IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Twitter bloque les liens vers Threads et menace Meta de procès. Le trafic de Twitter a chuté de 5% 48h après le lancement de Threads
Selon des rapports. Mais la PDG de Twitter tente de les minimiser

Le , par Stéphane le calme

214PARTAGES

8  0 
Twitter, le réseau social détenu par Elon Musk, fait face à une concurrence croissante de la part de Meta, la société de Mark Zuckerberg, qui a lancé le 5 juillet une nouvelle application de microblogage nommée Threads. Selon plusieurs rapports, Twitter aurait vu son trafic web chuter de 5% lors des deux premiers jours de disponibilité générale de Threads, par rapport à la semaine précédente. La PDG de Twitter, Linda Yaccarino, a réfuté ces affirmations en affirmant que Twitter avait connu son plus grand jour d’utilisation depuis février.

Threads, qui a été publié mercredi, n'a mis que quelques jours pour atteindre les 100 millions d'utilisateurs. Le nombre d'utilisateurs peut être trouvé dans l'application Instagram, qui suit la taille de la base d'utilisateurs de Threads. Le directeur général de Meta, Mark Zuckerberg, a publié un certain nombre de mises à jour au cours de ces jours, affirmant que la croissance était « bien au-delà de nos attentes » : elle a atteint deux millions en deux heures et dix millions en sept heures, avait-il déclaré.

Le responsable d'Instagram, Adam Mosseri, a également posté à ce sujet, notant également qu'il n'a fallu que cinq jours pour y arriver :

Citation Envoyé par Adam Mosseri
100 millions de personnes se sont inscrites à Threads en cinq jours. Je ne suis pas sûr de pouvoir comprendre ce fait. C'est fou, je n'arrive pas à comprendre.

L'équipe s'est cassé le cul, mais nous savons que c'est une course vers la ligne de départ. Ils disent « faites-le fonctionner, faites-le bien, faites-le grandir ». Eh bien, nous avons certainement fait les choses dans le désordre, mais je vous promets que nous ferons en sorte que ce soit génial.
Les utilisateurs ne font pas que s'inscrire : ils publient aussi. 24 heures après son lancement, il y avait déjà plus de 95 millions de messages et 190 millions de likes et de partages sur l'application.

Citation Envoyé par Adam Mosseri
Le but n'est pas de remplacer Twitter. L'objectif est de créer une place publique pour les communautés sur Instagram qui n'ont jamais vraiment adopté Twitter et pour les communautés sur Twitter (et d'autres plates-formes) qui sont intéressées par un endroit moins en colère pour les conversations, mais pas tout Twitter.

La politique et les actualités dures vont inévitablement apparaître sur Threads - elles l'ont également fait sur Instagram dans une certaine mesure - mais nous n'allons rien faire pour encourager ces verticales.
Un « clone » de Twitter ?

Les utilisateurs de Thread ont besoin d'un compte Instagram pour se connecter. Une fois inscrits, ils peuvent choisir de suivre les mêmes comptes qu'ils suivent sur Instagram, s'ils ont également rejoint la nouvelle application.

L'application ressemble visuellement à Twitter, bien qu'une partie du libellé ait été modifiée, avec des retweets appelés « reposts » et des tweets appelés « threads ». Meta n'a pas été opposé à la copie de produits concurrents dans le passé, y compris le lancement en 2020 de la fonctionnalité Reels d'Instagram, connue pour sa similitude avec les vidéos abrégées de TikTok.

Les publications sur Threads peuvent contenir 500 caractères, contre 280 pour la plupart des utilisateurs de Twitter, et des vidéos d'une durée maximale de cinq minutes peuvent être publiées tandis qu'une publication peut être partagée sous forme de lien sur d'autres plates-formes. Les utilisateurs peuvent se désabonner, bloquer, restreindre ou signaler les autres. Les utilisateurs peuvent également filtrer les réponses contenant certains mots.

Un succès qui n'est pas vu d'un bon œil : Twitter réagit

La PDG de Twitter, récemment embauchée, Linda Yaccarino, repousse les informations selon lesquelles le trafic Twitter diminue à la suite du lancement le 5 juillet d'un nouveau concurrent, Instagram Threads. Mais la société semble préoccupée par la menace potentielle posée par le rival de Meta, qui dépasse désormais les 100 millions d'utilisateurs. Lundi, les utilisateurs ont signalé que Twitter semblait bloquer de manière sélective les liens vers le site Web de Threads.net dans les recherches sur Twitter, ce qui rend plus difficile pour quiconque de faire apparaître des conversations sur Threads ou de localiser les profils des utilisateurs.

Le technologue Andy Baio faisait partie de ceux qui ont remarqué le changement sur Twitter après avoir effectué une recherche à l'aide de l'opérateur "url:threads.net", qui n'a renvoyé aucun résultat. En règle générale, cet opérateur de recherche extrait tous les tweets contenant des liens vers le site Web spécifié – et de nombreux tweets contiennent désormais des liens threads.net.


