Developpez.com

Club des développeurs et IT pro
Plus de 4 millions de visiteurs uniques par mois

RIM : une « taupe » dénonce les outils de développement du BlackBerry
Et affirme que rien ne va plus dans la société, RIM dément

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
RIM traverse une zone de turbulence de plus en plus agitée. Après l'annonce de profits en chute et de licenciements, une personne se réclamant « cadre supérieur » chez le constructeur canadien du BlackBerry a décidé de publier une lettre ouverte. Adressée au « top management », il y fait part de ses doutes et de ses propositions pour relancer la société.

L'auteur explique sa démarche anonyme par le fait que le dialogue et la critique ne seraient pas dans la culture d'entreprise de RIM. Mais il pense impératif de s'exprimer tant la situation serait devenue tendue en interne, notamment depuis que certains des « meilleurs éléments » seraient menacés de licenciements.

« J'ai perdu confiance. Je le cache au travail mais ma passion est détruite », concède-t-il. « Et je sais que je ne suis pas le seul ».

C'est par ces mots que commence le document envoyé à la presse. Il s'articule autour de 8 points, 8 propositions pour « redonner à RIM sa position de leader du marché ».

Ces propositions vont de l'investissement marketing à un retour à l'humilité des dirigeants (qui, semble-t-il, méprisent les critiques des observateurs) en passant par le recrutement de professionnels expérimentés pour gérer les futurs développements.

La lettre semble rappeler nombre d'évidences : replacer l'usager au centre de la conception des produits, se recentrer – justement – sur la conception des produits (et pas sur les projets à la demande de tiers extérieurs comme les opérateurs). Et une politique de dialogue plus ouverte.

Mais certaines de ces propositions sont tout sauf angéliques, ou naïves.

En témoigne le diagnostic sur le SDK de RIM : « Développer pour BlackBerry est pénible, et malgré ce que l'on vous a dit, les choses ne changent pas. Notre SDK est comme une vielle Ford Explorer de 1990. Et pendant ce temps, Apple a sorti une BMW W3 toute neuve et rutilante […] les développeurs ont besoin d'outils de qualité. Si nous sortons de bons outils, le boulot fait avec sera bon. Offrons de la merde aux développeurs, et ne soyons pas surpris de voir des applications de merde ».

Problème, « personne n'ose dire au management à quel point nos outils sont mauvais. Mêmes les développeurs de nos plus proches partenaires font de leur mieux pour rester polis ». La solution ? « Recrutons des talents, rachetons une société spécialisée dans les SDK et les API, mettons y un paquet d'argent s'il le faut... mais faisons-le vite ! ».

Encore moins angélique, l'auteur appelle à licencier. Mais en connaissance de cause. Après une analyse des compétences et des résultats de chacun. « RIM possède trop d'employés qui sous-performent mais qui restent en poste. […] Où est le gars qui a sorti le 9530 ? Toujours chez nous. Toujours en charge de projets logiciels importants. Nous n'atteindrons jamais l'excellence avec cette culture », dénonce-t-il violemment. « Ce n'est pas parce qu'une personne a été un employé loyal à RIM pendant 7 ans qu'il est le meilleur Manager / Directeur / Dirigeant ».

Tour à tour déprimée, percutante, pertinente ou violente, cette lettre n'a visiblement pas perturbé les responsables de RIM.

Leur réponse, elle aussi en lettre ouverte, commence par remettre en doute le fait qu'un tel texte puisse venir d'un « insider ». Et de regretter que dans le cas contraire, il n'y ait pas eu plus de... dialogue interne.

Elle affirme ensuite que tout va bien. La situation financière serait solide. Les ventes bonnes (100 smartphones vendus par minute). Et RIM a quadruplé de taille en 5 ans. Mieux, « RIM est en train de finaliser une transition économique et technologique majeure. Même si elle a pris plus de temps que prévu, il y a beaucoup d’enthousiasme et d'optimisme au sein de la société ».

Méthode Coué, aveuglement, réalité ? Seule chose sûre : les dirigeants de RIM n'ont repris aucun des huit points de la lettre ouverte dans leur réponse.

Ils en valaient pourtant la peine.

Source : Lettre ouverte de la « taupe », Réponse de RIM

Et vous ?

