IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

TikTok censure-t-il le contenu critique envers la Chine ? La plateforme assure qu'elle ne le fait pas
Mais une enquête de CNN apporte une réponse plus nuancée

Le , par Stéphane le calme

920PARTAGES

6  0 
TikTok est une application populaire de partage de vidéos courtes, qui compte des millions d’utilisateurs dans le monde. Mais l’application, qui appartient à la société chinoise ByteDance, est-elle soumise à l’influence et à la censure du gouvernement chinois ? C’est la question que se posent de nombreux observateurs, qui craignent que TikTok ne soit utilisée comme un outil de propagande ou d’espionnage par Pékin.

Le nombre de hashtags entre TikTok et Instagram

Le présentateur de CNN, Jake Tapper, a interviewé le responsable des politiques publiques de TikTok l'année dernière, lui demandant s'ils censuraient les contenus critiques à l'égard du parti chinois. « Nous ne censurons le contenu au nom d'aucun gouvernement », a répondu le porte-parole. Mais cette semaine, CNN a examiné les données sur le nombre total de hashtags sur Instagram et sur TikTok sur des sujets qui pourraient être embarrassants pour le gouvernement chinois – et a constaté de nettes différences.

CNN a pris des données sur Instagram et sur Tiktok et s'est intéressé par exemple au nombre total de hashtags et a comparé le nombre de publications sur les deux plateformes. CNN a tenu à rappeler qu'Instagram a été lancé en 2010 et TikTok en 2018. Les hashtags sur les Ouïghours (qui est la minorité ethnique que la Chine oppresse, envoyant en détention ou dans des camps de concentration) sont 10,4 fois plus nombreux sur Instagram que sur Tiktok.


Pour chaque hashtag Tiktok sur Tiananmen (une grande place publique de Pékin qui fut le théâtre, au printemps 1989, d'importantes manifestations d'étudiants réclamant la libéralisation du régime, qui se soldèrent par l'intervention massive de l'armée (3-4 juin) et une répression sanglante), il y a 153 publications sur Instagram.


Le journaliste de CNN conclut en disant :

Alors oui, le contenu existe sur TikTok, mais il est très loin du nombre sur d'autres médias sociaux. Ce qui semble assez pratique pour le gouvernement chinois. Nous avons contacté TikTok à ce propos et ils ont déclaré : les hashtags ne sont pas la seule métrique pour faire des comparaisons. Ils ont dit : intéressez-vous au nombre de vues des vidéos. Et il nous assure que les vues du hashtag Tiananmen sont de 3,4 millions. Mais les vues sont de 24,4 millions pour Tiananmen Square. Cependant il y a plus d'un milliard de personnes sur Tiktok. Alors ce nombre ne devrait-il pas être plus haut ?
Tiktok a fait la déclaration suivante :

Cette comparaison de hashtags est absolument inexact et a été choisi pour faire progresser un agenda politique. Instagram est opérationnelle depuis beaucoup plus longtemps que TikTok et a plus d'utilisateurs. Aussi, dans certains cas, il y aura plus de publications associées à certains hashtags. Le fait est que ce contenu a été vu des millions de fois sur TikTok la semaine dernière uniquement, comme tout le monde peut le voir sur le site. C'est de notoriété publique que les hashtags sont générés et ajoutés aux vidéos par les utilisateurs et non par TikTok

Des documents internes ont déjà révélé la censure de TikTok

Les interrogations des observateurs ne sont pas dénuées de fondement. En 2019, le journal The Guardian a révélé l’existence de documents internes de TikTok, qui détaillent les règles de modération du contenu sur l’application. Selon ces documents, TikTok censurait les vidéos liées au massacre de la place Tiananmen, à l’indépendance du Tibet, ou au mouvement religieux Falun Gong, interdit en Chine. Ces sujets sont considérés comme sensibles par le Parti communiste chinois (PCC), qui contrôle étroitement les médias et l’Internet dans le pays.

TikTok a confirmé l’authenticité de ces documents, mais a affirmé qu’ils étaient obsolètes et qu’ils ne reflétaient pas sa politique actuelle. « TikTok ne supprime pas le contenu en fonction des sensibilités liées à la Chine. Nous n’avons jamais été sollicités par le gouvernement chinois pour supprimer du contenu et nous ne le ferions pas si cela nous était demandé », a déclaré l’entreprise dans un communiqué :

Au cours des dernières semaines, TikTok a fait l'objet de déclarations publiques de membres du Congrès et d'autres concernant des allégations de censure de contenu, ainsi que de questions sur nos pratiques en matière de protection des données. TikTok reconnaît l’importance de ces questions et apprécie que les membres du Congrès – et le public – s’y concentrent.

Chez TikTok, nous prenons également ces problèmes très au sérieux. Nous nous engageons à faire preuve de transparence et de responsabilité dans la manière dont nous soutenons nos utilisateurs de TikTok aux États-Unis et dans le monde. À la lumière des affirmations récentes, nous pensons qu’il est essentiel de remettre les pendules à l’heure sur certaines questions spécifiques.

Parlons d’abord de la confidentialité et de la sécurité des données. Nous stockons toutes les données des utilisateurs de TikTok US aux États-Unis, avec une redondance de sauvegarde à Singapour. Nos centres de données sont entièrement situés en dehors de la Chine et aucune de nos données n'est soumise à la loi chinoise. De plus, nous disposons d'une équipe technique dédiée qui se concentre sur le respect de politiques de cybersécurité robustes et de pratiques de confidentialité et de sécurité des données.

Deuxièmement, en ce qui concerne les problèmes de contenu. Soyons très clairs : TikTok ne supprime pas les contenus en fonction de sensibilités liées à la Chine. Le gouvernement chinois ne nous a jamais demandé de supprimer un contenu et nous ne le ferions pas si cela nous était demandé. Période. Notre équipe de modération américaine, dirigée depuis la Californie, examine le contenu pour vérifier qu'il respecte nos politiques américaines, tout comme les autres entreprises américaines présentes dans notre secteur. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement étranger, y compris le gouvernement chinois ; TikTok n’opère pas en Chine et nous n’avons pas l’intention de le faire à l’avenir.

Nous restons déterminés à fournir une expérience d'application sûre et expressive à notre communauté. Nous visons à être un leader dans ce domaine important et complexe. Auparavant, nous avions annoncé notre intention de former un comité d'experts externes pour garantir que TikTok soit bien préparé à servir nos utilisateurs et notre communauté de manière efficace et responsable.

Nous sommes impatients de poursuivre notre engagement sur ces questions et sur d’autres pour montrer que TikTok s’engage à fournir une plateforme fiable pour le divertissement et la créativité.
Un ancien employé accuse la Chine d’avoir accédé aux données de TikTok

En 2023, une nouvelle affaire a relancé les soupçons sur les liens entre TikTok et la Chine. Un ancien employé de ByteDance, la société mère de TikTok, affirme que le Parti communiste chinois (PCC) avait un « accès suprême » à toutes les données détenues par l’entreprise, y compris celles stockées sur des serveurs aux États-Unis. Il a fait ces révélations dans le cadre d’un procès pour licenciement abusif contre le géant de l’internet.

Les allégations du procès (que Bytedance nie et s'est engagé à contester) surviennent à un moment d'examen minutieux aux États-Unis et dans d'autres pays occidentaux sur le niveau de contrôle, le cas échéant, que Pékin est en mesure d'exercer sur TikTok, l'application de médias sociaux aux contenus extrêmement populaires.

Yintao "Roger" Yu a déposé une plainte pour licenciement abusif contre Bytedance devant la Cour supérieure de San Francisco au début du mois. Il dit avoir travaillé dans l'entreprise d'août 2017 à novembre 2018, en tant que responsable de l'ingénierie pour les opérations américaines.

Dans une nouvelle plainte déposée en mai 2023, Yu a affirmé que le Parti communiste chinois (PCC) avait un bureau spécial dans l'entreprise, parfois appelé le « Comité », qui surveillait Bytedance et « guidait comment il faisait progresser les valeurs communistes fondamentales ». « Le Comité a maintenu un accès suprême à toutes les données de l'entreprise, même les données stockées aux États-Unis », lit-on dans la plainte.

Le procès de Yu allègue que la société a rendu les données des utilisateurs accessibles au Parti communiste chinois via un canal de porte dérobée, peu importe où se trouvaient les données. Yu a également affirmé qu'il avait observé que Bytedance était « réceptif aux demandes du PCC » de partager, d'élever ou même de supprimer du contenu, décrivant Bytedance comme « un outil de propagande utile » pour les dirigeants de Pékin.

Des reportages antérieurs sur le procès de Yu ont détaillé comment, peu de temps après avoir commencé son travail, il s'est rendu compte que Bytedance s'était engagé pendant des années dans ce qu'il appelait un « stratagème mondial » pour voler et tirer profit du contenu des autres. Le stratagème impliquait l'utilisation d'un logiciel délibérément lancé pour supprimer « systématiquement » le contenu des utilisateurs des sites Web des concurrents, principalement Instagram et Snapchat, et remplir ses propres services vidéo sans demander la permission.

L'ancien employé a affirmé qu'il était « troublé par les efforts de ByteDance pour contourner les lignes juridiques et éthiques ».

TikTok fait face à des pressions réglementaires et à une enquête de sécurité nationale aux États-Unis

Les accusations portées contre TikTok ont alimenté les craintes des autorités américaines, qui ont lancé une enquête de sécurité nationale sur l’application en 2019. Les États-Unis ont également ordonné aux agences fédérales de supprimer TikTok de leurs appareils gouvernementaux, et ont menacé d’interdire l’application sur le territoire américain. Les États-Unis reprochent à TikTok de collecter des données qui pourraient permettre une surveillance par le gouvernement chinois, et de contrôler l’algorithme qui diffuse le contenu aux utilisateurs, pouvant ainsi influencer l’opinion publique.

TikTok nie ces allégations, et affirme avoir mis en place des mesures de sécurité et de transparence pour protéger la vie privée et la liberté d’expression de ses utilisateurs. TikTok a également appelé l’administration Biden à finaliser un accord de sécurité nationale qui permettrait à TikTok de continuer à opérer aux États-Unis en échange d’une plus grande visibilité du gouvernement américain sur la façon dont elle collecte et stocke les données des Américains.

Conclusion

La question de savoir si TikTok censure le contenu critique de la Chine reste donc controversée, et dépend en partie de la confiance que l’on accorde à l’entreprise et à son pays d’origine. TikTok affirme être une plateforme indépendante et respectueuse des droits de ses utilisateurs, mais certains faits et témoignages suggèrent le contraire. Il revient aux utilisateurs, aux régulateurs et aux chercheurs de se faire leur propre opinion, en se basant sur les informations disponibles et en restant vigilants.

Sources : CNN, TikTok

Et vous ?

Que pensez-vous des métriques utilisées par CNN pour déterminer que TikTok applique la censure ?
Pensez-vous que TikTok soit une application fiable et sécurisée, ou qu’elle présente des risques pour la vie privée et la liberté d’expression de ses utilisateurs ?
Faites-vous confiance à TikTok pour respecter sa politique de modération du contenu, ou pensez-vous qu’elle soit influencée par le gouvernement chinois ?
Quelles sont les mesures que vous aimeriez voir TikTok prendre pour renforcer sa transparence et sa responsabilité vis-à-vis de ses utilisateurs et des autorités réglementaires ?
Utilisez-vous TikTok pour vous informer sur l’actualité et les opinions, ou seulement pour vous divertir et vous amuser ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Jules34
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 13:48
Mais enfin la France ne censure pas non plus ! Pas plus que la commission européenne et Thierry Breton !!

ILS LUTTENT CONTRE LA DESINFORMATION

j'adore comme tout le monde fait semblant de jouer aux vierges effarouchées. Bien sur que sur Instagram les occidentaux vont croiser plus de post "TIAN AN MEN BOUH LA CHINE" alors que sur Tiktok bin c'est un peu logique du coup il y ai plus de contenu du style "INVASION DU VIETNAM BOUH LES AMERICAINS".

A la fin de la journée il y a un scoop à raconter à tout le monde, ce sont deux empires qui s'affrontent et qui comme chaque empire, vise l'hégémonie globale.

Voila pourquoi il existe de vrai pacifiste, pas juste des va t'en guerre qui veulent rétablir je ne sais quelle pseudo démocratie un fin fond du monde au nom de la démocratie européenne ou américaine, démocratie qui n'a jamais existé que dans la tête du mec qui a vendu le concept à ses compatriotes pour mieux les entuber dix ans plus tard.
3  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 09/12/2023 à 23:41
Marrant cet article :

https://www.legorafi.fr/2023/03/02/s...toire-chinois/

3  0 
Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 14:32
et apres?

twitter, facebook et cie font énormément de centure sur les minorités, religion, secte.....
2  1 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/12/2023 à 14:49
Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
twitter, facebook et cie font énormément de centure sur les minorités, religion, secte.....
Donc Tiktok devrait être autorisé a faire ce qui est déjà interdit pour les autres ?
0  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 06/12/2023 à 18:13
Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
Donc Tiktok devrait être autorisé a faire ce qui est déjà interdit pour les autres ?
Ou alors les autres ne devrait pas être autoriser à faire ce qui est interdit à TikTok de faire.
0  1 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/12/2023 à 10:16
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Ou alors les autres ne devrait pas être autoriser à faire ce qui est interdit à TikTok de faire.
Les deux ne sont pas exclusifs, "Ou alors" n'a aucun sens; sauf si on continue à pointer du doigt les autres, auquel cas on va tourner en rond pendant encore très longtemps.
Et honnêtement je m'en ficherais complètement si nous n'étions pas les dindons de la farce pendant ce temps.
0  2