurité privé (caméra alarme) car la police est dépassé, et une école privé aux gosses pour qu'ils ait un minimum d'avenir et enfin ma retraite privé car je sais très bien que j'aurais rien ou si mais à 80 balais.

c'est quoi la prochaine étape, me payer les services de Wagner pour me protéger des chances pour la France ?

j'ai vu ce thread X hier bien pénible a lire tellement c'est vrai.
1  2 
Avatar de _toma_
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/01/2024 à 1:47
Marre de ces considérations .
Ils ont travaillé, investi, convaincu des investisseurs. C'est bien français.
Donc ceux qui font la queue à la soupe populaire ou qui ne peuvent pas se payer de loyer, c'est de leur faute ? C'est bien ce qu'il faut comprendre ?
Juste pour donner un ordre d'idée, un milliard d'euros, pour une personne qui gagne 1500€ net/mois, c'est 55 0000 ans de salaire. Tu crois vraiment qu'il y a ne serait-ce qu'une seule personne sur terre dont le travail aurait pu mériter d'accumuler juste un seul petit milliard ?

Petit copier/coller (source) :
une autre façon de voir est de placer un smicard, un millionnaire et un milliardaire sur une ligne de 1 km de long.

Le smicard est à 1,3 mm du départ.
Le millionnaire est à 1 mètre du départ.
Le milliardaire est à 1 km


tant mieux pour eux, l'Oxfam pose les mauvaises question.
[...]
le plus important c'est combien moi je me suis enrichie cette année (par rapport à l'inflation)
Je t'invite à te renseigner sur la répartition travail/rémunération du capital. C'est exactement ce qui fait que les personnes citées dans cet article sont de plus en plus riche et toi de plus en plus pauvre. Donc oui, Oxfam pose les bonnes questions.
Plus d'argent dédié à la rémunération du capital = moins de salaires = plus d'ultras riches vu que l'argent fini bien par aller dans les poches de quelqu'un. Ho bah ça alors, la théorie du ruissellement serait-elle finalement inversée ?

et des services publiques devenue vraiment naze.
T'as pas dû lire l'article en entier. Si on a des services publics de plus en plus nazes, c'est pas pour rien. Si tu supprimes les budgets des services publics pour les détourner vers des prestataires privés, y'a pas de miracles, le publique fonctionne moins bien.
Je pendrai même pas la peine de m'attarder sur l'évasion fiscale (qui est également évoquée dans l'article).

Je rêve d'un jour voir des économistes invités sur un plateau TV exposer la réalité telle qu'elle est :
On vit dans une société qui n'a jamais été aussi riche (une croissance avec X%/ans c'est une putain de croissance exponentielle), tout le monde pourrait vivre décemment si notre espèce n'était pas rongée par la cupidité.
2  4 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/01/2024 à 17:57
Si seulement ces gens pouvaient donner ne serait ce que 1% de leur bénéfices, cela ferait environ 42 mille dollars par personne !!! De quoi nourrir tout le monde pendant des millénaires!!!
Et il leur restait encor 99% de leurs bénéfices.

Mais dans quel monde on vit?!!!
1  4