Que vous inspirent ces échanges ?
Pensez-vous que RIM va s'en sortir ? Ou que les dirigeants font un déni de réalité ?
Que pensez-vous des 8 propositions de « la taupe » ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de kdmbella kdmbella - Expert éminent https://www.developpez.com
le 01/07/2011 à 14:19
Que vous inspirent ces échanges ?
Pensez-vous que RIM va s'en sortir ? Ou que les dirigeants font un déni de réalité ?
Que pensez-vous des 8 propositions de « la taupe » ?

je suis d'accord avec les remarque de cette "paupe" le top management a souvent des mauvaises habitues et les mauvaises habitudes ont la peau dure.
il est clair que si le SDK de Rim c'est du n'importe quoi les développeurs auront plus de difficultés à développer de bonne application. d'autre part les actions du management doivent être orientés vers la satisfaction des besoins des utilisateurs (client et développeur). c'est pourquoi je pense que cette "taupe" a raison sur ces 8 points.
Mr les managers écouter souvent vos ingénieurs et responsable marketing c'est la clé de la réussite et de la bonne santé d'une entreprise !
Avatar de lequebecois79 lequebecois79 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 01/07/2011 à 19:52
la critique est quand même exagéré..... a lire rim est en faillite est à 2% du marché...
ils ont perdu du marché c'est sûr mais la concurrence est beaucoup plus rude qu'avant
Avatar de squelos squelos - Membre régulier https://www.developpez.com
le 04/07/2011 à 13:35
Il faut dire que le SDK et la doc sont pas des meilleurs ...

J'avait lu une quantité assez importante de doc avant de me lancer dans le développement d'une appli pour blackBerry, avant finalement d'abandonner. C'etait les "critiques" disant que le développement pour blackberry était très spécifique, que c'etait un téléphone à mettre surtout en mode réception etc ... qui m'ont fait abandonné. Maintenant que j'ai pu comparer avec les guidelines Android par exemple, et bien j'ai un peu de recul.

Les guidelines Android sont d'une facilité presque enfantine, alors que les guidelines RIM ont l'air de demandé des connaissances poussées en ASM.
Non c'est vrai, j'ai l'impression qu'il faut savoir concevoir un processeur ou une carte réseau pour comprendre certaines parties de leur guidelines.

De plus, le SDK Android, s'installe en quelques clics, les API sont clairement exposées, alors que RIM fait dans l'obscure. Forcement, du coup, entre l'obscurité et la lumière en Java, on va preferer le java éclairé.

Il ne faut pas s'attendre a des compétences poussées en C lors d'un développement Java. Ca me semble totalement incohérent parfois.
Avatar de Gluups Gluups - Membre actif https://www.developpez.com
le 12/07/2011 à 12:02
Bonjour,

J'avoue qu'il y a au moins une chose que je n'ai pas comprise dans cet article : en quoi est-ce si grave, chez un constructeur de téléphones, d'avoir sorti un téléphone ? En quoi devrait-ce à soi seul justifier son licenciement ?
Avatar de RedGuff RedGuff - Membre du Club https://www.developpez.com
le 17/07/2011 à 14:20
Bonjour.
De nombreuses entreprises dans lesquelles j'ai travaillé devraient s'en inspirer.
PS : Merci de corriger "répéraer".
Avatar de lequebecois79 lequebecois79 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 17/07/2011 à 19:59
Citation Envoyé par squelos  Voir le message
Il faut dire que le SDK et la doc sont pas des meilleurs ...

J'avait lu une quantité assez importante de doc avant de me lancer dans le développement d'une appli pour blackBerry, avant finalement d'abandonner. C'etait les "critiques" disant que le développement pour blackberry était très spécifique, que c'etait un téléphone à mettre surtout en mode réception etc ... qui m'ont fait abandonné. Maintenant que j'ai pu comparer avec les guidelines Android par exemple, et bien j'ai un peu de recul.

Les guidelines Android sont d'une facilité presque enfantine, alors que les guidelines RIM ont l'air de demandé des connaissances poussées en ASM.
Non c'est vrai, j'ai l'impression qu'il faut savoir concevoir un processeur ou une carte réseau pour comprendre certaines parties de leur guidelines.

De plus, le SDK Android, s'installe en quelques clics, les API sont clairement exposées, alors que RIM fait dans l'obscure. Forcement, du coup, entre l'obscurité et la lumière en Java, on va preferer le java éclairé.

Il ne faut pas s'attendre a des compétences poussées en C lors d'un développement Java. Ca me semble totalement incohérent parfois.

sous bb, tu peux développer en java et WebWorks
pour la tablette il y a adobe air
tu installes le tout pour blackberry en quelques minutes aussi.... tu as les plugins pour eclipse ou netbeans

les composants de base s'adapte automatiquement à l'écran pour le java et pour le web, ça consiste à gérer une feuille de style....

avec les moyens qu'a google, il aurait pu faire beaucoup mieux que ça.....
quand je regarde certain environnement de dev sous palm d'il y a 10 ans.... google a encore du retard
Offres d'emploi IT
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Expert décisionnel business intelligence H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil