La France réticente à la « consumérisation de l'IT » ?
Oui, d'après une étude de CA Technologies et de IDC

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
CA Technologies a commandé une enquête à IDC sur la « consumérisation de l’IT». Elle révèle que l’« irruption » des technologies grand-public au sein des systèmes d’information d’entreprise présente des opportunités (gains de productivité, amélioration des interactions avec les clients, vitesse et agilité opérationnelles, qualité décisionnelle, etc.) mais soulève également des challenges majeurs d’administration et de sécurité

« Nous assistons à une adoption massive des technologies de Cloud Computing dans le grand public, où les applications basées sur le cloud et autres réseaux sociaux sont devenus la norme. Cette transformation touche à leur tour les systèmes d’information des entreprises qui entrent dans une nouvelle ère, sous lapression des utilisateurs fonctionnels, exigeant de leurs directions informatiques des solutions, services et données en temps réel, résume Dave Hansen, Directeur Général Enterprise Solutions and Cloud Management de CA Technologies. Les directions informatiques ne peuvent résolument plus s’opposer à ces nouvelles exigences de leurs collaborateurs et clients, pour lesquels une disponibilité permanente est désormais la norme. [Mais] réussite de ces systèmes d’information de nouvelle génération exige de robustes solutions de sécurité et d’administration capables de superviser tous les environnements, et plus particulièrement, les systèmes virtualisés et de cloud computing ».

Que montre cette enquête ? Que l’utilisation par les consommateurs de smartphones, réseaux sociaux et autres services de Cloud Computing transforme fondamentalement les modes de fonctionnement des entreprises

Et surtout que les tactiques adoptées face à cette rapide modification des attentes des clients et des collaborateurs varient d’un décideur à l’autre.

IDC distingue deux grands groupes de DSI. Un groupe « leaders d’opinion » (19 % de l’échantillon total) apparaît proactif et souligne la nécessité que le département informatique collabore plus étroitement avec les décideurs métier. Et un deuxième groupe (dit « mainstream ») dont les membres se décrivent eux-mêmes comme des « suiveurs » ou qui laissent l’initiative aux décideurs métier (sans assistance de l’équipe technique). « Ce groupe ne semblent pas encore prêts à exploiter les avantages potentiels de ces technologies de nouvelle génération », souligne CA Technologies.

Les premiers voient dans le Cloud et ces nouveaux usages un atout qui leur a permis d'augmenter la satisfaction et la fidélisation des clients, d'augmenter leur part de marché, d'améliorer leur pénétration dans de nouvelles zones, de réduire les charges ou d'améliorer les performances applicatives.

En France, les résultats montrent que les dirigeants informatiques de cette catégorie seraient moins nombreux et que le payse serait plus réticent que le reste du monde au Cloud, aux outils mobiles et aux réseaux sociaux.

Selon IDC :
  • 41 % des utilisateurs français de smartphones l’utilisent notamment pour leur usage professionnel – contre 54 % dans le reste du monde (les français sont 69 % à posséder un smartphone, contre 80% dans le reste du monde)
  • Seules 12 % des français interrogées utilisent une tablette mobile, contre 36 % dans le reste du monde et leur usage professionnel n’atteint que 5 % en France, contre 23 % dans le reste du monde
  • 28 % des français interrogées considèrent normal d’utiliser les medias sociaux contre 52 % dans le reste du monde.
  • 18 % des professionnels Français pensent que la perspective de vente des produits / services sur des boutiques dédiées sur les médias sociaux est importante, contre 48 % pour les autres pays


Réticences justifiées, peur de l'avenir, conservatisme ou simple bon sens ? Chacun trouvera une explication à la spécificité française.

Quoiqu'il en soit, de manière générale « l’expérience démontre clairement que la collaboration entre départements informatiques et métier est indispensable pour permettre aux DSI de gérer, contrôler et sécuriser économiquement et proactivement leurs environnements à une époque où la mobilité, la personnalisation, le cloud computing et les médias sociaux transforment radicalement les attentes » conclue Crawford Del Prete.

