IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Threads atteint les 100 millions d'utilisateurs en 5 jours, devenant l'application à la croissance la plus rapide de tous les temps.
Il a fallu deux mois à ChatGPT pour atteindre ce cap

Le , par Stéphane le calme

166PARTAGES

9  0 
Threads, le rival de Twitter développé par Meta Platforms, a franchi la barre des 100 millions d'inscriptions dans les cinq jours suivant son lancement, a déclaré lundi le PDG Mark Zuckerberg. L'application précédente à la croissance la plus rapide était ChatGPT d'OpenAI. Mais il a fallu deux mois à ce site pour atteindre 100 millions d'utilisateurs. Threads a établi des records de croissance des utilisateurs depuis son lancement mercredi, avec des célébrités, des politiciens et d'autres journalistes rejoignant la plate-forme considérée par les analystes comme la première menace sérieuse pour l'application de microblogging appartenant à Elon Musk.

Threads, qui a été publié mercredi, n'a mis que quelques jours pour atteindre les 100 millions d'utilisateurs. Le nombre d'utilisateurs peut être trouvé dans l'application Instagram, qui suit la taille de la base d'utilisateurs de Threads. Le directeur général de Meta, Mark Zuckerberg, a publié un certain nombre de mises à jour au cours de ces jours, affirmant que la croissance était « bien au-delà de nos attentes » : elle a atteint deux millions en deux heures et dix millions en sept heures, avait-il déclaré.


Le responsable d'Instagram, Adam Mosseri, a également posté à ce sujet, notant également qu'il n'a fallu que cinq jours pour y arriver :

Citation Envoyé par Adam Mosseri
100 millions de personnes se sont inscrites à Threads en cinq jours. Je ne suis pas sûr de pouvoir comprendre ce fait. C'est fou, je n'arrive pas à comprendre.

L'équipe s'est cassé le cul, mais nous savons que c'est une course vers la ligne de départ. Ils disent « faites-le fonctionner, faites-le bien, faites-le grandir ». Eh bien, nous avons certainement fait les choses dans le désordre, mais je vous promets que nous ferons en sorte que ce soit génial.

Les utilisateurs ne font pas que s'inscrire : ils publient aussi. 24 heures après son lancement, il y avait déjà plus de 95 millions de messages et 190 millions de likes et de partages sur l'application.

Cela dit, Threads en est encore à ses balbutiements, et nous devrons attendre et voir s'il parvient à réellement devenir le « Twitter-killer ». Meta assure que son objectif n'est pas spécifiquement d'essayer de remplacer Twitter, selon le responsable d'Instagram, Adam Mosseri, et la société affirme qu'elle ne va pas encourager activement les discussions sur « la politique et les actualités dures » sur la plate-forme, mais cela pourrait finir par être l'endroit où les gens viennent pour avoir ce type de conversation.

Citation Envoyé par Adam Mosseri
Le but n'est pas de remplacer Twitter. L'objectif est de créer une place publique pour les communautés sur Instagram qui n'ont jamais vraiment adopté Twitter et pour les communautés sur Twitter (et d'autres plates-formes) qui sont intéressées par un endroit moins en colère pour les conversations, mais pas tout Twitter.

La politique et les actualités dures vont inévitablement apparaître sur Threads - elles l'ont également fait sur Instagram dans une certaine mesure - mais nous n'allons rien faire pour encourager ces verticales.

Et tandis que Meta « ne pourrait pas être plus excité » sur la façon dont la semaine de lancement s'est déroulée, « nous ne savons même pas si cette chose [faisant probablement référence à l'engouement du public] est encore rémanente », a déclaré Mosseri.

Citation Envoyé par Adam Mosseri
J'apprécie le vote de confiance, mais nous ne savons même pas si cette chose est encore rémanente. Nous ne pourrions pas être plus enthousiastes à propos de la semaine de lancement, mais il est également important que nous ayons une perspective sur ce qui compte à long terme. Et oui, une place publique d'un milliard d'habitants serait époustouflante.
[TWITTER]<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="en" dir="ltr">Twitter added 1.6M daily active users this past week, another all-time high <a href="https://t.co/Si3cRYnvyD">pic.twitter.com/Si3cRYnvyD</a></p>&mdash; Elon Musk (@elonmusk) <a href="https://twitter.com/elonmusk/status/1594865247323660290?ref_src=twsrc%5Etfw">November 22, 2022</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> [/TWITTER]

Bien que les chiffres ne soient pas directement comparables, en novembre dernier, Twitter comptait environ 260 millions d'utilisateurs actifs quotidiens monétisables, selon un tweet du propriétaire Elon Musk à l'époque. Plus récemment, le Wall Street Journal rapporte qu'il a dit aux annonceurs qu'il compte environ 535 millions d'utilisateurs actifs mensuels monétisables. Mais des données externes suggèrent que le trafic de Twitter a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, le PDG de CloudFlare, Matthew Prince, ayant déclaré sur Threads que le trafic de Twitter était en train de « baisser ». Un utilisateur a plaisanté en disant : « Ils ont plus de chances de réduire les coûts en réduisant les serveurs maintenant ».


Un « clone » de Twitter ?

Les utilisateurs de Thread ont besoin d'un compte Instagram pour se connecter. Une fois inscrits, ils peuvent choisir de suivre les mêmes comptes qu'ils suivent sur Instagram, s'ils ont également rejoint la nouvelle application.

L'application ressemble visuellement à Twitter, bien qu'une partie du libellé ait été modifiée, avec des retweets appelés « reposts » et des tweets appelés « threads ». Meta n'a pas été opposé à la copie de produits concurrents dans le passé, y compris le lancement en 2020 de la fonctionnalité Reels d'Instagram, connue pour sa similitude avec les vidéos abrégées de TikTok.

Les publications sur Threads peuvent contenir 500 caractères, contre 280 pour la plupart des utilisateurs de Twitter, et des vidéos d'une durée maximale de cinq minutes peuvent être publiées tandis qu'une publication peut être partagée sous forme de lien sur d'autres plates-formes. Les utilisateurs peuvent se désabonner, bloquer, restreindre ou signaler les autres. Les utilisateurs peuvent également filtrer les réponses contenant certains mots.

Certains utilisateurs se sont plaints de défauts de conception qui rendent l’application difficile à utiliser ou peu attrayante. Par exemple, certains ont signalé que l’application se fermait de manière inattendue, que les notifications ne fonctionnaient pas correctement ou que l’interface était trop chargée. D’autres ont souligné que l’application ressemblait trop à Twitter ou à d’autres applications de messagerie existantes.

En outre, Threads soulève des préoccupations en matière de confidentialité et de sécurité. Comme l’application est liée à Instagram, elle partage les mêmes pratiques de collecte et d’utilisation des données personnelles des utilisateurs, qui peuvent inclure des informations sensibles telles que la santé, la localisation, les contacts ou les habitudes de navigation. Certains utilisateurs se demandent également comment Threads va respecter les lois sur la protection des données dans différents pays ou régions, comme le RGPD en Europe ou le CCPA en Californie.

Threads affirme avoir mis en place des outils pour permettre des conversations positives et productives, et pour donner aux utilisateurs le contrôle sur qui peut les mentionner ou leur répondre. L’application applique également les mêmes règles communautaires qu’Instagram pour modérer le contenu et les interactions. Cependant, ces mesures seront-elles suffisantes pour garantir la sécurité et le bien-être des utilisateurs face aux risques potentiels de harcèlement, de désinformation ou de manipulation ?


Twitter menace d'aller en justice

Mais à peine 24 heures après son lancement, l'application a fait face à une première menace. En effet, l'application a été lancée comme un concurrent de Twitter et pourrait être un refuge pour les utilisateurs de Twitter qui se plaignent des changements survenus sur la plate-forme depuis l'arrivée d'Elon Musk. Une situation loin de réjouir le milliardaire de la tech. Aussi, quelques heures après le lancement de Threads, Mark Zuckerberg a reçu une lettre de Twitter qui accuse Meta de s'être livré à un « détournement systématique, délibéré et illégal des secrets commerciaux et autres propriétés intellectuelles de Twitter ».

La lettre a été envoyée par un avocat de Twitter, Alex Spiro. « Twitter a l'intention de faire respecter strictement ses droits de propriété intellectuelle et exige que Meta prenne des mesures immédiates pour cesser d'utiliser les secrets commerciaux de Twitter ou d'autres informations hautement confidentielles. Twitter se réserve tous les droits, y compris, mais sans s'y limiter, le droit de demander des réparations civiles et des mesures injonctives sans autre préavis pour empêcher toute autre rétention, divulgation ou utilisation de sa propriété intellectuelle par Meta », a écrit l'avocat de Twitter dans une lettre obtenue en exclusivité par Semafor.

