IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les changements apportés à l'algorithme Twitter « amplifient la colère et l'animosité »
Selon des chercheurs qui ont constaté que les fils d'actualités mettent l'accent sur le « contenu émotionnel »

Le , par Stéphane le calme

129PARTAGES

9  0 
Les changements apportés par le Twitter d'Elon Musk aux algorithmes font que les utilisateurs voient beaucoup plus de tweets qui amplifient la colère et l’animosité qu’auparavant, selon des chercheurs américains. « Nous avons constaté que l’algorithme amplifie les tweets exprimant des émotions plus fortes (sur quatre dimensions différentes : la colère, le bonheur, la tristesse et l’anxiété), en particulier ceux avec de la colère. Les lecteurs ont également des réponses émotionnelles accrues après avoir lu les tweets de l’algorithme, et éprouvent notamment plus de colère », ont conclu les auteurs.

Une nouvelle étude menée par des informaticiens de l’université Cornell et de l’université de Californie à Berkeley (UC Berkeley), publiée il y a quelques jours, a examiné les tweets montrés à 806 utilisateurs en février, en comparant le contenu affiché sur les chronologies personnalisées « Pour vous » de Twitter, ainsi que le fil d’actualité chronologique.

Les chercheurs ont constaté que les tweets montrés aux personnes sur leur fil d’actualité mettent désormais particulièrement l’accent sur le « contenu émotionnel » et, même si l’intention initiale n’est pas de provoquer une réaction, le résultat fait réagir les utilisateurs plus qu’ils ne l’auraient fait par le passé.

Alors que les médias sociaux continuent d'avoir une influence significative sur l'opinion publique, il est crucial de comprendre l'impact des algorithmes d'apprentissage automatique qui filtrent et organisent le contenu. Cependant, les études existantes ont donné des résultats incohérents, potentiellement en raison de limitations telles que le recours à des méthodes d'observation, l'utilisation d'utilisateurs simulés plutôt que réels, la restriction à des types de contenu spécifiques ou des exigences d'accès internes qui peuvent créer des conflits d'intérêts. Pour surmonter ces problèmes, nous avons mené une expérience contrôlée préenregistrée sur l'algorithme de Twitter sans accès interne. La clé de notre conception était, pour un grand groupe d'utilisateurs actifs de Twitter, de collecter simultanément (a) les tweets affichés par l'algorithme personnalisé et (b) les tweets que l'utilisateur aurait vus s'il avait simplement été exposé aux derniers tweets de personnes qu'ils suivent; nous avons ensuite interrogé les utilisateurs sur les deux ensembles de tweets dans un ordre aléatoire.
Les chercheurs ont également remarqué que lorsque des tweets politiques étaient montrés par les algorithmes informatiques de Twitter, le comportement des utilisateurs était plus susceptible de changer, augmentant potentiellement le comportement d’exclusion, y compris les croyances négatives à l’égard d’un groupe de personnes dans la société ayant des opinions opposées.

Nos résultats indiquent que l'algorithme amplifie le contenu émotionnel, et en particulier les tweets qui expriment la colère et l'animosité hors groupe. De plus, les tweets politiques de l'algorithme amènent les lecteurs à percevoir leur groupe politique plus positivement et les groupes politiques externes plus négativement. Fait intéressant, alors que les lecteurs disent généralement qu'ils préfèrent les tweets organisés par l'algorithme, ils sont moins susceptibles de préférer les tweets politiques sélectionnés par l'algorithme. Dans l'ensemble, notre étude fournit des informations importantes sur l'impact des algorithmes de classement des médias sociaux, avec des implications pour façonner le discours public et l'engagement démocratique.
Et de préciser que « les tweets politiques montrés par l’algorithme font preuve d’un plus grand parti pris et d’une plus grande animosité envers le groupe extérieur. De plus, l’algorithme augmente légèrement le rapport entre le contenu du groupe extérieur et celui du groupe intérieur (plutôt que de renforcer les bulles de filtres ou les chambres d’écho) ». « En revanche, poursuivent les chercheurs, l’exposition à ces tweets sélectionnés par l’algorithme conduit les utilisateurs à percevoir leur groupe politique intérieur de manière plus positive et le groupe politique extérieur de manière plus négative, contribuant potentiellement à une plus grande polarisation affective ».


