Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft et Facebook s'allient pour contrer Google+
En intégrant Skype à la plate-forme, qui a dépassé les 750 millions d'utilisateurs

Le , par Gordon Fowler

23PARTAGES

5  1 
Facebook n'a pas encore trop à craindre de Google+. Mais mieux vaut prendre les devants.

C'est ce qu'a fait Mark Zuckerberg hier, lors d'une conférence de presse exceptionnelle, où le fondateur de Facebook a dévoilé deux nouveautés destinées à contrer le lancement du service de Google.

La première est l'arrivée de la visio-conférence grâce à Skype et un accord avec Microsoft (nouveau propriétaire de l'outil pour 8,5 milliards de dollars). Une fonctionnalité, étudiée depuis environ 6 mois, qui répond au Hangouts de Google+. Avec une différence. Skype ne permet gratuitement que les échanges en face à face, là où Google permet des conversations jusqu'à 10 intervenants.

L'accord apparaît assez naturel entre Microsoft et Facebook. Le numéro 1 mondial du logiciel avait en effet pris une participation dans le capital du numéro 1 des réseaux sociaux dès 2007. L'intégration de Skype dans Facebook relève donc d'une synergie industrielle stratégique pour les deux acteurs, de facto adversaires communs de Google+.

Pour Zuckerberg, la visio-conférence serait la première application sociale véritablement intéressante. Concrètement, un bouton pour lancer une conférence par Skype sera ajouté aux pages des utilisateurs. A noter que les conversations ne pourront se faire qu'entre membres de Facebook (et pas entre titulaires d'un compte Skype).

Autre annonce, moins stratégique, la fenêtre de Chat a été relookée pour intégrer Skype.

Elle intègrera églament un fonctionnalité qui fait curieusement penser aux commentaires collaboratifs dans Google Docs. En clair, une conversation en messagerie instantanée entre plusieurs personnes restera archivée et pourra être consultée et complétée a posteriori par un utilisateur qui était hors-ligne au moment de la conversation initiale.

L'évènement a également été l'occasion pour Mark Zuckerberg de confirmer un chiffre clef : Facebook a dépassé les 750 millions d'utilisateurs. Quant aux données échangées sur la plates-formes (liens, vidéos, etc.), elles progressent de manière exponentielle. D'après le jeune PDG, les utilisateurs partageraiennt deux fois plus qu'il y a un an. Et le mouvement devrait s'amplifier.

Aujourd'hui 4 milliards de données sont partagées par jour sur Facebook. Avec la « loi du partage », exposée par Mark Zuckerberg, ce nombre devrait grimper en flèche dans les mois qui viennent. Les réseaux seraient donc à un tournant historique que la plate-forme entend gérer en ajoutant des outils pour faciliter la gestion de nouveaux contenus (musiques, documents, etc.).

Ou plus exactement en donnant les outils aux développeurs pour créer de nouveaux moyens d'échange.

750 millions de membres, 4 milliards de données partagées par jour : pas de quoi avoir peur de Google+ donc ? D'autant plus que le service n'en est encore qu'à sa phase de beta test ?

Pas si sûr.

Car par rapport à Facebook, Google+ affiche une différence non-négligeable (que certains voient comme une faiblesse) : les « Cercles ».

Ces « Cercles » permettent de trier les contacts. Il est par exemple possible d'être à la fois « ami » avec des collègues de travail et avec sa famille mais de filtrer les contenus destinés aux uns et aux autres. Le Cercle « Famille » aura ainsi accès à des photos de vacances, tandis que le Cercle « Collègues » accédera aux publications ou réflexions professionnelles.

Ces cercles sont en fait l'exact équivalent des "Aspects" dans Diaspora*, le réseau social libre.

Ce tri des contacts (qui n'est pas sans rappeler un essai de Facebook avec « Friends Lists ») et cette granularité sont très différenciants. Ces avantages pourraient d'ailleurs séduire un grand nombre d'utilisateurs. Car les Cercles de Google+ répondent à un problème : il est souvent difficile de refuser une demande d'ajout sur un réseau social, or trop de contacts éparses nuisent à l'efficacité et à la maîtrise d'un profil.

Mark Zuckerberg, qui est présent - officiellement - sous sa propre identité sur Google+, a bien conscience de cette différence.

Sa contre-attaque a d'ailleurs commencé dès hier.

D'après lui, les Cercles seraient trop compliqués à gérer (en résumé, les gens ne veulent pas gérer des paramètres et des listes, ils veulent que tout fonctionne clef en main). Et surtout ils posent un problème de transparence.

« La définition d'un groupe c'est : toutes les personnes d'un groupe savent qui est dans le groupe ». Ce qui n'est effectivement pas le cas avec les Cercles de Google+. Personne ne sait qui est dans tel ou tel groupe, ni dans quel groupe (privé, ami, etc.) il est lui même. Histoire de préserver les susceptibilités.

Les Cercles sont un modèle que ne suivra pas Facebook (qui restera sur celui où tous les contenus sont accessibles à tous les « amis »). Et il y a fort à parier que Facebook ne devrait pas tarder à le dénigrer un peu plus violemment dans les semaines qui viennent.

Ce que certains commencent déjà à faire pour Mark Zuckerberg.

Preuve que Google+ lui fait un peu plus peur que Google Buzz ?

Source : Streaming de la conférence de Mark Zuckerberg

Et vous ?

Etes-vous plus Cercle ou Groupe selon Facebook ?
Que vous inspire l'arrivée de Skype dans Facebook ?
Etes-vous prêt(e) à développer des applications de partage de nouveaux types de contenus pour la plate-forme ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 07/07/2011 à 16:38
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
Avec une différence. Skype ne permet gratuitement que les échanges en face à face, là où Google permet des conversations jusqu'à 10 intervenants.
Dommage, La ou Google installera une véritable visioconférence (gratuite, j'imagine ?), facebook ne mettra à disposition des particuliers qu'une conférence style vieux MSN.

Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
Pour Zuckerberg, la visio-conférence serait la première application sociale véritablement intéressante.

Donc le boss de facebook admet que jusqu'à maintenant son magnifique service
ne servait pas à grand chose ?
3  0 
Avatar de __pan
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 07/07/2011 à 20:35
Citation Envoyé par Miyukaze Voir le message
Mais Google a tout prévu!
-> Les profils vont devenir obligatoirement publics sous peine de suppression. En gros t'as un compte google => t'as un compte google+
Faut arrêter de colporter des bêtises, le google profile n'est pas obligatoire pour utiliser les services google et surtout il n'est pas créé de base. De plus ça ne sert à rien d'avoir un google profile privé ...
2  0 
Avatar de Miyukaze
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 08/07/2011 à 12:11
Faut arrêter de colporter des bêtises, le google profile n'est pas obligatoire pour utiliser les services google et surtout il n'est pas créé de base. De plus ça ne sert à rien d'avoir un google profile privé ...
Autant pour moi, il faut remplacer "compte" par "profil" dans ma phrase.
Ce que je voulais dire, c'est que pour les utilisateurs de Google+, le profil Google+ et le profil Google sont une seule et même chose.
L'inverse n'est pas encore vrai, mais cela ne m'étonnerait pas que ça le devienne au lancement officiel de Google+ (le profil Google deviendrait le profil Google+)
Ainsi chaque personne ayant un profil Google aura une page Google+, et le fait de rendre le nom et le sexe obligatoire permet à Google d'avoir l'ensemble de ses utilisateurs ayant créé un profil présent dans les recherches.
Et l'on peut déjà intégrer des personnes ayant un compte Google dans ses cercles et leur envoyer une notification lorsque l'on partage un contenu avec ce cercle.
Pensez vous vraiment que le fait de recevoir 30 notifications de personnes différentes ne va pas rendre curieux les utilisateurs?
Rien que le nom me parait pourtant clair: Google"+", pour moi il est presque sûr que Google fera tout pour que ses utilisateurs migrent vers Google+ sans même s'en rendre forcément compte.
2  0 
Avatar de Julien_G
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/07/2011 à 14:36
Ces « Cercles » permettent de trier les contacts. Il est par exemple possible d'être à la fois « ami » avec des collègues de travail et avec sa famille mais de filtrer les contenus destinés aux uns et aux autres. Le Cercle « Famille » aura ainsi accès à des photos de vacances, tandis que le Cercle « Collègues » accédera aux publications ou réflexions professionnelles.

Ce tri des contacts (qui n'est pas sans rappeler un essai de Facebook avec « Friends Lists ») et cette granularité sont très différenciants. Ces avantages pourraient d'ailleurs séduire un grand nombre d'utilisateurs. Car les Cercles de Google+ répondent à un problème : il est souvent difficile de refuser une demande d'ajout sur un réseau social, or trop de contacts éparses nuisent à l'efficacité et à la maîtrise d'un profil.
Je ne comprend pas, c'est exactement ce que je fais sur Facebook. Avec les groupes d'amis (qui sont toujours d'actualité, et heureusement).
1  0 
Avatar de Flaburgan
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/07/2011 à 15:08
Je ne connais pas les cercles de google+, mais de ce que j'ai compris, c'est l'équivalent des aspects de Diaspora*.

Et la différence avec les listes facebook est grande :
Sur Facebook, on publie du contenu (photo, article) et puis on défini qui peut ou ne peut pas le voir. Mais on a toujours un unique mur.
Sur Diaspora*, on a réellement une séparation, ce qui pourrait être l'équivalent de plusieurs murs. Un pour les amis, un pour les collègues, un pour la famille. Et il est très facile au moment de publier un statuts de choisir sur quels murs il va apparaître.

Je déplore d'ailleurs le manque de communication fait autour de Diaspora, quand on ne part que de Google+ qui fait exactement la même chose...
1  0 
Avatar de So.js
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/07/2011 à 15:26
Mon choix est clairement fait entre Facebook et Google+, je n'ai jamais aimé Facebook : moche, peu convivial, bugs, flous récurrents sur la confidentialité, ne se suffit pas à lui-même (je ne comprend pas qu'on puisse passer plus de 10 minutes dessus...), Zuckerberg la girouette supposé voleur d'idée, etc.

Ça ne me donne pas envie de partager.

Et de l'autre côté G+, beaucoup plus agréable, encore jeune, mais pour moi plein d'avenir : Les cercles (un vrai plus et non pas un patch comme les groupes de FB), les visioconférences, intégration des services Google (qui sont tout ce que j'utilise le plus, alors rien que là, il n'y a pas photo...), etc.

Certes, Google récupère également les données personnelles, mais je préfère confier mes données personnelles à Google qu'à FB.

Citation Envoyé par Flaburgan Voir le message
Je ne connais pas les cercles de google+, mais de ce que j'ai compris, c'est l'équivalent des aspects de Diaspora*.

Et la différence avec les listes facebook est grande :
Sur Facebook, on publie du contenu (photo, article) et puis on défini qui peut ou ne peut pas le voir. Mais on a toujours un unique mur.
Sur Diaspora*, on a réellement une séparation, ce qui pourrait être l'équivalent de plusieurs murs. Un pour les amis, un pour les collègues, un pour la famille. Et il est très facile au moment de publier un statuts de choisir sur quels murs il va apparaître.

Je déplore d'ailleurs le manque de communication fait autour de Diaspora, quand on ne part que de Google+ qui fait exactement la même chose...
Manque de communication sur Diaspora oui, c'est vrai, et c'est ce qui fait qu'à moins d'un coup de génie incroyable, ce projet est mort-né. Ils n'auront jamais les moyens de Google ou FB.
2  1 
Avatar de shkyo
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/07/2011 à 15:36
Citation Envoyé par SCheyssial Voir le message
...
Certes, Google récupère également les données personnelles, mais je préfère confier mes données personnelles à Google qu'à FB.
...
Loin de moi l'idée d'être désagréable, mais Google et FB étant toutes les deux des sociétés américaines, à mon avis cela ne doit pas changer grand chose...

Toutes les deux sont connues pour exploiter au maximum les profils de leur utilisateurs...
1  0 
Avatar de Tab
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/07/2011 à 16:11
Citation Envoyé par yoyo88 Voir le message
je vois pas pourquoi j'irrai sur Google+.
la tres grande majorité de mes connaisance ne savent même pas que google+ existe donc ils ne sont pas pret d'y allez.
Justement c'est le moment de leur faire découvrir quelque chose d'autre, je connais beaucoup de gens qui ne savent même pas ce qu'est linux mais ça n'est pas une raison pour ne pas en avoir un ni pour ne pas le montrer.

Le choix est justement quelque chose de très important (y'a qu'à voir les ballot screen) donc montrer des alternatives aux monopoles ça l'est aussi

Après on aime ou pas et on a envie ou pas de partager et ça c'est laissé au jugement de chacun heureusement.

Pour ma part je suis sur G+ et j'en suis plutot content, ça parait brouillon au début mais le système de cercles devient vite très intuitif
2  1 
Avatar de andry.aime
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/07/2011 à 10:16
On commence à passer en mode Team Deathmatch maintenant
1  0 
Avatar de So.js
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/07/2011 à 15:45
Citation Envoyé par shkyo Voir le message
Loin de moi l'idée d'être désagréable, mais Google et FB étant toutes les deux des sociétés américaines, à mon avis cela ne doit pas changer grand chose...

Toutes les deux sont connues pour exploiter au maximum les profils de leur utilisateurs...
Je n'ai pas dis le contraire, mais je préfère que ça soit Google qui le fasse plutôt que FB dont la politique n'est jamais clairement définie et donc change sans arrêt. Voir cet article : http://www.presse-citron.net/faceboo...n+-+Le+blog%29
Mais dans l'absolu, je préférerait qu'on évite d'exploiter mes données... Mais quand on s'inscrit on accepte, donc...
0  0