L'interface utilisateur de Threads ressemble à celle de Twitter. Cependant, Threads ne prend pas en charge les recherches par mots-clés ou les messages directs. Selon des experts en droit de la propriété intellectuelle, pour porter plainte contre Meta pour vol de secrets commerciaux, Twitter aurait besoin de beaucoup plus de détails que ceux contenus dans la lettre. « La simple embauche d'anciens employés de Twitter (que Twitter a lui-même licenciés ou qui ont démissionné) et le fait que Facebook ait créé un site quelque peu similaire ne sont pas de nature à étayer une plainte pour vol de secrets commerciaux », a déclaré Mark Lemley, professeur de droit à Stanford.

[TWITTER]<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="en" dir="ltr">On Twitter, everyone's voice matters.<br><br>Whether you’re here to watch history unfold, discover REAL-TIME information all over the world, share your opinions, or learn about others -- on Twitter YOU can be real.<br><br>YOU built the Twitter community. &#128591;&#128079; And that's irreplaceable. This…</p>&mdash; Linda Yaccarino (@lindayacc) <a href="https://twitter.com/lindayacc/status/1676965566597464065?ref_src=twsrc%5Etfw">July 6, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> [/TWITTER]

Spiro a accusé Meta d'avoir embauché d'anciens employés de Twitter qui « avaient et continuent d'avoir accès aux secrets commerciaux de Twitter et à d'autres informations hautement confidentielles ». C'est une affirmation jugée « stupide » par plusieurs critiques. « Ce qui est amusant avec les secrets commerciaux, c'est que si vous ne les protégez pas, ils perdent leur statut de "secrets commerciaux". Je suppose qu'Elon aurait dû signer des contrats avec les personnes qu'il a licenciées, au lieu de manier la hache comme Bateman », peut-on lire dans les commentaires.

« C'est une façon incroyablement diabolique de s'en prendre à ses anciens employés. Poursuivre leur nouvel employeur pour les avoir embauchés. Le langage utilisé ici semble être quelque chose que l'on trouverait dans un contrat de non-concurrence qui aurait du mordant. Elon a un énorme problème, et ce procès doit être annulé si vite qu'il aura une attaque », a écrit un autre. Les critiques semblent très révoltés contre Musk, l'accusant de vouloir nuire à la concurrence : « si Elon veut monopoliser leurs services, il peut continuer à les payer. Mais je croyais qu'il les avait licenciés parce qu'ils étaient inutiles et ne produisaient rien de valable ? ».

Dans sa lettre, Spiro a affirmé que Meta a chargé les anciens employés de Twitter qu'il a repêché de développer « la copie de Twitter » et que ces derniers se seraient spécifiquement basés sur les secrets commerciaux et autres propriétés intellectuelles de Twitter. Il allègue aussi dans sa lettre que Meta a fait cela afin d'accélérer le développement de Threads, en violation des lois fédérales et de l'État, ainsi que des obligations permanentes de ces employés envers Twitter. De son côté, Meta ne voit pas du tout les choses de la même façon. Andy Stone, directeur de la communication de Meta, a déclaré à Semafor que les accusations de Twitter étaient sans fondement.

« Aucun membre de l'équipe d'ingénieurs de Threads n'est un ancien employé de Twitter ; ce n'est tout simplement pas le cas », a-t-il déclaré. Un ancien employé senior de Twitter a déclaré à Reuters qu'il n'avait pas connaissance d'anciens employés travaillant sur Threads ni d'aucun membre du personnel senior ayant atterri chez Meta. Dans un tweet posté après la révélation de la lettre, Musk a écrit : « la concurrence est une bonne chose, la tricherie ne l'est pas ». Mais ce tweet lui a valu de nombreuses autres critiques, certains l'accusant de vouloir se servir de "poursuites judiciaires fantaisistes pour combattre et détruire la concurrence « légale ».

Sources : Zuckerberg, Mosseri (1, 2, 3), Prince

Et vous ?

Qu'est-ce qui pourrait expliquer la montée en puissance de Threads ?
Que pensez-vous de Threads ? Représente-t-il une menace sérieuse à Twitter ?
Que pensez-vous de la lettre envoyée à Meta par l'avocat de Twitter ?
Selon vous, les accusations de Twitter sont-elles fondées ?
La réaction de Twitter montre-t-elle que Threads a suscité la peur chez ses dirigeants ?
Quelles fonctionnalités manqueraient à Threads pour en faire une application plus complète ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 21:52
Si Musk voulait trainer en justice Meta, il aurait déjà porter plainte!

Tout ce blabla n'a qu'un but... fait parler de Twitter!
6  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/07/2023 à 1:05
- J'en ai marre de Twitter, il n'y pas mieux ?
- Si il y a pire.
- Super je m'inscrit !

5  0 
Avatar de FlaviusPERL
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 16/07/2023 à 9:00
Les réseaux sociaux me dépassent.
J'ai toujours l'impression qu'à chaque fois qu'on fait pire, les gens sont contents et en redemandent.
5  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 15:40
Meta ne s'est jamais cachée d'exploiter les données personnelles de ses utilisateurs. C'est en substance son business model. Si vous n'êtes pas d'accord avec le principe, renoncez à utiliser leurs services et produits. Peu importe votre niveau d’inquiétude ou la quantité de données personnelles partagées. Tout le reste relève du faux débat.
4  0 
Avatar de Andnotor
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/07/2023 à 17:04
Et 100% de ces utilisateurs ne vont pas abandonner Twitter pour autant, ils auront simplement les deux.
4  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/08/2023 à 17:30
Citation Envoyé par Padget Voir le message
Developpez perd de sa superbe depuis quelques temps
Developpez est un site communautaire. N'importe qui peut rédiger un article.

Si tu penses qu'un sujet mériterait d'être traité, prend ta plus belle plume et au boulot ;-)
4  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/08/2023 à 12:36
les gens sont sur twitter et ils resteront sur twitter.

meme chose si demain twitter crée un clone de facebook, les gens sont féignant et aiment rester dans le confort et ne pas tester autre chose (linux a la place de windows, firefox à la place de chrome...etc)
surtout que entre threads et twitter j'aurais tendance a penser que threads (meta) est plus toxique comme entreprise.

j'ai déja du mal perso à migrer ma famille/amis sur signal à la place de whatsapp.

Meta c'est une boite qui semble bien aimer investir dans des projets foireux (metaverse, ray ban stories, threads...)
4  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/07/2023 à 13:53
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
C'est vrai, mais ce qui singularise l'extrême droite est qu'elle est beaucoup mieux organisée et donc beaucoup plus présente.
Du reste, extrême droite, suprémacistes et antisémites sont étroitement imbriqués.
Je dirais tout ce qui n'est pas promu par EELV peut être considéré comme d'extrême droate.
2  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/07/2023 à 7:41
Citation Envoyé par Zucky
Une remarque que je veux mentionner à propos du lancement de Threads lié à notre année d'efficacité est que le produit a été construit par une équipe relativement petite dans un délai serré. Nous avons déjà vu un certain nombre d'exemples de la façon dont notre organisation allégée et certains des changements culturels que nous avons apportés peuvent créer plus rapidement des produits de meilleure qualité, et c'est probablement le plus grand exemple jusqu'à présent. L'année de l'efficacité a toujours été axée sur deux objectifs différents : devenir une entreprise technologique encore plus forte et améliorer nos résultats financiers afin que nous puissions investir de manière agressive dans notre feuille de route ambitieuse à long terme. Maintenant que nous avons traversé les licenciements majeurs, le reste de 2023 consistera à créer de la stabilité pour les employés, à supprimer les obstacles qui nous ralentissent, à introduire de nouveaux outils alimentés par l'IA pour nous accélérer, etc.
J'ai viré plein de monde et ça a augmenté votre productivité, préparez vous à d'autres licensiements et réorganisations mais ne vous tracassez pas nous voulons de la stabilité mais bon l'IA arrive donc quand meme.
2  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/07/2023 à 9:43
Aux dernières nouvelles, 30% des utilisateurs de Threads seraient des bots. Sans doute plus si le nombre d'utilisateurs atteint 100 millions alors que l'application n'est pas disponible en Europe. Rappelez-vous de Google+ dont 99% du traffic était crée par les telephones androids et que personne n'a jamais utilisé.

Notons que les paramètres de confidentialité de l'application lui permet de monitorer votre téléphone, vos comptes bancaires, vos données de santée, votre position et j'en passe. Et votre collection de photos personnelles si votre compte est relié à instagram.
Le produit c'est vous

1  0