Source : Etude « Les technologies grand-public transforment l'entreprise... Y êtes-vous préparés ? » (PDF)

Et vous ?

Que pensez-vous de la spécificité Française et de ses origines ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de kedare kedare - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 14/07/2011 à 10:53
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
Que pensez-vous de la spécificité Française et de ses origines ?

Les français (Les DSI surtout) sont majoritairement des conservateurs avec comme moyen de fonctionner : "Pourquoi changer ? Ca marche...", donc il vont pas aller chercher a moderniser un système qui fonctionne tel qu'il est même si il pourrait être infiniment plus pratique et productif.
Avatar de kdmbella kdmbella - Expert éminent https://www.developpez.com
le 14/07/2011 à 13:19
Les français (Les DSI surtout) sont majoritairement des conservateurs avec comme moyen de fonctionner : "Pourquoi changer ? Ca marche...", donc il vont pas aller chercher a moderniser un système qui fonctionne tel qu'il est même si il pourrait être infiniment plus pratique et productif.

avec cette manière de penser pas étonnant que le ministère des finaces se fasse Hacker vu que "ça fonctionne !"
par ailleurs c'est pas parcequ'un Système fonctionne qu'on ne peut pas ou qu'on ne doit pas l'améliorer si non on serait toujours en train d'utiliser des téléphones 1G vu que "ça fonctionne !"
Avatar de susanoo susanoo - Membre du Club https://www.developpez.com
le 14/07/2011 à 15:17
C'est quoi "le reste du monde" ??? Si ce sont les ricains, c'est bien normal vu qu'il n'ont pas de culture à proprement parler. Il est important je trouve, qu'il y'ait des gens qui se posent encore des questions sur l'utilité réelle des technologies avant leur adoption. En tout cas, ce que je constate c'est que la technologie, loin de servir l'homme, l'asservit au contraire.
Avatar de xulien xulien - Membre actif https://www.developpez.com
le 15/07/2011 à 2:07
la technologie, loin de servir l'homme, l'asservit au contraire.

En particulier les technologies inadaptes, car veillissante, mais auquel on ne touche parcequ'elles "fonctionnent" , on se retrouve avec des utilisateurs obliges de s'adapter a la technologie, et non la technologie s'adapter aux utilisateurs.

qu'il y'ait des gens qui se posent encore des questions sur l'utilité réelle des technologies avant leur adoption

si seulement c'etait la veritable raison... ce n'est pas comme si les habitudes, ou bien la frilosite lie aux couts/risques prevalaient dans les DSI

ps: pardon pour l'abscence d'accents
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 15/07/2011 à 12:53
Les DSI laissant les directions métier décider de l'évolution technologique, je trouve ça scandaleux. A quoi servent-ils ? Ils se font déborder technologiquement par leurs utilisateurs !
Avatar de zeyr2mejetrem zeyr2mejetrem - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 18/07/2011 à 9:22
Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Les DSI laissant les directions métier décider de l'évolution technologique, je trouve ça scandaleux. A quoi servent-ils ? Ils se font déborder technologiquement par leurs utilisateurs !

+1

La consumérisation du secteur IT lève une question importante voire primordiale dans notre secteur.
A savoir la question du recul ! Quel recul peut avoir un utilisateur qui utilise à titre personnel une technologie ?
En tant que professionnels on sait bien qu'entre tenir son site perso sur un serveur mutualisé et héberger son propre site pro sur un serveur d'entreprise il y'a un monde (de même qu'entre installer un OS windows et gérer un parc).

Ayant travaillé pour un éditeur de solutions communicantes dont les clients étaient les directions métier, je peux dire que la consumérisation pose de sérieux problèmes (effet girouette aggravée, négligence des aspects sécurité ou, excès inverse, paranoïa).

Je pense que les directions IT doivent travailler AVEC les utilisateurs et non se faire supplanter par ces derniers.
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement fpga (traitement vidéo) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Ingénieur conception en électronique de puissance H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil