IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

X accepte d'entamer des négociations avec les salariés licenciés après plus de 2 000 demandes d'arbitrage,
Les plaignants réclament les indemnités de départ promises par leur ancien employeur

Le , par Mathis Lucas

429PARTAGES

4  0 
Elon Musk, propriétaire de X (ex-Twitter), se montre pour la première fois flexible face aux revendications des ex-employés licenciés sans indemnités de départ. L'homme d'affaires aurait finalement accepté de négocier un accord à l'amiable avec ces travailleurs dans le cadre de plus de 2 000 demandes d'arbitrage visant X. Ces demandes représenteraient plus de 3,5 millions de dollars rien qu'en frais de dossier, mais un procès pourrait ne pas être la meilleure option pour X. Musk, qui a fait la sourde oreille face à ces revendications depuis plusieurs mois, semble désormais dos au mur et risque de perdre énormément d'argent en l'absence d'un arrangement à l'amiable.

Il y a un peu plus de 10 mois que Musk a officiellement racheté Twitter. La plateforme de médias sociaux a ensuite été rebaptisée X et est aujourd'hui détenue par une entreprise du nom de X Corp. Dans les semaines et les mois qui ont suivi cette prise de contrôle tumultueuse, des milliers d'employés de Twitter inc. ont été licenciés par Musk. Il y a lieu de souligner que ces licenciements se sont déroulés dans un chaos total, allant jusqu'à faire perdre plusieurs annonceurs à la plateforme. On estime à environ 1 500 le nombre de personnes restées chez X sur les quelques 8 000 qui travaillaient à l'époque où le réseau social n'avait pas encore été racheté par Musk.

Depuis, ces anciens employés attendent les indemnités de licenciement qui leur ont été garanties par leur ancien ancien employeur. Mais selon un nouveau rapport de Bloomberg, l'attente pourrait bientôt prendre fin. Un avocat représentant près de 2 000 ex-employés affirme que X a finalement accepté de considérer les plaintes. La société chercherait à trouver un accord concernant la multitude de plaintes déposées, dont les frais d'enregistrement pour ce seul volume d'affaires pourraient s'élever à 3,5 millions de dollars. Le rapport indique que le média a obtenu la note de l'avocat auprès d'un ancien employé de Twitter licencié après l'arrivée de Musk.


« Après dix mois de pressions tous azimuts, nous avons réussi à amener Twitter à la table des négociations. Twitter souhaite entamer une médiation avec nous dans le cadre d'une tentative globale de règlement de toutes les plaintes que nous avons déposées », explique l'avocate Shannon Liss-Riordan dans un courrier adressé à ses clients. X Corp. se conformerait dans ce cas à une ordonnance de médiation précédemment émise tribunal. Selon le mémo cité par le rapport, des négociations privées avec un médiateur sont prévues pour les 1er et 2 décembre prochains. Un accord à l'amiable éviterait à X d'avoir à faire face à d'innombrables accusations.

Les allégations portées contre X vont de la violation de la loi californienne WARN (Worker Adjustment and Retraining Notification) qui exige qu'un préavis approprié soit donné pour un licenciement collectif prévu, à la discrimination en matière de licenciement, en passant par l'affirmation selon laquelle l'entreprise était redevable de 500 millions de dollars d'indemnités de départ contractuellement obligatoires qui n'avaient pas été payées. Naturellement, ces poursuites ont été suivies d'autres allégations selon lesquelles X ignorait les demandes d'arbitrage déposées par des employés qui tentaient d'obtenir leurs indemnités de licenciement et de régler d'autres plaintes.

L'accord de médiation intervient quelques semaines après que Liss-Riordan a intenté une action en justice contre X début juillet, accusant l'entreprise d'avoir refusé de payer pour l'arbitrage alors qu'elle avait déjà demandé à ses ex-employés de recourir à l'arbitrage plutôt qu'à la procédure judiciaire. « Twitter a refusé de s'engager dans une procédure d'arbitrage, bien qu'elle ait contraint les employés à arbitrer leurs plaintes », peut-on lire dans la plainte déposée auprès du tribunal de district des États-Unis pour le district nord de la Californie. Pour contraindre X à payer ces frais, Liss-Riordan a déposé plusieurs recours collectifs au nom d'anciens employés.

« Nous pensons que tous les employés qui travaillaient chez Twitter avant qu'Elon Musk ne rachète l'entreprise et qui ont perdu leur emploi ont droit à une indemnité de départ supplémentaire, et beaucoup d'entre eux ont également d'autres revendications juridiques », a déclaré le cabinet de Liss-Riordan. Les règles des services d'arbitrage et de médiation judiciaires exigent que l'employeur paie les frais d'arbitrage, mais selon Liss-Riordan, X a demandé le 2 juin que tous les frais d'arbitrage soient partagés à parts égales entre les parties. Le 28 juin, X auraient refusé de procéder à des arbitrages dans la plupart des États en dehors de la Californie.

L'entreprise aurait envoyé au bureau de Liss-Riordan une liste de 891 arbitrages auxquels elle refusait de participer. X ayant capitulé, l'arbitrage devrait commencer en décembre. Il est difficile de savoir où Musk et X vont trouver l'argent nécessaire pour payer les frais d'enregistrement, ou les règlements d'ailleurs, étant donné les pertes continues que X aurait subies depuis que Musk a pris les rênes de l'entreprise. Cependant, les choses pourraient se compliquer si Musk et X ne se décident pas rapidement à mettre un terme à tous leurs ennuis juridiques. Ces problèmes pourraient ralentir les efforts de Musk visant à rentabiliser le rachat du réseau social.

Liss-Riordan a déclaré dans un communiqué hier : « nous sommes très fiers de représenter près de 2 000 anciens employés de Twitter, dans des arbitrages individuels ainsi que dans plus d'une douzaine de recours collectifs devant les tribunaux ». X n'a pas répondu aux demandes de commentaires. Selon certaines sources, la réponse automatisée par courriel de X a été mise à jour à nouveau. Il y a d'abord eu l'emoji "caca", puis "nous vous recontacterons bientôt". Aujourd'hui, la réponse automatisée indique : « occupé pour l'instant, veuillez revenir plus tard ». Les autres employés de X sont probablement trop occupés pour consulter les courriels.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la décision de Musk de négocier finalement avec les plaignants ?
Selon vous, la médiation qui aura lieu en décembre portera-t-elle ses fruits ?
Ou assistera-t-on à un nouveau rebondissement comme l'on est habitué avec Musk ?
Que pensez-vous du projet de Musk de transformer X en une superapplication ? Réussira-t-il ?

Voir aussi

X n'a pas payé d'indemnités de départ. Plus de 2 200 anciens employés poursuivent l'ancien Twitter, les frais d'arbitrage s'élèvent à plus de 3 millions de dollars, sans compter les indemnités

Un juge américain refuse de rejeter une plainte accusant X de discrimination fondée sur l'âge dans les licenciements de 2022

Plus de 500 annonceurs ont interrompu leurs paiements sur Twitter depuis son rachat par Elon Musk, provoquant ainsi une baisse de 40 % des revenus publicitaires par rapport à l'année dernière

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/10/2023 à 16:31
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Ça fait de la peine de voir quelqu'un qui a réussi de grandes choses comme par exemple Space X et Tesla s'enfoncer dans la folie tout ça pour détruire coute que coute une entreprise inutile voir nuisible comme twitter, qui plus est dont tous le monde se fou royalement.
Tu parles de la personne qui a acheté "The Mars Society" qu'il rappelera Space X et qui fera payer et realiser un partie de sa fusée par la NASA ou de la personne qui a acheté une société bien avancée qui concevait des voitures électriques qui ne seront pas autonomes de sitot, Tesla n'a que 20 ans de retard sur le projet, retard digne d'un projet spatial.
Pourquoi ne parle-t-on pas de Neuralink qui a tué des animaux par milliers pour essayer de faire de cyberpunk une réalité?
Pourquoi ne parle-t-on pas de son projet installé à Toulouse de train ultrarapide qu'il a admis être une escroquerie?
7  0 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/09/2023 à 15:22
Citation Envoyé par Anthony Voir le message

Quel est votre avis sur le rebranding de Twitter en X ? Pensez-vous que ce choix de renommer le réseau social est judicieux ?
Une bonne décision pour avoir un bon coup de pub, c'est 100% certain; Pour l'image de la marque par contre
Et sur un point personnel, je pense que "X" est plus difficile a discerner dans une conversation que "Facebook" ou "IG" ou même "Twitter". Mais peut-être que je ne dirais pas ça si X n'avait jamais été Twitter.
4  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/10/2023 à 7:50
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
La plateforme de médias sociaux X d'Elon Musk
des efforts déployés par Musk
Musk fait pression
Musk a expliqué
d'une tentative de Musk
projet de Musk
la plateforme dont Musk a affirmé
Musk a répondu[...]Musk a annoncé ce changement en août.
Musk a déclaré
Linda Yaccarino, PDG de X
Musk cité 10 fois avant que la PDG de Twitter ne soit citée, ça en dit long sur la gestion de cette entreprise et sur la difficile tache de Yaccarino : donner de la visibilité sur l'avenir à ses utilisateurs/publicitaires/employés et faire du babysitting gérer les humeurs et promesses de Musk
Quel est votre avis sur le sujet ?
Je pense qu'il ne sert à rien de parler du sujet, Musk n'en fait qu'à sa tête et nous devons tous faire avec (ou sans Twitter), rien ne l'écartera de sa route mais personne ne sait vraiment où elle mène.
4  0 
Avatar de David_g
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 18/09/2023 à 12:04
c'est pour assurer la liberté d'expression qu'elon a racheté Twitter (sauf pour ses opposants, ses employés, les gens en chine qui disent du mal du gouvernement car sinon Tesla aura des soucis, les gens en Turquie (car il faut respecter la loi ma petite dame mais pas dans tout les pays), les gens compris dans le délire du jour de quand il se lève du pied gauche).
3  0 
Avatar de Jules34
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/11/2023 à 13:47
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je ne vois pas de similarité entre la lutte contre la pédophilie et la lutte contre l'antisémitisme.
Je veux pas rentrer dans le débat mais en l'occurrence c'est de la propagande de guerre, du même acabit que celle lancée contre la Russie pour justifier de la débâcle financière et bientôt humaine et sociale qu'on nous a fait et qu'on nous fait vivre autours de cette histoire alors que nous ne sommes à la base pas partie du conflit.

Le prétexte de l'antisémitisme est une manière détournée de nous forcer à accepter et justifier de l'action d'un état contre un autre.
5  2 
Avatar de lvr
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/12/2023 à 17:53
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Moi je reprend juste leur terme…
C'est toi qui sais... Moi je pencherais pour le petit mot de la fin du lien que tu avais posté:
Le terme «woke» est désormais utilisé par des personnalités à droite sur l’échiquier politique pour se moquer des causes dites «progressistes».
3  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/12/2023 à 14:03
Il avait prévu l'équilibre avant que son tarif pub au CPM soit divisé par 4 suite à la fuites des annonceurs.
Du coup avec des revenus divisés par 2 voir 4, que peut il faire pour revenir à l'équilibre ? virer tous le monde ? déjà fait...
Faire revenir les annonceurs en leur disant "d'aller se faire foutre" ? J'en doute...
Si j'ai bien compris il est parti pour perdre entre un et deux milliards par an dans les conditions actuelle, il va droit dans le mur.

Pour l'instant tout ce qu'il fait c'est de faire revenir tous les complotistes qui avaient été virés, tu parles d'une solution...
On va revoir refleurir les "la terre est plate" et "les US ne sont jamais allé sur la lune", c'est super
10  7 
Avatar de David_g
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/12/2023 à 16:00
Il y a tellement rien qui va dans ton post.
3  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/11/2023 à 17:55
Citation Envoyé par seedbarrett Voir le message
on a jamais eu autant de messages de haine, ce qui à été confirmé ce matin en voyant la france NUMERO 1 du continent en nombre de messages de haine.
C'est assez stupide comme remarque. X étant le même en France qu'ailleurs sur le continent, si c'est en France qu'il y a le plus de message de haine, c'est sans doute qu'il y a d'avantage de personnes qui les postes. Que ce soit avec 99% ou 0% de modération.
3  1 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 9:46
J'étais plutôt impressionné de la témérité de Musk, jusqu'au moment où il tombe d'accord avec Netanyahu alors que ce dernier parle de déradicaliser un territoire qui ne leur appartient pas et dont ils sont la source originelle de radicalisation, parfait parallèle avec Vladimir Poutine qui "dénazifie" l'Ukraine après avoir instigué la guerre du Donbass.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Il s’est également rendu en Israël, où il a rencontré et parlé avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Lorsque Netanyahu a déclaré qu’il voulait « déradicaliser » et « reconstruire » Gaza, Musk a proposé son aide. Musk a déclaré à Sorkin sur scène que sa visite en Israël était prévue avant ses tweets et ne faisait pas partie d’une « tournée d’excuses ».
Peut-être que Musk a touché un bon petit chèque israélien pour garder sa langue dans sa poche
3  1