L’impact des médias sociaux sur l’opinion publique

Ils ont également constaté que, comme la plupart des gens utilisent le fil d’actualité que Twitter leur propose en utilisant les algorithmes, les utilisateurs étaient également plus susceptibles de suivre certains types d’autres utilisateurs qui leur étaient recommandés, ce qui affectait ensuite le contenu qu’ils voyaient.

Dans l’ensemble, plus les utilisateurs aimaient le contenu et suivaient des personnes ayant certains types d’opinions, plus ils étaient susceptibles de voir un contenu émotionnel similaire sur la plateforme.

Les chercheurs de Cornell et de UC Berkeley ont tenu à souligner que leur étude était une expérience contrôlée sans accès interne, utilisant des participants qui leur ont donné accès à leurs tweets après s’être inscrits sur la plateforme de travail en ligne CloudResearch Connect.

« Alors que les médias sociaux continuent à avoir une influence significative sur l’opinion publique, il est essentiel de comprendre l’impact des algorithmes d’apprentissage automatique qui filtrent et sélectionnent le contenu », ont-ils déclaré.

Les ambitions d’Elon Musk pour Twitter

Elon Musk a déclaré qu’il voulait transformer Twitter en une application tout-en-un que les gens peuvent utiliser pour les paiements, les actualités et les commandes de nourriture.

« Acheter Twitter est un accélérateur pour créer X, l’application qui fait tout », a indiqué Elon Musk quelques semaines avant de finaliser une acquisition de 44 milliards de dollars du réseau social. Il a ensuite déclaré que Twitter pourrait être comme WeChat, l’application populaire chinoise qui combine les médias sociaux, la messagerie instantanée et les services de paiement.

Mais près de six mois après sa reprise de Twitter, ses ambitions pour la plateforme sont restées pour la plupart... des ambitions. Bien que le milliardaire ait apporté des dizaines de modifications à Twitter, elles ont été en grande partie cosmétiques. Ses changements ont surtout affecté l’apparence de la plateforme, a déclaré Jane Manchun Wong, une ingénieure logicielle indépendante qui étudie les applications sociales.

Les mises à jour de Twitter comprennent l’ajout de plus de symboles et de mesures affichés avec les tweets, mais les éléments principaux de Twitter - en faire un lieu pour partager rapidement des informations et discuter d’événements en direct - n’ont pas changé.

Musk a également lancé Twitter Blue, un service d'abonnement permettant à quiconque de disposer d'une pastille bleue. Auparavant réservée aux célébrités, journalistes, responsables gouvernementaux et autres personnalités, cette pastille était attribuée aux comptes vérifiés et était depuis longtemps l'objectif de nombreux utilisateurs de Twitter. Il y avait une excitation compréhensible lorsqu'il a été annoncé que n'importe qui pouvait être vérifié en payant simplement un abonnement Twitter Blue, mais l'inquiétude exprimée par beaucoup que cela conduirait à un problème d'usurpation d'identité et de faux compte s'est avérée tout à fait fondée.


L'un des objectifs derrière la manœuvre était de trouver un moyen de financement alternatif aux annonceurs, qui représentent le plus gros des revenus de Twitter, pour permettre à Elon Musk de donner libre cours à sa vision de la liberté d'expression sans redouter de représailles financières de ces derniers.

Il n’est pas clair si Musk compte réaliser ses ambitions plus larges pour Twitter ou s’il se contente d’expérimenter avec la plateforme. Certains analystes ont suggéré qu’il pourrait vendre Twitter à un autre acheteur s’il ne parvient pas à en faire une application rentable et polyvalente.

La voie de l'open source pour l'algorithme de Twitter

L'un des objectifs d'Elon Musk dans son acquisition concerne les algorithmes. Elon Musk entend rendre publics les algorithmes de tri des contenus de Twitter, afin que chacun puisse comprendre comment ils fonctionnent. Ces programmes informatiques, qui définissent quels contenus vont être mis en avant en fonction du profil de chaque utilisateur, sont décriés par les régulateurs et les chercheurs pour leur opacité et leurs effets de bord négatifs (amplification des contenus clivants suscitant de nombreuses réactions, par exemple).

Le 24 mars, Elon Musk avait demandé si les algorithmes de Twitter devaient être passés en « open source », ce qui rendrait leur code accessible et modifiable. Ces logiciels gèrent notamment l’affichage des tweets jugés les plus pertinents et intéressants, en fonction notamment du nombre de personnes ayant interagi avec. L’utilisateur a toutefois le choix avec l’affichage traditionnel de Twitter, par ordre antéchronologique.

Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, qui n’exerce plus aucune responsabilité dans l’entreprise, a déjà critiqué sa plateforme et suggéré des modifications. À ce message d'Elon Musk, il a répondu : « Le choix d’utiliser (ou non) l’algorithme de son choix devrait appartenir à l’utilisateur. »

Encore une fois, cette idée de Musk est liée à ses sentiments sur la liberté d'expression.

« Je crains que la partialité de facto dans "l'algorithme Twitter" n'ait un effet majeur sur le discours public », a déclaré Musk à un abonné. « Comment savons-nous ce qui se passe réellement ? »

En avril, les développeurs travaillant pour Twitter auraient ajouté un référentiel public sur la plateforme GitHub de l'entreprise, appelé « l'algorithme », puis l'ont supprimé avant que le code source ne soit verrouillé, selon un tweet de Disclose.tv. Twitter a verrouillé les modifications de son code source pour empêcher ses employés d'apporter des modifications non autorisées à la plateforme de microblogging, selon les sources du média.


Alors que le référentiel public semble avoir été supprimé, Disclose.tv a en outre expliqué que certains développeurs de Twitter envoient un message à Elon Musk en ajoutant un référentiel de logiciels vide. Musk a révélé plus tôt qu'il voulait rendre l'algorithme de Twitter open source.

Réagissant à cela, Clint Ehrlich, un analyste de la politique étrangère des États-Unis, a tweeté que les employés de Twitter se rebellent ouvertement contre son nouveau propriétaire. Il a dit que tout l'exercice consistait à troller Musk alors qu'ils publiaient un référentiel public appelé « l'algorithme » qui ne contient aucun code.


Le référentiel public publié sur GitHub a ouvert les vannes des grandes discussions et spéculations sur les réseaux sociaux. Considérant cela comme un message crypté, certains utilisateurs dans les forums spécialisés ont suggéré qu'il ne pourrait y avoir aucun algorithme, tandis que d'autres ont suggéré que Twitter utilise non pas un, mais plusieurs algorithmes répartis dans la base de code.

Source : étude

Et vous ?