De plus, une recherche plus simple sans l'opérateur "url*:" renverra les tweets qui font référence au site Web threads.net ou aux utilisateurs de Twitter qui tweetent leurs noms d'utilisateur Threads à leurs abonnés, mais ne semblait pas renvoyer de liens directs vers les discussions ayant lieu sur la plate-forme de Threads.

D'autres sur Twitter ont également remarqué et tweeté à propos du changement avant même le message de Baio.

Ce n'est pas la première fois que le Twitter de Musk bloque les liens vers le site Web d'un concurrent

Mastodon

Twitter a par exemple empêché de partager les liens vers Mastodon.

Sur Mastodon Social, Dan Luu a posté le message suivant :

Twitter a interdit les liens et adresses Mastodon dans les champs de profil dans le but de réduire l'efficacité des outils de recherche de suivi tels que https://fedifinder.glitch.me/, appelant tout logiciel malveillant de lien Mastodon*: « Échec de la mise à jour du compte*: la description est considérée comme un logiciel malveillant ».

Au moins pour la technologie, cela ferme la porte de la grange après que le cheval se soit enfui.

La plupart des gens que je suis publient principalement ici. Certains publient de manière croisée et quelques-uns ne publient que sur Twitter, les discussions les plus techniques étant plus portées ici.
Substrack

Substack, la plate-forme populaire pour les rédacteurs de newsletters, a lancé une fonctionnalité appelée Notes. Les notes sont de courts messages partagés avec les abonnés et d'autres lecteurs sur le site Web et l'application Substack. Elles sont similaires aux tweets, mais avec quelques différences essentielles.

  1. Nombre de caractères

    Alors que Twitter impose une limite de 280 caractères sur les tweets pour les abonnés non-Twitter-Blue, Substack Notes n'a pas une telle restriction. Les rédacteurs peuvent s'exprimer plus librement et pleinement sur Notes que sur Twitter, sans diviser leurs pensées en plusieurs tweets ni utiliser de fils de discussion.
  2. Contenu pris en charge

    Les options de contenu prises en charge disponibles sur Notes soulignent l'accent mis par Substack sur les rédacteurs. Les auteurs ne peuvent partager que du texte et des images. Twitter, d'autre part, prend également en charge la vidéo, les GIF et les sondages.
  3. Qualité et diversité du contenu

    Les notes Substack sont principalement rédigées par des rédacteurs professionnels ou semi-professionnels avec des newsletters sur Substack. Ainsi, les notes sont plus raffinées, informatives et perspicaces que le tweet moyen. Elles ont également tendance à se concentrer sur des sujets ou des niches spécifiques qui plaisent aux abonnés de l'auteur.

    Twitter a divers créateurs de contenu et sujets, des célébrités et des politiciens aux mèmes et aux blagues. Les tweets sont plus divertissants, spontanés et imprévisibles que les notes. L'inclinaison du contenu organisé de Notes signifie également que la plate-forme n'est peut-être pas aussi bien adaptée aux dernières nouvelles ou aux sujets sensibles au facteur temps que Twitter.
  4. Annonces et monétisation

    Les notes sont sans publicité. Contrairement à Twitter, qui s'appuie fortement sur les publicités et les tweets promus pour générer des revenus, la seule source de revenus de Substack est l'abonnement à la newsletter.

Le conflit entre Twitter et Substack, qui n'aura duré que quelques jours, a commencé dès que Substack a annoncé "Substack Notes", qui offre une expérience similaire à Twitter pour la base d'utilisateurs de la société composée d'auteurs de newsletters et de leurs lecteurs, dont certains sont des abonnés payants.

De nombreux auteurs de Substack comptent sur Twitter à la fois pour l'acquisition de lecteurs et le contenu sur lequel écrire, ce qui a mis la plate-forme de newsletter dans une position douloureuse lorsque les liens ont vers Substack ont été bloqués sur Twitter.

Taibbi, l'un des écrivains les plus en vue de Substack, s'est retrouvé au milieu de ce conflit. Bien qu'il ait travaillé en étroite collaboration avec Musk sur Twitter Files – une publication sélective de documents internes de Twitter autorisés par Musk dans le but apparent de démontrer un parti pris libéral sous son ancienne direction – il a déclaré qu'il quitterait la plate-forme en raison des restrictions.

Ce départ a suscité une réponse de Musk, la première déclaration publique de l'entreprise à ce sujet, quelques jours après que les premières représailles contre Substack aient été remarquées : Musk a faussement accusé Taibbi d'être un employé de Substack (il ne l'est pas), a affirmé que les liens de Substack « n'ont jamais été bloqués » (il a admis plus tard qu'ils étaient temporairement marqués comme "dangereux" et a accusé Substack « d'essayer de télécharger une partie massive de la base de données Twitter pour amorcer leur clone Twitter », ce que le directeur général de Substack a démenti dans un article sur Substack Notes.

Le blocage actuel de Threads quant à lui ne va pas aussi loin… du moins, pas encore.

Source : Threads

Et vous ?

Que pensez-vous de la stratégie de Twitter pour faire face à la concurrence de Threads ?
Avez-vous essayé Threads ? Si oui, quels sont les avantages et les inconvénients par rapport à Twitter ?
Quelle est votre opinion sur le conflit entre Musk et Zuckerberg ? Trouvez-vous leur comportement professionnel ou immature ?
Pensez-vous que Threads va dépasser Twitter en termes de popularité et d’influence ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Quels sont les sujets ou les types de discussions qui vous intéressent le plus sur Threads ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 21:52
Si Musk voulait trainer en justice Meta, il aurait déjà porter plainte!

Tout ce blabla n'a qu'un but... fait parler de Twitter!
6  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/07/2023 à 1:05
- J'en ai marre de Twitter, il n'y pas mieux ?
- Si il y a pire.
- Super je m'inscrit !

5  0 
Avatar de FlaviusPERL
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 16/07/2023 à 9:00
Les réseaux sociaux me dépassent.
J'ai toujours l'impression qu'à chaque fois qu'on fait pire, les gens sont contents et en redemandent.
5  0 
Avatar de Andnotor
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/07/2023 à 17:04
Et 100% de ces utilisateurs ne vont pas abandonner Twitter pour autant, ils auront simplement les deux.
4  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/08/2023 à 17:30
Citation Envoyé par Padget Voir le message
Developpez perd de sa superbe depuis quelques temps
Developpez est un site communautaire. N'importe qui peut rédiger un article.

Si tu penses qu'un sujet mériterait d'être traité, prend ta plus belle plume et au boulot ;-)
4  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/08/2023 à 12:36
les gens sont sur twitter et ils resteront sur twitter.

meme chose si demain twitter crée un clone de facebook, les gens sont féignant et aiment rester dans le confort et ne pas tester autre chose (linux a la place de windows, firefox à la place de chrome...etc)
surtout que entre threads et twitter j'aurais tendance a penser que threads (meta) est plus toxique comme entreprise.

j'ai déja du mal perso à migrer ma famille/amis sur signal à la place de whatsapp.

Meta c'est une boite qui semble bien aimer investir dans des projets foireux (metaverse, ray ban stories, threads...)
4  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/07/2023 à 7:41
Citation Envoyé par Zucky
Une remarque que je veux mentionner à propos du lancement de Threads lié à notre année d'efficacité est que le produit a été construit par une équipe relativement petite dans un délai serré. Nous avons déjà vu un certain nombre d'exemples de la façon dont notre organisation allégée et certains des changements culturels que nous avons apportés peuvent créer plus rapidement des produits de meilleure qualité, et c'est probablement le plus grand exemple jusqu'à présent. L'année de l'efficacité a toujours été axée sur deux objectifs différents : devenir une entreprise technologique encore plus forte et améliorer nos résultats financiers afin que nous puissions investir de manière agressive dans notre feuille de route ambitieuse à long terme. Maintenant que nous avons traversé les licenciements majeurs, le reste de 2023 consistera à créer de la stabilité pour les employés, à supprimer les obstacles qui nous ralentissent, à introduire de nouveaux outils alimentés par l'IA pour nous accélérer, etc.
J'ai viré plein de monde et ça a augmenté votre productivité, préparez vous à d'autres licensiements et réorganisations mais ne vous tracassez pas nous voulons de la stabilité mais bon l'IA arrive donc quand meme.
2  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/07/2023 à 8:56
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message


Source : Ipsos

Et vous ?

Trouvez-vous cette enquête crédible ou pertinente ?
https://trends.google.fr/trends/expl...eads&hl=fr
Ça se voit que Méta paye Ipsos.
1  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/07/2023 à 11:03
Citation Envoyé par Padget Voir le message
"et méta regagne 6M d'utilisateurs, et méta perd à nouveau 3,8M d'utilisateurs.". On va pas pondre un article pour chaque mouvement de masse sur les applications méta.
Personnellement je trouve ça intéressant. Déjà ce n'est pas juste "une application meta", mais le Twitter-killer (tandis que tonton Elon s'acharne à tuer Twitter de l'intérieur). Moi, j'en tire les conclusions suivantes, de ma petite tête :
- Il y a eu un gros effet d'appel, que je pense est lié à la fois à l'effet nouveauté, mais aussi à un raz-le-bol de la communauté face au Muskonneries
- La moitié est partie pourquoi ? je vois deux raisons principales : tu ne peux pas poster depuis un ordinateur, et le verrouillage Europe, qui a été récemment renforcé, comme si nous étions des pestiférés et du coup de l'audience en moins pour ceux qui y sont

Le RGPD a bon dos franchement. Pour une nouvelle application, il me paraît beaucoup plus simple de faire un système qui s'y conforme. En plus mince, c'est Facebook. Facebook collecte des millions de données et pourtant marche en Europe. L'hypothèse "pestiféré européen" ne me paraît pas si improbable que cela.

Et c'est con parce que maintenant que Twitter est devenu un semblant d'application pornographique avec son nom ridicule, il y avait un marché à prendre. Mais clairement Facebook ne fait les choses qu'à moitié.
1  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/08/2023 à 10:20
ça me rappelle l'essor et l'effondrement de Google Buzz et ensuite de Google+. et dans un autre domaine windows phone.

C'est assez triste de voir que malgré du pognon quasi infini, il est presque impossible de déloger un monopole.
1  0