Pensez-vous que l’algorithme de Twitter influence votre humeur ou votre opinion?
Utilisez-vous le fil d’actualité “Pour vous” ou le fil d’actualité “Abonnements” sur Twitter?
Seriez-vous prêt à payer pour Twitter Blue et obtenir la pastille bleue?
Quels sont les avantages et les inconvénients de Twitter par rapport à d’autres applications sociales?
Elon Musk aurait-il, selon vous, intérêt à rendre open source l'algorithme ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de agripp
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 25/06/2023 à 19:42
Le mot chien désigne un animal, il n'est pas péjoratif, mais employé pour désigner un humain,il devient une insulte. De même en français le mot "nègre" est étymologiquement un doublé du mot "noir" lequel désigne une couleur et rien d'autre. Il se trouve que ce mot aurait été utilisé de façon péjorative et serait devenu une insulte. Le législateur a pris la décision d'en interdire l'usage jusque dans les nom désignant des gâteaux ou des lieux. De même cisgenre n'est certainement pas péjoratif par son étymologie, mais il peut dans la bouche ou sous la plume de certaines personnes le devenir. Il en est de même de beaucoup d'autres mots. En réalité c'est le contexte qui fait qu'un mot est dans un discours ou un texte un terme décrivant une réalité ou une insulte. Ainsi par exemple "manouche" est le nom d'une branche du peuple tsigane, branche dont les membres parlent une langue : le manouche (de même les roms - une autre branche - parlent le rom). Manouche n'est donc pas une insulte sauf si on l'emploie pour insulter quelqu'un.
8  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/06/2023 à 11:34
On comprend pourquoi Macron l'a reçu en grande pompe à l'Élysée. Ce type méprise ses employés d'une telle force, c'est un modèle pour lui !
10  3 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/06/2023 à 16:35
c'est toujours emouvant de voir quelqu'un pronant la liberté absolu, mettre en place une censure
9  3 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/06/2023 à 13:31
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
la nouvelle PDG dévoile son ambition de faire de « source d’information en temps réel la plus précise du monde »
Etrange de vouloir devenir une source d'information temps réel et précise. L'un contredisant souvent l'autre.
Mais je comprends entre les lignes que l'information est bien populaire de leur point de vue (hypothèse en réponse à un autre article). Mais information populaire ne rime toujours pas avec précision.
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Yaccarino veut donc diversifier les sources de revenus de Twitter en développant les abonnements, qui permettent aux utilisateurs de payer pour accéder à du contenu exclusif et à des interactions privilégiées avec les créateurs qu’ils suivent. Selon une étude de Singular, Twitter aurait besoin d’au moins 100 millions d’abonnés payants pour générer la moitié de ses revenus à partir des abonnements, ce qui représenterait un taux de conversion de 27 % par rapport à son nombre d’utilisateurs actifs quotidiens (368 millions en 2022).
On ne peut pas faire un réseau social basé sur des abonnements et avoir comme colonne vertébrale l'information donc la source d'information n'est qu'un mirage qu'ils vendent.
Avez-vous déjà parlé avec quelqu'un de particulièrement perspicace et pensé, tu es brillant - tout le monde devrait avoir la chance d'entendre cela. Ou, j'apprends tellement de toi - pouvons-nous recommencer*? Ou peut-être est-ce aussi simple que, tu devrais avoir la liberté de dire ce que tu penses. Nous devrions tous.
Oui je l'ai déjà pensé mais Twitter et ses 300 caractères n'est clairement pas la solution à ça.
Les blogs, les édito etc sont une meilleure réponse à ce besoin.
Elle parle de liberté de dire ce que l'on pense, ce n'était pas la position de Musk ces dernières semaines qui suivait les décisions nationales
Vous devez croire sincèrement et travailler dur pour cette croyance.
Ah revoilà le Musk que j'aime : travailles dur et crois en moi
Le succès de Twitter 2.0 est de notre responsabilité à tous
Enfin surtout la votre, nous on a tout pété pour l'instant.
5  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/06/2023 à 17:21
je croyais que musk voulait le retour au bureau pour tous les salariés ?
maintrenant que le peu qui reste sont retourné au bureau ils vont se retrouver à la rue ? ça va être sympa de voir des dev twitter en train de coder sous un pont

Bon Elun, le télétravail c'est peut être pas une si mauvaise idée au lieu de payer des millions de loyer....

bon connaissant le zozo il va dire a tous le monde de déménager au texas dans les locaux de spacex/tesla. Et si tu peux pas car t'a ta famille/t'a acheté ta maison/appart tu es viré.
5  0 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/06/2023 à 11:20
Twitter c'était déjà le mal, au même titre que Facebook par exemple. C'est d'ailleurs assez incroyable qu'ils puissent assumer faire du business sur la haine en ligne, mais que ce soit autorisé. Donc que Dorsey ait raison ou pas, dans tous les cas, je suis perdant.
6  1 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 25/06/2023 à 18:32
Le rapport à la réalité des "trans" laisse songeur...

Citation Envoyé par Leruas Voir le message
Sur France 2, il disait justement qu'il ne fallait pas trop censurer, respecter la loi et uniquement la loi.
"Cisgenre" n'est pas interdit par la loi
Et ? La loi ne proscrit aucun mot lisible dans tout dictionnaire et pourtant nombre de mots sont censurés sur la simple qualification arbitraire
d'être "offensant".
6  1 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/02/2024 à 10:04
56 milliards, c'est une misère. C'est juste environ 35 000 vies de salaire à 40K$/an ou le salaire de 1 400 000 personnes à 40k$.

J'avoue que quand je vois ces chiffres, pour moi c'est totalement déconnecté de la réalité.
Je ne vois pas ce qui justifie une telle rémunération et déconnexion.
5  0 
Avatar de noremorse
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 03/06/2023 à 21:17
4  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 15/06/2023 à 17:41
L'entreprise d'un multimilliardaire SDF
4  0